p cheries c ti res et continentales anciens enjeux et nouvelles opportunit s n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Pêcheries côtières et continentales : anciens enjeux et nouvelles opportunités PowerPoint Presentation
Download Presentation
Pêcheries côtières et continentales : anciens enjeux et nouvelles opportunités

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 27

Pêcheries côtières et continentales : anciens enjeux et nouvelles opportunités - PowerPoint PPT Presentation


  • 68 Views
  • Uploaded on

Pêcheries côtières et continentales : anciens enjeux et nouvelles opportunités. Sloans Chimatiro Conseiller senior en pêche, NEPAD, Johannesburg, Afrique du Sud Présenté à l'Hôtel Victoria , Pointe aux Piments, Île Maurice, 23 avril 2012. Vue d'ensemble de la présentation.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Pêcheries côtières et continentales : anciens enjeux et nouvelles opportunités' - sibley


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
p cheries c ti res et continentales anciens enjeux et nouvelles opportunit s

Pêcheries côtières et continentales : anciens enjeux et nouvelles opportunités

Sloans Chimatiro

Conseiller senior en pêche, NEPAD, Johannesburg, Afrique du Sud

Présenté à l'Hôtel Victoria, Pointe aux Piments,Île Maurice, 23 avril 2012

vue d ensemble de la pr sentation

Vue d'ensemble de la présentation

Caractéristiques des petits États insulaires

Vulnérabilité des petits États insulaires

Importance des pêcheries dans les PEID

Comment les PEID peuvent-ils optimiser le potentiel générateur de richesse des pêcheries ?

Enseignements des bonnes pratiques

Conclusion

caract ristiques principales des petits tats insulaires en d veloppement

Caractéristiques principales des petits États insulaires en développement

Les Nations Unies classifient actuellement 52 pays et territoires comme petits États insulaires en développement (PEID).

43 d’entre eux sont situés dans les régions des Caraïbes et du Pacifique.

Les PEID sont un groupe de pays diversifiés comptant ≥ 50 millions d'habitants

Le groupe comprend des pays relativement riches et d'autres relativement pauvres.

Les PEID sont extrêmement dépendants de la mer et de ses ressources marines vivantes.

vuln rabilit des petits tats insulaires

Vulnérabilité des petits États insulaires

Petite taille ;

Éloignement ;

Vulnérabilité aux chocs externes (demande et offre) ;

Base de ressources étroite ; et

Exposition aux défis environnementaux mondiaux (montée du niveau de la mer, destruction des récifs coralliens essentiels à la sécurité alimentaire et au tourisme) ;

Pollution des déchets et acidification des océans à cause de la perte de biodiversité

vuln rabilit des petits tats insulaires au changement climatique

Vulnérabilité des petits États insulaires au changement climatique

De nombreux habitants des PEID vivent dans la zone côtière de basse altitude (ZCBA) (≤ 10 mètres au-dessus du niveau de la mer).

Les ZCBA sont vulnérables à la montée du niveau de la mer, aux tempêtes, aux inondations et autres catastrophes climatiques.

L'impact global du changement climatique est ressenti dans la disponibilité des ressources hydriques, l'agriculture et la sécurité alimentaire et la protection des zones côtières.

La destruction des récifs coralliens est cruciale pour la sécurité alimentaire et le tourisme.

vuln rabilit des petits tats insulaires aux d s quilibres commerciaux

Vulnérabilité des petits États insulaires aux déséquilibres commerciaux

Les PEID sont économiquement vulnérables du fait de leur éloignement et de leur taille (en raison des coûts logistiques).

Susceptibilité aux catastrophes naturelles et écologie fragile

Capacité institutionnelle limitée (en partie à cause de la masse critique limitée)

Capacité limitée à diversifier

Forte dépendance à un nombre limité d'exportations et nombre important d'importations (en particulier des produits stratégiques aux prix volatiles : alimentation et combustibles)

Augmentation rapide du poids de la dette (en raison de l'absence d'économies d'échelle, des coûts élevés du transport, des capacités commerciales faibles et de l'augmentation des déficits commerciaux).

Plus récemment, diminution des transferts de fonds des travailleurs (en raison du ralentissement économique),

Les PEID sont désavantagés lors des négociations d'accords bilatéraux en raison de leur faible pouvoir de négociation collective, ainsi que des mauvaises informations sur la valeur du marché de leurs ressources (poisson).

indice international de performances logistiques ipl comparaison avec certains peid
Indice international de performances logistiques (IPL) : comparaison avec certains PEID

Source : Banque mondiale 2010

L'IPL compare les coûts de transport, la qualité des infrastructures (routes, ports, etc.), le suivi et la traçabilité des stocks et le respect des délais de livraison.

importance des p cheries dans les peid

Importance des pêcheries dans les PEID

Selon le département des affaires économiques et sociales de l'ONU (2010) :

Dans certains PEID, la pêche représente ≥ 50 % des exportations (ONU 2010).

La pêche de subsistance fournit 50 à 90 % des protéines animales des habitants des zones rurales et des îles isolées.

Dans le Pacifique, les pêcheries de thon contribuent à ≥10 % du PIB.

les peid et l tendue de leur zee
Les PEID et l'étendue de leur ZEE.

ZEE des PEID africains

ZEE des PEID des Caraïbes

enjeux des p cheries dans les peid

Enjeux des pêcheries dans les PEID

Le poisson, en sa qualité de produit d'exportation, exerce une pression sur les ressources avec un potentiel de surpêche.

La connaissance du niveau des réserves peut être insuffisante et déboucher sur de mauvais plans de gestion.

Une mauvaise connaissance de l'impact économique des ressources de pêche entraîne une dissipation des loyers.

Un mauvais mécanisme de gouvernance se manifeste à travers la pêche illégale, illicite et non réglementée (IIN).

Des mécanismes commerciaux peu favorables entraînent une perte de valeur et de santé.

La perte de santé via les accords de pêche étrangers (APE) (les accords d'évaluation sont réglementés par l'UNCLOS)

perte de richesse sur la cha ne de valeur
Perte de richesse sur la chaîne de valeur

Fig. 1. Part de la valeur de la perche du Nil de Tanzanie

perte de richesse sur la cha ne de valeur1
Perte de richesse sur la chaîne de valeur

Fig. 2. Part de la valeur de l'anchois marocain en Italie

comment les peid perdent ils la richesse potentielle de leurs ressources de p che

Comment les PEID perdent-ils la richesse potentielle de leurs ressources de pêche ?

En général, selon une étude de l'UE (IFREMER 1999), les paiements financiers (compensation) pour les accords d'accès aux pêcheries pour les pays en développement varient entre 2 et 17 % (2,6 % en moyenne) de la valeur de prise.

Le MRAG (2012) estime que l'UE paie entre 11 et 13 % de la valeur de marché du thon.

En comparaison, le Japon et la Corée paient environ 6 % de la valeur du marché de leur prises de thon en vertu des accords de l'océan Pacifique (MRAG 2012).

Les États-Unis paient environ 22 % de la valeur de prise (Mwikya 2006).

En comparaison avec d'autres ressources naturelles telles que les minéraux, la foresterie et le pétrole brut (généralement 30 %) et en tenant compte également que l'investissement dans la pêche est bien moindre que celui dans l'extraction minière.

slide17

Figure 3 Comparaison de la contribution totale de la communauté et des propriétaires de bateaux pour le thon (€/tonne) avec le prix mondial du marché pour le thon entier (listao et nageoire jaune) (€/tonne)Source (MRAG 2012)

pourquoi les ressources de p che sont elles de la richesse

Pourquoi les ressources de pêche sont-elles de la "richesse" ?

Qu'entend-on par richesse ? En termes économiques, la richesse est la valeur des actifs détenus par une personne ou une communauté.

Les ressources halieutiques africaines représentent un capital naturel renouvelable capable de générer des quantités substantielles de richesses au fil du temps et à l'avenir.

Des pêcheries bien gérées peuvent donc produire des revenus économiques considérables – rente de ressources (valeur excédentaire ou profitabilité) et faire partie d'un portefeuille d'actifs générateurs de richesses et contribuer à la croissance économique et au bien-être.

potentiel de g n ration de richesse des p cheries africaines

Potentiel de génération de richesse des pêcheries africaines

La valorisation économique initiale du NEPAD, adoptée par la Conférence des ministres africains de la pêche et de l'aquaculture (CAMFA) se présente comme suit :

Les pêcheries africaines ont une première valeur de vente d'environ 4 861 millions USD par an.

Des pêcheries bien gérées peuvent produire des rentes de ressources annuelles (profitabilité) entre 30 et 70 % de la première valeur de vente.

Notre estimation a utilisé une règle conservatrice de 40 % de chiffre d'affaires, selon laquelle la rente de ressources pour l'Afrique est d'environ 2 milliards USD.

Cependant, capitaliser cette valeur annuelle à un taux de réduction de 9 % permet d'obtenir une estimation de la valeur de richesse de 22 milliards USD.

opportunit s de p che pour les peid

Opportunités de pêche pour les PEID

La demande de poisson augmente dans le monde, y compris en Afrique (classe moyenne en plein essor).

Les contraintes de la pêche dans les PEID ont été reconnues pour la première fois lors de la 15e session de la COFI de 1983 (problèmes propres aux PEID dans la gestion et le développement des pêcheries selon le nouveau régime des océans).

Le cas particulier des PEID dans le contexte du développement durable a été reconnu formellement pour la première fois par l'ONU (CNUCED) à Rio de Janeiro en 1992.

Les PEID (et leurs partenaires commerciaux) sont plus sensibles à la nécessité d'une bonne gouvernance de la pêche.

Les accords internationaux prévoient une meilleure gestion des ressources de pêche (UNCLOS 1982, notamment le droit d'exploiter les ZEE ; le code de conduite de la FAO pour une pêche responsable (1995) et l'accord des Nations Unies sur les stocks chevauchants et les poissons grands migrateurs (1995).

opportunit s de p che pour les peid1

Opportunités de pêche pour les PEID

Gestion régionale collaborative des pêcheries (ORGP pour le thon, ICCAT dans l'Atlantique, CTOI dans l'océan Indien et la WCPTC et l'IATTC en combinaison avec la Forum Fisheries Association dans le Pacifique).

Le Partenariat mondial pour les îles (GLISPA) (lancé en 2006) est une entité mondiale visant à aider les îles du monde à conserver et à utiliser de manière durable leurs ressources naturelles incomparables.

La demande de poisson augmente dans le monde, y compris en Afrique (classe moyenne en plein essor).

Gestion régionale collaborative des pêcheries (ORGP pour le thon, ICCAT dans l'Atlantique, CTOI dans l'océan Indien et la WCPTC et l'IATTC en combinaison avec la Forum Fisheries Association dans le Pacifique)

options pour de meilleurs revenus

Options pour de meilleurs revenus

La pêche doit contribuer à une exploitation durable (RME ou RMD).

Il faut améliorer les connaissances des pêcheries (meilleure collecte et analyse des données).

La bonne gouvernance vise l'élimination de la pêche IIN.

Il faut soutenir l'intégration du secteur national de la pêche dans l'économie mondiale (notamment via des entreprises communes plutôt que la FFA). La Namibie présente de bons exemples.

Afin de réaliser l'énorme potentiel de génération de richesse, il faut créer un environnement propice incitant les pêcheurs et leur donnant la confiance d'investir dans la ressource elle-même.

slide23

Estimation de rente via la pêche à la pieuvre en Mauritanie

Surplus

effort 31%

OPTION 1 : conserver 10 bateaux et réduire f à fRMD

CA=119m$

34 000t

Rente =26m$

Prix

3.500/t$

26,600t

93m$

Coût =93m$

100

slide24

Estimation de rente via la pêche à la pieuvre en Mauritanie

Surplus

effort 31%

OPTION 2 : Réduire f en réduisant le nombre de bateaux

Prix

3.500/t$

Coût/

bateau

0,93m$

CA=119m$

34 000t

Rente=54m$

Coût=65m$

70

100

meilleures pratiques dans les peid

Meilleures pratiques dans les PEID

Captures de thon WCPO : ~2,4 millions t par an

La pêcherie est gérée par la Western and Central Pacific Fisheries Commission (WCPFC)

Les pays des îles du Pacifique (PIP) maintiennent le droit souverain des États côtiers de déterminer les prises dans leurs ZEE.

La WCPFC développe des mesures pour la haute mer

Huit PIP se sont organisés comme parties à l'accord de Nauru (PNA, États fédérés de Micronésie, Kiribati, les Îles Marshall, Nauru, Palau, la Papouasie Nouvelle-Guinée, les Îles Salomon et Tuvalu).

Les PNA gèrent la pêche à la senne coulissante de la WCPO, maximisant les bénéfices économiques des ressources côtières de leurs membres et développant leurs industries et économies nationales.

Sont utilisés des systèmes de contingentement des jours de pêche, générateurs de revenus issus des frais d'accès à la pêche pouvant aller jusqu'à 40 % du PIB de certains membres PNA.

o sont les meilleures pratiques

Où sont les meilleures pratiques ?

Un système de contingentement de la pêche pour le contrôle de la pêche à la senne coulissante dans les eaux territoriales de huit parties à l'accord de Nauru a été mis en oeuvre en décembre 2007.

Alors qu'il était à l'origine conçu comme un mécanisme de contrôle des efforts de pêche, le système peut compléter et peut-être remplacer les accords d'accès bilatéraux historiques via la création d'un instrument économique capable d'optimiser les rentes de la pêche étrangère en définissant, en vendant et en échangeant une fourniture limitée de droits de prise détenus par les États côtiers (MRAG 2012).

Pour compléter le système, le PNA a adopté d'autres mesures de conservation et de gestion pour les navires de pêche étrangers en 2008, notamment une couverture d'observation de 100 % de la pêche à la senne, une clôture de trois mois de la pêche de concentration et l'interdiction de la pêche par des navires immatriculés PNA dans les poches de haute mer.

conclusion et avenir

Conclusion et avenir

Sensibiliser les décideurs politiques à la vraie valeur des ressources halieutiques.

Créer un environnement propice donnant aux pêcheurs les incitants et la confiance leur permettant d'investir et de gérer les ressources halieutiques.

Développer des stratégies pratiques permettant de réaliser le potentiel de génération de richesse des ressources halieutiques.

Les stratégies d'adaptation au changement climatique (PANA) doivent inclure les pêcheries.

Les PEID doivent adopter une position de négociation collective internationale.

Les PEID doivent partager les informations sur la valeur de marché de leurs ressources halieutiques.

Les PEID doivent être plus intéressés par les économies continentales afin de puiser dans les marchés régionaux.