surveillance m dicale des sportifs l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Surveillance médicale des sportifs PowerPoint Presentation
Download Presentation
Surveillance médicale des sportifs

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 10

Surveillance médicale des sportifs - PowerPoint PPT Presentation


  • 139 Views
  • Uploaded on

Surveillance médicale des sportifs. 1/ Les athlètes de haut niveau et les filières d’accès au haut niveau. 2/ Les pratiquants de loisir. Surveillance médicale des SHN ou Espoirs. L’organisation de cette surveillance doit être assurée

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Surveillance médicale des sportifs' - sinjin


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
surveillance m dicale des sportifs

Surveillance médicale des sportifs

1/ Les athlètes de haut niveau et les filières d’accès au haut niveau.

2/ Les pratiquants de loisir.

surveillance m dicale des shn ou espoirs
Surveillance médicale des SHN ou Espoirs
  • L’organisation de cette surveillance doit être assurée

par les fédérations pour les inscrits sur la liste de haut niveau et les filières d’accès.

(art. L231-6 duCode du sport).

  • Le décret du 6 février 2004, les arrêtés du 11 février 2004 et du 16 juin 2006 déterminent la nature et la périodicité des examens à réaliser.
surveillance m dicale des shn ou espoirs3
Surveillance médicale des SHN ou Espoirs
  • Avant l’inscription sur liste :
    • 1 examen médical par un médecin diplômé en médecine du sport,
    • 1 examen urinaire,
    • 1 ECG de repos,
    • 1 échocardiographie,
    • 1 épreuve d’effort maximale,
    • 1 examen dentaire,
    • 1 IRM du rachis cervical pour le football américain, le plongeon de haut vol, le rugby à XIII et à XV (postes de première ligne).
surveillance m dicale des shn ou espoirs4
Surveillance médicale des SHN ou Espoirs
  • Après l’inscription :
    • 2 fois par an : examen médical avec entretien psychologique et diététique, examen urinaire, examen psychologique si sportif mineur,
    • 1 fois par an : examen dentaire, ECG de repos, examen biologique (> 15 ans), bilan psychologique,
    • tous les 4 ans : épreuve d’effort maximale.
surveillance m dicale des shn ou espoirs5
Surveillance médicale des SHN ou Espoirs

Dispositions particulières à certains sports :

  • examen ophtalmologiqueannuel : sports mécaniques, aériens, disciplines alpines, sports de combat,
  • examen ORL annuel : sports aériens et sous-marins,
  • radiographie du rachis lombaire avant 15 ans

puis tous les 2 ans : plongeon, gymnastique, patinage artistique,

  • radiographie du rachis cervical tous les 2 ans : rugby à XIII et à XV, lutte, football américain,
  • examen biologique (NFS et ferritine) 3 fois par an : course (athlétisme), aviron, biathlon, course d’orientation, cyclisme, natation, pentathlon moderne, roller skating, ski de fond, triathlon.
surveillance m dicale des sections sportives scolaires
Surveillance médicale des sections sportives scolaires
  • Bases légales : charte du sport scolaire, circulaires du 28 avril 2000 et du 24 avril 203.
  • A l’admission : certificat médical de non-contre-indication réalisé par un médecin du sport et fiche médicale type (examen, ECG de repos, bandelette urinaire).
  • En cours d’année scolaire :
    • suivi mis en place par l’infirmier(ère) scolaire, jeune dirigé vers le médecin scolaire si besoin,
    • actions de prévention et d’éducation à la santé (nutrition, rythmes de vie et dopage).
surveillance m dicale des shn ou espoirs la r alit
Surveillance médicale des SHN ou Espoirs : la réalité
  • 2 visites obligatoires :
    • première visite annuelle en général effectuée par tous.
    • deuxième : plus aléatoire
  • Suivi psychologique et diététique : variable, dépendant du responsable du pôle.
  • Réseau de diététiciens et psychologues mis en place par la DRJS pour les pôles espoirs.
  • Section scolaire : suivi plutôt insignifiant.
surveillance m dicale des pratiquants de loisir
Surveillance médicaledes pratiquants de loisir
  • Certificat de non contre-indication imposé pour la première prise de licence (art. L.231-2 du Code du sport).
  • Renouvellement du certificat pour une nouvelle licence laissé à l’appréciation des fédérations (id) .
  • Compétition : présentation de la licence ou, pour les non-licenciés, certificat médical datant de moins d’1 an (Code du sport,art. L.231-3).
surveillance m dicale des pratiquants de loisir9
Surveillance médicale des pratiquants de loisir
  • Obligation d’examen médical approfondi et spécifique pour certaines disciplines sportives en vue d’obtenir la délivrance d’une première licence sportive (arrêté du28 avril 2000) :
    • sports de combat pour lesquels la mise « hors de combat » est autorisée,
    • alpinisme de pointe,
    • sports utilisant des armes à feu ,
    • sports mécaniques,
    • sports aériens, à l'exception de l'aéromodélisme,
    • sports sous-marins.
  • Tir : pratique codifiée par un article du Code du sport

(art.L.231-4) faisant référence à un article du Code de la défense (art L.2336-3).

surveillance m dicale des pratiquants de loisir la r alit
Surveillance médicale des pratiquants de loisir :la réalité
  • Certificat médical annuel : quasiment demandé par toutes les fédérations.
  • Certificat réalisable par tout médecin, généraliste ou du sport, …>> grosse activité en septembre et octobre ; les certificats de complaisance diminuent.
  • Homogénéité du contenu de la visite et de la formation des médecins ?.
  • Centres médico-sportifs : dédiés aux certificats de non contre-indication, en constante diminution, par baisse de la fréquentation et manque d’information malgré politique d’implantation des années 80
  • Donc redéfinition des missions à prévoir
  • Nouvelles pratiques :
    • activité physique dans un but de préservation de la santé est en plein développement,
    • les activités sans cadre structurel.