slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les perspectives dans le domaine des carburants fossiles en Suisse PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les perspectives dans le domaine des carburants fossiles en Suisse

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 38

Les perspectives dans le domaine des carburants fossiles en Suisse - PowerPoint PPT Presentation


  • 106 Views
  • Uploaded on

„Voiture et Cité de demain“– EPF Lausanne – 31 mars 04. Les perspectives dans le domaine des carburants fossiles en Suisse. Grafik?. Philippe CORDONIER Union Pétrolière – Suisse romande www.petrole.ch. Table des matières. Le marché pétrolier suisse et ses acteurs

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les perspectives dans le domaine des carburants fossiles en Suisse' - sheila-zimmerman


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

„Voiture et Cité de demain“– EPF Lausanne – 31 mars 04

Les perspectives dans le domaine des carburants fossiles en Suisse

Grafik?

Philippe CORDONIER

Union Pétrolière – Suisse romande

www.petrole.ch

slide2

Table des matières

  • Le marché pétrolier suisse et ses acteurs
  • Le pétrole et les carburants
  • La protection de l‘air – cadre général
  • Le problème du CO2
    • Kyoto et la loi CO2 suisse
  • Mesures volontaires de l‘économie
  • Le Centime climatique de l‘Union Pétrolière
  • En conclusion
slide4

Le pétrole, disponible pour des générations…

Au 1.1.2003, en milliards de tonnes

210

164,5

100

50 ans

3,3

Réserves

conventionnelles

prouvées

Réserves

conventionnelles

probables

Réserves

non conventionnelles

(pétroles lourds)

Consommation

annuelle

objectifs de production d une raffinerie
Objectifs de production d’une raffinerie

Produits finis

Moyen orient

Gaz liquéfiés

Arabie - Irak - Iran

• Propane

de pétrole

Koweit - EAU

• Butane

Afrique

Carburants

• Supercarburant avec

Nigeria - Gabon - Congo -

auto

et sans plomb

Angola - Algérie - Libye

• Essence auto

Mer du Nord

Carburéacteurs

• Jet A1

Autres pays

Gasoil

CEI (ex URSS)

(mazout – diesel)

Venezuela

Mexique

Huiles lourdes

• HTS

Pétroles

Bruts

• BTS

Bitumes

• Naphtas

Autres

• Essences spéciales (white spirit, essence aviation)

produits

• Pétrole lampant

• Diesel marine léger

• Fuels spéciaux

• Huiles de base

• Paraffines-cires

Juillet 2000

R101*1

consommation de produits p troliers en suisse
Consommation de produits pétroliers en Suisse

(2001)

  • Produits pétroliers
  • Par an: 12,2 mio t
  • Par jour: 42’000’000 l
  • Par jour/hab: 5,8 l
  • ou un

Combustibles

45%

Carburants

55%

8,6 km

slide8

Consommation en Suisse par produits(en 1'000 t)

Source: Rapport annuel de l‘Union Pétrolière

slide9

La protection de l‘air en Suisse

  • Combustion
  • 86% C
  • 14% H
  • 0,2% S
  • Carburant
  • 21% O2
  • 79% N2

Air

Combustible

  • Brûleur
  • = chaleur
  • Moteur
  • = chaleur et force
  • Effet
  • de serre
  • Pollution
  • Emissions
  • CO2 + H2O + N2 + O2CO + HC + NOx + SOx
  • « Inoffensives »
  • Nocives
  • - Mesures de réduction de l’économie
  • - Engagement Auto-Suisse (8,4 -> 6,4 l/100km)
  • - Baisse de la fiscalité du diesel pour le parc
  • - Nouveaux moteurs à faible consommation
  • - Centime climatique de UP (certificats,
  • mesures en CH)
  • - Catalyseur automobile à 3 voies / Essence
  • - Catalyseur DeNOx, filtres à particules / Diesel
  • - Carburants sans soufre (<10ppm) dès 2004
  • ou subir et payer une taxe sur le CO2 !!
slide10

La qualité de l‘air en Suisse s‘améliore

…grâce à l‘introduction du catalyseur en 1987 !!

CO, HC, NOxCO2, H2O, N2

slide12

Le problème du CO2 - Le Protocole de Kyoto

  • Défini en 1997, signé par la Suisse en 1998 et ratifié en été 2003
  • Entrée en vigueur après la ratification par 55 pays industrialisés, représentant 55% des émissions mondiales
  • Buts de réduction d‘émissions définis pour l‘ensemble de ces 6 gaz à effet de serre :

CO2 CH4 N2O PFC HFC SF6

slide13

108%

92%

110%

94%

94%

101%

100%

92%

94%

93%

Source: protocole de Kyoto, Annexe B

Buts d‘émissions pour différents pays

slide14

La voie suisse: une Loi sur le CO2

  • Entrée en vigueur en mai 2000 – uniquement le CO2 !
  • Buts de réduction en 2010: -10% par rapport à 1990 - but spécifique pour combustibles: -15%- but spécifique pour carburants: -8%
  • Exclusion du trafic aérien international
  • Calculation des émissions sur la base des consommations effectives
  • Les buts peuvent être atteints par des mesures volontaires et contraignantes
  • Introduction d‘une taxe subsidiaire sur le CO2 possible dès 2004 (max. 210 Fr./t CO2 ou 50 cts/l carburant)
slide15

Divers

Services

En mio. t

Ménages

Industrie

Etat 1990

-15%

Quelle: BUWAL, 2003 (Emissionen gemäss CO2-Gesetz, klimakorrigiert)

Emissions de CO2 des combustibles

slide16

En mio. t

Etat 1990

-8%

Quelle: BUWAL, 2003 (Emissionen gemäss CO2-Gesetz)

Emissions de CO2 des carburants

Aviation CH

Diesel

Essence

slide17

+ 6,6 %

- 15,8 %

Mio. t CO2

%

Base 1990

15,48

100,0%

Etat 2002

16,50

106,6%

But 2010

14,24

92,0%

Déficit actuel

2,26

15,8%

Quelle: BUWAL (Stand 28.8.2003)

Situation négative dans le domaine des carburants

slide18

Comment produire moins de CO2?

Améliorer l‘efficacité énergétiqueAccord volontaire auto-suisse, Etiquette Energie, EcoDrive, promotion des véhicules Diesel, taxe incitative sur les carburants soufrés

Substitution par des carburants alternatifsHydrogène, gaz naturel, GPLc, véhicules électriques, biocarburants (bioéthanol, biodiesel, biogaz)

Réduction du trafic individuelRPLP, promotion des transports publics, Car-Sharing

Mesures contraignantes sur le traficMesures d‘aménagement des zones urbaines

slide19

96/01

Moyenne

Essence

-1.8%

-0.8%

-0.9%

-1.5%

-0.6%

-5.4%

-1.1%

Diminution

Diesel

0.4%

-4.0%

-1.5%

-7.9%

0.1%

-12.5%

-2.5%

Quelle: auto-schweiz

1. Accord auto-suisse / DETEC

BUT: Réduction de la consommation des véhicules neufs de 24%, soit de 8,4 l/100 km en 2000 à 6,4 l/100 km en 2008

slide20

2. Défiscalisation du carburant Diesel

  • La part du diesel pour les véhicules neufs est de 17,6% en

2002, le parc CH est < 6%. (plus de 50% en France)

  • Les véhicules diesel émettent, pour la même performance,

environ 10 -15% de CO2 en moins (en g/km) et sont toujours

moins polluants (Euro4/2005, Euro 5 ?, filtres à particules)

  • Harmonisation de la fiscalité en Europe
  • Motion présentée au Parlement et refusée en 2003:
    • Réduction de la fiscalité de 25 cts/l sur le diesel, augmentation de 5
    • cts/l pour l‘essence afin d‘équilibrer les recettes fiscales
    • Nouvelle proposition en préparation
  • Plus de véhicules diesel = Moins de consommation de

carburants = Moins d‘émissions globales de CO2

slide21

3. Taxe incitative sur les carburants soufrés

  • Entrée en vigueur et premier prélèvement de la taxe

incitative: 1er janvier 2004

  • Taxe incitative sur les carburants soufrés (essence et

diesel) avec une teneur en soufre > 10ppm(= 10 mg/kg)

  • Prélèvement à l‘importation
  • Taxe de: 3 cts par litre d‘essence et diesel
  • Méthodes de mesure: EN ISO 20846 et EN ISO 20884
  • Evaluation des résultats: ISO 4259 (Art. 9)
slide22

avant

nouveau

RON

min. 95,0

min. 95,0

MON

min. 85,0

min. 85,0

Masse vol. (15°C)

720-775 kg/m3

720-775 kg/m3

Press. Vap.

45-60 kPa / 60-90 kPa

45-60 kPa / 60-90 kPa

Soufre

max. 150 mg/kg

max. 10 mg/kg

Aromates

max. 42% (V/V)

max. 42% (V/V)

etc.

Nouvelle qualité d‘essence dès 2004

!

Pas de changement de la norme SN

Pas de modification de l‘OPair

slide23

Pas de changement de la norme SN

Pas de modification de l‘OPair

Nouvelle qualité de diesel dès 2004

avant

nouveau

In. Cétane

min. 49,0 / 51,0

min. 49,0 / 51,0

Point éclair

min. 55°C

min. 55°C

Masse vol. (15°C)

800-845 kg/m3

800-845 kg/m3

Pt trouble

max. -10°C

max. -10°C

CFPP

max. -20°C / -10°C

max. -20°C / -10°C

Soufre

max. 350 mg/kg

max. 10 mg/kg

etc.

slide24

13-20%

13-20%

7%

7%

Pourquoi réduire encore le soufre ? (I)

Baisse supplémentaire des émissions polluantes des véhicules à moteurs actuels

Moteurs à essence actuels:Augmentation de l‘efficacité du catalyseur

NOx

HC

Moteurs diesel actuelsCombustion avec moins de polluants

NOx

Particules

slide25

15%

15%

Pourquoi réduire encore le soufre? (II)

Promotion des moteurs de nouvelle génération

Nouveaux moteurs à essence:Introduction des catalyseurs à accumulation de NOx pour les moteurs à essence à injection directe (type GDI, FSI)

Consommation

CO2

Nouveaux moteurs dieselIntroduction des filtres à particules et des catalyseurs De-NOx

>95%

NOx

Particules

slide27

Potentiel de réduction de consommation FSI

Mélange pauvre :

lambda >> 1

à charge partielle

= faible consommation

slide30

Mesures en Suisse (Eco-Drive, Ethanol, Biogaz, Carsharing, etc)

Mesures à l‘étranger (achat de certificats)

4. L‘idée du Centime climatique de l‘Union Pétrolière

Ventes d‘essence et diesel

1 ct par litre

(env. 70 Mio. Frs/an)

Fondation „Centime“

Contribution à la réduction du déficit des buts CO2

slide31

Efficacité

env. 0,5 Mio. t CO2

Mesures en Suisse

20%

Mesures à l‘étranger

80%

env. 2 Mio. t CO2

Répartition des moyens entre Suisse et étranger

Moyens engagés

Mesures en Suisse

2/3

env. 50 Mio. Fr./an

Mesures à l‘étranger

1/3

env. 20 Mio. Fr./an

Ce qui est fondamental pour la balance, c‘est l‘évolution des prix sur le marché international des certificats

slide32

Mesures de réduction du CO2 en Suisse

Promotion du BioethanolMélange jusqu‘à 5% de bioethanol dans toute l‘essence vendue dans le pays. Fort potentiel de réduction de CO2, quelques problèmes techniques à résoudre.

Promotion du Car-SharingRecherche de nouveaux clients. Coûts faibles, potentiel de réduction de CO2 relativement limité.

Promotion de EcoDriveElargissement des méthodes de conduite économiques dans la population. Bon rapport coût/efficacité, potentiel de réduction de CO2 relativement limité.

Promotion des véhicules à gaz (naturel, GPL, biogaz)Défiscalisation des véhicules à gaz pour les entreprises. Potentiel de réduction limité par les coûts élevés de développmement des infrastructures de stockage.

slide33

Centime climatique ou taxe CO2? Efficacité

Comparaison de 4 variantes

Var.1: Taxe CO2 de 30 cts./l Var.2: Centime climatique (CC)

Var.3: CC + taxe CO2 (10 cts./l) Var.4: CC + taxe CO2 (20 cts./l)

Quelle: «CO2-Abgabe bei Treibstoffen», Infras-Schlussbericht der gemischten Arbeitsgruppe aus Behörden und Wirtschaft, veröffentlicht am 19. Juni 2003

slide34

Centime climatique ou taxe CO2? Coûts

Comparaison de 4 variantes

Var.1: Taxe CO2 de 30 cts./l Var.2: Centime climatique (CC)

Var.3: CC + taxe CO2 (10 cts./l) Var.4: CC + taxe CO2 (20 cts./l)

630

410

260

110

Quelle: «CO2-Abgabe bei Treibstoffen», Infras-Schlussbericht vom Juni 2003

slide35

5. Et si cela ne suffit pas…: la taxe CO2!!

  • La taxe prévue dans la loi CO2 peut être introduite si les mesures volontaires ne suffisent pas
  • Introduction théoriquement possible à partir de 2004
  • Décision définitive par le Conseil fédéral, le montant de la taxe est décidé par Parlement.
  • Les prix des énergies dans les pays voisins doivent être pris en compte pour éviter des distorsions.
  • Neutralité fiscale pour les ménages, rétrocession des montants récoltés au peuple
slide36

En conclusion…

  • Les moteurs à combustion bénéficient des développements de la recherche depuis des décennies
  • Le potentiel de réduction des émissions et de consommation n‘est de loin pas épuisé
  • Les produits pétroliers (carburants et lubrifiants) évoluent selon les exigences des constructeurs automobiles et des normes de protection de l‘air
  • L‘automobile restera le moyen de déplacement individuel prépondérant pour le siècle qui vient de débuter (voir scénario EUCAR).
slide38

Merci pour votre attention

…et bonne route !!