MES REMEDES DE
Download
1 / 21

MES REMEDES DE - PowerPoint PPT Presentation


  • 73 Views
  • Uploaded on

MES REMEDES DE. GRAND-MERE. Le Docteur Henry Puget a constaté que, depuis l’antiquité, certaines préparations « naturelles » sont connues pour leur effet indéniable sur l’organisme. Il a voulu comprendre. Et l’analyse pharmaco-dynamique

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'MES REMEDES DE' - lenore


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Slide1 l.jpg

MES REMEDES DE

GRAND-MERE


Slide2 l.jpg

Le Docteur Henry Puget a constaté que, depuis l’antiquité,

certaines préparations « naturelles » sont connues pour leur

effet indéniable sur l’organisme.

Il a voulu comprendre. Et l’analyse pharmaco-dynamique

lui a permis, dans la plupart des cas, de trouver une

explication biologique concrète, logique et surprenante à la

fois.

Il a rassemblé le résultat de ses investigations dans un livre

« Mes remèdes de grand-mère ». Il y donne non seulement le

« remède, mais explique pourquoi il agit.

Je ne donne ici que le remède. Que certains remèdes, le livre

est très riche. Et je vous engage à vous le procurer.

(Editions Minerva) Vous aurez

bien des surprises !!!


Slide3 l.jpg

AVERTISSEMENT l’antiquité,

Ne voyez aucun rapport entre la plante citée et

l’illustration. Simplement, ces illustrations me

plaisent bien…

J’espère qu’elles vous plairont aussi…


Slide4 l.jpg

ALLAITEMENT l’antiquité,

Pour favoriser l’allaitement (au sein,

évidemment)) faire boire à la jeune mère

de la bière sans alcool.

Cet effet galactogène était déjà connu

des Romains de l’antiquité !


Slide5 l.jpg

ANGINES l’antiquité,

Il y a plusieurs sortes d’angines. Pour apaiser les

maux de gorge, faire cuire à l’eau deux pommes de

terre de taille moyenne. Lorsqu’elles sont cuites

(comme pour les manger) enveloppez-les dans un

torchon. Appliquez le tout sur la gorge toute la nuit.

L’angine devrait être guérie le lendemain matin.

Il est également possible d’employer la pomme de

terre en cataplasme :

- rapez environ 60 gr de pomme de terre crue (épluchée)

- délayez dans la même quantité d’eau froide

- portez le tout à ébullition.

- laissez tiédir et étendez cette pâte sur la gorge à

l’aide d’une cuillère.


Slide6 l.jpg

AOÛTATS l’antiquité,

(Les aoûtats sont des larves d’acariens

invisibles à l’œil nu, qui vivent à la surface du

sol, et se glissent entre le derme et l’épiderme.

Et alors, bonjour les démangeaisons !))

Pour soulager ces démangeaisons, il suffit de

couper une tête de poireau en deux et de frotter

avec vigueur la partie touchée. Les démangeaisons

s’atténueront. Renouveler l’opération toutes

les demi-heures jusqu’à leur disparition.


Slide7 l.jpg

ARTHRITE l’antiquité,

Pour soulager les douleurs :

Faites tiédir de l’huile d’olive parfumée d’un

jus de citron. Massez délicatement les articulations

un long moment (si possible, 10 à 15 minutes).

Mettez une bande sur la partie douloureuse.

Gardez le bandage toute la nuit.

Le matin, buvez un mélange de vinaigre de cidre et

de miel dans un grand verre d’eau tiède.


Slide8 l.jpg

ARTHROSE l’antiquité,

Le meilleur moyen d’atténuer la douleur et d’empêcher

une dégradation progressive est de pratiquer la recette

suivante de manière régulière, toutes les nuits :

Faites dessécher une grosse feuille de chou vert au four.

Gardez-la, appliquée toute la nuit, sous un pansement,

sur l’endroit douloureux. Intercalez une feuille de

papier absorbant entre le chou et le bandage. Le

papier absorbera l’humidité qui serait néfaste à

l’inflammation.

On peut également utiliser le chou en alternance avec

l’argile, un jour sur deux.


Slide9 l.jpg

BLESSURES LEGERES l’antiquité,

Bien nettoyer avec un verre d’eau et une cuillerée à

café de sel marin.

Peler un oignon et recueillir délicatement la très mince

pellicule se trouvant entre deux couches. L’appliquer

à même la plaie et recouvrir d’un linge léger en bandage.

Ce pansement, renouvelé matin et sir, guérissait la plaie

en quelques jours.


Slide10 l.jpg

BRONCHES FRAGILES l’antiquité,

Pilez des feuilles de chou rouge et extrayez-en le

jus. (cette opération peut se faire à la centrifugeuse)

Ajoutez au jus obtenu la moitié de son poids en miel.

Faites cuire à feu doux en écument régulièrement. Arrêtez

le feu lorsque vous obtenez la consistance d’un sirop.

Une cuillerée à soupe de ce sirop, prise le matin à jeun

dès les premiers froids, évitera les bronchites chez les

personnes fragiles.


Slide11 l.jpg

BRONCHITE CHRONIQUE l’antiquité,

La grand-mère de l’auteur du livre préparait

la mixture suivante :

Elle hachait un oignon cru en petits morceaux, puis

y ajoutait une ou deux feuilles de chou cru, également

hachées. Elle mélangeait le tout, saupoudrait de

sucre roux et laissait macérer 48 heures.

Il se formait alors une sorte de sirop qu’elle donnait

à boire plusieurs fois dans la journée au malade.

(Mais l’auteur ne dit rien du goût de la préparation…)


Slide12 l.jpg

BRONZAGE l’antiquité,

Pour un bronzage rapide, efficace et naturel, préparez la solution suivante :

Mettez dans un flacon ¼ de litre d’huile d’olive, et le jus de deux citrons.

Secouez bien le mélange. Appliquez sur la peau en massant légèrement.


Slide13 l.jpg

Jetez 20 grammes de styles de maïs (c’est-à-dire les »cheveux » qui sortent

de l’épi) dans un litre d’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes, puis

passer. Buvez une tasse de cette infusion toutes les 4 heures.

Pour une action diurétique plus puissante, faites une décoction.

CALCULS

RENAUX


Slide14 l.jpg

CARENCE »cheveux » qui sortent

EN FER

Je suppose que nombreuses et nombreux seront ceux

qui me liront et qui se découvriront tout à coup une

carence en fer !

En effet, la grand-mère de l’auteur préconisait une

flûte de champagne avant chaque repas ! (et non

après, ce qu’elle considérait comme un crime de

lèse-majesté…( Mais attention : du champagne français !!!)


Slide15 l.jpg

CHEVEUX TERNES »cheveux » qui sortent

Mélanger un jaune d’œuf, une cuillerée à soupe d’huile

d’olive et une cuillerée à soupe d’eau-de-vie ou d’alcool

blanc à 70-80°.

Remuez pour obtenir une mixture homogène; Massez bien

le cuir chevelu pour imprégner tous les cheveux, puis

rincez abondamment. Les cheveux retrouvent alors leur

tonus.

Une autre formule consiste à acheter en pharmacie du

soufre sublimé. Mélanger une cuillerée à café avec trois

cuillerées à soupe d’huile d’olive. Mélangez bien, et

répartissez sur le cuir chevelu en massant légèrement,

de préférence le soir au coucher.

(pensez à avoir pitié de votre taie d’oreiller…)


Slide16 l.jpg

CHOLESTEROL »cheveux » qui sortent

La grand-mère de l’auteur (c’était un trésor, cette grand-mère !) leur faisait faire au

printemps une « cure »de pissenlits. Dont ils raffolaient surtout en salade avec des

croûtons et des lardons, accompagné d’œufs mollets !

Contre le cholestérol, préparez des tisanes de feuilles et racines fraîches ou des décoctions

de plantes séchées : faites tremper à froid 30 à 50 g de feuilles et racines dans un litre

d’eau pendant deux à trois heures.

Chauffez jusqu’à ébullition. Laissez bouillir

quelques secondes et laissez infuser 20 minutes.

Mettez au frais.

Buvez une tasse après chacun des trois repas.

(Tiens ? J’ai trouvé l’illustration appropriée !)


Slide17 l.jpg

CIRCULATION SANGUINE »cheveux » qui sortent

L’ail, croqué cru, malgré l’haleine qu’il peut

donner, est un bon régulateur de la

circulation sanguine.

Vous pouvez aussi ajouter à l’eau de votre

bain une décoction de thym (500 gr pour

4 litres d’eau) qui stimulera vos fonctions

respiratoires.


Slide18 l.jpg

CLOQUES »cheveux » qui sortent

(Ne pas confondre avec les ampoules, dues à

un frottement prolongé. Les cloques sont dues

à une brûlure ou une piqûre d’insecte.)

La grand-mère de l’auteur (oui, oui, toujours

elle) leur enduisait la partie brûlée – le plus

souvent le doigt – avec du miel et recouvrait

d’une gaze « pour ne pas qu’ils se lèchent »

Cela les soulageait, évitait, en fait, la

formations de cloques et favorisait

une cicatrisation rapide.


Slide19 l.jpg

COLIQUES INTESTINALES »cheveux » qui sortent

(Tous symptômes entraînant des douleurs du tube digestif :

colites, dispepsies, gastro-entérites, gastralgies,

flatulences.)

Il faut toujours avoir la préparation suivante en

prévention d’éventuelles coliques :

Faites un sirop avec 200 gr de sucre et demi-litre d’eau.

Après refroidissement, ajoutez demi-litre d’alcool de vin

(45°). Mettez dans le mélange une poignée de feuilles et

de tiges d’estragon.

Laissez ensuite macérer 45 jours (ce qui explique qu’il

vaut mieux l’avoir prêt d’avance !)

Au moment des spasmes douloureux, buvez un verre

à liqueur de ce breuvage.Il peut aussi calmer les douleurs des règles.


Slide20 l.jpg

CONJONCTIVITE »cheveux » qui sortent

Gardez toujours les pétales des roses, et faites-les sécher.

Pour soulager une conjonctivite, faites infuser 50 gr

de pétales séchés dans un litre d’eau bouillante.

Laissez infuser 15 minutes, puis imbibez des compresses

pour les placer sur vos yeux.

Si vous n’avez pas de pétales de roses, délayez de la

farine de froment dans un jaune d’œuf.

Posez cet emplâtre sur les yeux, et gardez-le le plus

longtemps possible. L’idéal serait de le garder toute

la nuit, sous un bandeau.


Slide21 l.jpg

Musique : Mendelssohn – rondo capriccioso op.14 »cheveux » qui sortent

Jacky Questel

questelj@aliceadsl.fr