Réglementation
Download
1 / 76

- PowerPoint PPT Presentation


  • 88 Views
  • Uploaded on

Réglementation des nouvelles technologies (RNT) - Partie II. Introduction - Les OGMs, en particulier dans l'alimentation. Lundi 7 mars 2011 3 ème cours. Où en sommes-nous?. 2. A. RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011). Les travaux par équipes.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '' - sheri


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Lundi 7 mars 2011 3 me cours

Réglementation des nouvelles technologies (RNT)- Partie II. Introduction - Les OGMs, en particulierdansl'alimentation

Lundi 7 mars 2011

3ème cours


O en sommes nous
Où en sommes-nous?

2

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Les travaux par quipes
Les travaux par équipes

Attestation de séminaire possible pour les étudiants en droit.

Consignes sur Internet sur les délais.

Jeudi avant pour le choix du cas.

1 semaine (dimanche, midi) pour le rapport écrit.

2 semaines pour l'attestation de séminaire.

Accord préalable (par email) pour le choix du cas/thème.

Engagement de non-plagiat obligatoire.

Réunion et discussion avec l'assistante vivement recommandées.

Voir l’annonce et le répertoire Documents administratifs sur le site du cours

A




Plan de cette le on
Plan de cette leçon

Partie A. Les bases légales

Les grands principes et mesures

Les principales autorités

Partie B.La production agricole d'OGMs

Partie C. Les OGMs dans les denrées alimentaires

Partie D.Présentation du cas par l'équipe n° 1 et discussion en classe;

Ici: résumé des enjeux.

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Pourquoi ce th me
Pourquoi ce thème?

Premier thème lié à un produit.

Révisions récentes.

Sujet très controversé. Préoccupations de la population. Moratoire.

Mise en œuvre du principe de précaution.

Mise en œuvre d'obligations internationales.

7

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Objectifs de cette le on
Objectifs de cette leçon

Approfondir les notions juridiques suivantes:

Compréhension des principes applicables au droit de l’environnement

Système d'autorisations et de notifications administratives.

Responsabilité civile aggravée.

Aperçu des enjeux

Arguments “pour” et “contre”.

8

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Partie a les bases l gales les grands principes les principales autorit s

Partie A. Les bases légales, les grands principes & les principales autorités

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Partie a 1 les bases l gales survol

Partie A.1.Les bases légales: survol

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


D abord une d finition
D’abord une définition

Un OGM, c'est quoi?

  • Tout organisme

    • vivant = capable de se reproduire/ de transférer du matériel

  • dont le matériel génétique a subi une modification

  • cette modification ne se produit pas naturellement

    • Ni par multiplication, ni par recombinaison naturelle.

      Bases légales:

    • LPE 7.5ter; LGG 5.1+2; ODE 3.d et son annexe 1; OUC 3.c et annexe 1; ODalOUs 21.

A



Aper u du droit international
Aperçu du droit international

La Convention sur la diversité biologique

Entrée en vigueur pour la Suisse le 19.2.1995

RS 0.451.43 (ici).

Le Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques

Entrée en vigueur pour la Suisse le 11.9.2003

RS 0.451.431 (ici).

Mise en vigueur par l'Ordonnance sur les mouvements transfrontières d'OGMs du 3 novembre 2004 (OCart); RS 814.912.21

Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement (ici).

Non contraignante.

A


Cdb de 1992 aper u des valeurs
CDB de 1992: aperçu des valeurs

  • La diversité biologique a une «valeur intrinsèque». Elle devrait être «préoccupation commune à l’humanité».

  • Chaque Etat est souverain sur ses ressources nationales.

  • «l’absence de certitudes scientifiques totales ne doit pas être invoquée comme raison pour différer les mesures qui permettraient d’en éviter le danger ou d’en atténuer les effets.»

  • Les communautés locales et autochtones ainsi que leur savoir traditionnel doivent être protégés.

  • Des ressources supplémentaires doivent être mises à disposition des pays en voie de développement.

  • Les risques liés à la libération d’OGMs doivent être maîtrisés.

  • Les bénéfices issus de la valorisation de ressources génétiques doivent être équitablement partagés et faire l’objet de conventions [art. 15 et 19].

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Protocole de cartagena aper u des valeurs
Protocole de Cartagena: aperçu des valeurs

  • Réaffirmation du principe de précaution.

  • Les Etats membres s’informent des mouvements transfrontaliers des OGMs. L’accord préalable des pays parcourus est nécessaire.

    • Les annexes listent les informations à communiquer.

  • Les Etats sensibilisent leur population et lui permet de participation aux prises de décision.

  • Création d’un Centre d’échange pour la prévention des risques biotechnologiques; centrale d’information.

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Le centre cr par le protocole
Le centre créé par le Protocole

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Le centre regroupe les donn es pour chaque pays
Le centre regroupe les données pour chaque pays

Par exemple la Suisse:

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Aper u du droit national les lois
Aperçu du droit national: les lois

  • La Constitution

  • La loi sur la protection de l'environnement (LPE)

    • RS 814.01; dernièrement révisée au 1er août 2010

  • La loi sur le génie génétique (LGG) du 21 mars 2003

    • RS 814.91; dernièrement révisée au 28 novembre 2010.

  • La loi sur les denrées alimentaires (LDAl)

  • La loi sur les épidémies (LEp)

    • RS 818.101; en cours de révision

  • La loi sur la sécurité des produits (LSPro)

    • RS 930.11

  • La loi sur les entraves techniques au commerce (LETC)

    • RS 946.51

A

A


Gros plan sur la constitution i
Gros plan sur la Constitution (I)

Définition des buts, introduction de principes-clés, & attribution de compétences

A





Aper u national les ordonnances i
Aperçu national: les ordonnances (I)

Secteur agricole:

Ordonnance sur l’utilisation confinée (OUC) du 25 août 1999

RS 814.912.

Ordonnance sur la dissémination dans l'environnement (ODE) du 10 septembre 2008

RS 814.911; texte très récent.

Secteur alimentaire:

Ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels (ODAlOUs) du 23 novembre 2005

RS 817.02; dernièrement révisée au 1er novembre 2010.

Ordonnance du DFI sur les denrées alimentaires génétiquement modifiées du 23 novembre 2005

RS 817.022.51; dernièrement révisée au 1er novembre 2010.

A


Aper u des ordonnances ii
Aperçu des ordonnances (II)

Droit du travail et mesures en entreprises

Ordonnance sur la protection des travailleurs contre les risques liés aux microorganismes (OPTM) du 25 août 1999

RS 823.321.

Fondement légal sur la Loi fédérale sur le travail & la Loi sur l'assurance-accidents.

Ordonnance sur la protection contre les accidents majeurs (OPAM) du 27 février 1991

RS 814.02

A


Les r visions r centes rappel
Les révisions récentes: rappel

  • Récemment achevées:

    • Prolongation du moratoire constitutionnel; consultation en hiver 2008-2009.

    • LGG, modification du 10 mars 2009 (ici);

    • LPE, modification du 10 mars 2009 (ici);

    • Cf. pour l’ensemble: message du Conseil fédéral du 1er juillet 2009 (ici) (objet 09.056) FF 2009 p. 4887.

  • En cours:

    • OUC, consultation ouverte en automne 2010.

A


Partie a 2 les grands principes

Partie A.2. Les grands principes

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Les grands principes survol
Les grands principes: survol

  • Multitude d'intérêts protégés:

    • LPE 1;

  • Le principe de précaution /prévention

    • LPE 1.2; Déclaration de Rio 15; Protocole de Cartagena 1 et 10.6.

  • Le principe de causalité

    • Cst 74.2; LPE 2, 59;

  • Le principe de procédure par étapes / paliers

  • L’auto-contrôle et le devoir de diligence

  • Possibilité constante de réexamen.

  • Devoir d'information & transparence de l'Etat, consultation

    • LPE 6

  • Devoir d'information des particuliers

  • Responsabilité civile

A


Les int r ts prot g s
Les intérêts protégés

  • Multitude d'intérêts protégés:

    • les hommes, les animaux, l'environnement, les plantes, leurs milieux naturels;

      • Leur santé, sécurité, leur intégrité (!) [LGG 8].

    • la diversité biologique; le patrimoine génétique; la fertilité du sol

    • la protection contre la tromperie, la fraude; la préservation du libre choix du consommateur.

    • l'information et la transparence

    • év. la recherche; la liberté économique.

  • Bases légales:

    • LPE 1; LGG 1; ODE 1; OUC 1.

A


Le principe de pr caution
Le principe de précaution

  • Précaution ou prévention.

  • Obligation: réduire le plus tôt possible (à titre préventif) les atteintes potentielles

  • Ampleur & probabilité du risque.

    • Risques directs et indirects. Risques provoqués par des tiers.

  • Evaluation des atteintes:

    • Isolément, collectivement, dans leur action conjointe [LPE 8; LGG 6.4]

  • Bases légales:

    • LPE 1.2; LGG 2; ODE 19-21, 28-30, annexe 1.

A


Gros plan principe de pr caution
Gros plan: principe de précaution

Déclaration de Rio

Art. 1 al. 2 LPE

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Le principe de causalit
Le principe de causalité

  • Les frais d'une mesure sont à charge de la personne qui l'a rendue nécessaire.

    • Principe lié à celui du «pollueur-payeur»

    • Emoluments; mesures préventives (empêcher une atteinte imminente); mesures correctives (rétablir la situation antérieure); frais d'enquête (déterminer l'existence d'une atteinte)

  • Bases légales

    • LPE 2, 59; LGG 2.2; ODE 53

A


Gros plan sur le principe de causalit
Gros plan sur le principe de causalité

Art. 2 LPE

Art. 59 LPE

Art. 2 al. 2 LGG

A

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Principe de paliers
Principe de paliers

  • D'abord: tests en milieu confiné (= laboratoires)

    • LPE 29b; LGG 10;  OUC.

  • Puis: disséminations expérimentales (= à l'extérieur)

    • LPE 29c; LGG 11;  ODE.

  • Enfin: mise dans le commerce / en circulation / sur le marché (= commercialisation)

    • LPE 29d; LGG 12

  • Progression selon le principe de subsidiarité:

    • Résultats pas disponibles autrement;

    • Connaissances utiles générées.

      • LGG 6.2.a.

A


Auto contr le et obligation de diligence
Auto-contrôle et obligation de diligence

  • Quiconque utilise des OGMs

    • doit prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir, minimiser et parer aux risques.

    • "doit agir avec les précautions que la situation exige"

      • pour éviter une mise en danger des intérêts protégés (1+ 2)

  • La prise, par l’entreprise, des mesures d’auto-contrôle doit pouvoir être prouvée à l’autorité de surveillance.

     Le strict respect des règles (directement imposées par les lois et ordonnances) ne suffit pas forcément !

  • Bases légales:

    • LPE 29a, 29d; LGG 6; ODE 6; OUC 4.

A


Principe du r examen
Principe du réexamen

  • L'autorité a - toujours et en tout temps - le droit de réexaminer si sa décision d'autorisation est bien fondée [LGG 13; ODE 45; ODAlGm 5.4].

    • Les décisions ne sont donc pas définitives, mais doivent être adaptées aux nouvelles connaissances.

  • Le bénéficiaire de l'autorisation doit spontanément fournir à l'autorité toutes les nouvelles informations à sa disposition [LGG 24; ODE 23, 31, 40; ODAlGM 6].

A


Devoir d information transparence de l etat
Devoir d'information & transparence de l'Etat

Participation des tiers

  • Publication dans la FF

    • ODE 36; ODAlGM 5.2

  • Faculté d'opposition

    • LPE 29dbis; LGG 12a; ODE 36.3

  • Accès au dossier (sous réserve d'intérêts privés ou publics prépondérants)

    • LPE 29h; LGG 18; ODE 54; LTrans (Loi sur la transparence de l’administration); OUC 22, 24.

  • Droit de recours

    • LPE 55; LGG 28

      Et aussi:

  • Etiquetage obligatoire des aliments contenant des OGMs

  • Labels écologiques si aucun OGM (ou juste des traces).

    • ODAlGM 7.8

A


Au sujet du droit de recours
Au sujet du droit de recours

  • Oui aux organisations de protection de l'environnement

    • nationale;

    • but non lucratif;

    • active depuis 10 ans au moins;

    • Obligation de participer à tous les stades pour préserver le droit de recours [LPE 55b.2]

    • Pas de "corruption" [LPE 55c]

    • Frais à charge de l'organisation en cas de défaite [LPE 55e]

    • Liste du Conseil fédéral

  • Bases légales:

    • LPE 55-55f; LGG 28

A


Arr ts sur le droit de recours
Arrêts sur le droit de recours

Droit de recours des particuliers (voisins, activistes…)

  • Distance de contamination: 300 mètres? 1'000 mètres?

    • Voisins agricoles: oui si suffisamment proches du terrain planté d’OGMs.

      • Arrêt du TAF du 10 novembre 2008, A-6728/2007, "cas EPFZ".

  • Pas d'action purement dans l'intérêt public.

    • Arrêt du TF du 10 septembre 1997, ATF 123 II 376 = JdT 1999 I 556.

A


Principe de consultation
Principe de consultation

  • Plusieurs autorités administratives fédérales compétentes

  • Commissions fédérales spécialisées [LPE 29g; LGG 22-23]

    • Commission fédérale d'experts pour la sécurité biologique

    • Commission fédérale d'éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain

  • Consultations d'experts

  • Participation du public

  • Collaboration avec l'économie [LPE 41a] / auto-réglementation [LPE 41a.3]

  • Consultation des cantons; rôle des cantons [ODE 49].

  • Coordination [LPE 36-39; LGG 20-21; ODE 26, 47; OUC 15-16]

A


Devoir d information des priv s
Devoir d'information des privés

  • Obligation de fournir les renseignements nécessaires à l'exécution de la réglementation [LPE 46]

  • Information du preneur / acquéreur [par ex. LPE 27; 29e; LGG 15; ODE 5; 9.1.d; OUC 13].

    • Sur les propriétés du produit;

    • Sur les mesures à respecter pour une utilisation sûre

    • Sur les mesures à prendre en cas de dissémination accidentelle;

      • Obligation de suivre ces instructions [LPE 28; 29e.2; LGG 15].

A


Responsabilit civile
Responsabilité civile

  • Responsabilité pour utilisation avec ou sans autorisation [LPE 59abis.1; LGG 30].

  • Responsabilité pour organisme pathogène défectueux [LPE 59abis.4-7; LGG 30.4].

  • Atténuation possible de l'exigence de preuve pour le rapport de causalité (vraisemblance convaincante) [LPE 59abis.8; LGG 33]

  • Dommage compris largement [LPE 59abis.9; LGG 31]

  • Preuve libératoire:

    • Oui: force majeure; faute grave du lésé ou d'un tiers [LPE 59abis.10]

    • Non: connaissances à l'époque non disponibles [LPE 59abis.4; LGG 30.4]

  • Obligation de garantir sa responsabilité [LPE 59b; LGG 34; ODE 11; OUC 11-12].

  • Prescription prolongée: (3)/30 ans [LPE 59c; LGG 32].

A


Gros plan sur la d finition largie du dommage
Gros plan sur la définition élargie du dommage

Art. 59abis al. 9 LPE

Pas uniquement la diminution du patrimoine économique.

Mais aussi la remise en l’état ou le remplacement par un équivalent

A


Partie a 3 les principales mesures

Partie A.3. Les principales mesures

A.3

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Les principales mesures i
Les principales mesures (I)

  • Autorisation [ODE 6; 17-19]

    • Autorisation administrative dite liée[ODE 44].

    • Limitée dans le temps: 10 ans.

  • Autorisation simplifiée [ODE 22, 39]

    • Ex: Autorisation antérieure similaire.

  • Notification

  • Auto-contrôle / contrôle autonome [LPE 26; ODE 4]

    • Identification; évaluation des risques; pesée; plan d'action.

    • Preuves à fournir [ODE 46].

  • Dispositions pénales

    • LPE 60 (3 ans) et 61 (contraventions; CHF 20'000); LGG 35, 36.

A.3


Les principales mesures les outils ii
Les principales mesures: les outils (II)

  • Gradation des risques des organismes & des activités en 4 catégories croissantes; différentes précautions selon le niveau [OUC 6 et 7 et ses annexes 2]

  • Etudes d'impact; évaluation du risque [LPE 10e;; ODE 19.2.d et son annexe 4; OUC 8]

  • Résultats des essais antérieurs [ODE 19.2.c]

  • Système approprié d'assurance de la qualité [ODE 9.3]

    • Par ex: Identification des points faibles, des mesures organisationnelles; définition des contrôles, maintien d'une documentation complète.

  • Plan de surveillance [ODE 19.2.e]

  • Stratégie d'information [ODE 19.2g]

  • Dossier technique européen [ODE 19.2.b].

  • Surveillance par l'autorité [ODE 41]

  • Rapport suite à autorisation [ODE 24]

A.3


Aper u des mesures de s curit selon la classification du risque ouc
Aperçu des mesures de sécurité selon la classification du risque [OUC]

A.3

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)



Les principales mesures iii
Les principales mesures (III) risque [OUC]

  • Information et sensibilisation; encouragement du débat public [LGG 26.2]

  • Encouragement de la formation et du perfectionnement professionnel [LGG 26.3; OUC 29.2]

  • Financement de la recherche [LPE 49; LGG 26.1]

  • Financement d'organisations nationales ou internationales [LPE 53]

  • Financement des pays en voie de développement [LPE 53]

A.3


Partie a 4 les principales autorit s

Partie A.4. risque [OUC] Les principales autorités

A.4

RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


Les principales autorit s nationales
Les principales autorités nationales risque [OUC]

  • Au niveau fédéral

    • OFSP

    • Office fédéral de l'environnement et son Bureau de biotechnologie

    • Office fédéral de l'agriculture

    • Office vétérinaire fédéral

    • SECO

    • Swissmedic

    • Commission fédérale d'experts pour la sécurité biologique

    • Commission fédérale d'éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain

  • Cantons [par ex. OUC 20].

    • Coordination (échanges) entre les autorités au moment de délivrer une autorisation.

  • A.4


    Ofev et son bureau ouc 15
    OFEV et son bureau risque [OUC][OUC 15]

    A.4

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    La commission f d rale d experts pour la s curit biologique
    La Commission fédérale d'experts risque [OUC] pour la sécurité biologique

    • LGG 22

    A.4


    Lundi 7 mars 2011 3 me cours

    A.4 risque [OUC]


    La commission f d rale d thique pour la biotechnologie dans le domaine non humain
    La Commission fédérale d'éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain

    • LGG 23

    A.4


    Lundi 7 mars 2011 3 me cours

    A.4 dans le domaine non humain


    Aper u de ses publications
    Aperçu de ses publications dans le domaine non humain

    A.4

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Ig nobel
    Ig Nobel dans le domaine non humain

    • Les plantes aussi ont leur dignité !

    A.4

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Partie b la production agricole d ogms

    Partie B. dans le domaine non humain La production agricole d'OGMs

    B

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Trois autorisations successives palier
    Trois autorisations successives (palier) dans le domaine non humain

    • Autorisation pour utilisation en milieu confiné [OUC]

      • Définition du milieu confiné [OUC 3.d]: barrières minimisant le risque de contact/dissémination.

      • Notification, en lieu et place de l’autorisation, si classe de risque faible [OUC 9].

      • Chiffres: env. 160 demandes déposées chaque année; env. un millier d’activités en cours.

    • Autorisation pour dissémination expérimentale [ODE 17ss]

      • Très peu de demandes.

    • Autorisation pour mise en circulation [ODE 25]

      • Très peu de produits autorisés: 1 soja, 3 maïs, 2 vaccins

        Mais moratoire sur les cultures non expérimentales

    B


    Conditions g n rales pour une autorisation
    Conditions générales pour une autorisation dans le domaine non humain

    • Pas de propagation à des organismes / cultures tiers [LGG 6.2.d; 6.3.e; ODE 7.1.c+h]

      • Pas d'atteinte à une production exempte d'OGMs[LGG 7; ODE 9]

        • Par ex. respecter les distances minimum; nettoyer à fond les machines.

    • Pas de disparition d'organismes tiers [LGG 6.3.a; ODE 7.1.e]

    • Pas de perturbation de l'équilibre écologique [LGG 6.3.c; ODE 7.1.f]

    • Pas induire de résistance aux antibiotiques [LGG 6.2.c; 6.3; ODE 7.2.b].

      • Séparation des flux[LGG 16; ODAlOUs 25; ODAlGM 10]

    • But: éviter tout mélange indésirable avec des organismes sans OGMs.

  • Mention d’un identificateur unique pour chaque OGM [ODE 9.4; renvoi au Règlement européen 65/2004]

  • Maintien d’une documentation complète pendant 5 ans min. [ODE 9.5]

  • B


    Respect de l int grit des organismes vivants
    Respect de l'intégrité des organismes vivants dans le domaine non humain

    • Lors d'une manipulation génétique:

      • Animaux et plantes.

    • Interdiction de toute atteinte grave (y compris à leurs mœurs caractéristiques),

      • sauf intérêts prépondérants

        • ex: "bénéfice notable pour la société, sur le plan économique, social ou écologique".

    • Pesée des intérêts nécessaires.

    • Si vertébrés: seulement à des fins scientifiques, thérapeutiques ou diagnostiques

    • Base légale:

      • LGG 8; 9.

    B


    Le moratoire initial
    Le moratoire initial dans le domaine non humain

    • Initiative populaire «pour des aliments produits sans manipulations génétiques».

    • Modification de la Constitution: art. 197 ch. 7.

    • Vote du peuple le 27.11.2005; 56% de oui.

    • Durée initiale au 27.11.2010.

    • La recherche est restée possible.

    B

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Le moratoire prolong
    Le moratoire (prolongé) dans le domaine non humain

    Jusqu'au 27.11.2013 (prolongation de 3 ans).

    • Maintien, mais dans la LGG (art. 37a), de l'interdiction constitutionnelle qui expirait le 27.11.2010

    • Interdiction de cultiver (planter/produire), hors dissémination expérimentales, des OGMs.

    • Interdiction de produire des animaux génétiquement modifiés, hors animaux de laboratoire.

    • Débat:

      • Milieux économiques: contre.

      • Universités: contre.

      • Milieux écologiques, consommateurs et cantons: pour

    • Enjeux:

      • Restriction à une liberté constitutionnelle?

      • Conformité aux obligations internationales (ex: OMC)?

    B


    Gros plan sur le moratoire tendu
    Gros plan sur le moratoire étendu dans le domaine non humain

    B

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Le pnr 59 du fns le projet de recherche destin lucider les risques
    Le PNR 59 du FNS: le projet de recherche dans le domaine non humaindestiné à élucider les risques

    B


    Le site du pnr 59 les recherches en cours
    Le site du PNR 59: les recherches en cours dans le domaine non humain

    B


    Premiers r sultats du pnr 59
    Premiers résultats du PNR 59 dans le domaine non humain

    B


    Partie c les ogms dans les denr es alimentaires

    Partie C. dans le domaine non humain Les OGMs dans les denrées alimentaires

    C

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Obligations principales
    Obligations principales dans le domaine non humain

    • Obligation d'obtenir une autorisation de l'OFSP pour toute denrée, destinée à la remise au consommateur, si:

      • Elle est / contient / est issue / a été obtenue à partir / d'un OGM.

    • Conditions de l'autorisation:

      • Exclure tout danger pour la santé humaine; respect des autres lois.

      • Coordination entre autorités.

      • Obligation de documenter

    • Exception au principe de l'autorisation ("tolérance"):

      • Trace accidentelle: quantité restreinte (0,5% par ingrédient) + toutes mesures utiles prises + figure sur liste [ODAlOUs 23; ODAlGM 6a et annexe 2].

        • Concerne 2 types de maïs.

    • Bases légales:

      • ODAlOUs 22-25; ODAlGM et son annexe 1.

    C


    Etiquetage des denr es
    Etiquetage des denrées dans le domaine non humain

    • Obligatoire si la denrée alimentaire contient des OGMs

      • Mention standard "génétiquement modifié".

    • Pas obligatoire si la denrée alimentaire a été produite par un animal nourri aux OGMs.

    • Pas obligatoire si traces accidentelles à moins de 0.9% de l'ingrédient.

      • Preuve d'avoir pris toutes les mesures pour éviter la contamination.

        • Arrêt du Tribunal fédéral du 12 février 2003, 2A:357/2002.

    • Bases légales:

      • LGG 17; ODE 10; ODAlOUs 26.1.e; ODAlGM 7

    C


    Rapports annuels sur les r sultats des inspections
    Rapports annuels dans le domaine non humainsur les résultats des inspections

    C


    Des risques tr s faibles malgr des violations
    Des risques très faibles, malgré des violations dans le domaine non humain

    C

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Partie d les enjeux chapitre bas sur la discussion en classe

    Partie D. dans le domaine non humain Les enjeux(chapitre basé sur la discussion en classe)

    D

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Les arguments pour
    Les arguments «pour» dans le domaine non humain

    • Production à meilleur coût

      • Ex: moins de main d’œuvre

    • Utilisation moindre de pesticide

    • Plantes plus saines, moins de gaspillage

      • Ex: pas de pourriture.

    • Satisfaction des goûts de certains consommateurs / Diversification de l’alimentation.

      • Ex. pastèques sans pépin?

    • Possibilité de nourrir la planète entière

    • Possibilité d’enrichir l’alimentation de populations défavorisées

      • Riz à la vitamine A.

    • Encouragement à la recherche et à l’innovation

    • Libre choix laissé au consommateur.

    Ces bénéfices

    sont

    contestés !

    D


    Les arguments contre
    Les arguments «contre» dans le domaine non humain

    • Argument moral: «jouer à Dieu».

    • Développement de résistance aux pesticides

    • Résistance aux antibiotiques se développent,potentiellement à d’autres organismes.

    • Risque (mal connu) du consommateur de développer des allergies ou des maladies (ex: obésité), surtout à long terme

    • Coûteux pour les agriculteurs

      • Nécessité de racheter chaque année certaines semences.

    • Conflits de propriété intellectuelle

    • Menace pour la pureté des cultures biologiques

    • Réduction de la diversité écologique

    • Risque de standardisation des goûts

    • Négation des préférences culturelles des populations

    D

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)


    Pour la prochaine fois
    Pour la prochaine fois dans le domaine non humain

    • Les produits chimiques

      • Lectures: les dispositions légales & les diapos.

        • Rappel: les dispositions légales qu’il faut lire sont récapitulées sur le site du cours. Il faut y ajouter les dispositions légales qui sont reproduites (texte en entier) dans les diapos.

          • En revanche, il n’est pas nécessaire d’aller rechercher toutes les dispositions légales mentionnées (uniquement) dans les diapos.

    • Les diapos et le rapport écrit de l’équipe n° 1 seront mis à disposition sur le site.

    • L’équipe n° 2 présentera "son" cas

    RNT - Prof. Junod - Cours 3 (7.3.2011)