Les enjeux de l’Art ou comment l’Art change le monde ? Emilie BARGUES fBS CAMPUS Clermont - PowerPoint PPT Presentation

les enjeux de l art ou comment l art change le monde emilie bargues fbs campus clermont n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les enjeux de l’Art ou comment l’Art change le monde ? Emilie BARGUES fBS CAMPUS Clermont PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les enjeux de l’Art ou comment l’Art change le monde ? Emilie BARGUES fBS CAMPUS Clermont

play fullscreen
1 / 13
Les enjeux de l’Art ou comment l’Art change le monde ? Emilie BARGUES fBS CAMPUS Clermont
114 Views
Download Presentation
malcolm-sandoval
Download Presentation

Les enjeux de l’Art ou comment l’Art change le monde ? Emilie BARGUES fBS CAMPUS Clermont

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Les enjeux de l’Art ou comment l’Art change le monde ? Emilie BARGUES fBS CAMPUS Clermont Valme Blanco, Campus Clermont

  2. Préambule • Quelle est votre représentation de l’art (à l’appui de mots, d’images, de symboles, de personnalité etc.) • A quelles questions associez-vous « enjeux de l’art » ou « art et société » ?

  3. Plan Valme Blanco, Campus Clermont

  4. Qu’est-ce que l’art? Texte extrait du blog http://philosophia.over-blog.com L'art est l’activité humaine visant à exprimer les préoccupations, les croyances, les questions sous une forme telle qu'elle traduise les émotions et les sentiments que les hommes éprouvent en y pensant. L'art n'a donc pas n'importe quel contenu, il prend pour objet ce qui émeut l'homme, ce qui le concerne intimement, ce qui renvoie aussi bien à des thèmes éternels qu’à des préoccupations précises, liées à un contexte particulier. On comprend alors pourquoi l’art est le meilleur moyen dont on puisse disposer pour pénétrer dans l’esprit d’une culture. Et qu’il soit aussi le meilleur moyen pour se comprendre soi-même. Ce qui n'implique pas qu'il ne puisse y avoir d'art "léger", voire purement décoratif. Mais même si le contenu est presque insignifiant, l'art ne nous touche que lorsqu'il parvient à nous émouvoir, ne serait-ce qu'en nous laissant aller à la rêverie. Mais comment l'art parvient-il à nous toucher ? Quelle est la forme d'expression qui serait le propre de l'art ? Toute expression n'est pas artistique. Il peut y avoir une expression très "technique", très ordinaire, très "documentaire", ce n’est pas une expression artistique.

  5. Qu’est-ce que l’art? • Dans l’expérience courante, objectivante nous arrêtons l’imagination parce que nous recherchons le concept. Ou plutôt le concept est déjà là, n’attendant que les stimuli sensoriels pour superviser la formation de l’image. Nous reconnaissons des objets, et notre imagination est sous la direction de l’entendement. Il faut que nous « comprenions » ce que nous voyons ou écoutons. Au contraire, dans l’expérience proprement esthétique, nous ne « comprenons » jamais totalement, le libre jeu continue. Les concepts n’épuisant pas la source des images, nous revenons vers elle et nous en retirons d’autres images, qui vont entraîner d’autres pensées. Nous sommes alors dans une situation de contemplation, au lieu d’être dans une recherche d’actions à exécuter. • Kant donne des exemples très simples des objets propres à susciter cette attitude de contemplation : le feu dans la cheminée, l’eau qui coule… Remarquons qu’il ne s’agit pas ici d’œuvres d’art, mais d’objets « naturels ». Mais cette fascination pour des sensations qui se prêtent facilement à des combinaisons multiples se retrouve aussi dans les œuvres d’art. Peut-être même que cette propriété de déclencher un libre jeu de nos facultés est ce qui caractérise en propre l’œuvre d’art, en tant qu’elle est vraiment œuvre d’art.

  6. Art comme outil de transformation sociale Expérience de la fondation CREAR VALE LA PENA et membre de la RED (Réseau Art et transformation sociale d’Amérique du sud) La fondation Crearvale la pena: ONG qui développe en Argentine depuis 1993 un programme d’intégration sociale qui intègre l’éducation, l’art et l’organisation sociale comme moyens pour la promotion et le développement social et individuel. Le Réseau latino-américain de l’art pour la transformation sociale (RED) a été fondé par 24 organisations sociales s’intéressant à l’art et la culture de l’Argentine, la Bolivie, le Chili, le Brésil et le Pérou, Uruguay et l’Amérique Centrale  + de 60 organisations impliquées. (pour info http://vimeo.com/19823760) http://www.artfactories.net/Reseau-Art-et-Transformation.html • NB: Artfactories en France : un groupe d’acteurs culturels et d’artistes, réunis autour d’un projet commun de transformation de l’action culturelle par l’expérimentation d’autres rapports entre populations, arts et territoires.

  7. L’art porteur de combats politiques et sociaux • Egypte : l’art au service de la révolution http://www.franceculture.fr/emission-le-choix-de-la-redaction-egypte-l-art-au-service-de-la-revolution-2011-12-14 (1') • Dada massilo – la question de la discrimination des homosexuels et des malades du sida http://www.youtube.com/watch?v=W39cVp6fSww http://www.lefigaro.fr/musique/2013/09/03/03006-20130903ARTFIG00391-dada-masilo-cygne-noir.php • Ai-Weiwei : l'art de la provocation www.google.fr http://www.rue89.com/rue89-culture/2012/02/20/expo-ai-weiwei-paris-un-doigt-dhonneur-au-pouvoir-chinois-229538

  8. La marchandisation de l’art Un phénomène est ancien… (pour info http://www.artsetsocietes.org/f/f-poggi.html) Où l’on mesure le volume des flux financiers échangés sur ce marché: http://www.lemonde.fr/marche-de-l-art/ Où l’on apprend que le marché de l’art s’empare d’internet: http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/marche-de-l-art-artprice-va-lancer-une-application-pour-amazon_398479.html Où l’on comprend que la marchandisation touche aujourd’hui les musées http://rillon.blog.lemonde.fr/2010/01/11/le-louvre-abou-dhabi-et-la-marchandisation-des-musees/

  9. La marchandisation de l’art (suite) Où l’on lutte contre la marchandisation de l’art • (pour info http://www.rfi.fr/actufr/articles/085/article_48763.asp) Mais il y a controverse! • (pour info http://www.contrepoints.org/2011/10/08/49609-in-praise-of-commercial-culture)

  10. A vous de jouer… • Ecoute d’un document sonore (liste slide suivante) en groupe de 2-3 • A synthétiser en 1-2 pages • A me remettre avant demain soir Valme Blanco, Campus Clermont

  11. L’art, reflet de la société • http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs_au_lycee/l_art_reflet_de_la_societe_yves_michaud.4275 • http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs_au_lycee/l_art_reflet_de_la_societe_jean_arrouye.3669 • http://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs_au_lycee/l_art_reflet_de_la_societe_esteban_buch.3222 Le chant – Vincent Delecroix: un philosophe examine notre société où l’on chante moins, mais où la chanson est omniprésente. • http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=686118 Comment les livres peuvent ouvrir votre esprit • http://www.ted.com/talks/lang/fr/lisa_bu_how_books_can_open_your_mind.html L'art de demander • http://www.ted.com/talks/lang/fr/amanda_palmer_the_art_of_asking.html Soyez un artiste, tout de suite ! • http://www.ted.com/talks/lang/fr/young_ha_kim_be_an_artist_right_now.html Conférence fBS Forum des Nouveaux Monde « comment l’art change le monde » • The BRAIN  escale 1 – module 1 / conférence de Raphaelle Bidault-Waddington

  12. LA conférencièrE Fondatrice de La Petite Industrie de l’Image Sensorielle (http://www.piims.fr/), de la Raffinerie Poétique (http://raffinerie.free.fr/ )et du Laboratoire d’Ingénierie d’Idées (LIID) (http://www.liid.fr/) , Raphaelle Bidault-Waddington a gagné en 2013 la Bourse « Paris 2030 », destinée à soutenir des recherches multi-disciplinaires sur le futur de Paris. Passionnée par les enjeux urbains et membre du « New Club of Paris », un réseau d’experts internationaux en innovation, elle expérimente régulièrement de nouvelles méthodes pour créer des visions prospectives, elle nous partagera sa vision d’un art au service de la transformation du quotidien.