slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Comprenons le système de remontage … pour ne plus en appréhender le démontage PowerPoint Presentation
Download Presentation
Comprenons le système de remontage … pour ne plus en appréhender le démontage

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 34

Comprenons le système de remontage … pour ne plus en appréhender le démontage - PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on

Comprenons le système de remontage … pour ne plus en appréhender le démontage. Démarrons en douceur…. Le problème du remontage et de la mise à l’heure de la montre mécanique est une longue histoire de plus de deux siècles, faite d’innovations et de combinaisons innombrables .

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Comprenons le système de remontage … pour ne plus en appréhender le démontage' - mattox


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Comprenons le système de remontage …

pour ne plus en appréhender

le démontage

d marrons en douceur
Démarrons en douceur…

Le problème du remontage et de la mise à l’heure de la montre mécanique est une longue histoire de plus de deux siècles, faite d’innovations et de combinaisons innombrables .

On a longtemps utilisé une clé pour remonter la montre. Il fallait ouvrir le boîtier aussi bien pour le remontage que pour la mise à l’heure.

La première montre à remontoir à couronne est due à la maison Louis Audemars en 1838.

Le principe moderne du remontage et de la mise à l’heure en agissant sur la couronne date de 1842.

Cette combinaison est due à Adrien Philippe, associé de Patek à Genève.

De nos jours, placée généralement à 3 heures, la couronne du remontoir de la montre mécanique est utilisée pour armer le ressort, régler la montre et changer la date.

L’ingéniosité du mécanisme tient en un seul mot :

pignon coulant

la tige de remontoir n est pas une simple tige
La tige de remontoir n’est pas une simple tige !!!

section ronde(b)

couronne

gorge

section filetée

section

carrée

section

ronde(a)

pivot

La couronne se visse sur la section filetée de la tige , laquelle peut être coupée à la longueur voulue. La section ronde (a) tourne dans la platine.

La gorge reçoit la goupille (ou pied) de la tirette. La section ronde (b) reçoit le pignon de remontoir. La partie carrée reçoit le pignon coulant dont le trou est à section carrée. Vient ensuite le pivot qui tourne dans la platine.

les deux pignons mont s sur la tige de remontoir m ritent que l on s y attarde
Les deux pignons montés sur la tige de remontoir méritent que l’on s’y attarde…

denture Breguet

pignon coulant

denture Breguet

pignon de remontoir

pour bien comprendre leur fonction
pour bien comprendre leur fonction…
  • la denture Breguet du pignon coulant engrène avec la denture Breguet du pignon de remontoir
  • La denture épicycloïdale du pignon coulant engrène avec la roue de renvoi - minuterie - chaussée

pour la mise à l’heure

  • La denture Breguet du pignon de remontoir engrène avec la denture Breguet du pignon coulant
  • La denture épicycloïdale du pignon de remontoir engrène avec la roue de couronne - rochet - barillet

pour le remontage

denture Breguet

denture épicycloïdale

denture epicycloïdale

denture Breguet

une vue d ensemble
Une vue d’ensemble…

ressort de bascule

sautoir

bascule

roue de minuterie

tirette

tige de remontoir

2 roues de renvoi (cachées)

chaussée

Mouvement mécanique simple (2 fonctions)

pignon de remontoir

pignon coulant (caché)

et apr s avoir enlev le sautoir
et après avoir enlevé le sautoir…

bascule

ressort de bascule

chaussée

tirette

tige de remontoir

2ème roue de renvoi

roue de minuterie

1ère roue de renvoi

pignon de remontoir

pignon coulant

qu avons nous appris
Qu’avons-nous appris ?

Tout d’abord, nous avons enrichi notre vocabulaire horloger !

La couronne …

La tige de remontoir…

Le pignon de remontoir…

Le pignon coulant …

La denture Breguet …

La tirette …

La bascule …

Le ressort de bascule …

Le sautoir …

Pouvons-nous les situer?

examen des pi ces
Examen des pièces

La tirette:

Comme son nom l’indique, elle sert à tirer ( et à repousser) la tige de remontoir.

C’est une sorte de came qui pivote autour d’un axe en son centre.

Elle comporte à sa partie inférieure un « pied » qui se loge dans une gorge de la tige de remontoir.

A sa partie supérieure,elle porte un « doigt » qui s’engage dans l’une des deux encoches du sautoir.

Sur sa partie latérale gauche,une « bosse » qui pourra ou non appuyer sur la bascule

slide11
La bascule:

Comme son nom l’indique, cette pièce de forme allongée, « bascule » de gauche à droite autour d’un axe à son extrémité supérieure.

Son extrémité inférieure s’engage dans la gorge du pignon coulant.

Le ressort de bascule:

Ressort tige qui appuie sur la partie latérale gauche de la bascule et la maintient sous tension.

slide12
Le sautoir:

Platine, de forme quelque peu biscornue,vissée sur la platine au-dessus de toutes les autres pièces et qui remplit deux fonctions:

La première est de maintenir les dites pièces en position

La seconde est de sécuriser la position de toutes les pièces en configuration « remontage » ou configuration « mise à l’heure »

A cet effet, la platine se termine par un bras ressort portant deux encoches.

essayons de comprendre
Essayons de comprendre…

A présent,nous connaissons toutes les composantes du système de remontoir et avons appris à les reconnaître.

Mais comment fonctionnent-elles entre elles et sur quoi agissent-elles ?

Nous savons que pour remonter la montre, il faut agir sur le ressort de barillet pour emmagasiner l’énergie…

côté rouage

Par contre, pour la mise à l’heure, il faut agir sur les aiguilles …

Côté cadran

slide14
Comment passer alternativement d’un côté à l’autre du mouvement ?

Comment remonter la montre sans changer l’heure et inversement ?

alors que nous ne disposons que d’une simple couronne

une intuition nous fait penser à un mécanisme connu :

embrayage et débrayage

Nous comprenons mieux à présent la denture Breguet des deux pignons, lesquels seront embrayés ou débrayés selon le cas.

Rappelons-nous la position de chacun des pignons sur la tige de remontoir …

slide15
Le pignon de remontoir a un trou rond et tourne librement sur la section ronde de la tige de remontoir. Il offre sa denture Breguet vers le centre du mouvement.

Le pignon coulant, qui a un trou de section carrée, peut se « balader » sur la section carrée de la tige de remontoir ( d’où son autre appellation de « pignon baladeur »). Il offre sa denture Breguet vers l’extérieur du mouvement et donc vers la denture Breguet du pignon de remontoir.

Les deux dentures Breguet sont

« face à face » prêtes à s’accoupler !

pignon de remontoir

pignon coulant

remontage ou mise l heure
Remontage ou mise à l’heure ?

rochet

roue de couronne

L’arbre de barillet porte le rochet qui engrène avec la roue de couronne, laquelle possède une denture inférieure ( dite en champ) qui engrène avec la denture épicycloïdale du pignon de remontoir

La chaussée, ajustée à frottement gras sur l’axe de la roue de centre engrène avec la roue de minuterie qui engrène avec la(les) roue(s) de renvoi qui engrène avec la denture épicycloïdale du pignon coulant

pignon de remontoir

Barillet

Chaussée

roue de centre

aiguille des heures

pignon coulant

roue des heures

roues de renvoi

aiguille des minutes

roue de minuterie

remontage
Remontage …

r

b

En poussant la tige de remontoir,le pied (p) de la tirette (t), engagé dans la gorge de la tige de remontoir, fait glisser la tige et le pignon de remontoir (pr) vers le centre du mouvement.

Le pignon coulant (pc) est poussé vers l’extérieur du mouvement par le doigt de la bascule (b) engagé dans la gorge du pignon coulant, sachant que la bascule est maintenue sous la pression de son ressort (r).

Les 2 pignons sont embrayés

En tournant la tige de remontoir au moyen de la couronne, le pignon de remontoir (pr) est entraîné par le pignon coulant (pc) ajusté sur le carré de la tige.

La denture du pignon de remontoir engrène avec la roue de couronne du rouage de barillet et le remontage s’opère.

d

t

tige

s

e

p

pc

pr

Notons la position du doigt (d) de la tirette (t) dans l’encoche supérieure (e) du sautoir (s)

La configuration « remontage » est bloquée.

mise l heure
Mise à l’heure…

b

r

m

s

En tirantla tige de remontoir,le pied (p) de la tirette (t), engagé dans la gorge de la tige de remontoir, fait glisser la tige et le pignon de remontoir (pr) vers l’extérieur du mouvement.

Dans le même temps, la bosse de la tirette repousse la bascule (b) dont le doigt (d) engagé dans la gorge du pignon coulant (pc) fait glisser celui-ci vers le centre du mouvement

Les 2 pignons sont débrayés

La denture du pignon coulantengrène à présent avec les roues de renvoi (r1) et (r2), qui engrènent avec la roue de minuterie (m), laquelle engrène avec la chaussée.

En tournant la tige de remontoir au moyen de la couronne, le train de rouage se meut , les aiguilles tournent et la mise à l’heure s’opère.

d

e

t

p

r1

pr

pc

r2

Notons la position du doigt (d) de la tirette (t) dans l’encoche inférieure (e) du sautoir (s).

La configuration « mise à l’heure » est bloquée.

Le pont de sautoir (s) a été supprimé pour mieux montrer les engrenages.

slide20

A vous de commenter à présent…

remontage

mise à l‘heure

mod lisation du syst me
Modélisation du système…

Le mécanisme de remontage/mise à l’heure peut être appréhendé en deux sous-systèmes.

Le premier est celui qui se connecte soit au rouage horaire (remontage) soit au rouage de minuterie (mise à l’heure) et comprend :

la tige de remontoir

le pignon de remontoir (PR)

le pignon coulant (PC)

Le second est celui qui permet cette connexion et comprend :

la tirette (T)

la bascule (B)

le sautoir (S)

Lorsque l’on regarde sa disposition dans le mouvement, il dessine un triangle « TBS » qui « cadenasse » la configuration choisie.

Aide mémoire ( mouvement vu de dessus) :

en position « remontage » : TgBdSdPC/PR

en position « mise à l’heure » : TdBgSgPC

montre m canique dateur quanti me
Montre mécanique dateur (à quantième)

Cette montre donne automatiquement la date en même temps que l’heure.

Le mouvement simple comprend un disque de quantième comportant des chiffres de 1 à 31. Un guichet pratiqué dans le cadran à 3 heures fait apparaître la date du jour.

Le disque peut avancer de deux manières:

Le disque avance en mode « normal » (par la rotation des aiguilles) grâce à la roue entraîneuse de l’indicateur de quantième .

soit

Le disque avance en mode « rapide » grâce à la roue à 3 doigts appelée « correcteur de quantième ».

C’est ce que l’on appelle la « mise à date rapide », celle qui nous intéresse ici parce qu’elle fait intervenir le système de remontoir

la mise date rapide
La mise à date rapide…

Aux deux fonctions « remontage » et « mise à l’heure », il est ajouté une 3ème fonction « mise à date rapide » .

1

1

La tige de remontoir prend une position intermédiaire, entre celle de remontage et celle de mise à l’heure.

2

3

le calibre 2824 2 sous la loupe
Le calibre 2824-2 sous la loupe…

Nous retrouvons des pièces identiques:

la tige de remontoir

le pignon de remontoir

le pignon coulant

Des pièces modifiées:

la tirette

la bascule

le sautoir de tirette combiné

Des pièces nouvelles:

le pont de minuterie avec guichet

la commande du correcteur de quantième

le renvoi de quantième

le correcteur de quantième

le calibre 2824 2 sous la loupe1
le calibre 2824-2 sous la loupe…

Modifiées ?

La tirette :

  • elle porte un pied à sa partie supérieure qui s’engage dans la

boutonnière de la commande du correcteur de quantième.

  • le doigt qui s’engage dans l’encoche du ressort de sautoir est à la base inférieure au lieu de la partie supérieure.
  • Elle se termine à sa partie supérieure par une encoche qui viendra buter, selon le cas, sur le petit doigt de la commande de correcteur de quantième.

La bascule:

  • elle se termine par un ergot en contact avec la branche gauche de la commande du correcteur de quantième
le calibre 2824 2 sous la loupe2
le calibre 2824-2 sous la loupe

Le sautoir de tirette combiné:

Toujours aussi biscornue, cette pièce comporte 3 branches :

  • le ressort de sautoir avec cette fois 3 encoches
  • la branche centrale qui appuie sur le flanc du pignon de remontoir
  • une patte qui maintient la tirette en place
  • un ressort en U renversé à sa partie supérieure qui appuie sur la bascule
le calibre 2824 2 sous la loupe3
Le calibre 2824-2 sous la loupe…

Nouvelles ?

Le pont de minuterie avec guichet :

plaque vissée dans la platine et comportant un guichet et une patte.

  • La plaque sert à maintenir en place la roue de minuterie, la roue de renvoi de quantième ( dont l’axe coulisse dans le guichet).

la roue de renvoi est donc mobile.

  • La patte sert à maintenir le correcteur de quantième en place.
le calibre 2824 2 sous la loupe4
Le calibre 2824-2 sous la loupe…

La commande du correcteur de quantième:

Pièce en forme d’ancre pouvant pivoter autour d’un axe central.

La branche gauche se termine par une petite encoche et porte un grand doigt.

La branche droite se termine en forme de boutonnière ouverte et porte un petit doigt.

Le roue de renvoi de quantième :

pignon qui se place sur le grand doigt de la commande du correcteur de quantième et qui se déplace via le guichet du pont de minuterie.

Le correcteur de quantième :

roue dentée qui porte une came à 3 branches et dont l’axe peut se déplacer dans une rainure pratiquée dans la platine.

illustration
Illustration …

correcteur de quantième

chaussée

sautoir de tirette combiné

renvoi

roue de minuterie

pont de rouage de minuterie

bascule

commande du correcteur de quantième

tirette

les 3 positions du 2824 2
Les 3 positions du « 2824-2 » …

Position « remontage »

La tige de remontoir étant poussée, le ressort en U inversé du sautoir de tirette combiné pousse la bascule vers l’extérieur du mouvement et le pignon coulant vient embrayer avec le pignon de remontoir.

Notons que la branche centrale du sautoir de tirette vient constamment appuyer sur le flanc du pignon de remontoir.

L’encoche supérieure de la tirette vient buter contre le petit doigt se trouvant sur la branche droite de la commande du correcteur de quantième et empêche celle-ci de pivoter.

Le doigt inférieur de la tirette est engagé dans la première encoche (inférieure) du ressort de sautoir.

En tournant la tige de remontoir, le pignon de remontoir engrenant avec la roue de couronne du rouage horaire, le remontage s’opère.

les 3 positions du 2824 21
Les 3 positions du « 2824-2 » …

Position intermédiaire « mise à date rapide »

En tirant légèrement sur la tige de remontoir, la bascule fait glisser le pignon coulant vers le centre du mouvement et débraye ainsi le pignon coulant du pignon de remontoir.

Le pied supérieur de la tirette bute sur une bosse de la branche droite de la commande du correcteur de quantième et la soulève légèrement.

La branche gauche de la commande pivote vers le bas, déplaçant la roue de renvoi vers la denture du correcteur de quantième avec qui elle engrène.

Le doigt inférieur de la tirette est engagé à présent dans la deuxième encoche ( centrale) du ressort de sautoir.

En tournant la tige de remontoir à l’envers, les doigts du correcteur de quantième font tourner le disque de quantième.

La mise à date rapide s’opère.

les 3 positions du 2824 22
Les 3 positions du « 2824-2 » …

Position « mise à l’heure »

En tirant complètement sur la tige de remontoir, la bascule fait glisser complètement le pignon coulant vers le centre du mouvement .

Dans le même temps, le pied supérieur de la tirette s’engage dans la boutonnière ouverte de la branche droite de la commande du correcteur de quantième.

La branche droite de celle-ci pivote vers le bas, entraînant sa branche gauche vers le haut.

La roue de renvoi engrène à présent à la fois avec le pignon coulant et avec la roue de minuterie, laquelle engrène avec la chaussée.

Le doigt inférieur de la tirette est engagé dans la 3ème encoche (supérieure) du ressort de sautoir.

En tournant la tige de remontoir à l’envers, la mise à l’heure s’opère.

la tige de remontoir en position interm diaire
La tige de remontoir en position intermédiaire …

fenêtre

renvoi de quantième

pont du rouage de minuterie

En position intermédiaire, le pignon coulant engrène avec le renvoi de quantième qui engrène avec le correcteur de quantième.

En tournant la tige de remontoir à l’envers, les doigts du correcteur engrène avec le disque de quantième.

La mise à date rapide s’opère.

correcteur de quantième

doigt du correcteur

le doigt engagé dans l’encoche du milieu du ressort de sautoir