GHISLENGHIEN JULY 30th 2004 - PowerPoint PPT Presentation

melia
ghislenghien july 30th 2004 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
GHISLENGHIEN JULY 30th 2004 PowerPoint Presentation
Download Presentation
GHISLENGHIEN JULY 30th 2004

play fullscreen
1 / 46
Download Presentation
170 Views
Download Presentation

GHISLENGHIEN JULY 30th 2004

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. GHISLENGHIEN JULY 30th 2004 Explosion d’une conduite de transport de gaz naturel haute pression à Ghislenghien en Belgique le 30 juillet 2004 vue du Centre 100 Cpt ir D. Jonas - Service d’Incendie de Mons Chef Fonctionnel du Centre 112 Centre 100 de Mons

  2. Ghislenghien Le 30 juillet 2004, vers 8h00, une fuite de gaz est constatée sur un pipeline transportant du gaz naturel à haute pression. La conduite se situe dans un zoning industriel à proximité d’un bâtiment en construction. 40 minutes plus tard, c’est l’explosion. 24 morts dont 4 pompiers et plus de 130 brûlés sont à déplorer. De cette catastrophe majeure, naîtra un corpus législatif basé sur le cycle du risque qui transformera l’organisation de la sécurité civile, créera une véritable planification d’urgence et développera les procédures opérationnelles. Centre 100 de Mons

  3. Cpt Jonas Daniel Jonas est un ingénieur civil mécanicien. Il est sorti de la Faculté Polytechnique de Mons (Belgique) en 1994. Après avoir travaillé dans divers bureaux d’études, il réoriente sa carrière en 1997 et entre au Service d’Incendie de la Ville de Mons. Dès 1998, il devient le gestionnaire du Centre d’appel 100 (911) de la Province de Hainaut. Depuis 2010, il coordonne également la mise en place de la Zone de Secours Hainaut Centre. Il est, en outre, administrateur d’ASTRID, société de droit public, qui gère les réseaux de télécommunication des services de secours et de sécurité (Radio TETRA, Paging, MVNO). Centre 100 de Mons

  4. Institutions • Le Service d’Incendie de Mons couvre 8 communes et protège 180.000 habitants. Il compte 150 pompiers professionnels. Il fait partie de la Zone Hainaut Centre. • La Zone Hainaut Centre couvre une population de 570.000 habitants. Elle comprend 10 services d’incendie et couvre 32 communes. 300 pompiers professionnels et 400 pompiers volontaires assurent chaque année 12.000 interventions « pompiers » et 29.000 interventions « ambulances ». La Zone Hainaut Centre est une des 3 zones de secours de la Province de Hainaut. • Le Centre 100/112du Hainaut est le centre d’appels d’urgence pour « pompiers » et ambulances. Il couvre la Province de Hainaut et les 2/3 de la Province du Brabant wallon. Il couvre une population de 1.600.000 habitants et reçoit 1.450 appels par 24h. Il est localisé dans le palais provincial situé à Mons. Centre 100 de Mons

  5. Ghislenghien • L’exposé se décompose en 3 parties : • Le déroulement de l’explosion de Ghislenghien de l’appel au retour à la normale, • Les enseignements de cette catastrophe, • Les modifications législatives qui s’en suivirent au niveau de la sécurité civile, de la planification d’urgence et des procédures opérationnelles. Centre 100 de Mons


  6. Ghislenghien Centre 100 de Mons

  7. Ghislenghien Centre 100 de Mons

  8. La première heure • 6 h ?? : Constatation d’une fuite de gaz • 8 h 14 : Appel au 100 pour «grosse fuite de gaz sur le pipeline». • 8 h 15 : Le 100 prévient : • Les pompiers territorialement compétents, • Le gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel, • La Police • Le gestionnaire du réseau de transport (avez-vous une … ?). • 8 h 19 : Le 100 retéléphone à l’appelant pour obtenir des renseignements complémentaires et un itinéraire et communique l’info au SRI d’Ath. • 8 h 20 : Rappel de l’officier de garde. • 8 h 33 : Bilan du Lieutenant des pompiers sur place. Centre 100 de Mons

  9. La première heure • 8 h 33 : Le 100 retéléphone à Fluxys • 8 h 36 : Le 100 retéléphone au Lieutenant. • 8 h 37 : Mise en conférence avec Fluxys. • 8 h 56 : Explosion : • Le 100 reçoit 8 appels par minute signalant des incendies et explosions … Centre 100 de Mons

  10. Après l’explosion • 8 h 57 : Le 100 retéléphone au SP Ath. • Silence radio … • 8 h 59 : Le 100 prévient les services d'incendie pour : • Station d’essence (SI Lessines), • Usine en feu (SI Enghien), • Chute d’avion sur la base aérienne (SI Chièvres), • … • 9 h 02 : Le 100 -> Fluxys • « Que se passe-t-il ? ». • 9 h XX : Le 100 -> au Lt & à l’appelant. • répondeur Centre 100 de Mons

  11. Après l’explosion • 9 h 05 : Premier appel signalant un brûlé … • 9h 06 :Le 100 alerte les secours médicaux. • 9 h 14 : Le 100 déclenche le PIM (Doctrine de Gand) : • 3 > 5 SMURs, • 5 > 15 ambulances, • Dir-Med, PMA, CR, SISU, PSM, IH. • 9 h 30 : Evacuation sauvage de plus de 40 victimes vers l’hôpital de Ath. • 9 h 25 : Décision d’implanter le PMA à l’école primaire de Ghislenghien. Centre 100 de Mons

  12. Après l’explosion • 9 h 29 : Le 100 demande l’armée en renfort. • 9 h 34 : Le 100 ne disposant d'aucune information sur la situation, demande l'intervention de l'hélicoptère de la police fédérale pour avoir une vue d’ensemble des lieux. • 9 h 36 : Première victime admise au PMA • 9 h 36 : Le Dir-Med demande des Hélicos. • Décision de transporter les grands brûlés par air vers des centres de Grands Brûlés en Belgique et en France • 9 h 37 : Le 100 demande à NOH de déclencher le plan BABI • Neder-Over-Hembeek • Belgian Association for Burning Injuries Centre 100 de Mons

  13. Après l’explosion • 9 h 50 : Le 100 demande le renfort du SI de Tournai • « tous » les pompiers sont morts … • 9 h 53 : Le 100 demande au Gouverneur ff l’autorisation d’envoyer des secours français. • 9 h 55 : Estimation PMA+Ath : plus de 50 victimes avec brûlures > 30% surface -Déclenchement du Plan MASH dans les hôpitaux avoisinants. • 10 h 25 : Premières évacuations de U1 vers les centres de brûlés par air et par route. • 10 h 28 : Confirmation fermeture de la conduite. • 10 h 28 : Incendie maîtrisé. Centre 100 de Mons

  14. Après l’explosion • 10 h 46 : Le 100 reçoit des informations relatives à une fuite de chlore (Police+Centre Anti-Poison). • La CMIC du SI de Bruxelles est envoyée sur place. • 11 h 00 : Arrivée des 4 hélicoptères français médicalisés. • 11 h 00 : Arrivée des équipes du SAMU59 et du SDIS (équipes médicales & logistique). • 12 h 00 : Mise en service au Centre 100 d’un call-center pour les familles (5.000 appels reçus) et d’un call-center pour la presse. Centre 100 de Mons

  15. ACTEURS • Médicaux • 13 équipes médicales belges et 14 françaises • 62 ambulances • 4 hélicos militaires belges + 1 civil et 4 hélicos médicalisés français. • Hôpitaux : Déclenchement des plans MASH - Capacité d’accueil des centres de brûlés belges dépassée - Activation des centres de brûlés français + offres d’Allemagne et Pays-Bas. • Pompiers : • 9 services d’incendie belges, l’unité de la protection civile, une colonne de secours du département du Nord. • Centre 100 : • 20 opérateurs étaient présents au Centre 100, soit la moitié du personnel. Centre 100 de Mons

  16. Ghislenghien • L’exposé se décompose en 3 parties : • Le déroulement de l’explosion de Ghislenghien de l’appel au retour à la normale, • Les enseignements de cette catastrophe, • Les modifications législatives qui s’en suivirent au niveau de la sécurité civile, de la planification d’urgence et des procédures opérationnelles. Centre 100 de Mons

  17. Enseignements • Communication • Information • Formation • Organisation • Planification Centre 100 de Mons

  18. Enseignements de Ghislenghien • Communication • Technologie : • Lignes téléphoniques (entrantes (6) et sortantes (5)) du Centre 100 insuffisantes : Saturation pendant de nombreuses minutes. • Radios : 2 fréquences pour tous les services de secours. • Absence de PABX pour le call-center infor-famille, • Des opérateurs – agents de liaison. • Mais, il faut : • Utiliser une terminologie commune et adéquate, • Se présenter (émetteur et récepteur), • Être à l’écoute et reformuler les infos et décisions, • Ne pas induire les réponses, • Respecter des canaux de communication (unicité de commandement). Centre 100 de Mons

  19. Enseignements de Ghislenghien • Information • Absence de cartographie des conduites transportant des produits dangereux • Ignorance de la présence de la conduite et du danger qu’elle représente • Formation : • La Culture de gestion de catastrophe commune est un + (Brevet de Médecine de catastrophe sur base de la doctrine de Gand). • Le fait de se connaître par les exercices et par les réunion de coordination est un +. • Le déclenchement des Plans MASH est problématique. Centre 100 de Mons

  20. Enseignements de Ghislenghien • Organisation • Coordination opérationnelle • Absence de Directeur des opérations de secours, • Absence de représentant du gestionnaire du réseau : • Fermeture de la deuxième conduite : • Refroidissement, • Clients. • Ordre d’évacuation des entreprises voisines, • Envoi de la CMIC inutile, • Détermination des coordonnées d’atterrissage des hélicos, • Indisponibilité des secours médicaux sur le secteur pour la routine. Centre 100 de Mons

  21. Enseignements de Ghislenghien • Organisation • Coordination stratégique : • Aucune autorité administrative, • Aucune représentation du gestionnaire de réseau. • Psychosocial : • Infor-Famille : • Qui décroche ? • Quoi répondre (notamment aux parents des DCD) ? • Gestion des familles (morgue) • Gestion chaotique des listes des blessés et des décédés : • Plusieurs listes, • Problème du secret médical, du secret de l’instruction judiciaire. Centre 100 de Mons

  22. Enseignements de Ghislenghien • Planification • Coordination stratégique : • Absence de Centre de Crise, • Autorité en congé sans délégation de pouvoir. • Coordination opérationnelle • Absence de CP-Ops, • Réquisition d’un officier pompier • État major du SI d’Ath décédé sur l’intervention • Psychosocial : • Call-Center Infor-Famille par le Centre 100 Centre 100 de Mons

  23. Ghislenghien • L’exposé se décompose en 3 parties : • Le déroulement de l’explosion de Ghislenghien de l’appel au retour à la normale, • Les enseignements de cette catastrophe, • Les modifications législatives qui s’en suivirent au niveau de la sécurité civile, de la planification d’urgence et des procédures opérationnelles. Centre 100 de Mons

  24. Ce qui a changé depuis Ghislenghien ? • Communication • Information • Formation • Organisation • Planification Centre 100 de Mons

  25. Communication • ASTRID : • Société de droit public chargée de gérer : • Le réseau TETRA de télécommunication numérique des services de secours et de sécurité, • Le réseau « PAGING » pour l’alerte des pompiers, • Les CAD (Computer Aided Dispatching) des call-centers des services de secours et de sécurité, • Le MVNO (Mobile virtual network operator), • ... • Lignes téléphoniques numériques pour le 100 : • 30 lignes avec redondance Centre 100 de Mons

  26. Information • FETRAPI : • Fédération des Transporteurs par Pipeline : • Mise à disposition de SIG (Système d’Information Géographique) Web-Based destiné : • Communes, • Services de secours. • FLUXYS : • Cartographie de leurs conduites avec procédures, • Séances d’information régulières auprès de communes, • Véhicules d’urgence. Centre 100 de Mons

  27. Formation • Fiche réflexe pour intervention sur fuite de gaz : • L’ensemble des officiers et sous-officiers pompiers ont été formés avec certification. Centre 100 de Mons

  28. Formation • Fuite de gaz : • Premier balisage zone de danger • En ville : • Max 50m = 100mm HP • Ghislenghien • 1000mm à 80bars = 3XSeuil Seveso • Règles : rayons (HBD & Seuil de la douleur) • Évacuation : diamètre (mm) / 4 en mètre • Confinement : diamètre (mm) / 2 en mètre • Interdiction : diamètre (mm) en mètre • Point trop n’en faut : • Passer de 30m (2826m²) à 50m (7850m²) c’est tripler la surface donc potentiellement 3 fois plus de personnes … Centre 100 de Mons

  29. Organisation • Réforme de la sécurité civile – Ligne du temps : • 2004 : Ghislenghien • 2005 : Commission Paulus • 2007 : Loi sur la réforme de la sécurité civile • 2008 : CM sur le principe de l’AA+R • 2009 : Task-Force • 2010 : Prézone Opérationnelle • 2012 : Prézone Opérationnelle + • 2015 : Zones de Secours Centre 100 de Mons

  30. Organisation • Réforme : La Loi du 15 mai 2007 introduit : • AA+R (Aide Adéquate la Plus Rapide) : • AR sur les moyens minimaux (vs compétence territoriale) : • Adéquation : Personnel & Matériel : • + Rapide • AR sur les Equipements de protection • Analyse des risques : DGR (densité globale du risque) • AR sur l’analyse des risques, • Catégorisation des risques ponctuels, • Pondération des risques récurrents. • Zones de Secours • Augmentation d’échelle, mutualisation et coordination • Juridiquement autonome Centre 100 de Mons

  31. Organisation • Réforme – Objectifs – Cycle du risque • Les objectifs actuels (prévention et intervention) sont étendus de trois maillons supplémentaires de façon à couvrir l’ensemble de la chaîne de la sécurité : • Prévision : • inventorier et analyser les risques ; • Prévention : • Limiter leur apparition ou à minimiser leurs conséquences ; • Préparation : • Assurer que le service est prêt à faire face à un incident réel ; • Intervention : • Exécuter les missions quand l'incident se produit réellement ; • Évaluation : • Améliorer la prévision, la prévention, la préparation et l'exécution. Centre 100 de Mons

  32. Organisation • Réforme : Structure sur 3 niveaux pour accroître l’efficacité. • Niveau régulateur : • Réglementation établie au niveau fédéral, • Direction Générale de la Sécurité Civile, • Centre fédéral de Connaissance. • Niveau organisateur : • 34 zones secours (250>34), • Entité juridique autonome. • Niveau exécutif : • Réseau de postes d’intervention placés sous l'autorité des zones, • Missions de base des services incendie. Centre 100 de Mons

  33. Organisation • PIPS : Plan d’Intervention Psycho-Social • Volet du PIM ; • vise à offrir une réponse adaptée et coordonnée aux besoins psychosociaux des victimes d’une urgence collective ; • Missions, notamment : • Centre d’Appel Téléphonique ; • Centre de Traitement de l’Information. Centre 100 de Mons

  34. Organisation • PIPS : Le Centre d’Appel Téléphonique : • Est destiné aux proches des potentiellement impliqués. • Centralise les demandes de renseignements, • leur transmet une information fiable de manière organisée. • Limite les déplacements sur les lieux d’intervention à la recherche d’informations. Centre 100 de Mons

  35. Organisation • PIPS : Centre de Traitement de l’Information • « Lieu » où les listes des victimes sont rassemblées, traitées et diffusées : • Impliqués ; • Blessés (avec mention des hôpitaux) ; • Recherchés ; • Décédés. Centre 100 de Mons

  36. Planification d’Urgence • Cadre légal : • 16 FEVRIER 2006 : • AR relatif aux plans d’urgence et d’intervention • 26 OCTOBRE 2006 : • CM NPU-1 relative aux plans d’urgence et d’intervention • 30 MARS 2009 : • CM NPU-2 relative au plan général d’urgence et d’intervention du Gouverneur de province • 30 MARS 2009 : • CM NPU-3 relative à l’approbation des plans d’urgence et d’intervention provinciaux • 30 MARS 2009 : • CM NPU-4 relative aux disciplines • 10 décembre 2009 : • CM NPU-5 relative au plan particulier d’urgence et d’intervention Centre 100 de Mons

  37. Planification • Les phases de déclenchement d'un plan d'urgence : • Communale: • une seule commune concernée ; • Provinciale : • plusieurs communes concernées ou entreprises SEVESO ; • Fédérale : • plusieurs provinces concernées, • implications internationales, • acte terroriste, • nucléaire. Centre 100 de Mons

  38. Planification • La coordination : • Stratégique : • autorités administratives soutenues par un comité pluridisciplinaire dans un centre de crise ; • Opérationnelle : • par défaut officier pompier soutenu par un poste de commandement opérationnel pluridisciplinaire sur le terrain. Centre 100 de Mons

  39. Planification • Les disciplines : • Ensemble fonctionnel accomplissant des missions : • 1 - Opérations de secours ; • 2 - Secours médicaux ; • 3 - Police des lieux ; • 4 - Logistique ; • 5 - Information médias et population. Centre 100 de Mons

  40. Planification • La cellule de sécurité • par commune et par province • qui fonctionne suivant le cycle du risque : Centre 100 de Mons

  41. Planification • Les plans d'urgence : • PUI : • Plan d'Urgence et d'Intervention : Générique ; • PIU : • Plan Interne d'Urgence : propre et interne à une entreprise ; • PPUI : • Plan Particulier d'Urgence et d'Intervention : propre à un risque ou à une entreprise ; • Plan Mono-disciplinaire : • Propre à une discipline ; • PPI : • Plan Préalable/Prévisionnel d'Intervention. Centre 100 de Mons

  42. Planification • Le zonage : • Zone rouge d'exclusion ; • Zone orange d'isolation ; • Zone jaune de dissuasion. Centre 100 de Mons

  43. Planification • Coopération transfrontalière • Inventaire sur SIG des risques transfrontaliers Centre 100 de Mons

  44. Planification • Coopération transfrontalière • Soutien au CP-Ops par un DLE composé d’un officier belge et un officier français Centre 100 de Mons

  45. Planification • Coopération transfrontalière • AA+R transfrontalière Centre 100 de Mons

  46. Merci ! Centre 100 de Mons