Docteur Mahmoud Boudarène Psychiatre Tizi Ouzou - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Docteur Mahmoud Boudarène Psychiatre Tizi Ouzou PowerPoint Presentation
Download Presentation
Docteur Mahmoud Boudarène Psychiatre Tizi Ouzou

play fullscreen
1 / 29
Docteur Mahmoud Boudarène Psychiatre Tizi Ouzou
148 Views
Download Presentation
star
Download Presentation

Docteur Mahmoud Boudarène Psychiatre Tizi Ouzou

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. VIEILLISSEMENT ET DEPENDANCE,une prise en charge lourde qui DOIT nécessairement impliquer l’intervention des pouvoirs publics Docteur Mahmoud Boudarène Psychiatre TiziOuzou dr.mboudarene@gmail.com www.docteurboudarene.unblog.fr

  2. Introduction 100 000 cas en Algérie en 2010 Alzheimer Mais aussi Parkinson et autres affections dégénératives liées à l’âge et autres désordres psychiques Mais encore affections chroniques spécifiques du Troisième âge - diabète - cardiopathies - HTA - Néphropathies… - Dépendance - Coût social élevé

  3. Une situation qui ira en s’accentuant/ s’aggravant POURQUOI ?

  4. Réponse dans ces données démographiques 1 - Janvier 2012 37,1 millions d’habitants 70% environ = moins de trente ans Une population très jeune = un atout incontournable 2 - Vieillissement inéluctable 7,9 % de la population des sujets >60 ans soit 3 millions 10,2 % prévus pour 2015 soit environ 3,5 à 4 millions

  5. Pyramides des âges (2005)

  6. Evolution de la population algérienne Source office national des statistiques

  7. Evolution de la population 37,8 Millions 25 Millions 37,1 millions Accroissement moyen/an = 520 000 habitants En 2011 = 750 000 hab Source ONS 2011

  8. 1990 = 25 millions d’habitants 2000 = 30 millions Janvier 2012 = 37,1 millions Estimation pour 2013 = 37,8 millions pour 2020 = 40 millions pour 2050 = 70 millions Source ONS 2011

  9. Taux d’accroissement de la population Depuis ans moyenne stable autour de 2% Source ONS 2011

  10. Janvier 2012 3 millions de personnes âgées de plus de 60 ans 7,9% de la population des chiffres qui vont s’accroitre à l’avenir parce que amélioration de la couverture sociale et de la qualité de vie amélioration de l’espérance vie

  11. Espérance - vie Gain de dix ans entre 1990 et 2007 20 ans depuis l’indépendance Source ONS 2011

  12. Indice de fécondité Légère remontée depuis 2008 2008 = 2,81 2010 = 2,87 2011 = 2,87 Source ONS 2011

  13. Evolution de la population > 60 ans 7,4% 7,7% Source ONS 2011

  14. Espérance vie augmentée + Affaissement de l’indice de fécondité Accroissement de la population des personnes âgées Progression des pathologies liées à la vieillesse - maladies neuro-dégénératives - maladies psychiques (dépression) - affections cardiovasculaires - diabète - Pathologie rhumatismales… Dépendance +++

  15. Les conséquences Economique – prise en charge des retraites - impact sur les caisses de sécurité sociale ? Santé - accroissement des problèmes de santé * urgences, * psychiatrie, neurologie, * cardiologie, * rééducation fonctionnelle et réadaptation, etc. - impact sur le budget de l’Etat Alimentation spécifique et médicaments - Impact sur le budget familial

  16. Est-ce que la société et l’Etat algériens y sont préparés ?

  17. La famille - Nucléarisation de la famille - Travail du couple (de la femme) - Précarité (coût de la vie) - Besoins importants de la personne âgée ( besoins de santé) Parents deviennent un charge lourde à porter Quand troubles du comportement (…) Tolérance et solidarité familiale mise à mal

  18. L’Etat n’est pas prêt 1 – Absence de structures d’accueil * pour personnes âgées – maisons de retraite * pour personnes âgées dépendantes – maisons de retraite médicalisées services de gériatrie 2 - Médecine des personnes âgées non enseignée - Absence de formation des auxiliaires et des aides aux personnes dépendantes

  19. Ouverture promise dans le courant de l’année 2012 d’un service de gériatrie dans chaque wilaya (?) Effet d’annonce

  20. Intérêt de Plan national Alzheimer Plan national Parkinson Plan national vieillesse et dépendance

  21. Un début de réponse de l’Etat Loi n° 10-12 du 29 décembre 2010 relative à la protection des personnes âgées. DISPOSITIONS GENERALES Article 1er. La présente loi a pour objet de fixer les règles et principes tendant à renforcer la protection des personnes âgées et à préserver leur dignité dans le cadre de la solidarité nationale, familiale et intergénérationnelle.

  22. Art. 2. Les dispositions de la présente loi s’appliquent à toute personne âgée de soixante-cinq (65) ans et plus. Elles visent à assurer, notamment, la prise en charge des personnes âgées démunies et/ou sans attaches familiales et celles se trouvant en situation de difficulté ou de précarité sociales et à leur assurer des conditions de vie décentes, en rapport avec leur état physique et mental.

  23. Ce commentaire de la presse résume à lui seul l’esprit de la loi … une avancée considérable est à relever avec la promulgation de la loi relative à la protection des personnes âgées, adoptée en 2010 qui constitue une véritable révolution puisqu’elle introduit pour la première fois des sanctions à l’encontre des descendants qui maltraitent ou encore qui délaissent leurs parents, tout comme elle rend obligatoire la prise en charge des personnes âgées par les descendants notamment ceux en situation vulnérable, allant jusqu’à instaurer une aide de l’Etat pour les descendants qui ne disposent pas de moins financiers pour la prise en charge de leurs parents… (El Moudjahid du 07 septembre 2011)

  24. Art. 3. La protection et la préservation de la dignité des personnes âgées constituent une obligation nationale. Cette obligation incombe, en premier lieu, à la famille, notamment les descendants, à l’Etat, aux collectivités locales et au mouvement associatif à caractère social et humanitaire ainsi qu’à toute personne de droit public ou privé susceptible d’apporter sa contribution en matière de protection et de prise en charge des personnes âgées. Mais aussi articles 4 – 5 – 6 – 7 Rôle et obligations de la famille

  25. CHAPITRE 5: AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES Art. 23. L’Etat œuvre pour le maintien des personnes âgées dans leur milieu familial et /ou à leur domicile à travers des dispositifs et des mesures permettant une offre de prise en charge globale intégrant à la fois les soins, les équipements spécifiques, l’aide à domicile, l’aideménagère et les prestations nécessaires susceptibles de répondre à leurs besoins. Elles ont droit à un accompagnement adéquat à leur état physique et mental.

  26. 1 - Obligation faite aux familles et peines prévues 2 - Rôle de le l’Etat non clairement défini - Aide sociale de l’Etat (?) 3 - Allocation dérisoire (2/3 du SNMG) 4 – Simple allusion aux structures d’accueil et au service de gériatrie 5 - Rapport annuel remis au président de la République ? 6 - 27 avril = journée nationale de la personne âgée

  27. 1 - Art 20 (chapitre 4 : aides aux personnes âgées dépendantes) la personne dépendante est celle qui nécessite l’aide d’une tierce personne 2 – Art 22 (chapitre 4) : l’Etat veille à la disponibilité des établissements spécialisés et des centres d’accueil 3 – Art 24 (chapitre 5 : aides sociales aux personnes âgées) l’allocation (2/3 SNMG) = aide sociale aux personnes âgées 4 – Art 33 (chapitre 6: dispositions pénales) renvoie aux articles 314/316 du code de procédure pénale

  28. Conclusion Les maladies du troisième âge, à l’instar de l’Alzheimer ou du Parkinson seront, du fait de l’amélioration de l’espérance vie et donc d’une plus grande longévité des sujets, de plus en plus fréquente dans notre pays. Des affections qui vont sans doute venir « consommer  » un peu plus le budget de la sécurité sociale et les finances de l’Etat. Les pouvoirs publics doivent se préparer avec lucidité à répondre de façon adaptée aux besoins spécifiques de ces personnes et à venir en aide aux familles, en anticipant notamment sur les dispositifs et structures à mettre en place  pour les accueillir.

  29. L’Assemblée nationale a voté une loi pour protéger les personnes âgées. Cette loi – qui axe et focalise la responsabilité de cette protection sur les familles – évoque l’aide de l’Etat algérien mais ne met pas clairement celui-ci dans l’obligation de donner aux descendants les moyens nécessaires afin qu’ils répondent avec efficacité à la demande de prise en charge des parents âgés et dépendants. Par ailleurs, son aspect répressif à l’égard des familles apparait comme une volonté de l’Etat d’abandonner ses obligations et de se défausser sur les familles.