conduite tenir en cas de toxi infection alimentaire collective a vivot c gautier cclin sud ouest n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Conduite à tenir en cas de Toxi Infection Alimentaire Collective A. Vivot, C. Gautier CCLIN Sud-Ouest PowerPoint Presentation
Download Presentation
Conduite à tenir en cas de Toxi Infection Alimentaire Collective A. Vivot, C. Gautier CCLIN Sud-Ouest

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Conduite à tenir en cas de Toxi Infection Alimentaire Collective A. Vivot, C. Gautier CCLIN Sud-Ouest - PowerPoint PPT Presentation


  • 826 Views
  • Uploaded on

Conduite à tenir en cas de Toxi Infection Alimentaire Collective A. Vivot, C. Gautier CCLIN Sud-Ouest. Réunion du réseau des IDE et cadres de santé hygiénistes d’Aquitaine Mont de Marsan, 18 juin 2009. PLAN. définition épidémiologie principaux micro-organismes en cause conduite à tenir.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Conduite à tenir en cas de Toxi Infection Alimentaire Collective A. Vivot, C. Gautier CCLIN Sud-Ouest' - temple


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
conduite tenir en cas de toxi infection alimentaire collective a vivot c gautier cclin sud ouest

Conduite à tenir en cas de Toxi Infection Alimentaire CollectiveA. Vivot, C. GautierCCLIN Sud-Ouest

Réunion du réseau des IDE

et cadres de santé hygiénistes d’AquitaineMont de Marsan, 18 juin 2009

slide2
PLAN
  • définition
  • épidémiologie
  • principaux micro-organismes en cause
  • conduite à tenir
d finition
Définition
  • Selon l’InVS une TIAC est définie par :

« l’apparition d'au moins 2 cas similaires d'une symptomatologie en général gastro-intestinale, dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire »

epid miologie
Epidémiologie
  • Surveillance nationale
    • DO depuis 1987
    • CNR des salmonelles
  • Les buts de la surveillance des Tiac :
    • identifier précocement l’aliment à l’origine de la Tiac et, le cas échéant retirer de la distribution l’aliment incriminé ;
    • corriger les erreurs de préparation dans les établissements de restauration collective et en milieu familial ;
    • réduire la contamination des matières premières (mesures de prévention dans les élevages, abattage des troupeaux de poules pondeuses contaminées, etc.).
evolution du nombre de tiac d clar es en france entre 1998 et 2007
Evolution du nombre de TIAC déclarées en France entre 1998 et 2007
  • France, 2007:
    • - 1095 foyers
    • - 11440 cas
    • - 752 hospitalisations
    • - 5 décès

Données InVS :http://www.invs.sante.fr/surveillance/tiac/default.htm

r partition g ographique
Répartition géographique

Données InVS :http://www.invs.sante.fr/surveillance/tiac/default.htm

origine de la contamination
Origine de la contamination
  • Contamination par l'environnement (matériel ou personnel)
  • Non-respect des températures réglementaires
    • Liaison froide+++
    • Liaison chaude
  • Erreur lors de la préparation
  • Délai entre préparation et consommation
  • Matières premières contaminées
principaux micro organismes
Principaux micro-organismes
  • Salmonella spp
  • Clostridium perfringens
  • Staphylococcus aureus
  • Bacillus cereus
  • Virus
  • Campylobacter
  • Shigella

Données InVS :http://www.invs.sante.fr/surveillance/tiac/default.htm

principaux micro organismes1
Principaux micro-organismes

Les agents responsables de toxi-infection sont des bactéries dont l’activité pathogène est due :

  • soit à une action invasive(inflammation ou ulcération de la muqueuse digestive),
  • soit à une action cytotoxique(production d’une toxine protéique entraînant une destruction cellulaire),
  • soit à une action entérotoxinogène(entraînant une stimulation de la sécrétion).
bact ries ayant une action invasive
Bactéries ayant une action invasive
  • Salmonella
    • Incubation : 12 à 36h
    • Diarrhée accompagnée de vomissements et de douleurs abdominales
    • Fièvre
  • Shigella
    • Incubation : 1-3 jours
    • Syndrome dysentérique
    • Vomissements
    • Fièvre
bact ries ayant une action invasive1
Bactéries ayant une action invasive
  • Campylobacternotamment C.jejuni
    • Incubation 2-5 jours
    • Réservoir : volaille++
    • Clinique proche des salmonelloses
    • Insuffisamment recherché
  • Listeria
    • incubation de 3 à 7 jours.
    • Immunodéprimé, femme enceinte++
    • Lait cru
    • Sepsis, méningite, infection materno-foetale
bact ries ayant une action cytotoxique
Bactéries ayant une action cytotoxique
  • Vibrio parahaemolyticus
    • Incubation : 12 à 24 heures
    • poissons ou de fruits de mer crus ou insuffisamment cuits.
    • douleurs abdominales et une diarrhée aqueuse.
bact rie ayant une action ent roxinog ne
Bactérie ayant une action entéroxinogène
  • La toxinogenèse peut avoir lieu
    • dans l’aliment
      • Staphylococcus aureus
      • Bacillus cereus
      • Clostridium botulinum
    • dans la lumière intestinale
      • Clostridium perfringens
bact rie ayant une action ent roxinog ne1
Bactérie ayant une action entéroxinogène
  • Staphylococcus aureus
    • Réservoir humain
      • Hygiène des mains
      • Port du masque
    • L’entérotoxine thermostable est produite au sein de l’aliment
    • Incubation : 2 à 4 h
    • Symptomatologie sévère
    • Pas de fièvre
  • Bacillus cereus
    • Réservoir ubiquitaire
    • Deux entérotoxines :
      • une thermostable (vomissements, incubation : 1 à 6 h)
      • une thermolabile (diarrhée, incubation : 6 à12 h)
bact rie ayant une action ent roxinog ne2
Bactérie ayant une action entéroxinogène
  • Clostridium botulinum
    • Conserves, salaison, produits fumés
    • Toxine thermolabile
    • Incubation : 12 à 36 h
    • Botulisme: symptomatologie neurologique
  • Clostridium perfringens
    • bactéries sporulées thermorésistantes
    • Viandes en sauces
    • Incubation : 9 à 15 h
    • entérocolites nécrosantes avec souches de type C
conduite tenir imm diate1
Conduite à Tenir immédiate
  • Prévenir le chef de service, le directeur, le président de CLIN.
  • Déclarer par téléphone la TIAC au médecin inspecteur de la DDASS ou en son absence au service vétérinaire d’hygiène alimentaire.
  • Identifier les malades ayant eu des signes cliniques et les prendre en charge.
conduite tenir
Conduite à Tenir
  • Déclaration complémentaire obligatoire à la DDASS + CCLIN si nosocomial (critère 4)
  • Organismes ressources
    • DDASS et DDSV
    • CIRE (EHPAD, TIAC communautaires)
  • 3 temps:
    • Enquête épidémiologique
    • Enquête microbiologique
      • Patients
      • Aliments
    • Enquête vétérinaire
enqu te pid miologique
Enquête épidémiologique
  • Distribution spatio-temporelle des cas
    • Courbe épidémique
    • Estimation de la durée d’incubation (de l’ordre du délai entre le premier et le dernier cas, sauf si source continue de contamination)
  • Symptomatologie
  •  micro-organisme suspecté
enqu te pid miologique1
Enquête épidémiologique

Hypothèse : 2 TIAC consécutives : origine virale + entérotoxine staphylococcique

enqu te pid miologique2
Enquête épidémiologique
  • Menu détaillé des trois derniers repas (selon germe suspecté)
  • Enquête cas-témoins
    • Interrogatoire clinique et alimentaire
    • Calcul des odds-ratios pour les différents aliments
    • Identifie l’aliment suspect
enqu te microbiologique
Enquête microbiologique
  • Patients
    • Analyses orientées par micro-organisme suspecté
  • Aliments
    • Analyses orientées par aliments suspectés par l’enquête cas/témoins
    • Echantillons-témoins en collectivité
  • Existence de CNR pour typage
enqu te v t rinaire
Enquête vétérinaire
  • Etude le chaine alimentaire
    • Matières premières
    • Installation, stockage
    • Délai préparation/consommation
    • Conservation
    • Liaisons froide et chaude
  • Correction des erreurs, mesure de prévention
conclusion
Conclusion
  • Fréquent
  • Nombreux germes
  • Importance d’une réaction et d’un signalement rapide
  • Enquête multidisciplinaire
  • Prévention +++