gastrites h pylori ulc res gastroduod naux l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Gastrites, H pylori , ulcères gastroduodénaux PowerPoint Presentation
Download Presentation
Gastrites, H pylori , ulcères gastroduodénaux

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Gastrites, H pylori , ulcères gastroduodénaux - PowerPoint PPT Presentation


  • 341 Views
  • Uploaded on

Gastrites, H pylori , ulcères gastroduodénaux. Gastrite: définition. Définition histologique  biopsies Mauvaise corrélation entre : aspect endoscopique lésions microscopiques. Gastrite  gastropathie : Pas d’inflammation Érosives ou hémorragiques Alcool, AINS, aspirine, corticoïdes

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Gastrites, H pylori , ulcères gastroduodénaux' - rollin


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
gastrite d finition
Gastrite: définition
  • Définition histologique biopsies
  • Mauvaise corrélation entre :
    • aspect endoscopique
    • lésions microscopiques.
  • Gastrite  gastropathie :
    • Pas d’inflammation
    • Érosives ou hémorragiques
      • Alcool, AINS, aspirine, corticoïdes
      • État de choc (hypoperfusion)
    • Chimiques ou réactionnelle
      • Reflux biliaire, Gastrite du moignon, AINS, alcool
classifications des gastrites chroniques
Classifications des gastrites chroniques

Deux grands types de gastrites:

  • Gastrite autoimmune(Biermer): rare

anticorps dirigés contre les cellules pariétales

fundique

évolue vers l’atrophie fundique

conséquence: achlorhydrie, carence en FI, malabsorption de la vit B12, cancer du fundus

  • Gastrite à Helicobacter pylori
infection helicobacter pylori donn es de base 1
Infection à Helicobacter Pylori:données de base (1)
  • Bactérie extra cellulaire
  • Flagelle et adhésine au mucus gastrique
  • Infecte préférentiellement l’antre
  • Réservoir: estomac humain
  • Contamination dans l’enfance
  • Persistance toute la vie
infection helicobacter pylori donn es de base 2
Infection à Helicobacter Pylori:données de base (2)
  • Taux d ’infection variable en fonction des conditions de vie dans l’enfance
  • en fonction des lieux de naissance
  • effet cohorte
slide7

Prévalence

de H pylori

Pays en

développement

Pays développés

topographie de la gastrite
Topographie de la gastrite

Asymptomatiques , ulcère gastrique

ou cancer

Ulcère duodénal

slide11

Gastrite et sécrétion acide

HCl

Inhibition directe

de la sécrétion acide

HCl

Hypergastrinémie

(par inhibition

de la somatostatine)

slide12

Helicobacter Pylori

Gastrite aiguë

Gastrite chronique 100/100

Gastrite chronique active

Gastrites chroniques particulières

Antrale

Pangastrite

Folliculaire

Lymphocytaire ?

Ulcère duodénal 1/6

Ulcère gastrique 1/15

Cancer gastrique1/1OO

Lymphome MALT 1/ 10000

Ménétrier ?

slide14

2 types de tests :

Tests invasifs (endscopie + biopsies) :

Histologie

Culture

Test rapide à l’uréase

PCR

Tests non invasifs :

Sérologie

Test respiratoire

Recherche Ag bactérien dans les selles

slide16

Test respiratoire à l’urée

- Analyse par spectrométrie de masse ou d’absorption IR

- Kits : Helikit ®

- Seuil de détection + : 4°/oo

slide17

Test respiratoire à l’urée (2)

Avantages :

- Facilité

Performances (enfant, sujets âgées)

Standardisations (fiabilité, reproductibilité)

Meilleure méthode diagnostique et contrôle d’éradication

Inconvénients :

- Méthode qualitative

Faux positifs :

. activité uréasique de la flore oro-pharyngée

. Hypochlorydrie (prolifération d’autres bactérie urée +)

Faux négatifs :

antibiotiques et antisecrétoires

slide18

e

AVATAGES/INCONVENIENTS

Cult. Hist Test U PCR Sérologie Test R Ag selles

Coût +++ ++ - +++ - ++ -

Délai 5-12j 2-3j 1h 1j 1j 1j 2h

Simple - - +++ - + +/- ++

SENSIBILITE/SPECIFICITE

Cult. Hist Test U PCR Sérologie Test R Ag selles

Sens. 96% 95% 83-99% 96% 80-98% 95-100% 92%

Spé. 100% 98% 83-99% 100% 66-98% 95-100% 92%

helicobacter pylori
Helicobacter Pylori
  • bactérie extra-cellulaire
  • sensibilité connue à peu d'ATB :
    • Ampicillines
    • Imidazoles
    • Macrolides
    • quinolones
  • pH acide incompatible avec activité ATB
premiers essais de traitement
Premiers essais de traitement
  • Seuls :
    • Ampicilline : 10 %
    • Métronidazole : 10 %
    • Clarithromycine : 20 à 40 %
  • Seuls + IPP :
    • Ampicilline : 50 %
    • Clarithromycine : 60 %
traitement
Traitement
  • 1ère ligne IPPAC 7 jours (70%)

IPP double dose

Amoxicilline 1g X 2 / jour

Clarithromycine 500 mg X 2 / jour

  • 2ème ligne IPPAM 14 jours (65%)

IPP

Amoxicilline

Métronidazole 500 mg X 2 / jour

causes d chec

Étude GEFH

Causes d'échec
  • Observance
  • Tabagisme
  • Origine géographique
  • Âge
  • Résistance primaire aux ATB :
    • A : 0 %
    • C : 13 %
    • M : 25 %
strat gie th rapeutique
Stratégie thérapeutique

1ère ligne : OAC 7 (OCM si allergie)

TR13U

2ème ligne : OAM 14

TR13U

ATBgramme

+ 3ème ligne

en pratique
En pratique
  • Prévalence Hp Ulcère duodénal: 90%

Ulcère gastrique: 75%

  • Ulcère duodénal : 7 j ATB + IPP x 2
  • Ulcère gastrique : 7-10 j ATB + IPP x 2 +21 j IPP x 1
  • Ulcère hémorragique et/ou perforé
    • durée non validée
    • diminution des récidives hémorragiques
  • CONTRÔLE D’ERADICATION +++
ains et estomac duodenum notions importantes
AINS et estomac+duodenumNotions importantes

2ème cause d’ulcères gastroduodénaux

COXIB < AINS classiques  PLACEBO

Ulcères peu symptomatiques révélés par complication

Peut survenir dans les premiers jours de traitement

Dyspepsie(25%)  ulcère

Facteurs de risque de complication

Age > 65 ans

Antécédents d’ulcère

association à corticoides, aspirine, anticoagulants

Traitement curateur: IPP 4 semaines + poursuite AINS

+ éradication Hp si présent

Traitement préventif: sujets à risque: IPP