slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les Yeux ouverts Sortie DVD le 9 mars 2011 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les Yeux ouverts Sortie DVD le 9 mars 2011

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 3
mora

Les Yeux ouverts Sortie DVD le 9 mars 2011 - PowerPoint PPT Presentation

75 Views
Download Presentation
Les Yeux ouverts Sortie DVD le 9 mars 2011
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les Yeux ouverts Sortie DVD le 9 mars 2011 Documentaire de Frédéric Chaudier sorti en salles. Que se passe-t-il au moment qui précède la mort, lorsque la vie ralentit… puis s’arrête ? En s’inscrivant dans la période particulière de la fin de l'existence, le réalisateur Frédéric Chaudier regarde, écoute, accompagne les patients, les bénévoles, les équipes soignantes de la maison médicalisée Jeanne Garnier, à l’heure où ces voyageurs particuliers qui séjournent dans l’établissement sont appelés à s’éloigner. Simple, belle et humaine, cette odyssée est une expérience tour à tour tendre, poignante, drôle et émouvante. Soutien du Ministère de la Santé Ce DVD comprend : le documentaire de 97 minutes. 19.99€ le DVD Contacts presse France Télévisions Distribution Sophie LEFEVRE > 01 56 22 90 60 sophie.lefevre@francetv.com Margaux COLLING > 01 56 22 90 53 margaux.colling@francetv.com

  2. « UN HOMMAGE POIGNANT A LA VIE » TELERAMA La mort, celle de mon père. Une chambre vide. Point de départ. Nous sommes au second étage de la Maison Médicale Jeanne Garnier, institut de soins palliatifs. Au cœur de la ville, au milieu du flux, de l’énergie, de la vie, on y soigne, on y soulage, on accompagne. Ceux qui vont mourir sont escortés pour partir en paix et dans la dignité. Ceux qui les accompagnent apprennent à accepter la mort pour continuer à vivre. Tous disent que les relations nouées dans ce temps sont empreintes d’une indéniable authenticité et de sincérité. Mais quelle est la nature exacte de ces liens ? Que peut-on transmettre dans ces instants où les mots paraissent superflus, où chaque geste devient pénible, voire impossible à faire ? Qu’est-ce qui m’a été transmis ? Dans ce lieu où l’essentiel se joue, où tout se noue et se dénoue, ce serait l’histoire de ceux qui vont mourir et de ceux qui restent. C'est aussi mon histoire. Celle d'un père et son fils qui s'accompagnent. Contacts presse France Télévisions Distribution Sophie LEFEVRE > 01 56 22 90 60 sophie.lefevre@francetv.com Margaux COLLING > 01 56 22 90 53 margaux.colling@francetv.com Site Internet réservé aux médias : www.presse.francetv.com

  3. Note d'intention Le réalisateur Frédéric Chaudier explique l'origine de sa démarche : "Je veux raconter les histoires de toutes ces personnes, leur quotidien à Jeanne Garnier, leur passé en dehors. Transmettre à mon tour, et donner à voir ce qu'ils m'ont offert : comment affronter la mort qui frappe à leur porte". Film personnel Ce film est très personnel pour le réalisateur Frédéric Chaudier, puisqu'il a été tourné après qu'il ait perdu son père suite à deux ans de lutte contre la maladie. Confiance mutuelle Frédéric Chaudier a accompagné son père 10 mois dans le service de l'hôpital Jeanne Garnier, et connaissait bien les équipes qui y travaillent, ce qui lui a permis de gagner leur confiance et d'avoir leur accord pour filmer l'Unité de soins palliatifs. Rush Hour Le réalisateur a eu 250 heures de rushs à traiter pour aboutir à son documentaire final d'un peu plus d'une heure trente. Travaux préparatoires Pour gagner la confiance des patients qu'il voulait filmer, le réalisateur a fait acte de présence en parlant aux patients, sans les filmer. Le choix de passages en animation Le réalisateur Frédéric Chaudier parle de son choix d'apparaître sous forme de personnage animé dans son documentaire : "Il y avait un désir du producteur pour que je sois un peu plus présent dans le film, que je fasse office de guide, un besoin que j’accompagne le spectateur. Avec la production, nous avons beaucoup réfléchi à une manière de me faire apparaître dans le récit et on en est arrivé à l’univers de l’animation."