Le cinéma français pendant la deuxième guerre mondiale et après la guerre (1939-1958) - PowerPoint PPT Presentation

le cin ma fran ais pendant la deuxi me guerre mondiale et apr s la guerre 1939 1958 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le cinéma français pendant la deuxième guerre mondiale et après la guerre (1939-1958) PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le cinéma français pendant la deuxième guerre mondiale et après la guerre (1939-1958)

play fullscreen
1 / 9
Le cinéma français pendant la deuxième guerre mondiale et après la guerre (1939-1958)
180 Views
Download Presentation
nolcha
Download Presentation

Le cinéma français pendant la deuxième guerre mondiale et après la guerre (1939-1958)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le cinéma français pendant la deuxième guerre mondiale et après la guerre (1939-1958) Tajda Kolšek Špela Roškar Neža Kurnik

  2. DURANT LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE 1939-1945 • LA DRÔLE DE LA GUERRE=fausse guerre, guerre assise, la guerre sur la ligne Maginot • SE RÉFUGIER=trouver asile, donner refuge à qqun • CINÉSTE=un artiste qui pratique le cinéma, un enthousiaste du cinéma • LA FUITE=fuir/échapper qqun/qqch, évasion • TÊTE D’AFFICHE=personnalité principale d’une manifestation comprenant plusieurs • REMORQUE=caravane (une remorque camping) • REDOUTABLE=mauvais, dangereux, terrible • PIERRE= (roche, minerai) fragment du roche utilisé en construction et architecture (pierre naturelle) ou en joaillerie (une gemme-perle, ambre) • FAIRE LA PART BELLE (à qqch, qqun)=donner importance particulière • PUISATIER=ouvrier qui excave les puits (puits à eau-cavité dans le sol pour tirer l’eau) • SUSPENSE=la tension dramatique, l’anticipation • CHEF D’ŒUVRE=œuvre accomplie en son genre, un œuvre plus important (en peinture=la Joconde)

  3. Le cinéma français a été particulièrement dynamique pendant l’occupation allemande; l’invasion très courte (de 3 septembre 1939 à 10 mai 1940). • Pendant la guerre la France a été divisée en deux : LE NORD-la zone occupée, LE SUD-la zone libre. • Certains grands noms du cinéma français fuient aux Etats-Unis (les réalisateurs Jean Renoir, Julien Duvivier, René Clair,...) . • Les nouveaux talents: Henry-Georges Clouzot-Le Corbeau, Robert Bresson-Les Dames du bois de Boulogne, Jacques Becker-Goupi les mains rouges, Jean Grémillon-Remorques, Lumière d‘été, Claude Autant-Lara-Douce. • Les films américains sont interdits en France-la censure, le cinéma comme un moyen de contrôler les esprits et pour la propagande nationaliste. • Cinéma la distraction préférée des Français ; conditions économiques, politiques et sociales difficiles. • Marcel Crané produit l’un des chefs-d’œuvre ducinémafrançais ; le film Les Enfants du paradis.

  4. L‘APRÈS-GUERRE 1946-1958 Mots inconnus: • la collaboration: le travail en commun • le résistant : patriote s’opposant à l’occupation de son pays • s'enliser: ne pas avancer

  5. la victoire sur les Allemands + les résistants • le film collectif: La libération de Paris (1944) • René Clément: La bataille du rail (1946) • Trop tôt pour analyser le passé et ses sujets délicats • Georges Clouzot: Le Corbeau (1943)

  6. le cinéma reprend le classicisme et ses habitudes →qualité française • Marcel Carné: Les enfants du paradis • le savoir-faire des anciens →le cinéma ne se renouvelle pas • les règles bien établies, la routine • la 2ème génération de classiques: Henri-Georges Clouzot, Christian Jacques, René Clément, Claude Autant-Lara, Jaques Becker, Jean Delannoy, Jean Cocteau

  7. Les mots inconnus: EFFACEMENT (EFFACER) – faire disparaitre, surpasser ROUER – battre PRIVÉ – qui n‘a pas quelque chose APOGÉE – pointe de l‘orbite

  8. Les Americains contre les Français • L‘accord Blum-Byrnes • Un cinéma Hollywoodien avec ses stars (Marlon Brando, John Wayne, Liz Taylor, James Dean …) • Stars français: Gérard Philippe, Yves Montand, Simone Signoret, Martine Carol …

  9. Genres français • Les polars - mélange de films policiers et de films noirs (Les Diaboliques, Ascenseur pour l‘échafaud) • Les films de cape et d‘épée (Fanfan la Tulipe, Le Bossu) • Les comédies (L‘auberge Rouge, Mon oncle) • Le fantastique (La Belle et la bete, La Beauté du diable) • L‘adaption d‘oeuvres littéraires (la Symphonie pastorale, Le Rouge et noir …)