toxicit g n rale des produits de nettoyage l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Toxicité générale des produits de nettoyage PowerPoint Presentation
Download Presentation
Toxicité générale des produits de nettoyage

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 31

Toxicité générale des produits de nettoyage - PowerPoint PPT Presentation


  • 246 Views
  • Uploaded on

Toxicité générale des produits de nettoyage. Cas particuliers des solvants organiques et des éthers de glycol JM Soulat 22 septembre 2006. Remarques sur la terminologie. Une classification a été proposée au GERDA en 1998 1 sur Antiseptiques Savons Détergents Surfactants

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Toxicité générale des produits de nettoyage' - libitha


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
toxicit g n rale des produits de nettoyage

Toxicité générale des produits de nettoyage

Cas particuliers des solvants organiques et des éthers de glycol

JM Soulat 22 septembre 2006

remarques sur la terminologie
Remarques sur la terminologie
  • Une classification a été proposée au GERDA en 19981 sur
    • Antiseptiques
    • Savons
    • Détergents
    • Surfactants
  • Article sur les produits en milieu hospitaliers2 :
    • Formulation complexe
    • Adjuvants, excipients
    • Solvants
  • 3 aspects seront évoqués

1-P Frimat, antiseptiques, savons, détergents, surfactants : quelle classification, quelle propriétés ?

GERDA, Nancy, 1998

2-C Verdun-Esquer et al. Pathologie en rapport avec les produits désinfectants et détergents en milieu

Hospitalier: Arch Mal Prof 2000 ; 8 : 588 - 596

choix des th mes et commentaires
Choix des thèmes et commentaires
  • 1 – toxicologie des savons et détergents
    • Peu d’observation en dehors des irritations cutanées
    • Surtout dans le registre des intoxications aigues
  • 2 – toxicologie des solvants organiques
    • Sont encore très utilisés pour le nettoyage des souillures par substances graisseuses
  • 3 – toxicologie des Ethers de glycol
    • Problématique médiatisée depuis quelques années
    • Ubiquitaires
    • Solvants amphiphiles utilisés dans des produits de nettoyage
classification
CLASSIFICATION
  • Ce sont des produits plus ou moins moussants contenant de l’eau et des tensio-actifs avec des additifs.
  • Les tensio-actifs ou agents de surface sont amphiphiles = double affinité pour les graisses et l’eau.
  • Ils sont moussants, émulsionnants, mouillants et détergents.
classification6
CLASSIFICATION
  • Les tensio-actifs sont répartis en 4 classes en fct du caractère ionique de leur pôle hydrophile:
  • Les tensio-actifs anioniques (sulfonates, sulfates, carboxylates et savons)
  • Les tensio-actifs non ioniques (condensation d’oxyde d’éthylène sur des chaînes carbonnées ayant des hydrogènes actifs)
  • Les tensio-actifs cationiques (sels d’amines grasses)
  • Les tensio-actifs amphotères
toxicite cutaneo muqueuse
TOXICITE CUTANEO - MUQUEUSE
  • Irritation oculaire voire ulcérations et opacités cornéennes en cas d’exposition massive
  • Irritation ou brûlure des lèvres, de la langue, des voies aérodigestives supérieures
  • Irritation cutanée, brûlure voire nécrose cutanée (ammoniums quaternaires)
  • Eczéma de contact
toxicite respiratoire
TOXICITE RESPIRATOIRE
  • Allergie
    • Bronchospasme et asthme professionnel1
    • Pneumopathie d’hypersensibilité (détergents enzymatiques)
  • Toxicité aigue
    • Détresse respiratoire par œdème laryngé
    • Pneumopathie d’inhalation
    • Œdème pulmonaire

1 – Juniper et al : Enzyme asthma J Soc Occup Med 1984 ; 11 : 127 - 132

toxicite gastro intestinale
TOXICITE GASTRO - INTESTINALE
  • Brûlure oesophagienne voire sténose, ulcération
  • Brûlure gastrique et ulcère
  • Irritation gastrointestinale: nausées, vomissements, diarrhée
  • Colite séro-sanglante avec irritation rectale et risque de nécrose
toxicite hepato renale
TOXICITE HEPATO - RENALE
  • Augmentation des transaminases voire nécrose hépatique (ammoniums quaternaires) (1)
  • Acidose métabolique (ammoniums quaternaires) (2)
  • (1) Tiess & Nagel, 1967; van Berkel & de Wolff, 1988; Tomei et al, 1995
  • (2) van Berkel & de Wolff, 1988
toxicite pour la reproduction
TOXICITE POUR LA REPRODUCTION
  • Pas de données humaines
  • Toxicité des ammoniums quaternaires chez la souris
  • Données contradictoires selon les études pour le nonoxynol (tensio-actif non ionique)
autres atteintes aigues
AUTRES ATTEINTES (Aigues)
  • Cardiovasculaire: hypotension et arrêt cardiaque avec overdose d’ammoniums quaternaires (3) , douleur thoracique et tachycardie par crise d’asthme liée à l’inhalation de poussières de détergents enzymatiques (4)
  • Neurologique: dépression du système nerveux central voire décès par paralysie des muscles respiratoires avec ammoniums quaternaires
  • (3) Tiess & Nagel, 1967; van Berkel & de Wolff, 1988 ; Mathieu-Nolf, 1985
  • (4) McMurrain, 1970
autres atteintes
AUTRES ATTEINTES
  • Hématologique: hémolyse et méthémoglobinémie pour les ammoniums quaternaires lors d’accidents chirugicaux (5)
  • (5) Baraka et al, 1980
solvants organiques
Solvants organiques
  • Ils permettent la dispersion des substances non hydrosolubles
    • Dégraissage des pièces métalliques
    • Décapage de peintures
    • Nettoyage à sec de textiles…
    • Vecteurs de principes actifs, additifs

Testud F: pathologie toxique professionnelle et environnementale. ESKA Ed.

Paris 2006

les solvants chlor s
Les solvants chlorés
  • Tétrachloroéthylène : utilisé dans les pressing
  • Monochlorobenzène : détachants ménagers (en cours d’abandon)
  • Chlorure de méthylène ou dichlorométhane : décapage des peintures (associé au méthanol)
  • 1,2 dichloropropane : décapage (en cours d’abandon)
  • Trichloroéthylène : dégraissage des métaux
  • Alpha chlorotoluène : synthèse d’ammonium quaternaires
le t trachloro thyl ne ou perchlor thyl ne
Le tétrachloroéthylène ou perchloréthylène
  • Sa principale application est le nettoyage à sec dans les pressing
  • Modérément irritant pour la peau et les muqueuses
    • Mais sécheresse cutanée en utilisation prolongée
  • Non hépatotoxique mais néphrotoxique à forte dose
  • Non mutagène mais cancer du foie chez l’animal
  • Foetotoxique à forte dose
  • Expression principale : syndrome psycho organique
le syndrome psycho organique
Le syndrome psycho organique
  • Signes aspécifiques :
    • Céphalées, faux vertiges, troubles du sommeil, irritabilité, syndrome pseudo – ébrieux
    • Troubles de la mémoire, troubles de la vision des couleurs
  • Évolution vers des tableaux neurologiques
      • Atteinte des paires crâniennes ?
      • Atteinte cérébelleuse ?
      • Epilepsie, démence…
  • Cas particulier du syndrome d’intolérance aux odeurs fortes
autres atteintes19
Autres atteintes
  • Troubles hépatiques :
    • Problématique de l’élévation des transaminases
  • Atteinte rénale :
    • Atteinte rénale directe ?
    • Pronostic des néphropathies
  • Atteinte cardiaque
    • Trichloroéthylène (dysrythmie)
    • Chlorure de méthylène (ischémie)Esters, cétones
canc rog nicit
Cancérogénicité
  • Chlorure de méthylène : 2B
    • astrocytome cérébraux
  • Trichloréthylène 2A :
    • rein
    • oesophage
    • Lymphomes non Hodgkiniens
  • Perchloréthylène 2A (nettoyage à sec 2B):
    • Œsophage
    • Larynx
    • Col utérin
    • Vessie
  • Alpha – chloroéthylène : 2A
    • Cancers des voies respiratoires
toxicit sur la reproduction
Toxicité sur la reproduction
  • Chlorure de méthylène
    • Infertilité chez l’homme
    • Fausses couches
    • HbCo avec retentissement fœtal (poids de naissance)
  • Perchloréthylène
    • Fausses couches
    • malformations
propri t s
propriétés
  • Ethers de l’éthylène glycol ou du propylène glycol
  • Liquides incolores amphiphiles peu volatils
  • Une quarantaine de composés
  • Cosolvants largement employés
  • SUMER 1994 : 3,4 % des salariés exposés
  • Utilisés dans les nettoyants industriels et domestiques

Collectif : Ethers de glycol : quels risques pour la santé. INSERM Ed ; Paris 1999

intoxications aigues et effets cutan s
Intoxications aigues et effets cutanés
  • les éthers de glycol et leurs acétates
    • Sont très peu irritants pour la peau et les muqueuses
    • Non sensibilisants
  • Les projections cutanées ou oculaires sont sans gravité
  • L’exposition à des vapeurs peu entraîner des irritations des muqueuses (série P)
intoxications chroniques professionnelles
Intoxications chroniques professionnelles
  • Dermites sèches sur manipulations répétées.
  • Pas d’observation de sensibilisation
  • Dépression modérée du système nerveux central
    • Céphalées, somnolence, troubles de la personnalité, troubles de la vision, syndrome pseudo – ébrieux
    • Troubles cognitifs
toxicit chronique chez l homme
Toxicité chronique chez l’homme :
  • hématotoxicité
    • Absence d’hémolyse
    • Cytopénies centrales
    • Touchant surtout les granulocytaires
    • Co-expositions potentiellement hématotoxiques
  • Troubles de la fertilité masculine
  • troubles menstruels et fécondabilité
  • avortements spontanés
  • malformations
  • hypospadias
canc rog nicit28
Cancérogénicité 
  • Peu d’études
  • LAM : cas-témoins :
    • Benzène +, éthers de glycol –
  • Facteurs de risque du cancer du testicule (Royal Navy)
    • Augmentation dans le secteur de l’aviation
    • Carburant ?
    • 0,15 % d’EGME ou de DEGME
  • cancer de l’estomac : 250 cas
    • 3 % des sujets exposés (mécanicien, gardiens d’immeuble, peintre)
    • signification limite
toxicit chez l animal
Toxicité chez l’animal 
  • Hématotoxicité
  • troubles de la reproduction
    • Toxicité testiculaire démontrée : modèle EGME
    • Déplétion de la lignée germinale
    • Toxicité maternelle, toxicité fœtale, malformations
  • mutagénicité, génotoxicité
  • Cancérogénicité chez l’animal
  • EGBE -> hémangiosarcomes hépatiques chez la souris, pas chez le ratImpuretés ?
facteurs favorisant la toxicit
Facteurs favorisant la toxicité
  • Pénétration cutanée
  • Atmosphère chaude et humide
  • Rôle de l’alcool ?
  • Co-expositions ?
  • Radiations ionisantes ?
  • Impuretés 
  • Les dérivés du propylène glycol : avenir ?
conclusion
Conclusion
  • Survol rapide
  • Formulations complexes qui rendent difficile
    • L’évaluation du risque de survenue d’effets généraux
  • Ceux – ci sont surtout bien connus pour les aldéhydes et les solvants organiques
  • La problématique de la reprotoxicité et la cancérogénicité explique l’intérêt porté
    • Au formaldéhyde
    • Aux solvants chlorés
    • Aux éthers de glycol