colloque de l acfas universit du qu bec montr al montr al 13 mai 2004 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Colloque de l’ACFAS, Université du Québec à Montréal, Montréal, 13 mai 2004 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Colloque de l’ACFAS, Université du Québec à Montréal, Montréal, 13 mai 2004

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Colloque de l’ACFAS, Université du Québec à Montréal, Montréal, 13 mai 2004 - PowerPoint PPT Presentation


  • 173 Views
  • Uploaded on

Colloque de l’ACFAS, Université du Québec à Montréal, Montréal, 13 mai 2004. FORME URBAINE, DÉVELOPPEMENT DURABLE ET QUALITÉ DE VIE EN MILIEU URBAIN : ÉTUDE DU CAS D’ANJOU DANS LA BANLIEUE EST DE MONTRÉAL Par Mesmin Kiti, doctorat en Études Urbaines

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Colloque de l’ACFAS, Université du Québec à Montréal, Montréal, 13 mai 2004


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Colloque de l’ACFAS, Université du Québec à Montréal, Montréal, 13 mai 2004 FORME URBAINE, DÉVELOPPEMENT DURABLE ET QUALITÉ DE VIE EN MILIEU URBAIN : ÉTUDE DU CAS D’ANJOU DANS LA BANLIEUE EST DE MONTRÉAL Par Mesmin Kiti, doctorat en Études Urbaines (Directeurs: Gilles Sénécal et Pierre J. Hamel)

    2. But de la recherche Analyser la forme et l’organisation urbaine de Anjou et évaluer leur rendement au regard des critères de viabilité ou de durabilité urbaine

    3. Les critères Vision intégrée Mixité Proximité des services et des activités Diversification et accessibilité Les résultats Qualité de vie Compétitivité Développement rationnel Conservation des ressources Proximité résidence-emploi etaux équipements (éducation, santé, sport et loisir, etc.); Densité et diversité; Équité (sociale et inter-générationnelle); Abordabilité (du logement et des services de qualité); Participation à la décision, consultation, etc.; Gouvernance métropolitaine (bio-régionalisme, gestion par bassin versant, gestion par écosystème) Qualité de l'environnement (eau, air, sol, espaces verts, etc.) Source : Calthorpe 1993; Corbett et Corbett, 1999, Katz et Scully 1994, Ruano, 1998; Van der Ryne et Calthorpe 1991. Aménager les collectivités viables, selon le Groupe Vivre en Ville

    4. Ah ! La beauté saisissante des villes scandinaves

    5. Caractéristiques des modèles d’urbanisation (c.f. Newman et Kenworthy) • La ville moderne (tout à l’automobile) Industrialisation à grande échelle, organisation fonctionnelle, zoning, individualisation, dépendance à l’auto, étalement, grande utilisation des ressources) • La ville postmoderne (durable) société informationnelle, communauté locale, marche et vélo, village urbain, usage durable des ressources • Source: Peter Newman & Jeffery Kenworthy (1999) Sustainabolity and Cities, Overcoming Automobile Dependence

    6. Anjou, un pôle d’emploi à relativement faible distance du centre-ville

    7. Deux formes: la même dépendance à l’automobile

    8. Un pôle d’emploi en émergence

    9. Objectifs empiriques • Caractériser le milieu résidentiel (logement, population) • Décrire l’organisation fonctionnelle,l’offre de services, équipements (structures d’opportunités) • Analyser les pratiques de l’espace en tenant compte de la mobilité (lieux fréquentés, distances et trajets parcourus, modes de transport etc)

    10. L’espace pavillonnaire (banlieue-jardin)

    11. Anjou-sur-le-lac, la période de transition

    12. Forme urbaine dense

    13. Logement total: 17115, (2.2% du parc montréalais)Une typologierésidentielle diversifiée

    14. Répartition des logements par quartier (secteurs de recensement)

    15. Évolution des types de logements • Augmentation sensible dès 1980 des 5 étages + et des unifamiliales jumelées ou en rangée(densification) • Baisse des unifamiliales détachées

    16. Période de construction et mode d’occupation • 1961-1970: plus importante phase de construction (40% du logement total) • 41% de propriétaires, plus élevé que la moyenne montréalaise (36%) • Évolution des modes d’occupation • Régression du logement locatif à partir des années 80 • Depuis 80 augmentation des copropriétés (68,1%) des logements possédés contre seulement 2,1% avant

    17. ABORDABILITÉ ET QUALITÉ DU LOGEMENT • Peu de ménages locataires doivent consacrer plus de 30% du revenu aux coûts d’habitation, soit 31,9% contre 37,2% à Montréal • Logements en bon état dans l’ensemble (Besoin de réparations majeures: 5% contre 8,5% pour Montréal)

    18. Mobilité: importance de l’automobile74% de tous les déplacements

    19. Lieux d’activités • Trois destinations principales de travail: Montréal est, centre-ville, Montréal centre • Magasinage, études et loisirs: Montréal-est • Portée relativement limitée des déplacements • Relative proximité des principales destinations

    20. Pointes-aux-Trembles/Montréal Est Laval St-Léonard Mercier St Michel/Montréal-nord Boucherville Longueuil St-Laurent Lachine LaSalle

    21. Diversité/mixité Densité Logement et services Forme urbaine variée (plusieurs fonctions, diversité résidentielle, plusieurs équipements et services) Densité résidentielle, tours d’habitation, à bureaux densité d’emplois Développement résidentiel, logements en bon état, densité Anjou face aux critères de Vivre en ville

    22. Proximité/Accessibilité Équité sociale Vitalité économique Mobilité Proximité des emplois, des centres d’achats, parcs Logement abordable Pôled’emploi,croissance économique Automobilité et marchabilité réduite Vivre en ville : ANJOU

    23. Conclusion • Une transition vers une centralité assumée • Un paysage anti-plateau sans beauté, mais proche du modèle normatif de Vivre en ville • Une dépendance à l’automobile confortée mais non définitive