l tancheite toitures terrasses toitures v g talis es l.
Download
Skip this Video
Download Presentation
L’ÉTANCHEITE Toitures terrasses Toitures végétalisées

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 53

L’ÉTANCHEITE Toitures terrasses Toitures végétalisées - PowerPoint PPT Presentation


  • 178 Views
  • Uploaded on

L’ÉTANCHEITE Toitures terrasses Toitures végétalisées. Le terme étanchéité désigne tout ouvrage ayant pour objet de rendre étanche une paroi : toiture-terrasse, mur enterré, etc., et le résultat d’un tel ouvrage . Diallo D. Ringenbach L. Analyse fonctionnelle. Protection des ouvrages

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'L’ÉTANCHEITE Toitures terrasses Toitures végétalisées' - raven


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
l tancheite toitures terrasses toitures v g talis es

L’ÉTANCHEITEToitures terrasses Toitures végétalisées

Le terme étanchéité désigne tout ouvrage ayant pour objet de rendre étanche une paroi : toiture-terrasse, mur enterré, etc., et le résultat d’un tel ouvrage

Université de Marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

analyse fonctionnelle
Analyse fonctionnelle
  • Protection des ouvrages

contre les infiltrations d’eau

  • Accessibilité
  • Thermique
  • Sécurité incendie
  • Hygrométrique
  • Durabilité
  • Esthétique

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

planning de gantt
Planning de Gantt

Université de marne la Vallée-Paris EST

types de toitures terrasses
Types de toitures terrasses
  • Techniques
  • Accessibles aux piétons
  • Accessibles à la circulation

des véhicules légers

  • Accessibles à la circulation

des véhicules lourds

  • Jardins

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

quelques d finitions
Quelques définitions
  • Porteur: C’est la partie résistante du gros œuvre. Il peut être en maçonnerie, en acier ou en bois.
  • Support: Partie qui reçoit le système d’étanchéité (l’élément porteur à l’exception de l’acier ou des panneaux isolants)

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

association de l isolant et de l tanch it
Association de l’isolant et de l’étanchéité
  • Isolation sous étanchéité (isole l’élément porteur mais pas l’étanchéité)

Université de marne la Vallée-Paris EST

association de l isolant et de l tanch it8
Association de l’isolant et de l’étanchéité
  • Isolation inversée (l’étanchéité est protégée); pas de pare vapeur donc moins coûteux;

Université de marne la Vallée-Paris EST

slide9

Pare-Vapeur: Elément associé à l’isolant pour lutter contre la condensation

  • Pente de la toiture: elle est <5%; on distingue:
    • Pente nulle (<1%)
    • Plates (1<p<5%)

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

rev tements d tancheit
Revêtements d’étancheité
  • Feuilles bitumineuses: elles sont constituées:
    • D’une masse bitumeuse d’enrobage 
    • D’armatures (support pour la masse bitumineuse)
    • D’un traitement de surface pour éviter le collage entre les spires

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

rev tements d tancheit11
Revêtements d’étancheité
  • Asphalte(pente<3%); elles sont à base:
    • De bitume
    • D’un squelette minéral (gravillons et sable)

On en distingue deux types:

    • Type A
    • Type P 

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

rev tements d tanch it
Revêtements d’étanchéité
  • Type A: Utilisé pour toutes terrasses ; Asphalte pur (5mm) + asphalte sablé (15 mm). La protection est obligatoire.

Université de marne la Vallée-Paris EST

rev tements d tanch it13
Revêtements d’étanchéité
  • Type P : Type A + asphalte gravillonné.

Toitures accessibles aux piétons (protection dalle sur plot), poids lourds (protection en dur) et les véhicules légers (uniquement sur support en maçonnerie).

Université de marne la Vallée-Paris EST

rev tements d tanch it14
Revêtements d’étanchéité
  • Systèmes d’étanchéité liquide: produit à base de résine.
  • Mousse de polyuréthane projetée: association de résine et de mousse de polyuréthane. Double avantage d’étanchéité et d’isolation.
  • Feuilles synthétiques: feuilles préfabriquées souples à base de résine de hauts polymères associés à des armatures

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

protection de l tanch it
Protection de l’étanchéité
  • Certains systèmes sont auto-protégés (ne sont concernées que les toitures techniques et inaccessibles).
  • Protection lourde:
    • Protection dure: Obligatoire pour les terrasses accessibles. Ce sont:

Chappe en mortier ou en béton coulé; dalles préfabriquées; pavés en béton; dalles sur plots

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

protection par dalles pr fabriqu es
Protection par dalles préfabriquées

le sable ou les gravillons servent de couche de désolidarisation

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

protection par pav s en b ton
Protection par pavés en béton

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

protection par dalles sur plots
Protection par dalles sur plots

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

protection meuble
Protection meuble
  • Protection meuble: c’est une couche de granulats de 4 à 6cm d’épaisseur.

Seulement pour les terrasses techniques.

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

ouvrages annexes
Ouvrages annexes
  • Schéma toiture-terrasse…

reliefs

trop plein

Joints

EEP

Université de marne la Vallée-Paris EST

ouvrages annexes reliefs
Ouvrages annexes: Reliefs

Toute saillie du gros œuvre sur laquelle il faudra réaliser l’étanchéité pour éviter que l’eau ne s’infiltre par ruissellement.

retour

ouvrages annexes seuils
Ouvrages annexes: Seuils

Ouvrage réalisés pour

permettre l’accès de la

terrasse tout en

empêchant les eaux de

rejaillissement de

pénétrer l’habitation

22

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

ouvrages annexes eep et trop pleins
Ouvrages annexes: EEP et Trop pleins

Les EEP (platine + moignon); un décaissé est réalisé pour faciliter l’évacuation des eaux.

Trop pleins: Évacuation des EP pour éviter les débordements

retour

23

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

ouvrages annexes joints
Ouvrages annexes: Joints

24

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

plan de qualit
Plan de qualité
  • Propreté du support
  • Température du support (>2°C)
  • Planéité (règle de 2m, flèche max de 10mm)
  • Circulation réduite
  • Prise en compte des conditions météo (sauf dans le cas d’une isolation inversée)
  • Cas de jonction de deux toitures, éviter des matériaux inflammables, et respect d’une distance de sécurité (suivant les matériaux).

Université de marne la Vallée-Paris EST

ppsps
PPSPS
  • Informer le personnel (matériaux, risques)
  • Prévoir ancrages, fixations et garde-corps pour prévenir les chutes éventuelles

Université de marne la Vallée-Paris EST

ppsps27
PPSPS
  • Produits dangereux utilisés par les ouvriers:
    • Bitume, produits bitumineux
    • Asphalte
    • Mousse de polyuréthane
    • Résines époxydes

Université de marne la Vallée-Paris EST

ppsps28
PPSPS

Exemple de conduite à risque:

Mise en œuvre de la couche d’asphalte sans gants, ni masque…

Université de marne la Vallée-Paris EST

pathologies infiltrations
Pathologies: infiltrations

Dysfonctionnement du revêtement d’étanchéité qui peut être dû à:

Un poinçonnement

de l’étanchéité

Un défaut des

relevés

29

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

pathologies joints
Pathologies : Joints

L’interruption de la protection en tête du relevé au droit du joint peut entraîner des infiltrations derriere les relevés

30

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

pathologies les relev s
Pathologies : les relevés

Mauvais collage ou défaut de protection en tête du relevé

  • Fissuration des relevés par mouvement des supports.
mise en oeuvre
Mise en Oeuvre

Isolation sous étanchéité

Protection

Etanchéité

Isolant

Pare Vapeur

Support

mise en uvre ecran pare vapeur et isolant
Mise en œuvre: Ecran Pare-Vapeur et isolant

La mise en œuvre de l’isolant doit suivre immédiatement le pare vapeur.

33

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

exemple d un isolant monocouche appliqu pose libre
Exemple d’un isolant monocouche appliqué pose libre

34

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

application des rev tements
Application des revêtements
  • Asphalte
      • Ils sont appliqués en indépendance ou en semi indépendance par coulage, avec l’interposition d’1 ou 2 couches de papier kraft.
      • Les pains d’asphalte sont chauffés dans des fondoirs sur les chantiers.
      • L’application se fait manuellement ou au finisseur

Université de marne la Vallée-Paris EST

application des rev tements36
Application des revêtements
  • Multicouche
      • Lés d’1m de largeur.
      • Les multicouches sont aujourd’hui remplacées par les bicouches
      • Application des bicouches par:
        • collage a l’EAC 
        • soudage au chalumeau

Université de marne la Vallée-Paris EST

mise en uvre rev tements en bitume
Mise en œuvre: revêtements en bitume

L’application se fait par collage à l’EAC ou soudage au chalumeau

37

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

multicouches chappe de bitume arm e modes de liaisons des feuilles
Multicouches (Chappe de bitume armée): modes de liaisons des feuilles

Pose à lits successifs : Chaque lit est placé sur le précédent dans le même sens et déroulé au fur et à mesure, qu’on verse l’EAC (ou chalumeau).

38

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

multicouches modes de liaisons des feuilles
Multicouches: modes de liaisons des feuilles

Pose à lits croisés : lits posés perpendiculairement, (le recouvrement min=6cm).

39

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

application des rev tements40
Application des revêtements
  • Mousse de polyuréthane
      • Produit appliqué au pistolet en trois

couches afin d’obtenir une épaisseur de

30 a 40mm ;

      • Sensible aux UV, Résine de

polyuréthane pour protéger.

      • Coûteux

Université de marne la Vallée-Paris EST

application des rev tements41
Application des revêtements
  • Feuilles synthétiques
    • Pente minimale est de 1%.
    • Lés collés, soudés, thermosoudés, appliqués en monocouches d’épaisseur de 1 à 3 mm
  • SEL
    • Résines appliquées à la brosse ou au rouleau en plusieurs passes

Université de marne la Vallée-Paris EST

les 3 types de poses du rev tement
Les 3 types de poses du revêtement

Université de marne la Vallée-Paris EST

les 3 types de poses du rev tement43
Les 3 types de poses du revêtement
  • Pose en indépendance:
      • Le liaisonnement du revêtement au support se fait avec un écran d’indépendance placé entre les deux.
      • Ce système concerne les revêtements multicouches et en asphalte.

Université de marne la Vallée-Paris EST

les 3 types de poses du rev tement44
Les 3 types de poses du revêtement
  • Pose en adhérence:
      • Le revêtement est directement relié au support par collage ou soudage.
      • La pose en adhérence est utilisée dans le cas ou la pente est supérieure à 5%.

Université de marne la Vallée-Paris EST

les 3 types de poses du rev tement45
Les 3 types de poses du revêtement
  • Pose en semi-adhérence:
      • Adhérence entre le support et l’étanchéité partielle
      • Adhérence se fait par collage ou soudage avec interposition d’un écran de semi-indépendance, fixation mécanique ou ponctuelle à l’EAC.
      • Vents faibles

Université de marne la Vallée-Paris EST

mise en uvre des toitures v g talis es
Mise en œuvre des toitures végétalisées
  • Même principe que les toitures terrasses, mais on ajoute:
      • Couches d’étanchéité anti-racines
      • Couche de drainage
      • Couche filtrante,
      • Terre végétale
      • Gazon, plantes

Université de marne la Vallée-Paris EST

ouvrages annexes relev s
Ouvrages annexes : Relevés

L’étanchéité est relevée en adhérence sur les reliefs; la hauteur minimale des relevés est de 10 cm

Etapes de réalisation:

EIF sur partie verticale

Equerre de renfort

Couche de finition

47

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

slide48
Les relevés peuvent être auto protégés (toiture technique)

Recevoir une protection lourde

Avoir un dispositif d’écartement

des EP

Etre protégés en tête pour dévier les

eaux de ruissellement

48

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

exemple de mise en oeuvre
Exemple de mise en oeuvre

Toiture terrasse accessible isolée protégée avec des dalles sur plots

49

Université de marne la Vallée-Paris EST

Diallo D. Ringenbach L.

environnement cibles de la hqe
Environnement: Cibles de la HQE

Toitures-terrasses : 3 cibles HQE sont atteintes

Toitures-terrasses jardins: 8 cibles HQE sont atteintes…Elles concernent essentiellement le confort et la santé

economie prix ht main d uvre non comprise
Economie: Prix HT, main d’œuvre non comprise

Toiture-terrasse de 30m²:

  • Coût d’une toiture terrasse technique (étanchéité par feuilles de bitume SBS, protection lourde en gravillons):
  • Coût d’une toiture-terrasse accessible dalles sur plots (Etanchéité multicouche)

990€

2647,5€

Université de marne la Vallée-Paris EST

economie prix ht main d uvre non comprise52
Economie: Prix HT, main d’œuvre non comprise
  • Lanterneau: ouvrage annexe le plus coûteux:

418€ HT

Université de marne la Vallée-Paris EST

quelques innovations
Quelques innovations
  • Flashing de Soprema
  • Solar Roof de Urbasolar
  • Graviland Pack de Siplast

Université de marne la Vallée-Paris EST