slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Nouvelles technologies de l’énergie Christian Ngô ECRIN et CEA PowerPoint Presentation
Download Presentation
Nouvelles technologies de l’énergie Christian Ngô ECRIN et CEA

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 34

Nouvelles technologies de l’énergie Christian Ngô ECRIN et CEA - PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on

Nouvelles technologies de l’énergie Christian Ngô ECRIN et CEA. ngo@ecrin.asso.fr. www.ecrin.asso.fr . Pour en savoir plus L’énergie : ressources, technologies et environnement ; C.Ngô, Dunod 2002 Déchets et pollution : impact sur l’environnement et la santé C.Ngô et A.Régent, Dunod 2002

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Nouvelles technologies de l’énergie Christian Ngô ECRIN et CEA' - luka


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Nouvelles technologies de l’énergie

Christian Ngô

ECRIN et CEA

ngo@ecrin.asso.fr

www.ecrin.asso.fr

Pour en savoir plus

L’énergie : ressources, technologies et environnement ; C.Ngô, Dunod 2002

Déchets et pollution : impact sur l’environnement et la santé C.Ngô et A.Régent, Dunod 2002

Technologies du futur : enjeux de société, ECRIN, Omniscience 2005

slide2

Charbon

Pétrole

Gaz

Nucléaire ( 50 ans)

Énergies renouvelables ( 500 000 ans)

Hydraulique

Solaire (thermique, photovoltaïque)

Éolien

Biomasse (houille verte, déchets)

Géothermie

Sources d’énergie

Combustibles fossiles ( 200 ans)

La biomasse est renouvelable si l’on replante ce que l’on consomme

slide3

Un monde dominé par les combustibles fossiles

Consommation mondiale d’énergie primaire (2002)

10,4 Gtep (milliards de tep)

(Commerciale et non commerciale)

Le consommateur veut avoir de l’énergie quand il le veut et où il le veut

IFP Panorama 2005

slide4

Chaleur

3 Gtep

Transports

2 Gtep

Électricité

1 Gtep

Les principaux usages

Ordre de grandeur des usages de l’énergie dans le monde

Un secteur trop négligé

Énergie

primaire

10 Gtep

Énergie

finale

6 Gtep

Le problème le plus difficile à résoudre

De grosses pertes

  • Plus 2 problèmes :
  • L’effet de serre
  • La raréfaction du pétrole puis du gaz

Le problème le plus facile à résoudre

Source Observatoire de l’énergie

De B. Barré

slide5

Sources d’énergie

Utilisations possibles à échelle notable

slide6

Optimistes

vers 2030-2040

Pessimistes

vers 2010

Quand la production du pétrole « bon marché » déclinera-t-elle ?

Consommation de pétrole

En 2050 on exploitera sans doute la même quantité de pétrole qu’aujourd’hui ( 3,5 Gt) mais besoins 2 à 3 fois supérieurs

Plus problème des investissements et de la dépendance d’une région limitée du monde

slide7

La planète va manquer d’énergie

  • Scénario bas pour 2050 (P.R.Bauquis)  8 milliards d’habitants, 18 Gtep (< prévisions des économistes)
  • Il manquera  20% dans le bilan énergétique car la production de pétrole sera la même, en valeur absolue, que maintenant (en 2000, 40% pour 9 Gtep)
  • Les renouvelables ne pourront pas répondre à cette demande ni le nucléaire

 si 20% de nucléaire : 0,6 Gtep  4 Gtep. Soit 3,4 Gtep de centrales ou 2200 réacteurs nucléaires (44/an).

  • Avec les remplacements, il y faudrait en tout environ 3 000 réacteurs ou 15 millions d’éoliennes de 750 kW
  •  Le nucléaire est indispensable mais il ne pourra pas résoudre le problème seul
slide8

Cogénération Production de chaleur et d’électricité

Système standard : Électricité (~ 35%), Chaleur (~ 65%)

Cogénération (80-90%). On diminue la quantité de CO2 par kWh (thermique + électrique) produit

L’énergie la plus propre est celle que l’on ne consomme pas

Deux exemples

Veilles Télévision (80 W) pour 3h  240 Wh

veille (15W) pour 21h  315 Wh

Mise en veille  6 GW (niveau mondial)

slide9

Les combustibles fossiles

  • Le pétrole (électricité, chaleur, transports)
  • La meilleure forme d’énergie
  • Actuellement irremplaçable pour les transports
  • Dans 100 ans il y aura encore du pétrole (naturel ou technologique)
  • Pétrole non conventionnel (off-shore profond, sables asphaltiques, schistes bitumineux)
  • Le gaz (électricité, chaleur, transports)
  • Son gros intérêt : les turbines à cycle combiné (rendement > 50-60%)
  • Après le pic du pétrole, celui du gaz
  • GTL
  • Le charbon (électricité, chaleur)
  • Le plus polluant, plusieurs centaines d’années de réserves
  • CTL
  •  Le charbon est l’énergie de l’avenir
slide10

La séquestration du CO2

  • Tous les combustibles fossiles émettent du gaz carbonique (CH4<CH2<C).
  • L’Homme émet deux fois plus de CO2 que ce que la planète peut absorber
  • La séquestration
  • Ne peut être utilisée que dans des installations centralisées
  • Avec de nouvelles technologies (O2 pur, etc.)
  • Forte perte de rendement ( 15-25%)
  • Les problèmes de sûreté du stockage
  • La séquestration ne pourra résoudre qu’une faible part du problème des émissions de gaz à effet de serre
slide11

L’énergie nucléaire (électricité)

  • Électricité peu chère dont le prix est stable dans le temps (à l’échelle de 40-60 ans)
  • Ne contribue pas à accroître l’effet de serre
  • Mais les réserves sont limitées ( 100 ans)
  • Une énergie concentrée (les déchets aussi)
  • Si le prix de l’U est multiplié par 10, le prix du kWh augmente de moins de 40%
  • Pour le gaz,  70% du prix du kWh vient du prix du gaz. Un facteur 10 prix du kWh  7
  • Si la France avait choisi le pétrole au lieu du nucléaire 800€/français et par an en devises

Futur  réacteurs à neutrons les rapides (1 an d’uranium pour les REP actuels = plus de 150 ans de fonctionnement avec les rapides) et haute température. Horizon 2050-2100. Réserves pour des dizaines de milliers d’années

slide12

Les énergies renouvelables

Exploitées depuis que l’homme maîtrise le feu

  • Une production électrique dominée par l’hydraulique
  • Une production de chaleur dominée par la biomasse
  • Il faut utiliser les énergies pour diminuer la consommation de combustibles fossiles mais pas pour les remplacer
  • Il n’y a pas que la technologie. L’éducation et la formation jouent un rôle important
  • Intermittentes et diluées, souvent trop chères
  • Comment pallier à ces inconvénients ?
slide14

L’hydraulique

  • Hydraulique  pratiquement complètement exploitée en France
  • Petit hydraulique (<10 MW) 

encore des possibilités (1 GW) 0,04€/kWh

slide15

L’énergie des mers

Énergie des vagues

Puissance moyenne côte atlantique : 45 kW/m

Énergie dissipée côtes métropole : 417 TWh/an

  • Investissement  1500 à 3000 €/MW
  • Coût  50 à 100 €/MWh

Énergie des courants de marée(>2m/s)

Énergie disponible : 10 MW/km² de chenal équipé

  • Coût  30 à 60 €/MWh

Énergie thermique des mers

  • Très cher mais localement moins que l’énergie importée

Ref : Projet « énergie des mers d’ECRIN-Énergie

slide16

Les centrales solaires

On concentre l’énergie du soleil (T>1000°C)  électricité

Le solaire photovoltaïque

Très cher pour le connecté réseau

(0,45 €/kWh >10 fois le prix du kWh conventionnel)

Rentable en autonome dans les pays en voie de développement (1,5 €/kWh)

Technologie actuelle : beaucoup d’énergie pour fabriquer les cellules (4-5 ans de fonctionnement pour récupérer l’énergie)

le stockage de l’énergie (environ 48% du prix de l’installation au bout de 20 ans)

Électricité et solaire

slide17

L’éolien

  • L’éolien
  • 2 à 3 fois plus cher que le kWh standard
  • Allemagne 2003 14,345 GW installés18,6 TWh (15%)
  • L’éolien nécessite une centrale thermique en complément lorsqu’il n’y a pas de vent  émission de gaz à effet de serre
  • Le Danemark pollue moins, la France polluerait plus
  • L’éolien offshore

6 MW/km² de ferme offshore, 20 millions kWh/an par km²

    • Investissement  1500 à 2500 €/MW, voire 3000 €/MW
    • Coût  70 à 100 €/MWh mais futur (?)  40 à 60 €/MWh

Ref : Projet « énergie des mers d’ECRIN-Énergie

Potentiel techniquement exploitable en France

30 GW soit 66 TWh /an sur zones terrestres

+ éolien en mer (90 TWh/an)(source Ademe)

slide18

La géothermie

Origine : radioactivité terrestre

  • Un gros potentiel à long terme

99 % de la planète a une température > à 200°C

Pour produire de l’électricté il faut des hautes températures

  • Production mondiale 2000  47,3 TWh
  • Exploitable à court terme en France  3 TWh/an
  • Perspectives : Roches chaudes fracturées. Première estimation du potentiel européen : 900 TWh/an

(Source ADEME)

slide19

La biomasse

  • La plante permet de stocker l’énergie solaire tout en consommant du CO2.
  • Faible rendement énergétique(1% zones tempérées)
  • Le bois1/3 moins énergétique que le pétrole
  • La biomasse inclut les déchets
  • Électricité (monde)  199 TWh en 2003

Dans le monde, 1,2% de la production électrique.

3 fois plus que l’éolien, 4 fois plus que la géothermie et 70 fois plus que le solaire.

  • En France 0,6% de la production d’électricité ou 5,1% de la production d’électricité renouvelable
  • La production d’électricité n’est pas l’usage le plus intéressant de la biomasse (quantités limitée sur la planète)
slide20

Si stockage domestique, surcoût  0,15€/kWh

Le stockage de l ’énergie

le point faible de la filière électrique

Pile LR6  quelques centaines d’€ le kWh

Une pile peut nécessiter, pour la fabriquer, jusqu’à 150 fois l’énergie que l’on va récupérer

slide22

Le solaire thermique

Solaire Passif : usage direct du rayonnement (chauffage, éclairage naturel)

Solaire Actif : Chauffage eau sanitaire, planchers chauffants

Productivité : de 350 kWh/m2 an à 800 kWh/m2/an en France

Couverture des besoins thermiques : 40 à 70 %

slide23

Les énergies renouvelables

La biomasse

La plante permet de stocker l’énergie solaire tout en consommant du CO2.

Faible rendement énergétique(1% zones tempérées)

Le bois1/3 moins énergétique que le pétrole

1 centrale nucléaire de 1GWe = plus de 2500 km2 de forêts

Biocarburants

2 à 3 fois plus chers que le pétrole. Rouler ou manger

(1 litre de pétrole pour faire 2 litres d’ester de colza)

Déchets

Déchets organiques très utilisés dans le monde (fiente de volaille, excréments de porcs…)

slide24

La géothermie

  • 0,06 W/m2 soit 3500 fois moins que le flux solaire.
  • Gradient géothermique = 3,3°C par 100m
  • Mais il existe des zones favorisées
  • France : 150.000 tep (160.000 équivalents logement)
  • Puissance thermique installée : 337 MWth
  • Gisement exploitable : 200 Mtep (coût du MWh thermique [12 € (Bassin parisien)] (Source ADEME)
  •  Développement de pompes à chaleur
slide25

Biomasse (dont déchets)

13 % de la consommation mondiale d’énergie (chauffage, cuisson)

France : 9 Mtep

7 millions de foyers (parc médiocre)

Environ 1400 chaufferies pour l’industrie, le tertiaire et l’habitat collectif (bonne qualité du parc)

Potentiel encore valorisable : 3 à 5 Mtep

Déchets

Déchets organiques très utilisés dans le monde (fiente de volaille, excréments de porcs…)

Source : J.L.Bal ADEME

slide26

Mieux valoriser la chaleur perdue (basse température)

La pompes à chaleur

Un amplificateur d’énergie

Coefficient de performance

Q= rapport entre la chaleur fournie et l’électricité consommée

Typiquement de l’ordre de 3-4

Source froide

Air (marche jusqu’à -15°C)

Eau

Sol

  • Stockholm qui utilise la mer Baltique
  • Tokyo qui utilise les eaux usées

La pompe à chaleur réversible

Chaud l’hiver, froid l’été

slide28

Les transports routiers

Toutes les émissions ont fortement diminuées sauf celles de CO2

  • Améliorations
  • Moteurs conventionnels
  • Carburants conventionnels
  • Moteurs alternatifs
  • Carburants alternatifs
  • Moteurs et carburants sont indissociables

Auto oil 2000

Lutter contre l’augmentation de l’effet de serre et anticiper un pétrole cher

slide29

Le pétrole est indispensable pour les transports

50 Mt = 1 700 Erika (30 000 t), 217 Amoco Cadiz (230 000 t)

En 1998, ordres de grandeur (France)

Transports terrestres  500109 kWh (500 TWh)

Aériens  60 TWh ; Maritimes  30 TWh

À comparer à la consommation d’électricité  450 TWh

À court et moyen terme

Véhicules hybrides (électrique-thermique)

(Il faudrait recharger des batteries par l’électricité)

À long terme

Hydrogène(piles à combustibles) ?

Comment produire le carburant, avec quelle énergie ?

Les transports routiers : le prochain défi

slide30

La biomasse

Biocarburants

Plus chers que le pétrole. Rouler ou manger

Les biocarburants : un amplificateur d’énergie

1l de pétrole  2 litres bioéthanol, 3 litres de diester

Les carburants de synthèse

BTL (Fischer Tropsch)

Avec apport d’énergie extérieur, cela revient à doubler la production par hectare

Un problème : la France exporte de l’essence et importe du diesel

slide31

Hydrogène + piles à combustible

  • Pour les transports il faudrait 
  • Électrolyse de l’eau  450 TWh
  • environ 60 réacteurs nucléaires (1000 MWe)
  • ou 180 000 éoliennes (1,5 MW)

Hydrogène et transports

Ce n’est pas pour demain

Piles à combustible

Transport de masse : encore de nombreux problèmes Prix (7500 €/kW  < 45€/kW)

Catalyseur (pour les véhicules il faut 280 fois la production annuelle de Pt), etc.

Pas assez fiable

Essence à partir du charbon  40$/baril

slide32

Le véhicule hybride

Le plus probable à moyen terme

Un scénario hybride

Possible

(C.Ngô, L’énergie, Dunod, 2000)

Production d’électricité actuelle : 72g de CO2/kWh

50 Mtep pour les transport (25% de notre énergie)

Véhicule hybride avec batterie rechargeable

30% de son énergie électrique pourrait provenir du réseau

20% de l’énergie du moteur thermique pourrait venir des biocarburants

Au total économie de 50% de l’énergie et de 50% des émissions de CO2

Avec environ une dizaine de réacteurs nucléaires supplémentaires on satisfait la pointe et on alimente les transports  gain en CO2 pour la production d’électricité

slide33

Faire des économies

En utilisant la technologie et l’éducation

Trouver le meilleur panachage énergétique

Il dépend de chaque pays, de la région

Utiliser toutes les sources d’énergies

Ce sera nécessaire pour satisfaire les besoins (déclin du pétrole bon marché)

Changer sa manière de consommer l’énergie

Nous ne pouvons pas continuer avec le même modèle de consommation

La recherche est importante

Dans tous les domaines

Conclusion

slide34

Le manque d’énergie a contribué à faire disparaître des civilisations

Les sumériens (abattage des forêt)

La surface boisée du Liban est passée de 90% à moins de 7% en 1500 ans  diminution de 80% des précipitations  désert

Les Grecs

La fabrication du bronze consommait beaucoup de bois abattage des forêts  conséquences sur les sols et l’agriculture schéma identique à celui des Sumériens

Les romains(plus de bois, déclin de la fertilité des sols)

● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Et nous ? Sauront–nous mieux gérer l’épuisement des combustibles fossiles ?

http://generationsfutures.chez.tiscali.fr/obj_fossile/histoireenergie.htm