travail de fin d tude dipl me d tat d infirmier anesth siste n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Travail de fin d’étude diplôme d’état d’infirmier anesthésiste PowerPoint Presentation
Download Presentation
Travail de fin d’étude diplôme d’état d’infirmier anesthésiste

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26
nell-cantu

Travail de fin d’étude diplôme d’état d’infirmier anesthésiste - PowerPoint PPT Presentation

233 Views
Download Presentation
Travail de fin d’étude diplôme d’état d’infirmier anesthésiste
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Travail de fin d’étude diplôme d’état d’infirmier anesthésiste BRUNEHAUT Laurent Sous la direction de : Mr SIFREU Alain Promotion 2005/2007 Ecole d’infirmiers anesthésistes de Clermont-Ferrand

  2. LA FEUILLE D’ANESTHESIE MANUSCRITE ?OÙINFORMATIQUE ?

  3. INTRODUCTION Intérêt de la feuille d’anesthésie informatisée, dans une situation d’urgence, pour une surveillance peropératoire sur un plan hémodynamique, afin de se sécuriser sur un plan médicolégal.

  4. La retranscription manuelle des données expose à des imperfections de saisiesaboutissant à un document souvent incomplet • Retranscription des données de mémoire. • Lissage des courbes, données anormales ou non notées. • Base de temps non respectée : ex, noté toutes les 10mn. • Ecriture non lisible. • Plusieurs intervenants pas toujours identifiés.

  5. La feuille informatisée permet de : • Disposer de l’ensemble des informations hémodynamiques précises et lisibles. • De limiter les risques de pertes. • Permettre un gain de temps. • D’avoir une vision globale du patient. • D’éviter les recopiages à postériori.

  6. ASPECT MEDICO-LEGALErreur de retranscripton

  7. CIVILE/ADMINISTRATIF(10 ans) FAUTE liée au service: • FAUTE de surveillance ’’prise de constante’’. • Expertise ’’anesthesiste’’. • Hopital ou assureur assure le dédommagement.

  8. RESPONSABILITE PENALE Faute personnelle: • LIEN DIRECT ET CERTAIN entre le défaut de prise de constante et l’accident. • Homicide involontaire ART 221-6 (3ans - 45M euro). • Atteinte involontaire de l’intégrité ART 222-19 ( 2ans - 30M euro). • Difficile à démontrer. • EXISTE T’ IL UN PROTOCOLE? (périodicité des prises de constantes).

  9. DISCIPLINAIRE • Avertissement, blâme, suspension, révocation... AUTRE • Insuffisance professionnelle = licenciement.

  10. Jurisprudence Tribunal Civil : Absence de pièces au dossier médical, tel que l’enregistrement du monitoring et la feuille d’anesthésie lors d’un accouchement. Cours de cassation: Anesthésie ALR → AG → ACR, la feuille d’anesthésie incomplète → expertise = manquement dans la surveillance per op = négligence = non conséquence certaine du DC. Feuille d’anesthésie remplie jusqu’à 10h, mais pas de traçabilité de 10h à 18h et pas de feuille de perfusion. DC du patient le lendemain matin. Aucun lien de causalité entre défaut de surveillance et DC n’ont pu être mis en évidence.

  11. Que faire sur un plan médico-légal ? Il faut un document écrit d’une qualité irréprochable

  12. Enquête sur l’intérêt de la feuille d’anesthésie informatisée • Connaissance de l’existence de société savante. • Méconnaissance des recommandations. • Non respect des recommandations.

  13. La feuille informatisée au bloc? Favorable majoritairement

  14. L’outil informatique permettrait : • D’améliorer la qualité des soins et la prise en charge du patient. • L’exactitude des données est non modifiable. • Constantes notées à heure recommandée. • Dossier patient unique à l’abri des regards. • Moins de perte d’information. • Lecture plus facile et uniformisée. • Amélioration de la traçabilité. • Archivage simplifié. • Gain de temps.

  15. Sur un plan législatif Des outils d’aide au travail existent et on fait leur preuve en terme de fiabilité, de gain de temps, pour la traçabilité et la sécurité. La législation permet l’avancée technologique en encadrant et contrôlant l’informatique dans le domaine de la santé. Le cadre législatif est défini sur un plan national et européen. Accréditation engage les instituts de soins vers l’informatisation du système médical.

  16. Mais à quel prix? NHE

  17. CREATION DU DOSSIER PATIENT INFORMATISE • 1er établissement pour un objectif zéro papier. • En partenariat: • MC KESSON, logiciel dossier patient. • CAP GEMINI, dossier par spécialité après expertise des professionnels...........

  18. Projet global 12 millions d’euro Acquisiton du matériel: • Licence. • Serveur. • Wifi. • Prestation installation. • Paramétrage. • Formation.

  19. Formation 3000 personnes à former Maintenance 20% du prix de la licence

  20. Problèmes pouvant survenir • Immaturité du logiciel = incertitude du résultat. • Questionnement concernant la sécurité. • Infrastructure lourde et coûteuse (interdiction de tolérer une panne ≥ à 24h). • Difficulté de mise en place de la fluidité du processus du suivi du patient. • Dérive du soignant.

  21. Conclusion L’IADE est un professionnel de santé, à ce titre, il se doit d’être efficace en permanence et en toute situation. Mais l’être humain n’est pas une machine et n’est pas infaillible. L’informatique est présente partout malgré nous, l’évolution est inéluctable.

  22. Le problème majeur de cet outil est le coût, à l’installation, l’achat, l’entretien et la formation de personnel. Mais l’argent rentre-t-il en compte lorsqu’il s’agit d’améliorer la qualité des soins et la sécurité des malades ?

  23. L’informatique est un outil fantastique, il n’a pas fini de surprendre par ses possibilités. En pleine évolution. Actuellement elle aide les professionnels dans la tenue de la feuille d’anesthésie, mais demain ne va-t-elle pas jouer un rôle plus important dans l’anesthésie proprement dite ?

  24. Cet outil, majoritairement accepté par la population, n’est pas une fin en soi, il ne remplace en rien la personne qui s’en sert. L’expérience dans le domaine de l’anesthésie ne pourra jamais être suppléée par l’informatique.

  25. FIN