slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Chapitre 2 - Le défi de la subsistance : comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ? PowerPoint Presentation
Download Presentation
Chapitre 2 - Le défi de la subsistance : comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 83

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance : comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ? - PowerPoint PPT Presentation


  • 146 Views
  • Uploaded on

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance : comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?. Chapitre 2 - Le défi de la subsistance : comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Chapitre 2 - Le défi de la subsistance : comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?' - lotus


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

slide2

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

I. Manger ! Comment nourrir une humanité toujours plus nombreuse sans compromettre l’environnement ?

slide3

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

I. Manger ! Comment nourrir une humanité toujours plus nombreuse sans compromettre l’environnement ?

1) Un cas exemplaire : croissance démographique et production alimentaire en Chine

slide4

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

  • I. Manger ! Comment nourrir une humanité toujours plus nombreuse sans compromettre l’environnement ?
  • 1) Un cas exemplaire : croissance démographique et production alimentaire en Chine
  • Qqrq d’introduction…: la Chine, s’est 1,3 milliard d’hab (+300000/an) ! Pays le plus peuplé au monde, l’un des plus grands (21 fois la France) mais qui ne dispose pas d’une grande SAU (4 fois la France seulement)
  • Qst°: cmt la Chine fait-elle pour nourrir sa pop° ?
  • Polycopié
slide6

Construisez les 2 courbes de la natalité et de la mortalité dans le graphique suivant, puis identifiez 3 phases dans le graphique.

Datez chacune de ces phases et décrivez la situation dans chacune d’elle…

45‰ _

40‰ _

35‰ _

30‰ _

25‰ _

20‰ _

15‰ _

10‰ _

5‰ _

1970

1980

1850

1900

1950

1960

1990

2000

1750

1800

slide7

Depuis que la Chine est entrée en TD, comment ont évolué les productions nationales de…

Riz :

Blé et maïs :

Quel bilan peut-on faire au sujet de l’agriculture chinoise ?

slide8

De là, une question : comment la Chine est-elle parvenue à développer autant son agriculture afin de nourrir sa population ?

  • Questions :
  • Quels sont les différents problèmes auxquels est confrontée l’agriculture chinoise ?
  • Comment l’agriculture chinoise est-elle globalement parvenue à surmonter ces problèmes ?
  • Cette réussite n’est toutefois que partielle : pourquoi ?
slide9

La Chine est donc obligée d’importer une part importante des produits agricoles dont elle a besoin pour nourrir sa population

Manuel, doc 1 page 77

Qui fournit la Chine ? Quelle remarque pouvez-vous faire sur ces pays ?

Quel problème cela pose-t-il aux autorités chinoises ?

slide10

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

I. Manger ! Comment nourrir une humanité toujours plus nombreuse sans compromettre l’environnement ?

1) Un cas exemplaire : croissance démographique et production alimentaire en Chine

2) Nourrir les hommes

Le cas de la Chine est assez emblématique de la situation internationale que l’on peut résumer sous forme cartographique :

slide11

a. L’augmentation de la population mondiale depuis la 2GM

Pop° mondiale : 2,5 milliards hab en 1950 → 6,8 milliards aujourd’hui (x 2,7)… → 9 milliards en 2050 ! Cette augmentation considérable résulte pour l’essentiel du phénomène de TD

slide15

Observez la carte : à quoi correspond grosso modo la limite entre les pays sortis de la TD et ceux en cours de sortie ?

slide17

b. l’augmentation de la production agricole est réelle… mais cache des disparités importantes dans l’accès à l’alimentation

  • La pro° agricole a bcp ↑ dps 50 ans (x 2,5)… Mais rythmes différents selon les pays :
    • Révolution verte en Asie (agriculture intensive qui sélectionne les semences et pratique l’irrigation → ↑ rendements)
    • Progrès + limités en Afrique (améliorations techniques + simples, réalisable à petite échelle sans changer en profondeur le système agricole
slide18

b. l’augmentation de la production agricole est réelle… mais cache des disparités importantes dans l’accès à l’alimentation

    • La sous-nutrition (quantité alimentaire insuffisante : < 2300 ca/jr/perso) a reculé depuis 30 ans : 1/3 de la pop° en 1970→ 1/5 aujourd’hui cad 150 millions de personnes. PRB : avec la crise, le phénomène de sous-nutrition a tendance à augmenter de nouveau : il touchait 800 millions de perso il y a 5 ans… Ils sont plus de 900 millions aujourd’hui
slide20

Régions où les populations ne disposent pas du minimum alimentaire quotidien (2300 ca/jr/hab)

slide22

Bilan et transition

Paradoxe : la pro° agricole nourrit mieux une pop° plus nombreuse…

Alors que les surfaces cultivées ont baissé !

Si ces terres étaient encore cultivées, on pourrait nourrir toute la population planétaire

Pourquoi n’est-ce pas le cas ?

La réponse passe par les différents types de systèmes agricoles

slide23

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

I. Manger ! Comment nourrir une humanité toujours plus nombreuse sans compromettre l’environnement ?

1) Un cas exemplaire : croissance démographique et production alimentaire en Chine

2) Nourrir les hommes

3) Différents types d’agricultures aux résultats inégaux et impacts variés sur l’environnement

slide24

a. Les agricultures commerciales des pays du Nord

  • Vidéo 1 (0’0’ à 06’30’)
  • Il y a un siècle, avec quels outils travaillaient les agriculteurs en France ?
  • Quel était le but de leur production ?
  • En quoi l’agriculture participait-elle de la culture nationale ?
  • Quelles grandes innovations ont transformé l’agriculture traditionnelle ? Quelles différences fondamentales ont-elles entraînées ?
slide25

a. Les agricultures commerciales des pays du Nord (suite)

  • Vidéo 1 (06’30’ à 09’30)
  • Comment travaillent les agriculteurs français aujourd’hui ? Quelles techniques mettent-ils en œuvre ?
  • D’après vous, à quoi est destinée leur production ?
  • D’après vous, quels problèmes entraînent ce type d’agriculture ?
slide26

a. Les agricultures commerciales des pays du Nord (suite)

  • Bilan :
  • Les pays du Nord ont développé, depuis un demi siècle, une agriculture doublement qualifiée d’intensive et de commerciale
      • Intensive (ou productiviste : voir manuel p. 76) = …
      • Commerciale = …
slide27

a. Les agricultures commerciales des pays du Nord (suite)

  • Bilan :
  • Les pays du Nord ont développé, depuis un demi siècle, une agriculture doublement qualifiée d’intensive et de commerciale
      • Intensive (ou productiviste : voir manuel p. 76) = …
      • Commerciale = …
  • cette agriculture repose sur le fonctionnement d’une filière agroalimentaire extrêmement organisée, qui associe plusieurs intervenants :

Fournisseurs de semences améliorées (OGM…)

Entreprises de transformat° des produits bruts

Commercialisat° (grande distribution, exportation vers l’étranger)

Entreprises de collecte des productions

Travail des agriculteurs

Fournisseurs de produits chimiques (engrais, pesticides…)

slide28

a. Les agricultures commerciales des pays du Nord (suite)

  • Bilan :
  • Les pays du Nord ont développé, depuis un demi siècle, une agriculture doublement qualifiée d’intensive et de commerciale
      • Intensive (ou productiviste : voir manuel p. 76) = …
      • Commerciale = …
  • cette agriculture repose sur le fonctionnement d’une filière agroalimentaire extrêmement organisée, qui associe plusieurs intervenants :

Fournisseurs de semences améliorées (OGM…)

Entreprises de transformat° des produits bruts

Commercialisat° (grande distribution, exportation vers l’étranger)

Entreprises de collecte des productions

Travail des agriculteurs

Fournisseurs de produits chimiques (engrais, pesticides…)

  • Certaines sociétés (ex. Cargill-Monsanto aux EU) maîtrisent toute la chaînes de cet agro-business
slide29

a. Les agricultures commerciales des pays du Nord (suite)

  • Bilan :
  • Les pays du Nord ont développé, depuis un demi siècle, une agriculture doublement qualifiée d’intensive et de commerciale
      • Intensive (ou productiviste : voir manuel p. 76) = …
      • Commerciale = …
  • cette agriculture repose sur le fonctionnement d’une filière agroalimentaire extrêmement organisée, qui associe plusieurs intervenants
  • certaines sociétés (ex. Cargill-Monsanto aux EU) maîtrisent toute la chaînes de cet agro-business
  • Ce type d’agriculture présente nombre d’effets nocifs : pollution des sols et des nappes phréatiques par les pesticides et les engrais, contamination par les OGM…
slide30

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Vidéo 2 (9’40’ à 15’)
  • Décrivez l’organisation traditionnelle de la culture du maïs au Mexique (modalités de production ? Utilisation des productions ? Rendements ? Problèmes ?)
slide31

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Vidéo 2 (9’40’ à 15’)
  • Décrivez l’organisation traditionnelle de la culture du maïs au Mexique (modalités de production ? Utilisation des productions ? Rendements ? Problèmes ?)
slide32

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Vidéo 2 (15’ à 19’40’)
  • Comment les Mexicains améliorent-ils leurs productions de maïs ?
  • A quoi ou à qui est destiné de maïs ?
  • A quel problème fondamental se heurtent aujourd’hui les producteurs mexicains de maïs ?
slide33

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
slide34

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
slide35

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :
slide36

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :

Peu de surplus qui peuvent être vendus

slide37

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :

Peu de surplus qui peuvent être vendus

Peu de profits commerciaux

slide38

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :

Peu de surplus qui peuvent être vendus

Peu de profits commerciaux

Peu de réserves monétaires

slide39

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :

Peu de surplus qui peuvent être vendus

Peu de profits commerciaux

Peu de réserves monétaires

Peu d’investissement (en matériel…)

slide40

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :

Peu de surplus qui peuvent être vendus

Peu de profits commerciaux

Pas/peu d’augmentation des rendements

Peu de réserves monétaires

Peu d’investissement (en matériel…)

slide41

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :
  • Les pays du Sud tentent donc de développer des agricultures qui s’inspirent des pratiques agricoles du Nord : agriculture intensive et commerciale (cf. les révolutions vertes). Ces solutions posent un gros problème : elles placent les pays du Sud en concurrence avec ceux du Nord, face auxquels ils sont souvent désarmés…
slide42

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :
  • Les pays du Sud tentent donc de développer des agricultures qui s’inspirent des pratiques agricoles du Nord : agriculture intensive et commerciale (cf. les révolutions vertes). Ces solutions posent un gros problème : elles placent les pays du Sud en concurrence avec ceux du Nord, face auxquels ils sont souvent désarmés…
  • Quelques réussites toutefois : Brésil (Soja, Café, Jus de fruit…)
slide43

b. Les agricultures des pays du Sud : entre tradition et modernité

  • Bilan :
  • Les pays du Sud sont encore très marqués par des pratiques agricoles traditionnelles qui ont pour but la satisfaction directe des besoins des agriculteurs : on parle d’agriculture vivrière extensive. Elle repose :
      • sur un équipement sommaire :
      • sur des pratiques parfois nocives :
      • sur des rendements très limités :
  • Ce type d’agriculture est un frein pour le développement des pays concernés :
  • Les pays du Sud tentent donc de développer des agricultures qui s’inspirent des pratiques agricoles du Nord : agriculture intensive et commerciale (cf. les révolutions vertes). Ces solutions posent un gros problème : elles placent les pays du Sud en concurrence avec ceux du Nord, face auxquels ils sont souvent désarmés…
  • Quelques réussites toutefois : Brésil (Soja, Café, Jus de fruit…)
  • Croquis de bilan :
slide48

Union

européenne

Etats-Unis

Canada

Australie

Brésil / Argentine

Principales puissances agricoles

slide49

Union

européenne

Etats-Unis

Canada

Australie

Brésil / Argentine

Bilan : la carte montre les contrastes agricoles dans les pays du Sud, certains pays parvenant à s’imposer sur le marché mondial

slide50

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

II. Boire ! Quels sont les enjeux actuels face à la question des ressources en eau ?

slide51

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

II. Boire ! Quels sont les enjeux actuels face à la question des ressources en eau ?

1) L’eau, une ressource disputée au Moyen-Orient : une étude de cas

slide52

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

II. Boire ! Quels sont les enjeux actuels face à la question des ressources en eau ?

1) L’eau, une ressource disputée au Moyen-Orient : une étude de cas

slide53

Comment définir géographiquement le Moyen-Orient ?

Quels sont les pays considérés ?

A quoi est associée, pour vous, cette régions ?

slide55

a. l’eau au MO, une ressource rare ?

L’eau est bien présente au MO, sous différentes formes :

slide56

a. l’eau au MO, une ressource rare ?

  • L’eau est bien présente au MO, sous différentes formes :
  • Pluies au Nord de la zone (Turquie…), même si celle-ci est globalement marquée par son aridité (isohyète < 300 mm / an)
slide57

a. l’eau au MO, une ressource rare ?

  • L’eau est bien présente au MO, sous différentes formes :
  • Pluies au Nord de la zone (Turquie…), même si celle-ci est globalement marquée par son aridité (isohyète < 300 mm / an)
  • Aquifères : nappes d’eau souterraine (qui ne se renouvelle pas, à la différence des nappes phréatiques). Elles sont immenses !
slide58

a. l’eau au MO, une ressource rare ?

  • L’eau est bien présente au MO, sous différentes formes :
  • Pluies au Nord de la zone (Turquie…), même si celle-ci est globalement marquée par son aridité (isohyète < 300 mm / an)
  • Aquifères : nappes d’eau souterraine (qui ne se renouvelle pas, à la différence des nappes phréatiques). Elles sont immenses !
  • Eau de mer… à dessaler
slide59

a. l’eau au MO, une ressource rare ?

  • L’eau est bien présente au MO, sous différentes formes :
  • Pluies au Nord de la zone (Turquie…), même si celle-ci est globalement marquée par son aridité (isohyète < 300 mm / an)
  • Aquifères : nappes d’eau souterraine (qui ne se renouvelle pas, à la différence des nappes phréatiques). Elles sont immenses !
  • Eau de mer… à dessaler
  • Eau fluviale, en particulier des 3 grands fleuves de la zone : Nil, Tigre, Euphrate
slide60

a. l’eau au MO, une ressource rare ?

  • L’eau est bien présente au MO, sous différentes formes :
  • Pluies au Nord de la zone (Turquie…), même si celle-ci est globalement marquée par son aridité (isohyète < 300 mm / an)
  • Aquifères : nappes d’eau souterraine (qui ne se renouvelle pas, à la différence des nappes phréatiques). Elles sont immenses !
  • Eau de mer… à dessaler
  • Eau fluviale, en particulier des 3 grands fleuves de la zone : Nil, Tigre, Euphrate
  • Bilan : il y a donc bien de l’eau au MO, mais cette eau pose des problèmes…
slide61

1er problème

Ou sont essentiellement localisés les populations libyennes ?

Ou sont essentiellement localisés les ressources en eau en Libye ?

Quel problème se pose ? Comment le résoudre ?

slide62

b. L’eau, une ressource parfois peu accessible, qui nécessite de gros travaux d’aménagements

1er problème : la localisation des ressources en eau n’est pas toujours adaptée à la localisation des population. Il faut donc canaliser et déplacer l’eau vers les zones de consommation

Ex. La « Grande Rivière Artificielle » libyenne.(ce projet est encore un chantier mais déjà un demi million de m3 d’eau coule chaque jour dans 2 énormes pipeline souterrains qui relient les zones de forage aux zones de consommation. Il y aurait 350 années d’utilisation compte tenu des pompages actuels…)

slide63

2e problème

Observez le débit annuel du Nil : que constatez vous ?

Par quel problème cela se traduit-il en terme agricole ?

Comment résoudre ce problème ?

slide64

2e problème : le débit des fleuves n’est pas régulier (période de crue et d’étiage) et est souvent mal adapté au calendrier agricole (période de crue en hiver…). Solution : régulariser le débit grâce à des barrages

Ex. Le « barrage d’Assouan» en Egypte : le barrage stoppe le cours du Nil, et permet d’alimenter un lac réservoir (le Lac Nasser) dans lequel on peu puiser l’eau selon les besoins(Le barrage date de 1954: long de 3,6 km, haut de 111m, le barrage permet le stockage de 162 milliards de m3 (Lac Nasser)… La réalisation du barrage répond à 3 objectifs: améliorer la navigation sur le Nil, produire 10 milliards de KWh d’électricité et développer l’irrigation et assurer sa pérennité)

slide65

3e problème : l’eau est souvent stockée en profondeur, ce qui nécessite des forages profonds… une fois arrivée en surface, l’eau est en outre soumise à une forte évaporation

Ex. Les périmètres d’irrigation en Arabie Saoudite(de 1980 à 1990 les superficies agricoles sont passées de 150000 ha à 2000000 d’ha… L’Arabie est même devenue exportatrice de blé en 1985 ! Elle consomme 8 milliards de m3 /an… or ces ressources ne sont pas renouvelables…)

slide66

c. Les aménagements hydrauliques ont aussi des csq politiques importantes

  • Manuel, doc 3 et 4 page 115
  • Décrivez les vallées de l’Euphrate et du Tigre, de la source à l’embouchure : tracé, direction d’écoulement, relief, précipitations
  • Classez les états traversés par ces fleuves par ordre d’importance de leur besoin en eau
  • Classez les états traversés par ces fleuves par ordre d’importance des aménagements hydrauliques
  • Lisez enfin le doc 4 page 115 : quel problème majeur pose la construction de ces aménagements ? Quelle en est la principale conséquence politique ?
slide67

c. Les aménagements hydrauliques ont aussi des csq politiques importantes

Ces aménagements ont aussi un impact politique : ils avivent les tensions… dans une région déjà marquée par des conflits importants…

slide68

c. Les aménagements hydrauliques ont aussi des csq politiques importantes

  • Bilan
  • Prb: les aménagements de barrages suscitent des tensions entre les pays car les aménagements des uns retiennent de l’eau aux dépens des autres
    • ex) c’est le cas le long du Tigre et de l’Euphrate, où la Turquie est montrée du doigts par ses voisins (Syrie et surtout Irak)
    • ex) autre problème : en Palestine…
slide69

ex) en Palestine : les territoires occupés par Israël aux dépens des Palestiniens sont riches en eau et alimentent l’agriculture israélienne. C’est une des raisons pour lesquelles Israël refuse de rendre ces territoires aux Palestiniens (qu’ils ont conquis en 1967)

slide70

Chapitre 2 - Le défi de la subsistance :

comment alimenter une population mondiale en constante augmentation ?

II. Boire ! Quels sont les enjeux actuels face à la question des ressources en eau ?

2) L’eau, un enjeu mondial

slide71

a. L’eau, une ressource abondante mais inégalement répartie

Les problèmes mis en lumière au MO se retrouve à l’échelle mondiale. A l’échelle planétaire l’eau pose divers problèmes :

slide72

a. L’eau, une ressource abondante mais inégalement répartie

  • Les problèmes mis en lumière au MO se retrouve à l’échelle mondiale. A l’échelle planétaire l’eau pose divers problèmes :
    • Ressource abondante : l’hydrosphère cad la quantité globale d’eau sur terre représente 1,4 million de km 3. C’est colossal... Prb : à peine 3% de cette eau est douce. Cf. doc 1 page 103
slide73

a. L’eau, une ressource abondante mais inégalement répartie

  • Les problèmes mis en lumière au MO se retrouve à l’échelle mondiale. A l’échelle planétaire l’eau pose divers problèmes :
    • Ressource abondante : l’hydrosphère cad la quantité globale d’eau sur terre représente 1,4 million de km 3. C’est colossal... Prb : à peine 3% de cette eau est douce. Cf. doc 1 page 103
    • Et seulement 1% de cette eau circule dans l’atmosphère et retombe sur terre : c’est le cycle de l’eau. Prb : ce cycle est très inégal selon les domaines climatiques : les disponibilités en eau sont donc très différentes selon les lieux. Cf. doc 1 et 2 page 96 et croquis qui suit
slide75

b. La consommation en eau

  • Doc 3 page 103
  • Comment a évolué la consommation globale en eau depuis une siècle ?
  • Pourquoi ?
  • Quel type de consommation a le plus augmenté ? Pourquoi ?
slide76

b. La consommation en eau

Bilan : l’eau constitue un enjeu majeur car non seulement elle est mal répartie (certainement régions sont en situation de pénurie), mais en plus les besoins augmentent fortement… la csq est inévitable : augmentation des tensions liées à l’eau

Croquis

slide78

L’eau, en enjeu majeur du monde contemporain

Régions marquées par des précipitations faibles, voire insuffisantes (moins de 500 mm/an)

slide79

L’eau, en enjeu majeur du monde contemporain

Régions marquées par des précipitations annuelles moyennes (entre 500 et 1000 mm/an)

slide80

L’eau, en enjeu majeur du monde contemporain

Régions marquées par des précipitations annuelles fortes voire très fortes (plus de1000 mm/an)

slide81

L’eau, en enjeu majeur du monde contemporain

Régions marquées par des précipitations annuelles fortes voire très fortes (plus de1000 mm/an)

slide82

L’eau, en enjeu majeur du monde contemporain

Euphrate

Jourdain

Mekong

Indus

Colorado

Gange

Nil

Amazone

Zones de tension liées à un manque d’eau ou à une concurrence accrues entre des pays

slide83

L’eau, en enjeu majeur du monde contemporain

Euphrate

Jourdain

Mekong

Indus

Colorado

Gange

Nil

Amazone

Limite nord-Sud