Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
DES COINS EN MATERNELLE Une enqu te Pour quoi Comment Ce qu en disent des enseignants. PowerPoint Presentation
Download Presentation
DES COINS EN MATERNELLE Une enqu te Pour quoi Comment Ce qu en disent des enseignants.

DES COINS EN MATERNELLE Une enqu te Pour quoi Comment Ce qu en disent des enseignants.

224 Views Download Presentation
Download Presentation

DES COINS EN MATERNELLE Une enqu te Pour quoi Comment Ce qu en disent des enseignants.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

    1. 1 DES COINS EN MATERNELLE Une enqute Pour quoi? Comment? Ce quen disent des enseignants.

    2. 2 Lorganisation spatiale (Coins, lespace regroupement, les tables individuelles pour travaux) et temporelle (accueil, sieste) de la classe de maternelle la spcifie visiblement. Les amnagements de diffrents coins, organiss comme des lieux vivre et pour agir (coin eau, coin marchand, coin nature), sont souvent ddis des jeux symboliques et/ou des manipulations. Cet amnagement scolaire a t cibl et mis en questions dans le projet de recherche: quelles reprsentations ont les enseignants de ces coins? Comment les amliorer pour enrichir la dcouverte par les lves dobjets et de phnomnes, pour dvelopper leur curiosit et leur questionnement, pour favoriser les interactions avec autrui? Que fait le professeur pour les exploiter? Lorganisation spatiale (Coins, lespace regroupement, les tables individuelles pour travaux) et temporelle (accueil, sieste) de la classe de maternelle la spcifie visiblement. Les amnagements de diffrents coins, organiss comme des lieux vivre et pour agir (coin eau, coin marchand, coin nature), sont souvent ddis des jeux symboliques et/ou des manipulations. Cet amnagement scolaire a t cibl et mis en questions dans le projet de recherche: quelles reprsentations ont les enseignants de ces coins? Comment les amliorer pour enrichir la dcouverte par les lves dobjets et de phnomnes, pour dvelopper leur curiosit et leur questionnement, pour favoriser les interactions avec autrui? Que fait le professeur pour les exploiter?

    3. 3 Enqute par entretien Quelles reprsentations ont les enseignants de maternellede ces coins ? Quelles fonctions leur attribuent-ils? Quelles rgles daction et quelles actions mnent-ils en relation avec ces espaces? Quels lments de rflexion des enseignants sur leurs pratiques? Au dbut de la constitution du groupe, une enqute sous forme dentretiens auprs de 11 enseignants dcole maternelle a t ralise (Coquid & Stallaerts, 2005). Ces entretiens, dune dure dune demi-heure environ chacun, (Une dure assez courte, choisie afin dobtenir laccord denseignants souvent peu enclins prendre le temps de confier leurs conceptions du mtier. ) ont t mens auprs denseignants dans des classes maternelles de la petite section la grande section et dans diffrents contextes dexercice: coles en milieu rural, urbain, cole prive, cole publique, zone dducation prioritaire. Ils ont t conduits de manire semi-directive par des questions ouvertes. Aprs une sollicitation dordre global, concernant la diversit des espaces de la classe, en particulier les coins, les enseignantes ont t invites dcrire les diffrents espaces de leur classe, expliquer leur principe dorganisation, leur mode de rgulation, leur installation, leur possible volution, ainsi que leur ventuelle place dans un projet. Lentretien visait aussi faire expliciter les intentions du matre, les fonctions attribues aux coins, les potentialits dans le domaine dcouverte du monde, tant par les amnagements oprs que par les sollicitations, ainsi que la fcondit relle repre de ces lieux.,ainsi que dexprimer les satisfactions ou insatisfactions. Au dbut de la constitution du groupe, une enqute sous forme dentretiens auprs de 11 enseignants dcole maternelle a t ralise (Coquid & Stallaerts, 2005). Ces entretiens, dune dure dune demi-heure environ chacun, (Une dure assez courte, choisie afin dobtenir laccord denseignants souvent peu enclins prendre le temps de confier leurs conceptions du mtier. ) ont t mens auprs denseignants dans des classes maternelles de la petite section la grande section et dans diffrents contextes dexercice: coles en milieu rural, urbain, cole prive, cole publique, zone dducation prioritaire. Ils ont t conduits de manire semi-directive par des questions ouvertes. Aprs une sollicitation dordre global, concernant la diversit des espaces de la classe, en particulier les coins, les enseignantes ont t invites dcrire les diffrents espaces de leur classe, expliquer leur principe dorganisation, leur mode de rgulation, leur installation, leur possible volution, ainsi que leur ventuelle place dans un projet. Lentretien visait aussi faire expliciter les intentions du matre, les fonctions attribues aux coins, les potentialits dans le domaine dcouverte du monde, tant par les amnagements oprs que par les sollicitations, ainsi que la fcondit relle repre de ces lieux.,ainsi que dexprimer les satisfactions ou insatisfactions.

    4. 4 Tous les niveaux de lcole maternelle sont concerns, ainsi quune classe de GS-CP. Les 2 coles choisies Rennes sont classes en zone dducation prioritaire. Les enseignants de tous les niveaux de maternelle des deux coles, prive et publique dune commune rurale de 2700 habitants ont t interviews ainsi quune matresse de petite section dune autre cole en milieu rural. Parmi ces 11 enseignantes, trois matres-formatrices, dont une qui participe au GRI, se sont prtes lexercice. Lexprience professionnelle a t caractrise par lanciennet dans le mtier et en classe maternelle, limplication dans la formation des matres et les responsabilits dans linstitution (tableau 1). Tous les niveaux de lcole maternelle sont concerns, ainsi quune classe de GS-CP. Les 2 coles choisies Rennes sont classes en zone dducation prioritaire. Les enseignants de tous les niveaux de maternelle des deux coles, prive et publique dune commune rurale de 2700 habitants ont t interviews ainsi quune matresse de petite section dune autre cole en milieu rural. Parmi ces 11 enseignantes, trois matres-formatrices, dont une qui participe au GRI, se sont prtes lexercice. Lexprience professionnelle a t caractrise par lanciennet dans le mtier et en classe maternelle, limplication dans la formation des matres et les responsabilits dans linstitution (tableau 1).

    5. 5 Des coins en petite section

    6. 6

    7. 7

    8. 8 Des coins en moyenne section

    9. 9

    10. 10 Des coins en grande section

    11. 11

    12. 12 Niveaux danalyse des transcripts Analyse thmatique par coin voqu. Reprsentations des enseignants sur coins et leurs fonctions. Les interactions : coins, lves, actions de lenseignant, environnement de travail. Distanciation de lenseignant par rapport son action. Chaque entretien a t retranscrit intgralement, afin de permettre un reprage prcis des types dnonciation des enseignants et dextraire des donnes significatives quant aux discours des enseignants sur leurs observations et leurs actions. Lanalyse de la manire dont ces enseignants se reprsentent leur rle, leur classe et leurs coles, ce quils disent de leur pratique nous a sembl constituer, pour la recherche, un accs privilgi aux reprsentations de ces enseignants sur les coins et leurs liens avec le domaine dcouverte du monde. Chaque entretien a t retranscrit intgralement, afin de permettre un reprage prcis des types dnonciation des enseignants et dextraire des donnes significatives quant aux discours des enseignants sur leurs observations et leurs actions. Lanalyse de la manire dont ces enseignants se reprsentent leur rle, leur classe et leurs coles, ce quils disent de leur pratique nous a sembl constituer, pour la recherche, un accs privilgi aux reprsentations de ces enseignants sur les coins et leurs liens avec le domaine dcouverte du monde.

    13. 13 Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues. Besoin de jeu des lves Fonction de rgulation de la vie de classe Potentialits pour la socialisation Contribution pour des apprentissages Tension entre le dveloppement de lautonomie des lves et les interventions de lenseignant.

    14. 14 Le plaisir et la ncessit de jeux des enfants Ils ont encore besoin de ces coins-l pour des raisons ludiques + ils ont encore besoin de jouer + lorsquils ont fini un travail + une valuation + ils vont euh ++ dans le / dans Coins (4/20). Mais je crois quil y aussi cette notion de ben oui encore de plaisir et daller faire de temps en temps, choisir un petit peu cquon a envie de faire (9/85). Oh ben y a dj tous les jeux dimitation, toute la fonction symbolique. Je pense que cest important ce titre-l pour les gamins. Y a tous les jeux de construction aussi qui permettent de dvelopper la motricit quand mme (10/294). Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues.

    15. 15 Une fonction indispensable de rgulation, au moment de laccueil ou pour le droulement de la journe de classe. Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues. Une fonction essentielle des coins, voque par ces enseignantes, reste une fonction indispensable de rgulation, au moment de laccueil ou pour le droulement de la journe de classe. Une fonction essentielle des coins, voque par ces enseignantes, reste une fonction indispensable de rgulation, au moment de laccueil ou pour le droulement de la journe de classe.

    16. 16 Potentialits pour la socialisation Par contre les legos, cest pas tellement pratique parce que cest pareil il faudrait un espace un peu plus grand et pour jouer plusieurs pour construire ensemble en fait (8/6). Ben oui ils apprennent forcment puisquils apprennent dj jouer ensemble donc y a pas se disputer donc dj l sur les rgles de vie, y et puis ensuite ils exprimentent et aprs comme cest repris dans en langage eu on en reparle donc cest de lordre de leur vcu quoi mais cest vrai que je ne suis pas l valuer derrire cquils ont appris (8/143). Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues. Les potentialits pour la socialisation sont fortement mises en avant, en particulier chez les enseignants de petite et de moyenne section. Ainsi dans lentretien 8: Par contre les legos, cest pas tellement pratique parce que cest pareil il faudrait un espace un peu plus grand et pour jouer plusieurs pour construire ensemble en fait (8/6). Et, plus loin dans lentretien: Ben oui ils apprennent forcment puisquils apprennent dj jouer ensemble donc y a pas se disputer donc dj l sur les rgles de vie, y et puis ensuite ils exprimentent et aprs comme cest repris dans en langage eu on en reparle donc cest de lordre de leur vcu quoi mais cest vrai que je ne suis pas l valuer derrire cquils ont appris (8/143). Les potentialits pour la socialisation sont fortement mises en avant, en particulier chez les enseignants de petite et de moyenne section. Ainsi dans lentretien 8: Par contre les legos, cest pas tellement pratique parce que cest pareil il faudrait un espace un peu plus grand et pour jouer plusieurs pour construire ensemble en fait (8/6). Et, plus loin dans lentretien: Ben oui ils apprennent forcment puisquils apprennent dj jouer ensemble donc y a pas se disputer donc dj l sur les rgles de vie, y et puis ensuite ils exprimentent et aprs comme cest repris dans en langage eu on en reparle donc cest de lordre de leur vcu quoi mais cest vrai que je ne suis pas l valuer derrire cquils ont appris (8/143).

    17. 17 Contribution pour des apprentissages: Par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues. Comme lindique la fin de l extrait prcdent , une contribution de ces espaces pour des apprentissages est voque aussi dans les entretiens, soit par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Soit comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Voil, donc ctait Coin cuisine qui habituellement est un coin libre donc l, ctait finalement un atelier avec consignes. Il est devenu un atelier avec consignes le temps de ces petits exercices l, donc est une faon ludique, dj moi de voir un tat des lieux par rapport ce quils savaient aussi, au niveau du langage, des ustensiles de cuisine et tout ce quil fallait et aprs donc a permettait de travailler un peu plus concrtement tout ࠔ (2/8). Lavantage des coins, cest quils prennent vraiment le matriel tel quil est en fonction de leurs comptences, cest--dire quun enfant qui est trs comptent, il va russir aller au-del en manipulant et et en sessayant avec ses outils (11/96). Soit comme participant des rinvestissements: Ben jai envie de dire ils amliorent des choses quon a pu faire et quils peuvent / quils reprennent, quils retrouvent (9/38). Comme lindique la fin de l extrait prcdent , une contribution de ces espaces pour des apprentissages est voque aussi dans les entretiens, soit par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Soit comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Voil, donc ctait Coin cuisine qui habituellement est un coin libre donc l, ctait finalement un atelier avec consignes. Il est devenu un atelier avec consignes le temps de ces petits exercices l, donc est une faon ludique, dj moi de voir un tat des lieux par rapport ce quils savaient aussi, au niveau du langage, des ustensiles de cuisine et tout ce quil fallait et aprs donc a permettait de travailler un peu plus concrtement tout ࠔ (2/8). Lavantage des coins, cest quils prennent vraiment le matriel tel quil est en fonction de leurs comptences, cest--dire quun enfant qui est trs comptent, il va russir aller au-del en manipulant et et en sessayant avec ses outils (11/96). Soit comme participant des rinvestissements: Ben jai envie de dire ils amliorent des choses quon a pu faire et quils peuvent / quils reprennent, quils retrouvent (9/38).

    18. 18 Contribution pour des apprentissages: Comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues. Comme lindique la fin de l extrait prcdent , une contribution de ces espaces pour des apprentissages est voque aussi dans les entretiens, soit par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Soit comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Voil, donc ctait Coin cuisine qui habituellement est un coin libre donc l, ctait finalement un atelier avec consignes. Il est devenu un atelier avec consignes le temps de ces petits exercices l, donc est une faon ludique, dj moi de voir un tat des lieux par rapport ce quils savaient aussi, au niveau du langage, des ustensiles de cuisine et tout ce quil fallait et aprs donc a permettait de travailler un peu plus concrtement tout ࠔ (2/8). Lavantage des coins, cest quils prennent vraiment le matriel tel quil est en fonction de leurs comptences, cest--dire quun enfant qui est trs comptent, il va russir aller au-del en manipulant et et en sessayant avec ses outils (11/96). Soit comme participant des rinvestissements: Ben jai envie de dire ils amliorent des choses quon a pu faire et quils peuvent / quils reprennent, quils retrouvent (9/38). Comme lindique la fin de l extrait prcdent , une contribution de ces espaces pour des apprentissages est voque aussi dans les entretiens, soit par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Soit comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Voil, donc ctait Coin cuisine qui habituellement est un coin libre donc l, ctait finalement un atelier avec consignes. Il est devenu un atelier avec consignes le temps de ces petits exercices l, donc est une faon ludique, dj moi de voir un tat des lieux par rapport ce quils savaient aussi, au niveau du langage, des ustensiles de cuisine et tout ce quil fallait et aprs donc a permettait de travailler un peu plus concrtement tout ࠔ (2/8). Lavantage des coins, cest quils prennent vraiment le matriel tel quil est en fonction de leurs comptences, cest--dire quun enfant qui est trs comptent, il va russir aller au-del en manipulant et et en sessayant avec ses outils (11/96). Soit comme participant des rinvestissements: Ben jai envie de dire ils amliorent des choses quon a pu faire et quils peuvent / quils reprennent, quils retrouvent (9/38).

    19. 19 Contribution pour des apprentissages: Comme participant des rinvestissements: Reprsentations d enseignants de maternelle sur les coins. Fonctions attribues. Comme lindique la fin de l extrait prcdent , une contribution de ces espaces pour des apprentissages est voque aussi dans les entretiens, soit par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Soit comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Voil, donc ctait Coin cuisine qui habituellement est un coin libre donc l, ctait finalement un atelier avec consignes. Il est devenu un atelier avec consignes le temps de ces petits exercices l, donc est une faon ludique, dj moi de voir un tat des lieux par rapport ce quils savaient aussi, au niveau du langage, des ustensiles de cuisine et tout ce quil fallait et aprs donc a permettait de travailler un peu plus concrtement tout ࠔ (2/8). Lavantage des coins, cest quils prennent vraiment le matriel tel quil est en fonction de leurs comptences, cest--dire quun enfant qui est trs comptent, il va russir aller au-del en manipulant et et en sessayant avec ses outils (11/96). Soit comme participant des rinvestissements: Ben jai envie de dire ils amliorent des choses quon a pu faire et quils peuvent / quils reprennent, quils retrouvent (9/38). Comme lindique la fin de l extrait prcdent , une contribution de ces espaces pour des apprentissages est voque aussi dans les entretiens, soit par les manipulations quils permettent: a dpend je dirais de chaque enfant, certains doivent y aller plus souvent. Certains enfants en difficult et ben ils apprennent srement plus faire autre chose ou dune autre manire de manipuler en fait donc une heure cest le minimum je pense (8/167). Soit comme contribuant au dveloppement et au repre de comptences : Voil, donc ctait Coin cuisine qui habituellement est un coin libre donc l, ctait finalement un atelier avec consignes. Il est devenu un atelier avec consignes le temps de ces petits exercices l, donc est une faon ludique, dj moi de voir un tat des lieux par rapport ce quils savaient aussi, au niveau du langage, des ustensiles de cuisine et tout ce quil fallait et aprs donc a permettait de travailler un peu plus concrtement tout ࠔ (2/8). Lavantage des coins, cest quils prennent vraiment le matriel tel quil est en fonction de leurs comptences, cest--dire quun enfant qui est trs comptent, il va russir aller au-del en manipulant et et en sessayant avec ses outils (11/96). Soit comme participant des rinvestissements: Ben jai envie de dire ils amliorent des choses quon a pu faire et quils peuvent / quils reprennent, quils retrouvent (9/38).

    20. 20 Un lieu dactivits libres, assez vaste et agrable pour les lves , non-contraint car accessible tout moment et de manire facultative, sans consigne particulire, utilis en dlestage. Il permet: La reprsentation du coin pour les enseignants de maternelle est celle dun lieu dactivits libres, assez vaste et agrable pour les lves. Il est non-contraint car accessible tout moment et de manire facultative, sans consigne particulire. Le professeur lutilise principalement en dlestage. Ses fonctions essentielles concernent la socialisation des enfants et leur autonomie. Il est important car il permet, selon sa nature, les jeux dimitation, les changes langagiers, lexercice de la motricit fine, le dveloppement de limaginaire. Il peut tre stable ou volutif, permanent ou temporaire. Lide quil puisse tre un lieu dapprentissage nest pas partage par tous les enseignants interrogs. Il est surtout considr comme un lieu de rinvestissement, avec parfois des modalits dobservations du professeur. Il se distingue ainsi de latelier qui est structur avec des exigences, des consignes prcises et un pointage des lves. Ces consignes permettent une mergence et un guidage des dcouvertes davantage contrles par lenseignant. Pour les enseignants, cette gestion fait de latelier une organisation privilgie pour les apprentissages. Nous avons considr que ces entretiens faisaient apparatre une forme de connaissance socialement labore et partage ayant une vise pratique et concourant la construction dune ralit commune un ensemble social , une reprsentation sociale selon Jodelet (1991, p. 36). La reprsentation du coin pour les enseignants de maternelle est celle dun lieu dactivits libres, assez vaste et agrable pour les lves. Il est non-contraint car accessible tout moment et de manire facultative, sans consigne particulire. Le professeur lutilise principalement en dlestage. Ses fonctions essentielles concernent la socialisation des enfants et leur autonomie. Il est important car il permet, selon sa nature, les jeux dimitation, les changes langagiers, lexercice de la motricit fine, le dveloppement de limaginaire. Il peut tre stable ou volutif, permanent ou temporaire. Lide quil puisse tre un lieu dapprentissage nest pas partage par tous les enseignants interrogs. Il est surtout considr comme un lieu de rinvestissement, avec parfois des modalits dobservations du professeur. Il se distingue ainsi de latelier qui est structur avec des exigences, des consignes prcises et un pointage des lves. Ces consignes permettent une mergence et un guidage des dcouvertes davantage contrles par lenseignant. Pour les enseignants, cette gestion fait de latelier une organisation privilgie pour les apprentissages. Nous avons considr que ces entretiens faisaient apparatre une forme de connaissance socialement labore et partage ayant une vise pratique et concourant la construction dune ralit commune un ensemble social , une reprsentation sociale selon Jodelet (1991, p. 36).

    21. 21 Un lieu de rinvestissement Lieu dapprentissage: une ide non partage IL SE DISTINGUE DE LATELIER structur avec des exigences , des consignes prcises et un pointage La reprsentation du coin pour les enseignants de maternelle est celle dun lieu dactivits libres, assez vaste et agrable pour les lves. Il est non-contraint car accessible tout moment et de manire facultative, sans consigne particulire. Le professeur lutilise principalement en dlestage. Ses fonctions essentielles concernent la socialisation des enfants et leur autonomie. Il est important car il permet, selon sa nature, les jeux dimitation, les changes langagiers, lexercice de la motricit fine, le dveloppement de limaginaire. Il peut tre stable ou volutif, permanent ou temporaire. Lide quil puisse tre un lieu dapprentissage nest pas partage par tous les enseignants interrogs. Il est surtout considr comme un lieu de rinvestissement, avec parfois des modalits dobservations du professeur. Il se distingue ainsi de latelier qui est structur avec des exigences, des consignes prcises et un pointage des lves. Ces consignes permettent une mergence et un guidage des dcouvertes davantage contrles par lenseignant. Pour les enseignants, cette gestion fait de latelier une organisation privilgie pour les apprentissages. Nous avons considr que ces entretiens faisaient apparatre une forme de connaissance socialement labore et partage ayant une vise pratique et concourant la construction dune ralit commune un ensemble social , une reprsentation sociale selon Jodelet (1991, p. 36). La reprsentation du coin pour les enseignants de maternelle est celle dun lieu dactivits libres, assez vaste et agrable pour les lves. Il est non-contraint car accessible tout moment et de manire facultative, sans consigne particulire. Le professeur lutilise principalement en dlestage. Ses fonctions essentielles concernent la socialisation des enfants et leur autonomie. Il est important car il permet, selon sa nature, les jeux dimitation, les changes langagiers, lexercice de la motricit fine, le dveloppement de limaginaire. Il peut tre stable ou volutif, permanent ou temporaire. Lide quil puisse tre un lieu dapprentissage nest pas partage par tous les enseignants interrogs. Il est surtout considr comme un lieu de rinvestissement, avec parfois des modalits dobservations du professeur. Il se distingue ainsi de latelier qui est structur avec des exigences, des consignes prcises et un pointage des lves. Ces consignes permettent une mergence et un guidage des dcouvertes davantage contrles par lenseignant. Pour les enseignants, cette gestion fait de latelier une organisation privilgie pour les apprentissages. Nous avons considr que ces entretiens faisaient apparatre une forme de connaissance socialement labore et partage ayant une vise pratique et concourant la construction dune ralit commune un ensemble social , une reprsentation sociale selon Jodelet (1991, p. 36).

    22. 22

    23. 23 Interactions coins, lves, actions de lenseignant, environnement de travail Cette enqute atteste cependant dun certain malaise, relativement ces espaces, dans le discours de plusieurs enseignants, une peur de la dsorganisation, ou bien encore peu dinterrogation fonctionnelle. Pour mieux comprendre les buts et les rgles daction des enseignants, nous avons, dans un deuxime niveau danalyse, tudi 4 principales centrations dans les discours relatifs aux coins: ce qui concerne les dispositifs et les amnagements eux-mmes (quoi? o? quand? comment?) ce que les lves y font les actions du matre et lvocation du milieu de travail (la classe, lcole et son environnement, lATSEM, les parents, les autres enseignants et le monde ducatif). Cette analyse est base sur les univers rfrentiels de linterview, sur les occurrences des termes et leurs cooccurrences. Uniquement manuelle , cette analyse nest reste que qualitative. Cette enqute atteste cependant dun certain malaise, relativement ces espaces, dans le discours de plusieurs enseignants, une peur de la dsorganisation, ou bien encore peu dinterrogation fonctionnelle. Pour mieux comprendre les buts et les rgles daction des enseignants, nous avons, dans un deuxime niveau danalyse, tudi 4 principales centrations dans les discours relatifs aux coins: ce qui concerne les dispositifs et les amnagements eux-mmes (quoi? o? quand? comment?) ce que les lves y font les actions du matre et lvocation du milieu de travail (la classe, lcole et son environnement, lATSEM, les parents, les autres enseignants et le monde ducatif). Cette analyse est base sur les univers rfrentiels de linterview, sur les occurrences des termes et leurs cooccurrences. Uniquement manuelle , cette analyse nest reste que qualitative.

    24. 24 Parce que + par exemple + jai une bote avec des legos qui sont aimants et je pense au petit Flavien parce que je le vois encore + dailleurs + je lavais film aussi + il est rest + cest un enfant trs turbulent + il est rest mais je sais pas peut tre 10 minutes observer ces aimants l et + + les tourner vraiment il tait + + pour lui ctait sa dcouverte + quoi (3/153) Parfois, cest lun ou lautre de ces aspects qui est privilgi, par exemple une centration uniquement sur les activits des lves Parfois, cest lun ou lautre de ces aspects qui est privilgi, par exemple une centration uniquement sur les activits des lves

    25. 25 Lenvironnement de travail Contraintes despace, milieu social. Donc l euh vous avez vu au niveau volume de dcole / de classes on est + on na pas beaucoup de place pour mettre des coins dans tous Coins (6/16). lexception des contraintes despace, ou de lvocation du milieu social pour lcole prive et pour une des coles classes ZEP, nous constatons que les autres indicateurs de lenvironnement de travail (projet dcole, parents, ATSEM, collgues) restent assez peu prsents dans les trancripts. lexception des contraintes despace, ou de lvocation du milieu social pour lcole prive et pour une des coles classes ZEP, nous constatons que les autres indicateurs de lenvironnement de travail (projet dcole, parents, ATSEM, collgues) restent assez peu prsents dans les trancripts.

    26. 26 Les actions des enseignants Interactions avec les lves: incitations, rgulations, participations. une centration sur les aspects matriels du dispositif, ou uniquement sur les actions de lenseignant Les actions des enseignants rapportes sont essentiellement ceux dorganisation, de choix et dapport de matriel, ceux de rgulation, et parfois ceux dincitation ou de participation des activits une centration sur les aspects matriels du dispositif, ou uniquement sur les actions de lenseignant Les actions des enseignants rapportes sont essentiellement ceux dorganisation, de choix et dapport de matriel, ceux de rgulation, et parfois ceux dincitation ou de participation des activits

    27. 27 Savoirs de la pratique Il faudrait quil soit presque central comme Coin des livres + + je lavais voulu central parce que javais remarqu dans le pass que souvent Coin des livres ntait pas frquent sil tait trop loin du groupe des petits (5/309)

    28. 28 Savoirs pour la pratique Je pense que cest la meilleure faon dapprendre + cest en se trompant en fait + a cest une devise do jai fait ma formation + cest lerreur est constructive et a cest vrai que a mest rest + parce que cest vrai + cest en se trompant justement quon apprend (2/137)

    29. 29 Composantes mles dans les discours Oui, il y a Coin livre bibliothque et l, ils y vont normment quoi + et je suis assez surprise de + parce que, la bibliothque je lai mise dans un coin trs accessible parce que jtais assez surprise quand jtais donc dans la classe dAnne Ccile + cot + l + une bibliothque que je croyais bien parce quelle tait sous la mezzanine dans un petit coin + tranquille + les enfants ny allaient pas + alors + je ne comprenais pas parce + tout ce quon avait pu nous dire quand on avait rencontr des formateurs qui disait bon faut que ce soit isol + + et les enfants ny allaient pas quoi (3/101) Plusieurs enseignants interviews mlent ces diffrentes composantes dans leurs discours. Plusieurs enseignants interviews mlent ces diffrentes composantes dans leurs discours.

    30. 30 Parce que si eux ont une consigne de travail enfin + pas aux coins mais en travail ordinaire + ils ont une consigne libre moi aprs je suis libre + + je leur ai donn la consigne + ils vont dedans + + l non aux coins+ cest le contraire + eux sont libres donc cest moi qui suis oblige dtre trs cadre ce moment-lࠠ (11/286)

    31. 31 En gnral, deux-mmes, ils se rgulent + + alors pour rguler + il suffit souvent dapporter un lment nouveau cest--dire un nouveau texte latelier dcriture + ()du nouveau matriel au coin science + + souvent a re dynamise de soi + + un enfant + qui vraiment ne veut pas aller + ne frquente jamais certains ateliers + ben on va avec lui et puis on participe un petit peu avec lui (11/14)

    32. 32 Nous pouvons, par ailleurs, signaler que la conduite de lentretien semble avoir suscit ou avoir contribu une rflexion explicite sur les coins de trois autres enseignantes, en termes dinterrogations, ou en termes dorganisation de dispositifs ou de renouvellement de pratique envisager. Nous pouvons, par ailleurs, signaler que la conduite de lentretien semble avoir suscit ou avoir contribu une rflexion explicite sur les coins de trois autres enseignantes, en termes dinterrogations, ou en termes dorganisation de dispositifs ou de renouvellement de pratique envisager.