trous de m moire et maladies de la m moire l.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Trous de mémoire et maladies de la mémoire PowerPoint Presentation
Download Presentation
Trous de mémoire et maladies de la mémoire

Loading in 2 Seconds...

  share
play fullscreen
1 / 54
Download Presentation

Trous de mémoire et maladies de la mémoire - PowerPoint PPT Presentation

mandel
419 Views
Download Presentation

Trous de mémoire et maladies de la mémoire

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Trous de mémoire et maladies de la mémoire Dr Bénédicte DEFONTAINES Neurologue Directrice du Réseau Mémoire Aloïs Paris 18-11-2008

  2. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités La maladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  3. Les trous de mémoire bénins Définition Fréquence Cause Facteurs aggravants Evolution/Surveillance Traitements médicamenteux et non médicamenteux

  4. Les trous de mémoire bénins • Transitoirement, la personne n’a pas accès à son souvenir • Le souvenir n’est pas détruit, il est correctement stocké dans le cerveau mais la personne n’y a pas accès (ralentissement des processus de récupération) • Les trous de mémoire bénins ne concernent jamais les événements très importants • Ils ne réduisent pas l’autonomie de la personne

  5. Les trous de mémoire bénins Les noms propres • Plainte « naturelle » observée à tout âge, s’aggravant avec le temps, grande variabilité inter individuelle • Difficile à apprendre et à retrouver => arbitraire et n’a pas de synonyme • Contrairement aux mots communs : les noms propres sont « uniques » et doivent être appris tout au long de notre existence

  6. Les trous de mémoire bénins Les trous de mémoire bénins diffèrent-ils de ceux en rapport avec une maladie de la mémoire ? Oui, mais…. Les 2 types coexistent chez une même personne =>Intérêt des Tests psychométriques Possibilité d’avoir des tests normaux malgré le sentiment subjectif d’avoir une mémoire défaillante

  7. Les trous de mémoire bénins Définition Fréquence Cause Facteurs aggravants Evolution/Surveillance Traitements médicamenteux et non médicamenteux

  8. Les trous de mémoire bénins OUI A partir de 50 ans A 65 ans : 65% des personnes éprouvent une gêne 18% d’entre elles consultent pour ce motif 5% d’entre elles ont une maladie d’Alzheimer Sont-ils fréquents ?

  9. Les trous de mémoire bénins Définition Fréquence Cause Facteurs aggravants Evolution/Surveillance Traitements médicamenteux et non médicamenteux

  10. Les trous de mémoire bénins Quelle en est la cause ? • L’âge => -ralentissement des processus intellectuel, de l’élaboration de la pensée -nécessité de fournir un effort plus important en cas de mémorisation -facultés attentionnelles amoindries -ralentissement des processus de récupération Une certaine forme d’oubli est indispensable • Grande variabilité inter-individuelle • Certains médicaments • Certaines maladies(thyroïde, surrénale, diabète mal équilibré, modification ionique => confusion mentale…, certaines maladies du poumon, du cœur…)

  11. Les trous de mémoire bénins Définition Fréquence Cause Facteurs aggravants Evolution/Surveillance Traitements médicamenteux et non médicamenteux

  12. Les trous de mémoire bénins • L’alimentation • La dépression • L’anxiété • L’insomnie • L’isolement • L’activité physique • L’activité intellectuelle => le concept de réserve synaptique Les facteurs aggravants

  13. Les trous de mémoire bénins Définition Fréquence Cause Facteurs aggravants Evolution / Surveillance Traitements médicamenteux et non médicamenteux

  14. Les trous de mémoire bénins • Surveiller +++ (consultation, tests…) • Evolution très lente, parfois fluctuante • Ils ne seront pas invalidants • La personne va apprendre à vivre avec et elle peut mettre en place des stratégies de compensation ou utiliser sa réserve synaptique La véritable question : S’agit-il d’une maladie de mémoire débutante?

  15. Les trous de mémoire bénins Définition Fréquence Cause Facteurs aggravants Evolution / Surveillance Traitementsmédicamenteuxet non médicamenteux

  16. Les trous de mémoire bénins Une bonne « organisation » doit reposer sur le plaisir - prendre un agenda y noter l’essentiel, le consulter tous les jours - apprendre à ne faire qu’une seule chose à la fois - prendre l’habitude de faire des listes………. Lors de la mémorisation d’un fait - apprendre à se servir du contexte - répéter le stratégies - utiliser les indices………. Une véritable hygiène de vie - maintenir les contacts sociaux - voyager - entraînement sportif minimum - développer ses loisirs………(bricoler, jardiner…….) - entraînement cognitif : « consoles de jeux, logiciels… » Notre mémoire ne s’use que si nous ne nous en servons pas

  17. Les trous de mémoire bénins Un suivi par un psychiatre, une psychothérapie? Retrouver la confiance en soi Les ateliers mémoires D’autant plus intéressant si la personne vit seule

  18. Les trous de mémoire bénins Extrait du Gingko biloba Lutte contre l’HTA Lutte contre le cholestérol, le diabète, le Syndrome d’apnées du sommeil (SAS)… Traitement de l’anxiété et de la dépression Les médicaments de la maladie d’Alzheimer ?Non si les trous de mémoire sont bénins Attention : certains médicaments peuvent aggraver les trous de mémoire Les médicaments

  19. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités La maladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  20. Les maladies de la mémoire • Ce sont des maladies d’une partie du cerveau • Elles altèrent la mémoire et d’autres fonctions intellectuelles (langage, exécution de gestes, reconnaissances d’objets ou de personnes ou de lieux, jugement, raisonnement, personnalité, humeur..) • Elles retentissent sur l’autonomie de la personne malade et altèrent la qualité de vie de l’entourage (maladie de toute la famille?) • Elles sont très fréquentes : problème de santé publique dans les pays développés (800 000 en France et 160 000 nouveaux cas par an) • Les efforts des Cliniciens et des chercheurs : le diagnostic précoce et l’organisation en réseaux • Nouveaux traitements

  21. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités Lamaladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  22. Les maladies de la mémoire La maladie d’Alzheimer Maladie neurodégénérative, décrite en 1906 par Aloïs Alzheimer caractérisée par l’existence de troubles intellectuels et du comportement, associé à des lésions du cerveau caractéristiques : les plaques séniles et les dégénérescences neurofibrillaires (les 2 plus connues). Le diagnostic est posé à l’aide des critères du NINCDS-ADRDA(diagnostic possible, probable ou certain)

  23. Les maladies de la mémoire La maladie d’Alzheimer - Le nombre de patients est lié à l’âge, donc à l’espérance de vie (Etats-Unis : 10,3%, Chine : 4,6%; Afrique : 1,1%) - En France : 800 000 patients (100 000 à 160 000 nouveaux cas par an) 3% des personnes>65 ans, croissance exponentielle : 20% si > 85 ans - Le nombre de patients double tous les 5 ans de 65 à 85 ans *retarder la maladie de 5 ans => diminution de 50% du nombre de patients *retarder la maladie de 10 ans => diminution de 75% du nombre de patients - Situation grave des PVD * augmentation de l’EV=>augmentation du nombre de patients * dans 50 ans : multiplication par 7,9 des patients par rapport à un facteur 2,7 aux EU - Les « maladies de la mémoire » majorent la mortalité(MA par un facteur 3, DV par un facteur 4 : soit autant que la cancer) => d’où la nécessité de prévenir et de traiter

  24. Les maladies de la mémoire Alzheimer - Les causes • Rares familles où la maladie se transmet de parent à enfant=> Mutation sur un chromosome • Cause inconnue (la majorité) => identification des facteurs de risque La connaissance de ces facteurs de risque va permettre aux médecins de repérer - au sein d’un groupe de personnes se plaignant de sa mémoire - une population à risque, et de la surveiller

  25. Les maladies de la mémoire Alzheimer - Les facteurs de risque • Âge • Antécédents familiaux de maladie d’Alzheimer • Sexe féminin • HTA, cholestérol, diabète non ou mal traités • Dépression • Isolement (célibat…)

  26. Les maladies de la mémoire Alzheimer - Les facteurs protecteurs • Les moyens « préventifs » - certains médicaments (AINS, traitement de l’HTA, du cholestérol, - facteurs hygiéno-diététiques consommation de flavonoïdes, de vin… • Les moyens qui moduleraient l’expression des symptômes - niveau culturel élevé - activité sociales et de loisirs

  27. Les maladies de la mémoire Alzheimer - Quels sont les signes ? Première phase (3 à 5 ans) : troubles de la mémoire, oubli des faits récents, parfois oubli impressionnant, souvent associé à une « dépression » Episodes transitoires de « confusion » de « blancs », « de trous noirs »… La personne et son entourage s’inquiète Le diagnostic devrait être fait à ce moment là… Deuxième phase (5 à 7 ans) : troubles de la mémoire nets, troubles du langage, de l’exécution de certains gestes complexes, réduction de l’autonomie (gérer ses comptes, sortir de chez soi, se servir d’un téléphone, prendre correctement ses médicaments...) Troisième phase (3 à 5 ans) : autonomie quasi-nulle, période d’agitation, d’agressivité, hallucinations, sommeil perturbé, incontinence, amaigrissement…

  28. Les maladies de la mémoire Alzheimer - Importance de faire un diagnostic précoce • Plus la prise en charge est initiée tôt, meilleure sera l’évolution des troubles • On peut espérer rester dans la phase dans laquelle on est, l’amélioration est plus aléatoire OBJECTIF => Rester dans la première phase…

  29. Les maladies de la mémoire Alzheimer - Comment fait-on le diagnostic? • Consultation auprès d’un spécialiste(neurologue, psychiatre, gériatre, généraliste capacitaire en gérontologie) • Tests psychométriques (neuropsychologues, orthophonistes, certains médecins spécialistes..) • Prise de sang ? • Scanner ou IRM cérébrale ? • Autres examens plus sophistiqués ?

  30. Progression de l’atrophie hippocampique

  31. Traceur amyloïde en TEP (Pittsburgh Compound-B : PIB) Klunk et al. 2004

  32. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités La maladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  33. Les maladies de la mémoire La maladie des Corps de Lewy • 2° cause de maladie de mémoire « dégénérative » • Cause inconnue, facteurs de risque moins bien connus, • Elle comprend certains signes de la maladie d’Alzheimeret certains signes de la maladie de Parkinson • Particularité : hallucinations précoces, fluctuations des performances, intolérance aux neuroleptiques… • Evolution progressive vers l’aggravation

  34. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités La maladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  35. Les maladies de la mémoire Très nombreuses et moins fréquentes Les autres maladies… • Les causes vasculaires • Les autres causes « dégénératives » : maladie fronto-temporale, paralysie progressive supra nucléaire ou maladie de Steele-Richardson, dégénérescence cortico-basale, atrophie multisystématisée….. • Les causes inflammatoires • Les causes infectieuses • Les causes toxiques : alcoolisme chronique.. • Les causes neurologiques • Les causes liées à un cancer • Les causes génétiques, les causes très rares…..

  36. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités La maladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  37. Les traitements Traitements non-médicamenteux S’occuper de la personne malade et de son entourage Les professionnels s’organisent au sein d’un réseau sanitaire et social comprenant : - Médecins généralistes et spécialistes • Intervenants paramédicaux (neuropsychologues, orthophonistes, kinésithérapeutes, infirmières, aides soignantes, psychologues, ergothérapeutes…) - Institutions, hôpitaux, hospitalisation à domicile - Accueil de jour - Structures d’hébergement temporaire ou permanent - Secteur social - Secteur juridique - Association de familles

  38. Focus sur les réseaux mémoire :l’ANREM présidée par Aloïs Réseau Mémoire Aloïs Structure innovante et pilote visant à l’amélioration et à la coordination des soins en ville Carte nationale des réseaux mémoire (formels et informels)

  39. Les quatre missions du réseau Mémoire Aloïs • Diagnostic précoce des maladies de la mémoire (≠ dépistage) avec bilan neuropsychologique en ville • Prise en charge du patient et de l’aidant, en amont de la dépendance, en partenariat avec les réseaux gérontologiquesde proximité • Formation des professionnels partenaires • Participation de la recherche médicale

  40. Réseau Mémoire Aloïs • Des moyens • 9 salariés • 300 partenaires professionnels • Un dossier patient informatisé médical et médico-social (Calliope) à utilisation nationale • Desrésultats • 2000 patients diagnostiqués et suivis • - dont : 70% de maladie d’Alzheimer au stade débutant • - Moyenne d’âge : 71 ans

  41. Zones d’intervention du réseau Aloïs Reste des Hauts-de-Seine Extension souhaitée de la zone d’intervention du Réseau mémoire Aloïs Zone actuelle d’intervention du Réseau mémoire Aloïs Lieux actuels de consultations neuropsychologiques du Réseau mémoire Aloïs Lieux souhaités de nouvelles consultations neuropsychologiques du Réseau mémoire Aloïs

  42. Le bilan neuropsychologique en pratiquedans le Réseau mémoire Aloïs • Trois neuropsychologues : Marielle MENOT, Morgane LANGLAIS et Fabrice SULLY-ALEXANDRINE • Cinq lieux de consultations à Paris : VII° (34, av de la Motte-Picquet), VIII° (12, rue Clapeyron), IX° (bd Bonne Nouvelle), XIV° (87, bis rue Didot) et XV° (83, rue de la Convention). Il s’agit de cabinets privés. • Durée du bilan : environ 2 heures • Conditions d’accès : pour les patients domiciliés à Paris, à Vanves, à Malakoff, à Châtillon, à Montrouge, à Issy-les-Mx, à Clamart, à Neuilly-sur-Seine ou à Boulogne-Billancourt • Délai d’attente : 1 mois environ pour le RV Compte-rendu adressé au médecin dans les 3 jours • Participation demandée : 25€, non remboursés par la Sécu. Gratuité si le patient ne peut pas payer. Certaines mutuelles le prennent en charge. Possibilité également de verser un don, avec remise d’un reçu fiscal. • Qui prescrit ? le spécialiste (neurologue, psychiatre, gériatre) ou le généraliste s’il est membre du réseau et s’il a suivi une formation • Comment prendre RV ? directement auprès du réseau au 01 40 29 90 41

  43. Plan Les trous de mémoire bénins Les maladies de la mémoire Généralités La maladie d’Alzheimer La maladie des Corps de Lewy Les autres maladies… Les traitements des maladies de la mémoire Traitement non médicamenteux Traitement médicamenteux

  44. Les traitements médicamenteux Les médicaments spécifiques Les inhibiteurs de l’acétylcholinesterase 3 médicaments d’une même famille, disponibles depuis 1994 Les inhibiteurs des récepteurs du glutamate

  45. Acétylcholinestérase et récepteurs nicotiniques Acétylcholine (Ach) récepteurs nicotiniques Choline+ acétate ACh récepteurs muscariniques

  46. Efficacité de la galantamineAu bout de 4 ans de traitement…

  47. Bénéfice cognitif maintenu à plus de 4 ans pour le donepezil Etude ouverte (n=133), extension de l’étude 201 (randomisée en double aveugle). Le donepezil a été administré à un maximum de 10 mg/j en prise unique. Les scores ont été relevés pendant plus de 4 ans. Rogers SL et al.. Long-term efficacy and safety of donepezil in the treatment of Alzheimer’s disease : final analysis of a US multicentre open-label study. Eur Neuropsychopharmacol 10 (2000) 195-203 Berg et al. Mild senile dementia of the Alzheimer type 4. Evaluation of intervention. Ann Neurol 1992; 31: 242-249

  48. Les inhibiteurs de l’acétylcholinesterase • Prescription initiale de spécialistes, renouvellement par le généraliste • Initier le traitement le plus tôt possible • Efficacité sur les troubles intellectuels (mémoire…) et sur les troubles du comportement Ne pas l’arrêter sans avis médical (même si « un déclin » réapparaît) • Effets secondaires digestifs • Possibilité de les associer à d’autres médicaments(dépression, sommeil, anxiété, …)

  49. Les traitements médicamenteux Les médicaments spécifiques Les inhibiteurs de l’acétylcholinesterase Les inhibiteurs des récepteurs du glutamate Plus récent (2002),un seul médicament, possibilité de l’associer aux inhibiteurs de l’acétylcholinesterase pour une meilleure efficacité

  50. Les traitements médicamenteux Les nouveaux traitements Nombreux médicaments en cours d’étude Le vaccin ?