slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
PLAN PowerPoint Presentation
Download Presentation
PLAN

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 39

PLAN - PowerPoint PPT Presentation


  • 109 Views
  • Uploaded on

PLAN. GENERALITES SUR LE FAARF BENEFICIAIRES ZONE D’INTERVENTION CONDITIONS D’ACCES ACTIVITES FINANCEES STRATEGIE D’INTERVENTION RESULTATS ATTEINTS IMPACT DES ACTIVITES DU FAARF SUR LES BENEFICIAIRES DIFFICULTES RENCONTREES PERSPECTIVES. I. GENERALITES SUR LE FAARF.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'PLAN' - nevin


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1
PLAN
  • GENERALITES SUR LE FAARF
  • BENEFICIAIRES
  • ZONE D’INTERVENTION
  • CONDITIONS D’ACCES
  • ACTIVITES FINANCEES
  • STRATEGIE D’INTERVENTION
  • RESULTATS ATTEINTS
  • IMPACT DES ACTIVITES DU FAARF SUR LES BENEFICIAIRES
  • DIFFICULTES RENCONTREES
  • PERSPECTIVES
le contexte de sa creation
LE CONTEXTE DE SA CREATION

Suite aux multiples difficultés rencontrées par les femmes pour avoir accès au crédit, une requête a été introduite en 1987 auprès de son excellence le président du Faso par l’Union des Femmes du Burkina (UFB) pour la création d’une banque de la femme .

Une étude réalisée en Juillet 1989 a révélé l’ampleur du problème d’accès au financement de la population féminine.

C’est ainsi que le Fonds d’appui aux activités génératrices des femmes a été créé par Kiti N° AN VIII-0034/FP/MF du 13 septembre 1990 puis transformé en Fonds National de Financement par décret n°2009-642/PRES/PM/MEF du 08/09/2009.

slide4

LA JUSTIFICATION DE SA CREATION

  • Besoin en crédit des femmes;
  • Assouplissement des conditions de prêt;
  • Assistance technique dans la préparation des dossiers de crédit;
  • Besoin en formations appropriées .
slide5

DEFINITION

Le FAARF (Fonds d’Appui aux Activités Rémunératrices des Femmes) est une institution gouvernementale placée sous la tutelle du Ministère de l’Économie et des Finances et répondant à la définition de l’article 2 des fonds nationaux qui stipule que:

slide6

DEFINITION

« les fonds nationaux de financement sont des établissements publics bénéficiant de la personnalité morale et des prérogatives de droit public, dotés d’un patrimoine et de moyens propres et ayant pour objet principal de faire du crédit pour le financement des activités de développement à la base relevant de leur domaine d’intervention ».

Les activités du FAARF sont réputées faites pour le compte du trésor public.

slide7

DEFINITION

Le FAARF est administré par un conseil de gestion de neuf membres provenant de différents ministères

slide8

MISSION

  • Promouvoir l’accès des femmes au crédit :
  •  En leur accordant des prêts et/ou en leur offrant sa garantie ;
  • En leur dispensant une formation qui permette une meilleure gestion de leurs affaires.
slide10

II. BENEFICIAIRES

  •  Les clientes du FAARF sont composées de :
  • Groupements / Associations féminins ruraux et urbains;
  • Femmes exerçant dans le secteur informel réunis en groupe de solidarité de 3 à 6 membres;
  • Petites et Moyennes Entreprises issues des groupements, associations ou groupes de solidarités;
  • Jeunes filles issues des Centres de Production et deFormation pour Jeunes Filles.
slide11

II. BENEFICIAIRES

  • Analphabètes 69%;
  • Alphabétisées 31%;
  • Mariées 84%;
  • Veuves 8%;
  • Divorcées 1%;
  • Célibataires 7%.
slide13

III. ZONE D’INTERVENTION

Le FAARF intervient sur tout le territoire national (45 provinces)

conditions g n rales
Conditions générales

Pour bénéficier des crédits du FAARF, les femmes devront remplir les conditions générales suivantes :

  • Etre de nationalité BURKINABE,
  • Résider sur le territoire du BURKINA FASO,
  • Exercer une activité génératrice de revenus,
slide16

Etre :

    • membre d’un groupement ou d’une association de femmes officiellement reconnue, (disposant d’un récépissé de reconnaissance ou d’agrément) ou bien d’un groupe de solidarité (formé par 3 à 6 femmes),
    • une femme individuelle qui ait déjà bénéficié, à titre de membre d’un groupe de solidarité, d’au moins trois crédits successifs régulièrement soldés (PME),
slide17

formuler une demande,

  • s’inscrire auprès d’un agent de crédit pour les groupes de solidarité
les conditions sp cifiques
Les conditions spécifiques
  • Montant :
  • 5 000 à 500 000 FCFA pour les prêts individuels et de 50 000 à 2 000 000 FCFA pour les groupements.
  • Pour les montants supérieurs à 500.000 F pour les individuel et 2.000.000F pour les groupements et associations le dossier est soumis au conseil de gestion
slide19

Taux d’intérêt 10% l’an

  • Fonds de garantie 10% du capital;
  • Durée 6 à 12 mois;
slide20

Périodicité de remboursement : En fonction du cycle de l’activité;

  • Frais de dossiers : 500 à 2% du montant octroyé.
slide21

V. ACTIVITES FINANCEES

  • Agriculture 3,94 %;
  • Artisanat 2,04 %;
  • Élevage 33,83%;
  • Transformation 24,71 %;
  • Commerce 35,21 %;
  • Autres 0,27 %.
slide23

Le FAARF dispose d’un réseau d’agents de terrain (animatrices) qui vont auprès des femmes (dans leur lieu de résidence) pour monter les dossiers de crédit.

slide24

La méthodologie d’octroi de crédit (aux groupements féminins, individus ou groupes de solidarité de 3 à 6 femmes) se fait de manière suivante:

  • Sensibilisation
  • Dépôt du dossier;
  • Instruction du dossier;
slide25

Étude du dossier;

  • Déblocage des fonds;
  • Suivi et recouvrement du crédit.

Des séances de formations sont effectuées périodiquement ou à la demande des groupements ou des organisations.

slide27

De Mai 1991 au 31 Août 2012:

  • 43.074.546.685 FCFA octroyés à 1.133.546 bénéficiaires représentant 15% des femmes, 28% des femmes actives
  • 34.312 femmes formées ;
  • Taux de remboursement :95% ;
  • 45 provinces couvertes sur 45;
slide28

351 départements touchés sur 351;

  • 3.318 villages touchés sur 8.000;
  • Montant moyen par type de clients:
      • 1.856.631FCFA pour les groupements/Associations;
      • 101.158FCFA pour les clientes individuelles.
slide30

De l’étude d’évaluation de la contribution du FAARF à la lutte contre la pauvreté réalisée en Août 2004 par un consultant, il ressort que:

slide31

Sur le plan économique

  • Amélioration des revenus;
  • Développement de l’activité menée;
  • Diversification des sources d’approvisionnement (fréquentation de plusieurs marchés);
  • Constitution de stocks de matières premières pour être à l’abri des fluctuations de prix;
  • Épargne en nature (bijoux, matériels ménagers, animaux etc.)
  • Acquisition de matériels de production.
slide32

Sur le plan social

  • Amélioration des conditions de vie des familles (alimentation, santé, hygiène, scolarité etc.);
  • Renforcement de la cohésion au sein des groupements;
  • Changement de statut;
  • Acquisition de matériels ménagers, de moyens de déplacement ;
  • Valorisation du rôle de la femme;
  • Développement de l’esprit coopératif.
slide33

Impact de la formation

  • Plus d’aptitude pour :
    • Programmation des activités des groupements;
    • Organisation de la gestion des financements reçus;
    • Fonctionnement des organes du groupement;
    • Affronter la concurrence ;
    • Organisation et tenue des réunions
    • Fixation du prix de vente;
slide35

Charges opérationnelles élevées;

  • Faible organisation des femmes
  • Dispersion de la population cible sur tout le territoire national
  • Risques très élevés du crédits de proximité;
  • Inaccessibilité de certains villages;
slide36

Analphabétisme;

  • Poids des traditions(femme principale force de travail dans les campagnes, femme mère et épouse)
  • Aléas climatiques;
  • Détournements.
slide38

 Améliorer le taux de pénétration (villages);

  • Rechercher la viabilité financière;
  • Favoriser l’émergence des PME;
  • Décentraliser le FAARF à travers la création d’agences régionales