Download
la validation dans les universit s fran aises n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La validation dans les universités françaises PowerPoint Presentation
Download Presentation
La validation dans les universités françaises

La validation dans les universités françaises

91 Views Download Presentation
Download Presentation

La validation dans les universités françaises

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La validation dans les universités françaises

  2. Une pratique ancienne - 1934 possibilité de délivrer le titre d’ingénieur diplômé par l’Etat sur la base de l’expérience professionnelle - 1985 un décret qui permet un accès dérogatoire aux différents niveaux de l’enseignement supérieur (en vigueur) - 1992-1993 un loi et un décret qui permet d’obtenir une partie d’un diplôme (abrogé) - en 2002 la VAE qui permet d’obtenir un diplôme sur la base des acquis de l’expérience

  3. La validation des acquis en 2011 • 12 000 validations prononcées en application du décret de 1985 En VAE • 4 000personnes auxquelles l’université et le Cnam (Conservatoire national des arts et métiers) ont attribué tout ou partie d’un diplôme de l’enseignement supérieur • 2 400 diplômes complets délivrés • 45 %part des cadres parmi les salariés bénéficiaires d'une VAE

  4. La VAE est mise en œuvre pour tous les diplômes

  5. Évolution de la validation des acquis de l’expérience (VAE) de 2002 à 2011

  6. Le développement de la VAE

  7. Un rôle déterminant du réseau français des services de Formation continue qui a mis en place dès 2000 – 2001, un groupe de travail qui a réunit la plupart des universités françaises • Objectifs: • Disposer d’un lieu d’échange et de partage d’expériences • Rendre lisible l’activité « validation des universités » pour une meilleure reconnaissance de cette activité par nos partenaires internes et externes • mettre en œuvre un dispositif VAE pérenne, efficace, cohérent et lisible • garantir une égalité de traitement aux individus sur tout le territoire français

  8. Les principales réalisations de ce groupe de travail

  9. PrP la mise en place et l’animation d’un plan de professionnalisation des acteurs: 3 catégories d’acteurs à mobiliser et à former : • Les décideurs qui avaient à mettre en place les dispositifs, • Les membres des jurys, • Les personnels chargés de l’accueil, de l’accompagnement des candidats et du suivi des décisions des jurys.

  10. PrP • Une formation : • Elaborée collectivement afin de contribuer à la cohérence de la réponse universitaire, • S’appuyant sur les services les plus expérimentés, • Permettant la diffusion et le transfert d’expérience, • Permettant sa démultiplication au sein de chaque université.

  11. PrP • Qui a nécessité une ingénierie importante et qui a mobilisé : • 20 universités, • 152 journées de conception, • 30 formateurs. • Résultats: • 760 personnes formées • Appartenant à 82 établissements

  12. Et aussi ... La mise en place d’un centre de ressources pour les différents établissements: Les établissements ont mis à la disposition des autres : leurs dossiers, leurs procédures, leurs contrats, leur tarification, leur règles de rémunération des acteurs… L’élaboration d’un annuaire des correspondants VAE des universités dès novembre 2001,

  13. PrP Des outils élaborés par les membres du groupe de travail et mis à la disposition de tous: • Le dossier • guide du candidat • Une charte de l’accompagnement • guide de l’accompagnateur (Frédérique Febvre-Buisson, Isabelle Cherqui-Houot) • Des vadémécums (doctorat….. • Guide des jurys • Différents exemples des documents administratifs et des procédures :

  14. Les difficultés rencontrées:

  15. La VAE oblige à admettre: • que l’on apprend en dehors d’une salle de cours ; • que ces savoirs ont la même valeur que ceux acquis en formation. La VAE change les évaluations des enseignants sur plusieurs points • Il faut passer d’une évaluation où l’on vérifie que l’acquis est là en fonction d’un programme à une évaluation de capacités réellement démontrées dans l’exercice d’une activité concrète. • Ce sont ces capacités que l’on met en rapport avec les capacités attendues par le possesseur de la certification obtenue par la formation

  16. La VAE renverse la logique de l’évaluation: • en formation, l’enseignant est maître de l’épreuve ; • en VAE, c’est le candidat qui amène les preuves, qui choisit le contenu de son dossier. La VAE oblige à penser la formation • dans sa globalité et non pas comme une succession d’enseignements. • Elle donne du sens à la discipline. Elle oblige à travailler en collectif. Elle a nécessité de construire d’autres repères avec les enseignants

  17. Des opportunités non exploitées: - la mise en œuvre du LMD (learningoutcomes et ECTS) - l’annexe descriptive au diplôme - le répertoire national de la certification professionnelle

  18. Les développements actuels

  19. Vers une autre utilisation de la vae dans les parcours Professionnels Une logique de certification de pôle de compétences et plus uniquement d’une certification « diplômes » Faire de la VAE un véritable outil de gestion de carrière Intégrer la VAE dans la mise en œuvre de la Formation tout au long de la vie

  20. Intégration de la VAE dans les politiques de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences • VAE collectives • Co-construction de formations diplômantes intégrant la validation de l’expérience pour les salariés