quelques constats sur le d crochage scolaire au qu bec n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Quelques constats sur le décrochage scolaire au Québec PowerPoint Presentation
Download Presentation
Quelques constats sur le décrochage scolaire au Québec

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 13

Quelques constats sur le décrochage scolaire au Québec - PowerPoint PPT Presentation


  • 145 Views
  • Uploaded on

Quelques constats sur le décrochage scolaire au Québec. www.ctreq.qc.ca. Pierre Potvin, chercheur Université du Québec à Trois-Rivières. Assemblée générale annuelle du CTREQ Montréal, 30 septembre 2008. Quelques statistiques. Le décrochage au Québec (2004-2005).

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Quelques constats sur le décrochage scolaire au Québec' - mali


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
quelques constats sur le d crochage scolaire au qu bec

Quelques constats sur le décrochage scolaire au Québec

www.ctreq.qc.ca

Pierre Potvin, chercheurUniversité du Québec à Trois-Rivières

Assemblée générale annuelle du CTREQ

Montréal, 30 septembre 2008

le d crochage au qu bec 2004 2005
Le décrochage au Québec (2004-2005)
  • Réseau public (72 CS) : 27,8 %
    • Garçons : 35,1 %
    • Filles : 20,5 %
  • Régions
    • Montréal (N = 12477): 31,5 %
    • Saguenay-Lac-Saint-Jean (N = 2 485): 14,2 %
  • Commissions scolaires
    • Commission scolaire de Montréal: 38,1 %
    • Commission scolaire du Lac-Saint-Jean: 15,2 %

Source: MELS, Portraits statistiques de l’éducation par région, 2006

taux de d crochage depuis 30 ans
Taux de décrochage depuis 30 ans
  • 40,5 % en 1979 à 19,0 % en 2006 (♀ et ♂ à 19 ans)
  • Forte diminution durant les 20 premières années
  • Stabilité depuis 1999

50,0

40,0

30,0

% de décrochage

17 ans

20,0

18 ans

10,0

19 ans

0,0

1979

1989

1999

2004

2005

2006

Années

Fig. 1 - Taux de décrochage selon l'âge (en %)

Source: MELS, Les indicateurs de l’éducation, 2008, p. 63

les premi res initiatives
Les premières initiatives
  • 1990: Le Gouvernement fédéral lance« L’école avant tout »
  • 1992: Mise en œuvre d’un plan national (Plan Pagé)
    • Enveloppe budgétaire pour la réalisation de projets favorisant la réussite, élaborés par les équipes-école
d buts de la recherche
Débuts de la recherche
  • Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) créé en 1992
  • Nombreux groupes de recherche universitaire
  • Chaires de recherche vouées à l’éducation
  • Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC)
  • Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires (PRPRS)

 Plusieurs M $ investis dans la recherche en éducation

dans les ann es 2000
Plusieurs mesures par le MELS :

PSÉM, SIAA, Éveil à la lecture, Aide aux devoirs, Renouveau pédagogique au primaire et au secondaire

Mesures des autres réseaux :

École en santé, Québec en forme, IDEO 16-17, École orientante

Fondations

Loi sur l’instruction publique :

Plans stratégiques des CS, projetséducatifs, plans de réussite

Instances régionales de concertation sur la persévérance scolaire etla réussite éducative (IRC)

Secrétariat à la jeunesse et Stratégie d’action jeunesse

CTREQ

Dans les années 2000
transformation de la r alit sociale et culturelle
Transformation de la réalité socialeet culturelle
  • L’écolier: d’hier à aujourd’hui
  • Le rôle de l'école:
    • Gérerles problèmes: plus importants et plus fréquents (indiscipline, violence, consommation, santé mentale, etc.)
    • En plus d’instruire et de qualifier… socialiser
    • Gestion de classe et d’école: ce n’est plus ce que c’était!
  • Le défi d’apprendre pour l’élève, d’enseigner pour l'enseignant, de gérer l’école pour la direction
transformation de la r alit sociale et culturelle suite
Transformation de la réalité socialeet culturelle (suite)
  • La réalité de la famille (reconstituée, monoparentale, etc.)
  • La relation parent – enfant :
    • Diminution de l’autorité parentale
    • Impacts sur l’autoritéà l’école
  • L’enfant et l’adolescent :
    • Sur-stimulés : environnement technologique (jeux, etc.), culture de l’urgence
    • Sous-stimulés : milieux défavorisés
    • Demande une sur-stimulationdes enseignants
constat et hypoth ses
Constat et hypothèses
  • Il semble exister un certain « plateau » au niveau de la réussite et de l'échec qui est difficile à dépasser.
  • Les interventions, énergies et actions sont « modérées » par l’augmentation et la complexité des problèmes.
  • Ce ne sont pas tant les moyens qui manquent que la coordination des efforts et la concertation entre les acteurs.
1175 avenue lavigerie iberville deux bureau 440 qu bec qc g1v 4p1 t l 418 658 2332
1175, avenue LavigerieIberville Deux, bureau 440Québec QC G1V 4P1Tél. : 418 658-2332

www.ctreq.qc.cainfo@ctreq.qc.ca