traitement des fap et mission particulaire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Traitement des FAP et émission particulaire PowerPoint Presentation
Download Presentation
Traitement des FAP et émission particulaire

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 25

Traitement des FAP et émission particulaire - PowerPoint PPT Presentation


  • 119 Views
  • Uploaded on

Traitement des FAP et émission particulaire. Production particulaire “native”. Analyse des productions en absence de filtre. Production particulaire “native”. Point de fonctionnement 1. Production particulaire “native”. Point de fonctionnement 1.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Traitement des FAP et émission particulaire' - ownah


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
production particulaire native
Production particulaire “native”

Analyse des productions en absence de filtre

production particulaire native1
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 1

production particulaire native2
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 1

  • [Total] ≈ 7.7 x 108 #.cm-3 après stabilisation
  • [Clusters] ≈ 4.8 x 108 #.cm-3 après stabilisation
production particulaire native3
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 4

production particulaire native4
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 4

  • [Total] ≈ 7.7 x 108 #.cm-3 après stabilisation
  • [Clusters] ≈ 4.6 x 108 #.cm-3 après stabilisation
production particulaire native5
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 1 VS. 4

Pas de différence significative entre les deux points de fonctionnement

[Clusters]PF4 ~< [Clusters]PF1

Résumé des Points de Fonctionnement 1 & 4

1- Nombre

[Total] ≈ 7.7 x 108 #.cm-3

[Clusters] ≈ 4.7 x 108 #.cm-3

2- Distribution

Mode ultra-fin à 1.2 nm

Mode Aïtken à 70 – 80 nm (SMPS)

production particulaire native6
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 8

  • [Total] ≈ 4 x 108 #.cm-3 après stabilisation
  • [Clusters] ≈ 1 x 108 #.cm-3 après stabilisation
production particulaire native7
Production particulaire “native”

Point de fonctionnement 8

  • [Total] ≈ 4 x 108 #.cm-3 après stabilisation
  • [Clusters] ≈ 1 x 108 #.cm-3 après stabilisation

Grande variation par rapport à PF1-4 :

1- En nombre

[Total]PF8 ≈ ½ x [Total]PF1-4

[Clusters]PF8 ≈ ¼ x [Clusters]PF1-4

2- En distribution

Déplacement vers des tailles inférieures

Mode ultra-fin à 1.2 nm

Modes fins à 25 nm & 35 nm

cas du fap vide
Cas du FAP vide

Point de fonctionnement 1

cas du fap vide1
Cas du FAP vide

Point de fonctionnement 1

1- Efficacité du filtre en “mode filtration”

[Total] ≈ 2 x 104 #.cm-3 (moyenne)

[Clusters] ≈ 2 x 104 #.cm-3 (moyenne)

2- Efficacité du filtre en “mode régénération”

Pic de production

[Total] ≈ 9.7 x 105 #.cm-3 (moyenne)

[Clusters] ≈ 9.7 105 #.cm-3 (moyenne)

3- Fraction chargée : 2.8 %

Filtre efficace sur toute la gamme de taille en régime filtrant.

Production particulaire en régime régénérant.

cas du fap catalys ysz
Cas du FAP catalysé (YSZ)

Point de fonctionnement 1

cas du fap catalys ysz1
Cas du FAP catalysé (YSZ)

Point de fonctionnement 1

1- Efficacité du filtre en “mode filtration”

[Total] ≈ 1.8 x 105 #.cm-3 (moyenne)

[Clusters] ≈ 1.8 x 105 #.cm-3 (moyenne)

2- Efficacité du filtre en “mode régénération”

Pic de production

[Total] ≈ 5.7 x 104 #.cm-3 (moyenne)

[Clusters] ≈ 5.7 104 #.cm-3 (moyenne)

3- Fraction chargée : 31 %

Filtration moins efficace que FAP vide.

Production particulaire en régime régénérant moins importante qu’en FAP vide.

cas du fap catalys lsm ag
Cas du FAP catalysé (LSM-Ag)

Point de fonctionnement 1

cas du fap catalys lsm ag1
Cas du FAP catalysé (LSM-Ag)

Point de fonctionnement 1

1- Efficacité du filtre en “mode filtration”

[Total] ≈ 1.8 x 105 #.cm-3 (moyenne)

[Clusters] ≈ 1.8 x 105 #.cm-3 (moyenne)

2- Efficacité du filtre en “mode régénération”

Pic de production

[Total] ≈ 3.2 x 105 #.cm-3 (moyenne)

[Clusters] ≈ 1.1 105 #.cm-3 (moyenne)

3- Fraction chargée : 34 %

Filtre moins efficace que FAP vide.

Production particulaire de clusters supérieure au FAP vide + production supplémentaire de particule > 3nm par / FAP vide et YSZ.

r sum des traitements
Résumé des traitements

Point de fonctionnement 1

r sum des traitements1
Résumé des traitements

Point de fonctionnement 1

En absence de catalyse => Processus de nucléation neutre en accord avec Maricq et al. (2006) sur des particules > 5 nm que nous détectons sous 3 nm.

Catalyse => Processus chargés => Favorise IMN (?) => Particule + grosse ou croissance favorisée (voir SMPS pour YSZ)

mod lisation de la formation de nouvelles particules
Modélisation de la formation de nouvelles particules

Inceritude sur les mécanismes les mecanismes impliqués aux tailles intermédiaires entre gaz / particules :

- Acitvation des clusters puis croissance (Théorie nano-Kohler).

- Equilibre gaz / particules sans barrière d’énergie.

mod lisation de la formation de nouvelles particules1
Modélisation de la formation de nouvelles particules

Inceritude sur les mécanismes les mecanismes impliqués aux tailles intermédiaires entre gaz / particules :

- Acitvation des clusters puis croissance (Théorie nano-Kohler).

- Equilibre gaz / particules sans barrière d’énergie.

Test par modélisation

mod le m7 vignati et al 2004
Modèle M7 (Vignati et al., 2004)
  • Développé pour intégrer la nucléation dans les modèles aux modèles de circulation générales et de chimie atmosphérique de grande échelle.
  • - Approche pseudo-modale (4 modes log-normaux : nucléation, Aïtken, accumulation et grossier)
    • * 1 mode = 1 masse, 1 nombre de particule => GMD
  • - Processus : Nucléation selon théorie bimoléculaire (H2SO4 / H2O), condensation & coagulation, comportement hygroscopique.
mod le m7 soa
Modèle M7-SOA
  • MODIFICATION POUR NUCLEATION COMPOSÉS ORGANIQUES

1 population d’embryons nanométriques stables

+

1 Composé volatile condensable

=

Condensation, Croissance & Coagulation

mod le m7 soa1
Modèle M7-SOA
  • MODIFICATION POUR NUCLEATION COMPOSÉS ORGANIQUES

1 population d’embryons nanométriques stables

+

1 Composé volatile condensable

=

Condensation, Croissance & Coagulation

TEST DU MECANISME EQUILIBRE GAZ / PARTICULE SANS ACTIVATION

mod le m7 soa2
Modèle M7-SOA

ENTRÉES :

1 population d’aérosol support (ceux émis lors de la régénration par exemple)

1 quantité de vapeur condensable (nécessite la détermination de GR)

SORTIE :

1 distribution granulométrique de l’aérosol secondaire à différent temps depuis l’émission.

param tres mesurer lors de la prochaine campagne
Paramètres à mesurer lors de la prochaine campagne
  • Growth rate => Quantité de vapeur condensable
    • * Faire varier le temps de residence (au moins trois points par experience).
    • * Bien déterminer l’impact de la dilution (utilisation d’un traceur avant et après diluteur, CO2 par exemple)
    • - Paramétrer le taux de formation (J) : pas de dependance claire avec les points de fonctionnement => Étendre les mesures à PF4 et PF8 (seul PF1 est exploitable sur la campagne Sep. 09)
    • - Autres suggestions : CPC 3025 pour confirmer NAIS (Première utilisation sur ce type d’expérience) + diluteur / injecteur