leadership f minisme et galit dans les syndicats au canada n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Leadership, féminisme et égalité dans les syndicats au Canada PowerPoint Presentation
Download Presentation
Leadership, féminisme et égalité dans les syndicats au Canada

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 53

Leadership, féminisme et égalité dans les syndicats au Canada - PowerPoint PPT Presentation


  • 104 Views
  • Uploaded on

Leadership, féminisme et égalité dans les syndicats au Canada. Comité national des femmes du STTP Les 19 et 20 octobre 2013 scfp 1979. PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES. PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES. Les syndicats et l’égalité des femmes.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Leadership, féminisme et égalité dans les syndicats au Canada' - osgood


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
leadership f minisme et galit dans les syndicats au canada

Leadership, féminisme et égalité dans les syndicats au Canada

Comité national des femmes du STTP

Les 19 et 20 octobre 2013

scfp 1979

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

les syndicats et l galit des femmes

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les syndicats et l’égalité des femmes

«  [traduction] Le mouvement syndical fait partie des rares organisations de la société qui ont la capacité de changer les choses au nom des travailleurs et travailleuses. »

les syndicats et l galit des femmes1

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les syndicats et l’égalité des femmes

AUPARAVANT (1970-1972)

AUJOURD’HUI

  • 37,1 % des femmes travaillaient à l’extérieur du foyer.
  • Les femmes représentaient 22,6 % de la main-d’œuvre syndiquée (1 sur 4).
  • Le salaire des hommes était la moitié plus élevé que celui des femmes.
  • Les femmes étaient victimes de discrimination et d’inégalités graves dans la société et en milieu de travail.
  • 74 % des femmes font partie de la population active; chez les 25 à 54 ans, cette proportion atteint 86 %.
  • Les femmes représentent 53 % de la main-d’œuvre syndiquée (1 sur 2).
  • Le revenu annuel moyen des femmes correspond à 71 % de celui des hommes. (Remarque : Les femmes syndiquées gagnent 93 % du salaire des hommes syndiqués.)
  • Les femmes bénéficient de droits importants en matière d’égalité en milieu de travail et dans la société.
les syndicats et l galit des femmes2

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les syndicats et l’égalité des femmes

AUPARAVANT :

Journal de la division de l’Ontario du SCFP, 1967

les syndicats et l galit des femmes3

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les syndicats et l’égalité des femmes

AUPARAVANT :

Réunion annuelle de la FEESO, 1972 

Réunion annuelle de la FEESO, 1981

les syndicats et l galit des femmes4

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les syndicats et l’égalité des femmes

DANS LE MOUVEMENT SYNDICAL

  • Accès des femmes au leadership, y compris aux postes les plus importants.
  • Création de comités, de groupes de discussion, de conférences et de programmes de formation réservés aux femmes.
  • Mise sur pied de services de l’égalité ou de la condition féminine, assortis debudgets et d’ effectifs.
  • Obtention d’appuis, dans le cadre des négociations et d’activités ou de campagnes politiques, pour les questions d’égalité des femmes, notamment la parité salariale, des protections contre la violence faite aux femmes, la garde d’enfants, les droits de reproduction, des lois sur l’équité en matière d’emploi et les droits de la personne, ainsi que des mesures de soutien aux parents.
  • Adoption de politiques pour contrer le harcèlement et favoriser l’équité.
ce que nous avons appris au sujet du changement

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Ce que nous avons appris au sujet du changement

UNE LUTTE À NE PAS OUBLIER :

  • Les femmes de la base ont devancé le leadership.
  • Les qualités d’organisation des femmes ont permis de gagner des dirigeants clés à la cause des femmes.
  • Le militantisme de la base a permis aux femmes d’accéder au leadership.

Le tout, grâce à l’action collective.

les syndicats et l galit des femmes5

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les syndicats et l’égalité des femmes

« [traduction] Le mouvement syndical fait partie des rares organisations de la société qui ont la capacité de changer les choses au nom des travailleurs et travailleuses. »

En même temps :

«  [traduction] Les syndicats sont des institutions qui peuvent soit favoriser le changement social soit l’entraver. »

d fis et strat gies

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Défis et stratégies
  • Encourager et soutenir les dirigeantes et militantes.
  • Repenser les comités de femmes.
  • Examiner les répercussions du climat économique et politique difficile sur la mobilisation en vue de faire avancer l’égalité des femmes.
encourager les femmes devenir dirigeantes et militantes

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

Une masse critique de dirigeantes et militantes féministes est nécessaire pour :

  • faire avancer l’égalité;
  • changer la culture syndicale;
  • servir d’exemples;
  • conseiller, soutenir et guider.

« [traduction] Les leaders établissent l’orientation, prennent les décisions relatives à l’utilisation des ressources, à l’affectation des fonds, aux exigences en vigueur dans les syndicats … Les leaders peuvent défendre la cause des femmes.

Toutefois, avoir une femme à un poste de leadership n’est pas tout à fait la même chose que d’avoir une féministe à un tel poste. »

encourager les femmes devenir dirigeantes et militantes1

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes
  • LES CHIFFRES
    • La majorité des membres sont des femmes, mais la majorité des dirigeants sont des hommes.

«  [traduction] Il semble que les femmes soient cantonnées dans les postes de secrétaire-trésorière ou autres postes semblables, tandis que les hommes peuvent aspirer à la présidence. 

Même si la majorité de nos membres sont des femmes, c’est encore à des hommes qu’on confie généralement des rôles comme celui de négociateur en chef. »

slide12

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • CULTURE SYNDICALE

« [traduction] Les femmes ne participent pas à la vie syndicale parce que la culture syndicale ne les encourage pas à le faire… Nos structures sont plutôt astreignantes, tant les heures de travail que tout le reste. »

      • Conciliation travail-vie personnelle

« [traduction] Notre défi est donc de déterminer comment permettre aux femmes d’assumer de hautes responsabilités dans le mouvement syndical sans sacrifier leur vie familiale. »

slide13

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Activités sociales

« [traduction] Selon mon expérience, les hommes se réunissaient souvent dans un bar ou jouaient au golf ensemble. Si on vous invitait, c’est que vous aviez de l’avancement. Les fois où je me suis jointe à eux, je n’en ai pas retiré grand-chose. Je n’ai donc pas voulu sacrifier du temps de qualité à de telles activités, mais j’en ai payé le prix.

J’ai atteint le fameux ‘plafond de verre’ – cette barrière invisible qui fait obstacle aux femmes – et j’ai constaté qu’il est plutôt fait de balles de golf. » (Nancy Riche)

slide14

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Qualités et style de leadership

« [traduction] Il faut savoir tenir un certain discours et se présenter d’une certaine manière. Cette image machiste du leader syndical qui donne un coup de poing sur la table existe encore.

Tout revient au style de leadership. Il y a beaucoup de tractations et il faut savoir reconnaître à quelles relations accorder de l’importance. Dans le mouvement syndical, les hommes ont tendance à détenir le pouvoir, d’où l’importance accordée aux relations entre hommes. Les relations avec les femmes sont sans importance. »

slide15

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Membres de « deuxième classe »

« [traduction] Bon nombre de syndicats représentent aujourd’hui des travailleuses et travailleurs non spécialisés de diverses industries. Je serais curieuse de connaître les répercussions de cette nouvelle réalité selon une analyse comparative entre les sexes. Que se passe-t-il quand un syndicat industriel à majorité masculine devient un syndicat d’industries diverses et fait de la syndicalisation dans des secteurs à majorité féminine comme celui des services ou de la santé? »

slide16

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Lever les plafonds et enlever les niveaux planchers

« [traduction] J’ai constaté que lorsque d’autres femmes envisageaient de se présenter à un poste où elles risquaient de me faire concurrence, elles se mettaient à travailler contre moi pour améliorer leurs chances d’avancement. Elles voyaient bien que le nombre de postes disponibles pour les femmes qui veulent accéder au leadership est limité à un ou deux. »

slide17

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • UN CLIMAT DÉFAVORABLE
  • Manque de respect

« [traduction] J’ai vu certaines femmes me regarder en disant ‘‘ Je sais maintenant que je ne serai jamais dans cette situation.’’ Elles ne pouvaient s’imaginer avoir à supporter de telles choses parce qu’elles ne croyaient pas pouvoir y survivre. Je l’ai vu dans leur visage. 

Au bout du compte, ce sont des situations qui vous font perdre toute motivation. »

slide18

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Marginalisation

«  [traduction] En tant que femme de couleur, je sais que bon nombre d’entre nous en avons assez d’être marginalisées ou de voir nos idées complètement ignorées ou minées si nous osons remettre en question le mouvement syndical. 

Il y a plus de diversité et de délicatesse dans mon lieu de travail. J’ai l’impression que mon employeur me traite mieux que les syndicats traitent les minorités, ce que je trouve bouleversant. Je ne m’attendais pas à cela. »

slide19

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Une culture de peur

« [traduction] Les femmes évitent de faire des vagues. Elles ne veulent pas dénoncer l’intimidation par peur d’être ciblées.

Je vois bien que certaines femmes croient qu’il n’y a pas de place pour elles dans le syndicat parce qu’elles ont vu ce qui arrive aux femmes. Ce n’est pas beau à voir.

À mon avis, les femmes qui sont ciblées sont celles qui s’affichent ouvertement comme féministes et non pas celles qui vivent leur féminisme à pas feutrés. »

slide20

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Encourager les femmes à devenir dirigeantes et militantes

  • Attaques personnelles et cyber-intimidation

« [traduction] Les gens semblent se sentir libres d’attaquer les femmes de manière bien plus personnelle que les hommes.

On s’en prend à notre intégrité, à notre réputation et à nos relations personnelles. Lorsque je me suis portée candidate à des élections, j’ai bien vu que tout ça n’avait rien à voir avec mes compétences. Les coups bas n’ont pas manqué. Je pourrais vous raconter des histoires à vous faire dresser les cheveux sur la tête.

La cyber-intimidation dont nous sommes victimes, nous les femmes, repose habituellement sur notre sexualité ou nos relations personnelles. On va jusqu’à noustraiter de putain. »

strat gie n o 1

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 1
  • Se tourner vers de nouveaux « bassins » de leadership

« [traduction] C’est vrai qu’il n’y a pas autant de femmes dans les échelons supérieurs du leadership et que nous avons subi d’importants revers, mais, au palier local, les femmes participent en grand nombre. Dans bien des sections locales, le leadership est à majorité féminine.

Quand je vais rencontrer des membres qui ne participent pas activement à la vie syndicale, je me rends compte qu’il y a beaucoup de féministes intéressantes, mais nous ne semblons pas en mesure de les rejoindre.

Je me demande si nous ne devrions pas plutôt parler de militantisme au lieu d’utiliser les mots ‘‘leader’’ et ‘‘leadership’’. »

strat gie n o 2

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 2
  • Soulever les questions relatives à la conciliation travail-vie personnelle dans le syndicat

« [traduction] J’ai participé aux négociations alors que j’avais de jeunes enfants, et nous négocions jour et nuit. Il n’y avait pas moyen de faire autrement, disait-on. Mais pourquoi pas? Pour en arriver à une entente, il n’est pas nécessaire de se battre toute la nuit jusqu’à ce que l’une des deux parties cède. »

strat gie n o 3

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 3
  • Soutenir les femmes dirigeantes

« [traduction] Si j’avais à décrire en un mot comment je me sens dans ce poste, je dirais ‘‘seule’’. On se retrouve très isolés. Vos amis savent que vous êtes occupés et ne vous téléphonent pas aussi souvent. Mais parfois, quand les choses vont mal, on a besoin que quelqu’un nous appelle pour nous dire : ‘Je pense à toi.’ Quand on occupe un tel poste, les gens semblent penser qu’on n’a plus besoin de ce genre de soutien. »

strat gie n o 4

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 4
  • Rompre le silence

« [traduction] Beaucoup de consœurs évitent de faire des vagues dans leur syndicat parce qu’elles veulent pouvoir continuer de faire le travail qu’elles aiment. Je pense toutefois que la seule façon de régler les problèmes, c’est de les soulever ouvertement.

J’ai constaté que l’inégalité a un caractère insidieux. Quand j’ai voulu dénoncer des inégalités, on m’a dit que j’exagérais, et je suis certaine que beaucoup de femmes se sont fait dire la même chose. »

strat gie n o 5

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 5
  • Faire respecter les déclarations sur l’égalité et les politiques contre le harcèlement

« [traduction] Il ne suffit pas de parler d’inclusion ou de lire une politique contre le harcèlement à toutes les réunions. Il faut joindre le geste à la parole.

Le mouvement syndical et bon nombre de syndicats ont été parmi les premiers à adopter des déclarations sur l’égalité et des politiques contre le harcèlement, mais des organismes sans but lucratif et même certaines entreprises ont en fait adopté des mesures plus musclées pour contrer le racisme, le sexisme et d’autres comportements révoltants. Par comparaison, la fiche des syndicats à cet égard est peu reluisante. »

strat gie n o 6

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 6
  • Appuyer de nouveaux styles de leadership

« [traduction] Je crois que l’égalité des femmes a depuis longtemps été laissée de côté dans le mouvement syndical. Nous sommes revenues à l’époque où la seule façon pour une femme de se faire entendre est d’agir soit comme une empêcheuse de tourner en rond – et quand on agit de cette façon on est marginalisée – soit comme un homme.

Beaucoup de femmes s’attendent à ce que leurs leaders aient des traits de caractère masculins. Elles ne semblent pas valoriser une démarche inclusive, un respect sincère des opinions des autres et de leurs différences ou encore la résolution de conflits de manière respectueuse. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?

Les comités de femmes et les conférences et ateliers qui leurs sont destinés ont permis aux consœurs de se réunir dans une ambiance rassurante en vue de :

  • Cerner les enjeux
  • Établir un programme et une stratégie
  • S’organiser pour provoquer le changement

Ces structures ont aussi servi de lieux d’apprentissage où les femmes pouvaient acquérir des compétences en matière d’organisation et de leadership, et accroître leur confiance en soi.

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours1

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • RÉACTIONS NÉGATIVES

« [traduction] Aujourd’hui, les hommes disent que l’époque des réunions réservées aux femmes est révolue.

Nous retournons en arrière. Tout est devenu une question d’argent ou de financement. L’inclusion des femmes n’est plus une priorité.

Avons-nous vraiment besoin qu’un confrère vienne nous dire que ce qu’on fait est très bien? Pas besoin d’eux pour ça. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours2

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • INSTITUTIONALISATION
  • Les structures formelles comportent des barrières 

« [traduction] Nous avons voulu obtenir des comités de femmes pour faire avancer nos enjeux et l’égalité des femmes, mais ces structures sont devenues très contraignantes et astreignantes.

Si vous les contrarier, salut la visite! »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours3

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • VISION ET MANDAT ÉTROITS

« [traduction] Les comités de femmes ne semblent pas s’attaquer aux enjeux. Ils servent plutôt de tribunes où les femmes se soutiennent entre elles, ce qui est très important, mais ça ne fait pas avancer le programme féministe.

Le rôle des comités de femmes semble se limiter à l’organisation d’activités pour marquer la Journée internationale de la femme et le 6 décembre. Ces journées ont beaucoup d’importance, mais elles ne devraient pas être notre seule priorité. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours4

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • MANQUE DE POUVOIR
  • Les structures destinées aux femmes ne sont pas liées aux priorités de campagnes

« [traduction] Les changements au sein du mouvement syndical ont fait en sorte que les comités de femmes ont maintenant très peu de pouvoir, sinon aucun. Ils doivent suivre la ligne de conduite en ce qui concerne les campagnes à mener. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours5

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • Elles ne sont pas perçues comme menant au leadership

« [traduction] Je m’aperçois qu’un certain nombre de jeunes femmes très talentueuses – de futures leaders –veulent être de bonnes organisatrices ou mobilisatrices. Elles veulent être reconnues comme expertes dans un domaine quelconque, comme la santé et la sécurité, et non pas comme leader en matière d’équité. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours6

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • Elles ne sont pas liées aux principales activités syndicales

« [traduction] Le fait est que les comités de femmes n’ont aucun pouvoir dans la structure de bien des syndicats. Le comité de santé et sécurité a des règlements et un pouvoir réel en milieu de travail. Le comité des griefs dispose de ses propres pouvoirs. Mais le comité des femmes n’a aucun pouvoir. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours7

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • ORGANISATION MULTIDIMENSIONELLE
  • Mesures symboliques et « mise en silo »

« [traduction] En matière d’équité, on semble considérer des mesures symboliques comme la présence d’une lesbienne, d’une femme autochtone ou d’une femme ayant des limitations fonctionnelles comme une réalisation en soi.

Pourtant les enjeux des féministes traditionnelles – des femmes blanches – ne sont-ils pas ceux de toutes les femmes? L’équité salariale, la garde d’enfants ou le droit de choisir touchent toutes les femmes. Toutefois, ces enjeux touchent les femmes qui se définissent comme faisant partie d’un groupe d’équité de manière différente. »

les structures destin es aux femmes fonctionnent elles toujours8

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Les structures destinées aux femmes fonctionnent-elles toujours?
  • Concurrence

« [traduction] C’est comme si les groupes minoritaires se battaient tous pour la même part de gâteau. Ils se font concurrence, se marchent les uns sur les autres et se livrent à des manigances pour obtenir cette part de gâteau. »

strat gie n o 11

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no1
  • Appuyer un espace de mobilisation distinct

« [traduction] Dans une certaine mesure, nous avons besoin d’un espace pour réunir les groupes revendiquant l’équité afin qu’ils engagent le dialogue et puissent discuter des questions qui ont des répercussions sur les femmes racialisées ou d’autres femmes. Toutefois, ces groupes ont aussi besoin d’un espace pour se mobiliser, s’organiser et discuter de leurs enjeux séparément. Il importe de trouver un équilibre entre les deux. »

strat gie n o 21

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 2
  • Réexaminer et revitaliser nos comités de femmes

« [traduction] La plupart des syndicats ont des comités de femmes, mais ils ne font pas vraiment avancer le programme politique.

Les comités de femmes éprouvent des difficultés. Ils ont du mal à déterminer ce qu’ils devraient faire, mais ils ont soif de réalisations. »

strat gie n o 31

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 3
  • Établir des liens avec les principales activités

« [traduction] Nous avons tendance à exercer des pressions en faveur de l’égalité des femmes plutôt que de négocier des mesures pour y parvenir. »

strat gie n o 41

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 4
  • Établir une nouvelle base de pouvoir

« [traduction] Il ne suffit pas d’avoir des leaders, car le simple fait d’avoir des représentantes à la tête ne donne pas le pouvoir de changer les choses. 

Pour se faire entendre, les femmes doivent établir une base de pouvoir que les hommes reconnaissent. »

l galit des femmes en p riode difficile

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

L’égalité des femmes en période difficile
  • CONTEXTE ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE
    • Pertes importantes d’emplois dans la fonction publique et le secteur privé
    • Augmentation des emplois précaires, occasionnels et à temps partiel
    • De plus en plus de demandes de concessions dans les négociations
    • Attaques contre les services publics
    • Lois limitant et éliminant la libre négociation collective et la syndicalisation
    • Lois fédérales limitant les droits des femmes : parité salariale, choix, garde d’enfants
    • Loi contre l’immigration et l’accueil de réfugiés qui encourage le racisme et l’ethnocentrisme
l galit des femmes en p riode difficile1

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

L’égalité des femmes en période difficile
  • LES FEMMES SONT TOUCHÉES DE MANIÈRE DISPROPORTIONNÉE

« [traduction] Dernièrement, on constate que les employeurs et les gouvernements profitent du climat d’austérité pour abaisser la barre, et la situation des femmes se détériore.

Le mouvement syndical s’est mis à faire grand cas de la situation – une campagne d’envergure – quand des hommes ont commencé à perdre leur emploi en grand nombre. C’est pourtant ce qui arrivait aux femmes depuis longtemps sans que rien ne soit fait pour arrêter l’hémorragie. »

l galit des femmes en p riode difficile2

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

L’égalité des femmes en période difficile
  • L’AUSTÉRITÉ DANS LES SYNDICATS

« [traduction] Ces temps-ci, le mouvement syndical semble refléter les tendances conservatrices de la société en général au lieu de les contester.

Le leadership, à tous les paliers, a d’ailleurs pu tirer prétexte des réalités économiques actuelles pour ne pas financer des programmes qui favorisent l’égalité des femmes. »

l galit des femmes en p riode difficile3

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

L’égalité des femmes en période difficile
  • MARGINALISER LES QUESTIONS D’ÉGALITÉ

« [traduction] À mes débuts, toutes les questions étaient examinées du point de vue des femmes. Aujourd’hui, on ne semble plus se soucier des différences entre les hommes et les femmes, ni de l’égalité. Nous sommes de nouveau mises de côté.

J’ai lu une analyse du budget fédéral et je me suis presque mise à pleurer. Si j’avais eu le temps de pleurer, je l’aurais fait. L’analyse ne fait aucunement mention des femmes. »

l galit des femmes en p riode difficile4

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

L’égalité des femmes en période difficile
  • ABANDON DES TERMES RELATIFS À L’ÉGALITÉ

« [traduction] Quand Harper est arrivé au pouvoir, il a décidé qu’il n’était pas nécessaire d’inclure le mot égalité dans quoi que ce soit. Je n’aurais jamais pensé que nous aurions à tenir un débat semblable dans mon syndicat pour conserver un mot comme égalité. »

strat gie n o 12

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 1
  • Reconnaître que l’égalité et la diversité sont essentielles au renouveau syndical

« [traduction] Quand on dit qu’on ne peut pas discuter de renouveau syndical sans parler d’égalité, on nous répond qu’on a pas le temps de parler d’égalité. La priorité, nous dit-on, c’est d’assurer la survie des syndicats, des travailleurs et travailleuses et des emplois. Les décideurs ne semblent pas reconnaître que l’égalité fait partie de cette stratégie. »

strat gie n o 22

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 2
  • Mobilisation intersyndicale

« [traduction] Dans le cadre de mes toutes premières activités liées au mouvement syndical, j’ai beaucoup travaillé avec d’autres syndicats. Nous étions à l’extérieur de l’establishment et luttions pour être acceptées. Je suis peut-être un peu nostalgique, mais je souhaiterais voir les femmes travailler ensemble d’un syndicat à l’autre et à l’extérieur des structures hiérarchiques. Somme toute, je souhaiterais voir un regain de la mobilisation populaire. »

strat gie n o 32

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Stratégie no 3
  • Rétablir les liens avec les organisations de femmes

« [traduction] Le mouvement des femmes n’est plus ce qu’il était quand la plupart d’entre nous étions investies dans la promotion de l’égalité des femmes au sein des syndicats. Le mouvement des femmes est aujourd’hui beaucoup plus faible, ce qui réduit notre pouvoir au sein du mouvement syndical parce que nous n’avons plus la même influence que celle qui nous a permis de faire des avancées.

Le mouvement syndical était plus disposé à écouter les femmes qui en faisaient partie parce qu’on savait que des pressions seraient exercées par ces structures externes. »

avons nous atteint notre objectif

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Avons-nous atteint notre objectif?

Il existe encore d’importants obstacles à surmonter pour parvenir à l’égalité des femmes au sein du mouvement syndical.

« [traduction] Nous avons fait des pas en avant, mais aussi des pas en arrière. Les obstacles sont aujourd’hui plus insidieux, mais ils existent définitivement encore.

Je ne dis pas que nous n’avons pas fait de gains, mais au cours des quatre ou cinq dernières années, j’ai pris conscience à quel point ces gains sont fragiles. »

que devons nous faire

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

Que devons nous faire?

Nous mobiliser!

« [traduction] Celle qui attend que tout lui soit servi tout cuit dans le bec risque de se retrouver le bec à l’eau. »

n oublions pas que

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

N’oublions pas que ….

« [traduction] Personne n'a jamais aimé se faire déranger par un réveille-matin, et ceux qui dérangent ne sont jamais populaires, même si les gens peuvent être très heureux du résultat en fin de compte.  »

Nellie McClung

de cons ur cons ur

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

« De consœur à consœur »

« [traduction] Trouver notre voix, c’est découvrir notre pouvoir. Nous ne devons pas avoir peur d’exprimer la vérité, car notre avenir en dépend.

Une voix féministe qui s’élève – c’est un geste courageux. Élever nos voix ensemble – c’est un mouvement qui peut changer le monde. »

Michelle Landsberg

SHE magazine, avril 2013

de cons ur cons ur1

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

« De consœur à consœur »

« [traduction] J’ai été surprise de voir combien rapidement nous avons établi des liens quand nous avons commencé à parler de ce qui nous importe, et nous l’avons fait dans le respect et l’écoute attentive, ce qui fait partie de notre héritage profond en tant que féministes. C’est l’essence même de la conscientisation. »

de cons ur cons ur2

PAS DE SYNDICATS FORTS SANS LES FEMMES

« De consœur à consœur »

Durant notre présentation, vous avez entendu les voix de nombreuses consœurs.

  • Quels commentaires correspondaient à vos propres expériences?
  • Que voudriez-vous ajouter?
  • En tant que dirigeante et militante, quel est le principal obstacle que vous devez surmonter?
  • Quelle est la première mesure que vous pourriez prendre pour surmonter cet obstacle?