les enjeux du sevrage tabagique l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LES ENJEUX DU SEVRAGE TABAGIQUE PowerPoint Presentation
Download Presentation
LES ENJEUX DU SEVRAGE TABAGIQUE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 37

LES ENJEUX DU SEVRAGE TABAGIQUE - PowerPoint PPT Presentation


  • 134 Views
  • Uploaded on

LES ENJEUX DU SEVRAGE TABAGIQUE. Conséquences du tabagisme Bénéfices du sevrage. PLAN. Epidemiologie Conséquences du tabagisme Composition de la fumée de tabac Conséquences : pathologies attribuables au tabagisme La notion de dose et durée d'exposition Les bénéfices du sevrage.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LES ENJEUX DU SEVRAGE TABAGIQUE' - mills


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les enjeux du sevrage tabagique

LES ENJEUX DU SEVRAGE TABAGIQUE

Conséquences du tabagisme

Bénéfices du sevrage

slide2
PLAN
  • Epidemiologie
  • Conséquences du tabagisme
    • Composition de la fumée de tabac
    • Conséquences : pathologies attribuables au tabagisme
    • La notion de dose et durée d'exposition
  • Les bénéfices du sevrage
la fum e de tabac
La fumée de tabac
  • Courant primaire : absorbé par le fumeur, il est filtré par la longueur de la cigarette (tabac +/- filtre)
  • Courant secondaire : issu de la combustion à l'extrémité de la cigarette
    • le plus chargé en substances toxiques (goudrons : X3/primaire)
  • Courant tertiaire : rejeté par le fumeur
    • le moins chargé en substances toxiques
composition de la fum e de tabac phase gazeuse
Composition de la fumée de tabac : phase gazeuse
  • Monoxyde de Carbone CO

Absorption très rapide par voie alvéolaire pulmonaire

Liaison avec l'hémoglobine pour donner la carboxyhémoglobine

Situation d'hypoxie par défaut de transport de l'oxygène qui ne peut se fixer correctement à l'hémoglobine

Toxicité directe sur la cellule, en particulier sur l'endothélium vasculaire, donc sur le système cardiovasculaire

composition de la fum e de tabac phase particulaire les canc rig nes
Composition de la fumée de tabac : Phase particulaire : les cancérigènes
  • Les hydrocarbures aromatiques (benzopyrène, benzanthracène)
    • Produits de combustion carcinogènes
  • Les nitrosamines (ex n-nitrosonornicotine)
  • Les métaux lourds (cadmium, polonium, arsenic, chrome…)
composition de la fum e de tabac les irritants
Composition de la fumée de tabac : les irritants
  • Ce sont : acetaldehyde, formol ( co-carcinogènes), acroléine, cétones, phénols…
    • Lésions de l'appareil muco-ciliaire
    • Inhibition des mécanismes de restauration de la muqueuse respiratoire
    • Inhibition des défenses immunitaires

 Bronchopathies chroniques obstructives (BPCO)

composition de la fum e de cigarette la nicotine
Composition de la fumée de cigarette : la nicotine
  • Voir cours à ce sujet
  • Dans la fumée de tabac existent aussi d'autres alcaloïdes aux propriétés psychotropes.
  • Cela pourrait expliquer, au moins en partie
    • Le peu de cas de dépendance constatés aux substituts nicotinique
    • La forte dépendance au tabac non fumé, même si la nicotine arrive de la même manière que dans les formes orales de substituts, c'est-à-dire beaucoup plus lentement qu'avec une cigarette
  • En partie seulement car le tabagisme est étroitement lié avec les perceptions de la population donc les normes sociales
autres effets
Autres effets
  • Nicotine et choix alimentaires
  • Cotinine et synthèse oestrogénique (hypo oestrogénie/hyper androgénie)
les enjeux du sevrage mise jour

3

Les enjeux du sevrage : mise à jour

9 600

divers

1 500

K vessie

66 000 décès annuels attribuables au tabagisme en France en 2003

7 000

autres K

K ORL

7 200

10 500

59 000 hommes

7 400 femmes

BPCO

acc. vasculaire et cardiopathie

11 900

cancer du poumon

20 900

Source : C Hill, Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2003

slide17
Les fumeurs meurent en moyenne 10 ans plus tôt que les non-fumeurs 8étude menée au Royaume-Uni sur des médecins hommes

Médecins non-fumeurs

97

100

Médecins fumeurs

91

81

94

80

81

59

58

60

% de survie à partir de

l’âge de 35 ans

10 ans

40

24

20

26

2

4

0

40

50

60

70

80

90

100

Âge (années)

8- Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors.2004;328:1519–1527.

Méthodologie: Etude prospective menée de 1951 à 2001, incluant 34439 médecins britanniques (hommes) nés entre 1900 et 1930. Elle vise à comparer les risques liés au tabagisme en fonction de l’ancienneté de la dépendance et à mesurer la réduction de ces risques en fonction de l’âge de l’arrêt. Le critère de mesure principal est la mortalité globale liée au tabagisme en fonction de l’âge.

la fum e de cannabis
La fumée de cannabis
  • Principe actif du cannabis : tétra hydro cannabinol (THC) : voir cours à ce sujet
  • Vecteur : la fumée le plus souvent
  • La consommation de cannabis est le plus souvent associée à une consommation de tabac ("joint" ou pétard ) : effets spécifiques de la fumée de cannabis difficiles à isoler
  • Dans les études, les autres facteurs socioéconomiques liés à la consommation de cannabis ne sont pas toujours isolés
  • La consommation de cannabis non fumé n'a pas été étudiée
fum e de cannabis suite
Fumée de cannabis (suite)
  • Concentration en goudrons et cancérogènes plus élevée que dans une cigarette de tabac, effet cancérogène de la fumée de cannabis démontré in vitro
  • Toxicité sur la muqueuse bronchique, possible sur-risque liés aux substances ajoutées
  • La manière de fumer le cannabis diffère de la manière de fumer du tabac : inhalation plus intense

Source : Annie Sasco(INSERM U593), cannabis et conséquences somatiques, document OFDT 2006

cons quences somatiques de l inhalation de fum e de cannabis
Conséquences somatiques de l'inhalation de fumée de cannabis
  • Aigues :
    • Cardiovasculaires : infarctus du myocarde (risque X 5 dans l'heure qui suit) et AVC, troubles du rythme cardiaques (cas décrits)
cons quences somatiques de l inhalation de fum e de cannabis21
Conséquences somatiques de l'inhalation de fumée de cannabis
  • Usage chronique
    • Cancer (bronchopulmonaire : risque spé.X3, jeune age des patients au diagnostic)
    • BPCO
    • Infectieux? (MST, respiratoires)?
    • Cardiovasculaires (artérite cannabique)
    • Périnatalité
      • (baisse de fertilité, hypotrophie, mort subite,
      • malformations cardiaques X2 en cas de tabagisme du père, défaut de fermeture de la paroi abdominale X2 en cas de tabagisme de la mère
      • Peut-être certaines tumeurs de l'enfant
la dur e d exposition le crit re majeur
La durée d'exposition : le critère majeur
  • Le risque est corrélé à la dose
    • X2 dose  X2 risque (d’où les "paquets-année")
  • Le risque est corrélé à la durée d'exposition
    • X2 durée  X20 risque
    • Un critère plus pertinent que les paquet-année
    • Bénéfice de l'arrêt, doute sur un bénéfice de la réduction de consommation

Source : C. Hill, L'arrêt de la consommation de tabac , Paris, EDK 1998, 67-74.

cannabis pourquoi il int resse les tabacologues
Cannabis : pourquoi il intéresse les tabacologues
  • La plupart du temps, il se fume…
  • De plus en plus de doubles consommateurs à la consultation
  • Le projet d'un consultatnt en taaco par rapport à son cannabis est souvent très ambivalent (garder le petit joint du soir…)
  • Or la persistance de consommation de cannabis est une cause rechute tabagique
  • Dans une perspective de réduction des risques, il est préférable d'arrêter aussi le cannabis
  • Parfois c'est l'arrêt du cannabis qui est au premier plan des difficultés au sevrage
  • C'est à la consultation de tabacologie que ces patients "fumeurs" viennent.
les benefices
LES BENEFICES
  • Après 20 minutesLa pression sanguine et les pulsations cardiaques redeviennent normales.Après 8 heuresLa quantité de nicotine et de monoxyde de carbone présente dans le sang diminue de moitié et l’oxygénation des cellules redevient normale.Après 24 heuresLe monoxyde de carbone est complètement éliminé de l’organisme. Les poumons commencent à rejeter les résidus de fumée.Après 48 heuresLa nicotine a été entièrement expulsée de l’organisme. L’odorat et le goût s’améliorent.Après 72 heuresLa respiration devient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et l’énergie augmente.Après 2 à 12 semainesLa circulation sanguine s’améliore.Après 3 à 9 semainesLa toux et les problèmes respiratoires sont moins intenses, la voix devient plus claire. La fonction pulmonaire s’accroît de 10%.Après 5 ansPar rapport à un fumeur, le risque de faire une crise cardiaque est deux fois moindre.Après 10 ansLe risque de développer un cancer du poumon est deux fois moins élevé comparé à un fumeur. Celui de faire une crise cardiaque est redevenu le même que pour une personne qui n’a jamais fumé.(e-sante.fr)
slide26
Les fumeurs meurent en moyenne 10 ans plus tôt que les non-fumeurs 8étude menée au Royaume-Uni sur des médecins hommes

Médecins non-fumeurs

97

100

Médecins fumeurs

91

81

94

80

81

59

58

60

% de survie à partir de

l’âge de 35 ans

10 ans

40

24

20

26

2

4

0

40

50

60

70

80

90

100

Âge (années)

8- Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors.2004;328:1519–1527.

Méthodologie: Etude prospective menée de 1951 à 2001, incluant 34439 médecins britanniques (hommes) nés entre 1900 et 1930. Elle vise à comparer les risques liés au tabagisme en fonction de l’ancienneté de la dépendance et à mesurer la réduction de ces risques en fonction de l’âge de l’arrêt. Le critère de mesure principal est la mortalité globale liée au tabagisme en fonction de l’âge.

les b n fices de l arr t du tabac 8
Les bénéfices de l’arrêt du tabac 8

Fumeurs

Non-fumeurs

Sevrés entre 55 et 64 ans

% de survie

à partir de 60 ans

Âge (années)

8- Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors.2004;328:1519–1527.

Méthodologie: Etude prospective menée de 1951 à 2001, incluant 34439 médecins britanniques (hommes). Elle vise à comparer les risques liés au tabagisme en fonction de l’ancienneté de la dépendance et à mesurer la réduction de ces risques en fonction de l’âge de l’arrêt. Le critère de mesure principal est la mortalité globale liée au tabagisme en fonction de l’âge.

les b n fices de l arr t du tabac 828
Les bénéfices de l’arrêt du tabac 8

Fumeurs

Non-fumeurs

Sevrés entre 45 et 54 ans

% de survie à partir de 50 ans

Âge (années)

8- Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors.2004;328:1519–1527.

Méthodologie: Etude prospective menée de 1951 à 2001, incluant 34439 médecins britanniques (hommes). Elle vise à comparer les risques liés au tabagisme en fonction de l’ancienneté de la dépendance et à mesurer la réduction de ces risques en fonction de l’âge de l’arrêt. Le critère de mesure principal est la mortalité globale liée au tabagisme en fonction de l’âge.

les b n fices de l arr t du tabac 829

Fumeurs

Non-fumeurs

Sevrés entre 35 et 44 ans

% de survie à partir de 40 ans

Les bénéfices de l’arrêt du tabac 8

Âge (années)

  • Arrêter de fumer est bénéfique quelque soit l’âge de l’arrêt
  • Le bénéfice est d’autant plus important que l’arrêt intervient tôt

8- Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors.2004;328:1519–1527.

Méthodologie: Etude prospective menée de 1951 à 2001, incluant 34439 médecins britanniques (hommes). Elle vise à comparer les risques liés au tabagisme en fonction de l’ancienneté de la dépendance et à mesurer la réduction de ces risques en fonction de l’âge de l’arrêt. Le critère de mesure principal est la mortalité globale liée au tabagisme en fonction de l’âge.

d croissance du souffle vems en fonction du tabagisme et de l arr t

3

Décroissance du souffle (VEMS) en fonction du tabagisme et de l’arrêt

VEMS/VEMS à 20 ans

100

  • D’après Fletcher C, Peto R BMJ 1977

80

NF

60

arrêt 45 ans

40

arrêt 65 ans

Seuil d'incapacité

fumeurs

20

0

20

30

40

50

60

70

80

90 ans

r isque de mortalit par cancer du poumon apr s arr t du tabac
Risque de mortalité par cancer du poumon après arrêt du tabac

1.4

1.2

1.0

0.8

0.6

0.4

0.2

fumeurs

  • source : Doll R et Peto R. British Medical Journal

décès pour

1 000

ex-fumeurs

Risque du non fumeur

0 5 10 15 20 25

années d'arrêt du tabagisme

b n fices cardiovasculaires
Bénéfices cardiovasculaires
  • Cardiovasculaire : Bénéfice rapide
    • (élimination du CO++)
    • Risque récidive IDM divisé par 2 à 1 an
    • Risque non fumeur approché en 15 ans
  • Et aussi économique
  • -(1)Grand A, et coll.. Ann Cardiol Angéiol 1992 - (2) Voors Aaet coll Circulation 1996
bibliographie
Bibliographie
  • Tabacologie et sevrage tabagique : J Perriot , llorca, Boussiron, Schwann ; éd. John Libbey Eurotext
  • Catherine Hill, Agnès Laplanche Tabagisme et mortalité : aspects épidémiologiques Bulletin épidémiologique hebdomadaire, mai 2003
  • http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cdeconse.pdf (effets du cannabis)
  • Doll R et al. Mortality in relation to smoking: 50 years' observations on male British doctors.2004;328:1519–1527
  • Fletcher C, Peto R BMJ 1977 (tabac et fonction respiratoire)
  • María E. León, Carolyn M. Dresler2 Bénéfices de l’arrêt du tabac, bulletin épidémiologique hebdomadaire, mai 2008
  • Béatrice Lemaitre ; Le tabac en 200 questions Ed De Vecchi