slide1 n.
Download
Skip this Video
Download Presentation
Du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 54

Du défibrillateur semi-automatique (DSA) - PowerPoint PPT Presentation


  • 128 Views
  • Uploaded on

Formation à l’utilisation. Du défibrillateur semi-automatique (DSA). 70 000 à 100 000 morts inopinées par an, 50 % à l’extérieur de l’hôpital, 50 à 80 % des morts subites sont d ’origine cardiaque. Environ 50 000 morts subites par an (10 %)

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Du défibrillateur semi-automatique (DSA)' - poppy


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Formationà l’utilisation

Du

défibrillateursemi-automatique

(DSA)

Séminaire DINAN

slide2

70 000 à 100 000 morts inopinées par an,

  • 50 % à l’extérieur de l’hôpital,
  • 50 à 80 % des morts subites sont d ’origine cardiaque.
  • Environ 50 000 morts subites par an (10 %)
  • Survie à 1 an avec issue neurologique favorable : 4 %

Séminaire DINAN

slide3

La grande majorité sont initialement des fibrillation ventriculaire « FV »

  • Défibrillation immédiate : jusqu’à 90 % de survie
  • Baisse de la survie à la sortie de l’hôpital de 10 % par minutes écoulée après un ACR en fibrillation ventriculaire

Séminaire DINAN

slide4

L’arrêt cardio-ventilatoire

  • Définitions
  • L’arrêt cardio-respiratoire se définit comme une suppression de toute
  • activité mécanique efficace du coeur.
  • Il entraîne la mort s'il se prolonge plusieurs minutes.
  • 2 types d’ACR
    • IL y a arrêt de contraction du myocarde :
    • Asystolie ou Activité Electrique Sans Pouls

Séminaire DINAN

slide5

L’arrêt cardio-ventilatoire

  • Définitions
    • ou
    • contractions anarchiques & inefficaces du myocarde :
          • Fibrillation ventriculaire,
    • Tachycardie Ventriculaire rapide,
    • Torsade de pointe;
  • Arrêt cardiaque :
  • = arrêt cardio-ventilatoire
  • = arrêt cardio-respiratoire
  • = arrêt cardio-circulatoire

Séminaire DINAN

slide6

Activité normale

Activité irrégulière, désorganisée

CAUSES DE L’A.C.V.

Pas d’activité

Séminaire DINAN

slide7

Causes et mécanismes de l’arrêt cardio-ventilatoire

Cœur sain

Rythme cardiaque normal

. régulier,

. organisé,

. uniforme.

ACTIVITES ELECTRIQUE ET MECANIQUE NORMALES

Séminaire DINAN

slide8

Causes et mécanismes de l’arrêt cardio-ventilatoire

Souffrance du

muscle cardiaque

Rythme cardiaque anormal

. irrégulier,

. désorganisé,

. désordonné.

ACTIVITES ELECTRIQUE

ET MECANIQUE ANORMALES

Séminaire DINAN

slide9

Causes et mécanismes de l’arrêt cardio-ventilatoire

Mort du muscle cardiaque

Pas de rythme

cardiaque

ACTIVITES ELECTRIQUE

ET MECANIQUE NULLES

Séminaire DINAN

slide10

Le concept de la chaîne de survie

Principes :

L’enchaînement rapide des 4 maillons améliore considérablement le pronostic des AC pré-hospitaliers par FV

La survie dépend de la rapidité de la Récupération d’une Activité Circulatoire Spontanée (RACS)

La performance de l’ensemble est conditionnée par le maillon le plus faible

Séminaire DINAN

slide11

Premier Maillon

reconnaissance de l’AC

et

alerte immédiate

Séminaire DINAN

diagnostic

Premier Maillon :

reconnaissance de l’AC et alerte immédiate

Pouls

Conscience ?

Respiration ?

Diagnostic

Non !

Si secouristes

Séminaire DINAN

slide13

Premier Maillon :

reconnaissance de l’AC et alerte immédiate

Séminaire DINAN

slide14

L’alerte précoce

dès constatation de l’absence de ventilation

15 ou 18

En attendant, gestes élémentaires de survie

Séminaire DINAN

slide15

Deuxième Maillon

la RCP

par les témoins et ou secouristes

Séminaire DINAN

slide16

Massage cardiaque externe

  • Sur le dos
  • Plan dur
  • Mains au milieu du t thorax entre les 2 m mamelons

100 par minute

Séminaire DINAN

slide17

Massage cardiaque externe

    • Epaules à la verticale
  • du thorax
    • Bras tendus
    • Poids du corps
  • sur les mains

Séminaire DINAN

slide18

Ventilation par bouche à bouche

  • Etanchéïté
  • Insufflation lente d ’air :
  • 1,5 à 2 secondes
  • 400 à 600 ml
  • Contrôle de la sortie d ’air

Séminaire DINAN

slide19

Peut être pratiqué par une ou deux personnes

30/2

30/2

Couplage massage cardiaque bouche à bouche

30 compressions pour 2 insufflations

Séminaire DINAN

slide20

Troisième Maillon

défibrillation précoce

Séminaire DINAN

slide21

Sacoche de rangement + accessoires

Défibrillateur

Séminaire DINAN

slide22

Bouton Marche/Arrêt

Etat de la batterie

Connecteur pour les électrodes

Ecran d’indications

Boutons de réglage

Haut-Parleur d’indications

Bouton de déclenchement du choc

Séminaire DINAN

slide23

3°Maillon

Séminaire DINAN

slide28

Les ondes les plus simples sont monophasiques, le courant électrique circulant dans un seul sens à travers le thorax, de l’électrode positive vers l’électrode négative.

Séminaire DINAN

slide29

Dans les ondes bi phasiques, qui présentent une partie positive suivie d'une partie négative, ce qui signifie que le courant circule successivement dans les 2 sens, d'une électrode à l'autre.

Séminaire DINAN

la forme d onde
La forme d’onde
  • Ondes biphasiques – avantages
    • Efficacité supérieure en terme de « défibrillation efficace »
    • Énergie moindre
    • Moins d’effets post-choc

Séminaire DINAN

impulsion lectrique et survie
Impulsion électrique et survie
  • Les facteurs de survie :
    • conditions associées à l’arrêt cardiaque,
    • état du myocarde,
    • durée de l’arrêt cardiaque,
    • l’existence ou non d’une RCP,
    • la rapidité de délivrance du choc électrique.

Séminaire DINAN

impulsion lectrique et survie1
Impulsion électrique et survie
  • Nouvelles formes d’ondes

Ondes biphasiques

pulsées

Séminaire DINAN

slide33

Quatrième Maillon

Prise en charge médicaliséeou

RCP spécialisée

Séminaire DINAN

slide34

Quatrième Maillon

  • Défibrillation précoce
  • Réanimation respiratoire spécialisée
      • Oxygène
      • Intubation
      • La ventilation artificielle
  • VVP
      • Gélatine
      • Glucosé à 5%
      • Salé à 0.9 %

Séminaire DINAN

slide35

Quatrième Maillon

  • Thérapeutique médicamenteuse
      • Adrénaline
      • Vasopressine
      • Isoprénaline
      • Bicarbonate
      • Les anti arythmiques
      • Atropine
      • Chlorure Calcium
      • Thrombolyse
  • Entraînement Eléctro Systolique Externe
  • Hypothermie
  • Monitorage

Séminaire DINAN

slide36

Monitorage

Electrocardioscope

  • SPO2
  • Pression artérielle = PNI
  • ETCO2 :
    • surveillance de l’intubation
    • Pronostic de l’ACR (péjoratif si < 10 mm hg) si > 10 mm hg pronostic??
  • Objectif :
  • Normoxie
  • Normocapnie,
  • Pas d’hyperthermie,
  • Pas d’hyperglycémie

Séminaire DINAN

s quences rcp
Séquences RCP

Mise en

place

DSA ou DAE

VVP

+

Intubation

adrénaline

amiodarone

1

2

3

ACR

RCP

RCP

RCP

RCP

Analyse

Rythme +

Prise de pouls

Séminaire DINAN

slide38

arrêt

4 min

8 min

12 min

survie

FV

défibrillation tardive

2 %

RCP précoce + DSA tardive

8 %

alerte immédiate + RCP précoce + DSA précoce

20 %

alerte immédiate + RCP précoce + DSA précoce +

soins spécialisés

30-40 %

alerte

RCP

DSA

soins spécialisés

Efficacité de la chaîne de survie

Séminaire DINAN

slide39

Cas particulier

De l’enfant

Séminaire DINAN

slide40

Cas particulier : Utilisation du DSA chez l'enfant de 1 à 8 ans

Depuis juin 2004, la défibrillation est utilisable chez l'enfant de 1 à 8 ans (Circulaire du 28 juin 2004).

Dans le cas des enfants, l'arrêt cardiaque n'est qu'exceptionnellement dû à une fibrillation ventriculaire (environ 1 ‰).

Dans la plupart des cas, l'arrêt est consécutif à un manque de d'oxygène (noyade, étouffement, intoxication, apnée spontanée),les tissus cardiaques étant jeunes et sains.

La pose des patch du DSA est la plupart du temps inutile et retarde les manœuvres de réanimation qui elles, ont une très grande efficacité.

Séminaire DINAN

slide41

Cas particulier : Utilisation du DSA chez l'enfant de 1 à 8 ans

Il existe toutefois de rares cas où le cœur sera effectivement en fibrillation ventriculaire, notamment en cas de malformation cardiaque ou si l'arrêt cardiaque est dû à un choc électrique.

La procédure d'intervention sur un enfant entre un et huit ans prend donc en compte cette particularité en demandant la pratique de la réanimation cardio-pulmonaire durant une minute avant, la pose d'un DSA à ondes bi phasiques), si le pouls n'a pas repris.

Séminaire DINAN

slide42

Cas particulier : Utilisation du DSA chez l'enfant de 1 à 8 ans

On peut utiliser des électrodes spécifiques pour enfant, et les poser conformément aux indications du constructeur.

À défaut,

on utilisera des électrodes « adulte » qui seront placées, une sur la face avant du thorax et une dans le milieu du dos, entre les deux omoplates.

Séminaire DINAN

dsa et enfant
DSA et enfant
  • Énergie délivrée
    • Onde biphasiques defaible énergie
    • Électrodes enfants
      • Accroissement del’impédance
      • Dérivation du courant

Séminaire DINAN

slide44

Sécurité et maintenance du

défibrillateur semi-automatique

Séminaire DINAN

slide45

Contre-indications

pas d’utilisation dans un véhicule en mouvement

enfants :

moins de 1ans

Séminaire DINAN

cas particuliers
timbre autocollant médicamenteux(patch):le retirer et essuyer la zone avant de coller l’électrode

stimulateur cardiaque(sous la clavicule droite) :

ne pas coller l’électrode au-dessus du boîtier

coller l’électrode environ 1 cm en dessous.

Cas particuliers

Séminaire DINAN

slide47

Précautions à l’utilisation du DSA

  • éloigner les téléphones portables à plus de 3 m
  • ne pas laisser la victime sur un élément métallique
  • ne pas utiliser sous la pluie : mettre la victime à l’abri
  • ne pas utiliser sur une victime mouillée : essuyer le thorax avant
  • ne pas utiliser en atmosphère explosive

Séminaire DINAN

slide48

Recommandations à l’utilisation du DSA

Toujours

prendre connaissance

du guide de l’utilisateur

Ne jamais modifier

le réglage interne

du défibrillateur

Séminaire DINAN

slide49

Recueil et transmission

des données

Séminaire DINAN

slide50

Transmission des donnéesde l’utilisation du DSA

Orale

Informatique

Ecrite

Séminaire DINAN

a l arriv e de l quipe m dicale
A l’arrivée de l’équipe médicale
  • rapport oral :
  • circonstances
  • état de la victime à l’arrivée des secouristes
  • gestes entrepris
  • nombre d’analyses et de chocs
  • résultats des chocs
  • durée de la réanimation
  • difficultés rencontrées.

Séminaire DINAN

transmissions des donn es informatiques au samu
Transmissions des données informatiques au SAMU
  • Les données sont enregistrées sur la carte mémoire : horaires, chocs délivrés, ECG, son ambiant…
    • pour une analyse rétrospective de l’intervention
    • pour compléter le rapport écrit
    • pour une analyse statistique des interventions avec ACR

Séminaire DINAN

dea contre dsa
DEA contre DSA
  • La différence fondamentale entre un DSA et un DEA est toute simple,
  • le déclenchement du choc n'est plus subordonné à l'appui sur un bouton mais dévolue à l'appareil.
  • L'opérateur n'intervient donc plus que pour la pose des électrodes ce qui, en outre, permet de réaliser un gain de temps appréciable
    • 74,8 secondes contre
    • 83 secondes pour le Laerdal-Philips HeartStart
    • 153,4 secondes pour le Zoll AED Plus),
  • et limite les mouvements dangereux, tel que toucher la victime lors de la délivrance du choc.

Séminaire DINAN

slide54
Séminaire DINAN

Ordre différent pour enfant < 8 ans, noyé, intox., trauma, arrêt resp.

ad