slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Au niveau scolaire, la famille des courses peut être décomposée en 4 catégories : PowerPoint Presentation
Download Presentation
Au niveau scolaire, la famille des courses peut être décomposée en 4 catégories :

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 17

Au niveau scolaire, la famille des courses peut être décomposée en 4 catégories : - PowerPoint PPT Presentation


  • 263 Views
  • Uploaded on

Les courses. Au niveau scolaire, la famille des courses peut être décomposée en 4 catégories :. Pierline Hunckler CPD EPS 38 - 2009. Les courses de vitesse sur le plat. Les courses de vitesse avec obstacles. Les courses de longue durée. La course de relais. .

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Au niveau scolaire, la famille des courses peut être décomposée en 4 catégories :' - shiloh


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Les courses

Au niveau scolaire, la famille

des courses peut être décomposée

en 4 catégories :

Pierline Hunckler CPD EPS 38 - 2009

slide2

Les courses de vitesse sur le plat.

  • Les courses de vitesse avec obstacles.
  • Les courses de longue durée.
  • La course de relais

.

slide3

4 catégories pour une même finalité :

« Se déplacer, sur une distance ou pendant un temps

donné, avec la plus grande vitesse possible,

tout en recherchant une économie optimale. »

Patrick Seners

slide4

La vitesse correspond à la performance : idée de mesure en temps et en distance.

L ’économie recouvre deux dimensions :

  • biomécanique qui concerne tous les problèmes techniques ( les départs, la foulée de course, les franchissements d ’obstacles).
  • bioénergétique et musculaire qui concerne les filières énergétiques utilisées lors du mouvement. En fonction du type d ’effort, elles sont utilisées à des degrés différents.
slide5

Au niveau biomécanique :

- la vitesse :

. comment la créer ?

. comment la conserver ?

- l ’attitude de course :

. comment s ’équilibrer pendant la course?

. comment s ’organiser pour franchir l ’obstacle ?

- les filières énergétiques .

slide6

- comment créer sa vitesse ?

En étant capable :

de réagir vite à un signal*

de se redresser progressivement*

d ’accepter un

déséquilibre avant lors de la

mise en action*

de pousser sur ses jambes avec une

action simultanée des bras*

slide7

- comment conserver sa vitesse ?

En étant capable de :

courir en ligne droite*

manipuler un objet*

conserver sa vitesse jusqu ’à

la ligne d ’arrivée*

créer ou modifier une vitesse

en accord avec des repères

visuels pris sur un partenaire*.

franchir l ’obstacle en

limitant la perte de temps*

acquérir une structure

de course inter obstacles*

slide8

comment s ’équilibrer

pendant la course?

En étant capable:

d ’avoir le regard horizontal

d ’avoir des foulées

amples et rapides

de courir sans se crisper

d ’avoir son buste droit

slide9

Au niveau bioénergétique et musculaire :

Courir, c ’est contracter certains groupes musculaires.

Courir, c ’est donc consommer de l ’énergie.

slide10

.

Ainsi, dans les différentes catégories de course, les filières mobilisées concernent :

  • le processus anaérobie alactique pour les courses de vitesse sur le plat et celles avec obstacles.
  • le processus aérobie pour les courses de longue durée.
slide12

Anaérobie lactique :

  • Ne pas travailler sur des durées continues entre 15 sec et 2 min sans contrôle de la vitesse (à V max) et de la récupération.
  • Pas de recherche de performance sur ces temps de course.
slide13

Précision sur le système aérobie

La capacité aérobie

La puissance aérobie

Travail à 60 – 70 %

de la Vitesse Maximale Aérobie (VMA)

Travail à 90 – 100 %

de la Vitesse Maximale Aérobie (VMA)

  • Fréquence cardiaque
  • Essoufflement
  • Durée de course

Laurence Larousse

slide14

Les effets physiologiques de l’entraînement

Augmentation du volume respiratoire

Augmentation taille du cœur

Meilleur transport de l’O2 dans le sang

Le muscle utilise mieux les réserves

( sucre, graisse)

Thermorégulation

Ces effets disparaissent avec l’arrêt de l’activité régulière

slide15

Quoi viser à l’école primaire ?

RESSOURCES MOTRICES

SANTE

CULTURE

Plaisir!

Gestion de l’hydratation

Gestion de son équipement.

  • Footing
  • Trail
  • Cross
  • Fond
  • Demi - fond

Défier le temps et/ou la distance

Le développement des capacités aérobies

slide16

« La santé est un état de bien être total physique, social et mental de la personne. Ce n'est pas la simple absence de maladie ou d'infirmité. »

Définition donnée par l’OMS depuis 1946

  • Éduquer à la sécurité active
  • Éduquer à la compétitionet à l’effort
  • Éduquer à identifier son plaisir dans une pratique sportive

Éduquer les élèves à identifier , développer , entretenir leur capital santé

Laurence Larousse

slide17

« A l ’école, vouloir développer le potentiel aérobie

de ses élèves, ce n ’est pas viser une progression

physiologique de la VO2 max au sens strict du

terme, puisque cela suppose une quantité de

travail importante et un suivi régulier qui n ’est pas

réalisable dans le cadre de l ’EPS à l ’école

primaire. C ’est plutôt se fixer comme but une

amélioration de l ’endurance aérobie, c ’est à dire

la possibilité de maintenir le plus longtemps possible

un pourcentage élevé de sa vitesse maximale aérobie. »

Karine Lemasson, article sur la course longue, site EPS1 38.