fmv 2 me doctorat paraclinique de g n tique quantitative n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
FMV-2ème doctorat-paraclinique de Génétique Quantitative PowerPoint Presentation
Download Presentation
FMV-2ème doctorat-paraclinique de Génétique Quantitative

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 16
Download Presentation

FMV-2ème doctorat-paraclinique de Génétique Quantitative - PowerPoint PPT Presentation

nicodemus
111 Views
Download Presentation

FMV-2ème doctorat-paraclinique de Génétique Quantitative

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. FMV-2ème doctorat-paraclinique de Génétique Quantitative L’utilisation d’un test comportemental pour la sélection de chiens de service et d’élevage BRANDT Marie-Julie RAIMOND Alice MEQUINION Stéphane

  2. Utilisation de l’héritabilité et effet de la sélection basée sur les caractéristiques du chien de service • Existence d’études antérieures mais… • Pas dans le but de sélectionner • Pas de rapports sur les différences de races de chiens testés via la même procédure • Peu de publications sur les résultats d’une sélection basée sur des caractéristiques testées.

  3. Un double but de l’étude • Évaluer si les variations des résultats des tests au SDTC sont héréditaires en ce qui concerne les caractéristiques testées, le calcul de la valeur d’index et/ou les 4 facteurs issus de l’analyse factorielle. estimer l’héritabilité des différents comportements du chien de service. • Étudier l’effet d’un programme d’élevage structuré ayant pour but d’augmenter les aptitudes des chiens de service. évaluer l’effet d’une sélection.

  4. « Matériel » utilisé 1310 Bergers allemand 797 Labradors retriever 307 467 330 1002 1469 chiens au SDTC (Swedish Dog Training Centre) 637 chiens d’élevages privés Tous placés à l’âge de 8 semaines dans des maisons privées Age des tests comportementaux : 450-600 jours

  5. Méthodes utiliséesModèle animal • Etude 1 : ANALYSE FACTORIELLE basée sur plusieurs caractéristiques 4 facteurs semblent responsables de 75% de la variation : - stabilité mentale - serviabilté - affabilité (ardeur pour les labradors) - ardeur (affabilité pour les labradors) analyse supplémentaire sur ceux-ci estimation de l’héritabilité à partir de la corrélation (demi-) frères et sœurs en tenant compte de la variance père et mère

  6. Résultats : tableau 1 • Tableau 1 : h² de 9 caractéristiques dans chaque race. Chaque caractère à une h² significativement différente de zéro (sauf pour l’aptitude à la chasse des retrievers) • Bergers allemands: h² la plus élevée : affabilité h² la plus faible : vivacité • Labradors retrievers: h² la plus élevée : coopération

  7. Résultats : Tableau 2 Estimation de l’héritabilité et de l’erreur standard de la valeur d’index des chiens utilisés. La valeur d’index est lamême dans les 2 races (0.24) donc pas de différences entres races.

  8. Tableau 3 Estimation de l’héritabilité et erreur standard des 4 facteurs: Héritabilité des 4 facteurs varient de 0.15 à 0.32 (valeurs assez élevées)

  9. Méthodes utiliséesModèle animal • Etude 2 : Sur une période de 12 ans Analyse sur 1112 mâles Bergers allemands avec correction de l’âge, pour diminuer son effet, considéré comme non négligeable. A partir de 1986 : utilisation d’un nouveau critère: Les animaux d’élevage (1 mâle et 2 femelles) sont recrutés dans les portées ayant une valeur d’index moyenne > à la moyenne de la population Introduction de la notion de sélection.

  10. Résultats: Tableau 4 Valeurs d’index partielles (VIP) pour les mâles Bergers allemands, provenant de l’élevage SDTC, d’élevages privés et des chiens recrutés dans la police. En général: VIP police > VIP SDTC > VIP élevages privés (sauf pour la vivacité où VIP élevages privés > VIP SDTC)

  11. Résultats : Figure 1 Evolution de la valeur d’index à partir de 1976 : Avant 1986, chute de la valeur d’index puis, après avoir introduit un critère précis de sélection, accroissement d’année en année de cette valeur.

  12. CONCLUSIONS • L’héritabilité est généralement significativement différente de zéro pour la plupart des comportements testés, et elle augmente lorsqu’on se base sur les 4 facteurs issus de l’analyse factorielle. • La valeur d’index est plus élevée pour les chiens issus d’un élevage où une éducation dirigée a eu lieu (chiens de police). • Professionnels, personnes aguerries et expérimentées semblent plus indiquées dans le cadre du développement des capacités attendues des chiens de service. • La valeur d’index augmente lorsqu’on sélectionne les animaux pour la reproduction au sein d’un élevage.

  13. Critiques POSITIVE : Bonne représentativité de l’échantillon • nombre d’animaux : augmentation de l’exactitude • 2 races étudiées • durée de l’étude : Meilleure estimation de l’héritabilité car basée sur les ascendants, descendants, collatéraux. Visualisation de l’évolution au cours du temps.

  14. Critiques NEGATIVES: manques de données sur le protocole. • Protocole était-il standardisé? Nombre de personnes effectuant les tests? Comment les tests sont réalisés, quels sont les critères retenus? Subjectivité des observations? Quels sont les effets de l’environnement?

  15. Intérêt vétérinaire • De l’intérêt de fournir des programmes d’élevage déterminés et précis. • Elevage aujourd’hui : sélection souvent orientée vers la conformation de l’animal plutôt que son comportement. Croisement non orienté qui peuvent aboutir à des animaux avec des tares comportementales. Importance d’informer l’éleveur de l’héritabilité des comportements et ainsi éviter l’utilisation d’animaux avec une faible valeur d’index.

  16. Bibliographie • Wilsson E. et Sundgren P., 1997. The use of behavior test for the selection of dogs for service and breeding. II: Heritability for tested parameters and effect of selection based on service dogs. Applied Animal Behaviour Science. 54 : 235-241 • Cours théorique de Génétique des Populations et Génétique Quantitative de 1er doctorat en Médecine Vétérinaire (Dr J. DETILLEUX, Dr P. LEROY)