Comment valoriser et faciliter la d marche epp des m decins r flexions en m decine vasculaire
Download
1 / 13

- PowerPoint PPT Presentation


  • 69 Views
  • Uploaded on

Comment valoriser et faciliter la démarche EPP des médecins ? Réflexions en médecine vasculaire. Bruno TRIBOUT Médecine vasculaire. Thrombo-embolie veineuse : Constat de santé publique. Incidence : 1/1000 population générale 4 ème cause mortalité : IDM, AVC, cancers

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '' - lorne


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Comment valoriser et faciliter la d marche epp des m decins r flexions en m decine vasculaire

Comment valoriser et faciliter la démarche EPP des médecins ?Réflexions en médecine vasculaire

Bruno TRIBOUT

Médecine vasculaire


Thrombo embolie veineuse constat de sant publique
Thrombo-embolie veineuse : Constat de santé publique médecins ?

  • Incidence : 1/1000 population générale

  • 4ème cause mortalité : IDM, AVC, cancers

  • 1ère ou 2ème cause ré-hospitalisation

    Infection nosocomiale

  • 1ère ou 2ème cause mortalité maternelle :

    Hémorragie délivrance

  • Décision Réduction 15% mortalité par EP (2004)

  • Tranversalité de la pathologie


Pr vention thrombo embolie veineuse
Prévention médecins ?thrombo-embolie veineuse

  • Bas de contention :

    • efficace mais applicabilité ? (ex : port 24h/24)

      Audit clinique ciblé avec soignants

  • Héparines :

    • 2ème ou 3ème dépense hôpitaux puis “gratuit“

    • Mésusage croissant :  présence industriels

    • Surveillance biologique insuffisante

    • Méconnaissance du risque accident iatrogène


Al as th rapeutique gravissime thrombose induite par h parine 1
Aléas thérapeutique gravissime médecins ?Thrombose induite par héparine (1)

Pronostic à 30 jours

  • Historique (jusqu’en 1984)

    • résolution 34 %

    • amputation 21 %

    • mortalité 29 %

  • Malgré prise en charge efficace

    • décès 10 %

    • amputation 6 %

    • nouvelle thrombose

      artérielle ou veineuse 11 %

      Prise en charge multidisciplinaire

      Chemin clinique


Al as th rapeutique gravissime thrombose induite par h parine 2
Aléas thérapeutique gravissime médecins ?Thrombose induite par héparine (2)

Risque incompressible selon discipline

  • Chirurgie cardiaque 1%

  • Chirurgie orthopédique 0,6%

    Maîtrise statistique (déclaration)

    Et pourtant déni, retard diagnostique,

    invention industrie…

    Revue mortalité-morbidité


Al as th rapeutique gravissime thrombose induite par h parine 3
Aléas thérapeutique gravissime médecins ?Thrombose induite par héparine (3)

  • Dépistage : cinétique des plaquettes

    au cours du parcours de soins

  • Délai survenue : 14 j traitement

  • Cassure de la courbe

    Audit clinique ciblé

    Logiciel adapté en biologie

    Chute 50%


Traitement anticoagulant oral constat de sant publique
Traitement anticoagulant oral: médecins ?Constat de santé publique

  • 1% population sous AVK

  • ♀ âgée fibrillation auriculaire

  • 5 à 6% hémorragies graves/année

  • 0,65% mortalité/année


Traitement anticoagulant oral
Traitement anticoagulant oral médecins ?

  • Clinique d’anticoagulation sauf en France ?

  • Vécu , pratique quotidienne AVK

    • Généraliste  30 patientes  Spécialiste

    • Initiateur AVK  Suiveur AVK

    • Bureau des statistiques personnelles

      Revue mortalité-morbidité Maîtrise statistique

  • Absence des industriels : raticides

  • Implication du patient dans le suivi ?

    • Education thérapeutique


Traitement anticoagulant oral adaptation de la dose 1
Traitement anticoagulant oral médecins ?Adaptation de la dose (1)

  • Variabilité effet inter et intra-individuelle

  • Equilibre : hémorragie  thrombose

    40 % des patients de la vraie vie versus 60% essais

  • Déséquilibre :

    • observance,

    • interactions médicaments,

    • maladie intercurrente,

    • alimentation (vitamine K : légumes verts)

  • Surveillance biologique attentive


Traitement anticoagulant oral adaptation de la dose 2
Traitement anticoagulant oral médecins ?Adaptation de la dose (2)

  • Présentation des résultats biologiques

    • Habituelle : 1 résultat  résultat précédent

    • Idéale : pédagogique

Audit clinique ciblé

Logiciel adéquat

5

Effet

surdosage

3,5

3

2,6

2,5

2,4

2

sousdosage

1,4

temps

Dose

6mg

4mg

6mg

2mg

5mg

Grippe


Traitement anticoagulant oral adaptation de la dose 3
Traitement anticoagulant oral médecins ?Adaptation de la dose (3)

  • AVK et alimentation : vitamine K légumes verts : chloroplaste

  • Popeye : fer et epinards

    Fiche de transparence AFSSAPS 2001

    • abats, carottes, foie, tomates

      Référentielerroné à remplacer

      Distortions prise en charge +++


Acte invasif programm et avk en pratique donc epp
Acte invasif programmé et AVK : médecins ?en pratique donc EPP

  • Recommandations – Consensus

  • Constat rétrospectif : analyse dossiers

  • Protocole – guide d’utilisation

    • groupe de travail multidisciplinaire

    • MP Guillaumont COMEDIMS

  • Evaluation à faire

     AUDIT CLINIQUE CIBLE


Traitement anticoagulant oral chemin clinique audit clinique
Traitement anticoagulant oral médecins ?Chemin clinique Audit clinique

Concept : Clinique d’anticoagulation

  • Pertinence indication AVK : thrombose

  • Evaluation risque : hémorragie

  • Rapport bénéfice/risque : niveau anticoagulation

  • Education thérapeutique : carnet

  • Suivi et évaluation : équilibre