le vieillissement psychologique et les risques associ s n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le vieillissement psychologique et les risques associés PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le vieillissement psychologique et les risques associés

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 15

Le vieillissement psychologique et les risques associés - PowerPoint PPT Presentation


  • 109 Views
  • Uploaded on

Le vieillissement psychologique et les risques associés. 24 mars 2011 Dr Cédric Nalin Pôle de Gériatrie de l’hôpital d’Avesnes / Helpe. Fallait pas m’inviter !. Médecin, je ne croise que des malades Je n’ai pas été formé pour appréhender les problèmes psychologiques

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Le vieillissement psychologique et les risques associés' - terri


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
le vieillissement psychologique et les risques associ s

Le vieillissement psychologiqueet les risques associés

24 mars 2011

Dr Cédric Nalin

Pôle de Gériatrie de l’hôpital d’Avesnes / Helpe

fallait pas m inviter
Fallait pas m’inviter !
  • Médecin, je ne croise que des malades
  • Je n’ai pas été formé pour appréhender les problèmes psychologiques
  • J’ai une vision technique et scientifique
  • Je n’ai pas le temps de parler aux patients
  • Et je suis encore si jeune…
le vieillissement c r bral a t il un retentissement psychologique
Le vieillissement cérébral a-t-il un retentissement psychologique ?
  • Beaucoup de théories sur l’aspect chimique et physiologique du vieillissement : rien de bien applicable pour la psychologie
  • Le vieillissement cognitif est bien connu : il se mesure avec des tests objectifs (diminution de l’attention, notamment de l’attention divisée, et restitution moins performante)
  • Le vieillissement psychologique est bien moins facile à appréhender : on en reste à des observations très subjectives, on sort du cadre des neurosciences
  • L’avis de Georges Brassens sur la question…
  • L’approche fonctionnelle pourrait permettre une vision « cartésienne » du vieillissement psychologique, mais est-elle applicable au domaine psychologique ?
slide4

Performances

La courbe des performancesen fonction de l’âge

Capacité

Incapacité

Age

20 ans 50 ans 80 ans

slide5

Performances

Évolution des réservesfonctionnelles selon l’âge

Capacité

Incapacité

Age

20 ans 50 ans 80 ans

slide6

Performances

Modification de la courbe parune pathologie aiguë

Capacité

Incapacité

Age

20 ans 50 ans 80 ans

slide7

Performances

Courbe des performances chezun sujet âgé fragile

Capacité

Incapacité

Age

20 ans 50 ans 80 ans

les pathologies chroniques jouent elles un r le
Les pathologies chroniques jouent-elles un rôle ?
  • Le vieillissement s’accompagne fréquemment de la survenue de pathologies chroniques, avec chez les grands vieillards des états « polypathologiques »
  • Insuffisance cardiaque et insuffisance respiratoire
  • Douleurs chroniques
  • Arthrose
  • Déficits visuels et auditifs
les accidents de la vie p sent ils sur la psychologie
Les accidents de la vie pèsent-ils sur la psychologie ?

Les sujets âgés ont dû faire face au cours de leur vie à une série de deuils. Comment cela ne pourrait-il pas retentir sur leur état psychologique ?

  • départ des enfants
  • mort des parents, des amis, du conjoint
  • deuil du travail, du statut social, du statut familial avec inversion du rapport parent/enfant
  • deuil de toutes les activités que l’on ne peut plus réaliser
  • deuil du temps passé (« c’était mieux avant ! »)
  • deuil de sa propre existence quand la mort se rapproche…
le poids de l environnement est il finalement pr dominant
Le poids de l’environnement est-il finalement prédominant ?
  • De nombreux clichés circulent sur la vieillesse, les sujets âgés en sont à la fois les premières victimes et les premiers colporteurs : « c’est normal à mon âge »,   « ce n’est plus la peine à mon âge », « maintenant ce sont mes enfants qui décident »
  • Le jeunisme n’arrange rien…
  • La retraite est le plus souvent synonyme d’exclusion de la population active ; d’exclusion de la société tout court…
  • La sexualité des vieux reste un tabou au 21ème siècle
la place particuli re des d mences
La place particulière des démences
  • Aujourd’hui, la peur de devenir dément s’ajoute chez les sujets âgés aux autres peurs plus anciennes (cancer, douleur, mort…)
  • Les syndromes démentiels s’accompagnent de bouleversements majeurs cognitifs et psychologiques
  • Même aux stades débutants, l’entourage décrit des modifications de la personnalité (irritabilité, indifférence, froideur)
  • Paradoxalement, les patients atteints de démence sont souvent les moins inquiets : ils sont anosognosiques
la d pression
La dépression
  • Du fait de la fragilité des sujets âgés, de leurs pathologies chroniques, de leurs deuils, de leur isolement, les dépressions sont très fréquentes
  • Dépressions typiques, avec le triptyque douleur morale, ralentissement, troubles du sommeil – qui ne sont pas forcément faciles à identifier chez des sujets âgés
  • Dépressions atypiques (la dépression masquée, la dépression hostile…)
le risque suicidaire
Le risque suicidaire
  • Les taux de suicides atteignent un pic chez les adolescents et chez les sujets âgés
  • Du fait du recours à des méthodes violentes, les sujets âgés réussissent souvent leurs tentatives de suicide…
  • Prévoir un suicide reste difficile, chez les jeunes comme chez les vieux
  • D’autant que les sujets âgés développent souvent des facultés inattendues pour se suicider…
le syndrome de glissement
Le syndrome de glissement
  • Terme galvaudé, employé le plus souvent à tort et à travers…
  • Spécificité française
  • L’authentique syndrome de glissement est un phénomène rare ; le plus souvent incurable et mortel
  • Pathologie aiguë  guérison  intervalle libre  apparition du syndrome de glissement
  • Opposition aux soins, refus de l’alimentation, confinement au lit
  • Équivalent dépressif chez un sujet qui aurait brutalement réalisé sa fragilité au cours d’une pathologie aiguë ?
en conclusion
En conclusion
  • Un sujet âgé est un adulte responsable, qu’il faut traiter comme tel pour le meilleur et pour le pire
  • malgré sa fragilité
  • malgré ses pathologies organiques chroniques
  • malgré l’image négative véhiculée par la société et que le sujet âgé lui-même reprend à son compte
  • Il faut veiller à ne pas infantiliser et inverser le rapport parent/enfant, à ne pas surprotéger, à ne pas isoler
  • D’un autre côté, il faut rester vigilant quant à la survenue d’une dépression ou surtout d’un syndrome démentiel – les troubles du jugement nécessitant alors une approche beaucoup plus directive