LE BLAST - PowerPoint PPT Presentation

le blast n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LE BLAST PowerPoint Presentation
play fullscreen
1 / 21
LE BLAST
311 Views
Download Presentation
loren
Download Presentation

LE BLAST

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. LE BLAST • DEFINITION • LES DIFFERENTS BLASTS • MECANISME DE L ’EXPLOSION • FACTEURS DE GRAVITES • LES DIFFERENTES LESION SELON LE TYPE DE BLAST • CONDUITE A TENIR (C.A.T.)

  2. LE BLAST Définition : Initialement plutôt spécifique de la médecine militaire. Le blast doit aujourd ’hui être connu par le civil étant donné les risques d ’explosion auxquels sont exposées les populations. L ’effet de souffle, ou blast, est le phénomène qui explique l ’ensemble des lésions anatomiques et des syndromes cliniques présenté par un organisme vivant exposé à une modification brutale du niveau de pression consécutive à une explosion. Ces lésions sont souvent associées à d ’autres atteintes traumatiques.

  3. LE BLASTLES DIFFERENTS BLASTS • Le blast primaire : Il résulte directement de la variation brutale de la pression atmosphérique constituant l ’onde de choc.

  4. LE BLASTLES DIFFERENTS BLASTS • Le blast secondaire : Il est lie à la projection des objets présents dans l ’environnement, mis en mouvement par l ’onde de surpression (pierre, éclat de verre). Il peut aussi s ’agir de fragment placés délibérément au contact de la charge explosive. Ce mécanisme est à l ’origine de lésions « polycriblage ».

  5. LE BLASTLES DIFFERENTS BLASTS • Le blast tertiaire : Il est un traumatisme cinétique consécutif à la projection de la victime contre une structure environnante sous l ’effet de l ’onde de surpression.

  6. LE BLASTLES DIFFERENTS BLASTS Le blast quaternaire : Lésions associées comme les brûlures ou l ’inhalation de fumées d ’incendie. En outre, certain engins explosifs peuvent être conçus pour provoquer la dispersion de vapeurs toxiques ou de particules radioactives.

  7. LE BLASTMECANISME DE L ’EXPLOSION Toute explosion est à l ’origine d ’une libération brutale d ’énergie sous la formed ’un gaz à haute pression et à température élevée dont les l ’effets se traduisent par trois phénomènes physiques distincts, constitutif de l ’onde de choc. • une augmentation brutale de la pression (surpression). • une diminution secondaire de cette pression (dépression). • le déplacement d ’une grande masse de fluide au voisinage du lieu de l ’explosion.

  8. LE BLASTMECANISME DE L ’EXPLOSION Lorsque l ’explosion se produit, l énergie incidente de l ’onde de souffle se repartit en trois fractions d ’importance inégale : • une partie est réfléchie sur la surface du corps de la victime. • une partie est déviée dans sa direction de propagation par glissement. • la plus grande partie est absorbée (elle se propage alors à l intérieur de l ’organisme sous la forme d ’une onde de pression responsable des lésions).

  9. LE BLASTLES FACTEURS DE GRAVITES Ils dépendent de : • de la puissance de l ’engin explosif. • de la distance qui le sépare de la victime. • de la durée de l ’onde de choc. • de la réflexion de l ’onde de choc sur un obstacle (phénomène de réverbération). • si la victime est au contact direct de la zone de réflexion (surpression multipliée par deux) • la surface corporelle présentée à l ’onde de choc (sujet debout face à l ’explosion, lésions beaucoup plus graves et importantes, qu’un sujet couché).

  10. LE BLASTLES FACTEURS DE GRAVITES Enfin, l ’onde de choc possède des caractéristiques différentes selon qu’elle se propage dans un : • gaz (aérien). • liquide (mer). • solide (sol, pont de bateau).

  11. LE BLASTFACTEURS DE GRAVITES

  12. LE BLASTMECANISME DES LESIONS Les lésions qui accompagnent le blast sont consécutives à trois mécanismes qui sont, par ordre d ’importance décroissante : • phénomène d ’implosion : Il intéresse les gaz contenus dans les cavités closes ou semi-closes de l ’organisme. Ces volumes gazeux subissent une compression violente liée au passage de l ’onde de souffle. • Les différences d accélération : Elles sont à l ’origine de phénomènes d ’arrachement et de compression, responsables de ruptures de continuité, ainsi que des phénomènes d ’impactations des tissus durs dans les tissus mous voisins.

  13. LE BLASTMECANISME DES LESIONS • L ’effet de pulvérisation ou «spalling effect» : Il correspond à un phénomène de fragmentation de l ’interface entre des tissus de densité différente (phénomène de résonance consécutif à l ’onde de choc). Il est à l ’origine de l ’éclatement des parois des organes.

  14. LE BLAST AERIENLES DIFFERENTESLESIONS Les lésions pulmonaires : Elles sont les plus fréquentes et engagent le pronostique vital à court terme. Elles peuvent apparaître après une période de latence d ’une douzaine d ’heures pendant laquelle le blesse est asymptomatique. On retrouve des ruptures des alvéoles pulmonaires et de la barrière alvéolo-capillaire.

  15. LE BLAST AERIENLES DIFFERENTES LESIONS Symptômes : • O.A.P. (œdème aigu du poumon). • douleur thoracique. • dyspnée. • cyanose. • hémoptysies (crachats de sang). • pneumothorax (occasionnel, air dans la cavité pleurale). • hémothorax (occasionnel, sang dans la cavité pleurale).

  16. LE BLAST AERIENLES DIFFERENTESLESIONS Les lésions auriculaires : Toute victime blastéeprésente en principe une perforation tympanique ou tout autres lésions auriculaires. Symptômes : • otalgies (douleurs de l ’oreille). • otorrhée (écoulement de sang de l ’oreille). • baisse d ’audition. • bourdonnements d ’oreilles.

  17. LE BLAST AERIENLES DIFFERENTESLESIONS Lésions laryngo-trachéales : Elles sont la conséquence de « l impaction » du squelette cartilagineux contre la muqueuse respiratoire. Symptômes : • ecchymoses. • hématomes. • pétéchies (petite tache rouge violacée, provoquée par une petite hémorragie sous-cutanée).

  18. LE BLAST AERIENLES DIFFERENTESLESIONS Lésions intestinales : Elles intéressent plus volontiers le colon que l ’intestin grêle en raison de son important volume gazeux. Symptômes : • douleurs abdominal. • défense abdominal. • vomissements.

  19. LE BLAST LIQUIDIENLES DIFFERENTES LESIONS Lésions des organes pleins abdominaux : Elles intéressent plus particulièrement : • foie. • rate. • reins. Symptômes : • contusion abdominale. • contracture abdominale. • hémorragie interne.

  20. LE BLAST SOLIDELES DIFFERENTES LESIONS Lésions ostéo-musculaires : La transmission directe de l ’onde de choc par contact avec une structure non compressible est à l ’origine d ’atteintes pouvant aller jusqu’à l ’amputation traumatique.

  21. LE BLASTCONDUITE A TENIR • bilan circonstanciel,vital, traumatique et neuro. • écoutez la victime (plaintes exprimées). • observez et rechercher (les signes visibles). • L.V.A. • oxygénothérapie 15l/mn. • constantes, T.A. • position demi assise si problème respiratoire. • décubitus dorsal jambes fléchies si blast abdominale. • P.L.S. si problème de la conscience. • contact coordination médical.