Download
le point sur la brucellose n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LE POINT SUR LA BRUCELLOSE PowerPoint Presentation
Download Presentation
LE POINT SUR LA BRUCELLOSE

LE POINT SUR LA BRUCELLOSE

1210 Views Download Presentation
Download Presentation

LE POINT SUR LA BRUCELLOSE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire LE POINT SUR LA BRUCELLOSE

  2. Plan • Quelques infos sur la maladie • La situation en Belgique • La gestion du risque sanitaire • Le foyer de la province de Namur • L’enquête épidémiologique • Les troupeaux de contact • Les analyses • Le suivi

  3. La maladie • La brucellose bovine est une zoonose de répartition mondiale due à la bactérie Brucella abortus. • C’est une maladie contagieuse des bovins ayant un impact économique important. • En Europe occidentale, l’infection est désormais sporadique et touche plus particulièrement les pays du Sud.

  4. La maladie • Dans l’Union européenne, la brucellose est une maladie réglementée, à déclaration obligatoire. • Elle est aussi reprise comme vice rédhibitoire. • Elle fait l’objet d’une lutte officielle. • Elle doit en outre être notifiée : • À la Commission européenne • À l’organisation mondiale de la santé animale (OIE)

  5. La maladie • L’incubation peut durer de quelques jours à plusieurs mois. • La manifestation clinique la plus fréquente, mais non systématiquement présente, est l’avortement chez la vache. • L’impact économique est surtout lié à la diminution importante de la fertilité dans les troupeaux infectés et aux restrictions de mouvements.

  6. La maladie • Une quantité importante de Brucella est excrétée par la femelle infectée par les voies génitales et mammaires. • Les principales sources d’infection sont le fœtus, les eaux fœtales et les sécrétions génitales lors d’avortement, mais aussi le nouveau-né viable.

  7. La maladie • L’homme se contamine le plus souvent lors de manipulation avec du matériel infecté (lors du vêlage, de la manipulation de fumier à l’étable,…). • Cette maladie, appelée fièvre ondulante ou fièvre de Malte, est une zoonose surtout professionnelle (agriculteurs, vétérinaires, transporteurs de bétail,…).

  8. La maladie • Le diagnostic de routine est un dépistage sérologique (recherche des anticorps) qui peut se faire sur le sang, le lait individuel ou même les laits de mélange. • Le diagnostic de confirmation repose chez les bovins sur l’isolement bactériologiquede Brucella à partir des sécrétions génitales, de l’avorton, des ganglions lymphatiques de l’animal après abattage.

  9. La situation en Belgique • Le dernier cas a été diagnostiqué en 2010 à Haccourt en province de Liège. • La Belgique a acquis le statut officiel de pays indemne en 2003. Ce statut ouvre aux détenteurs d’animaux les marchés internationaux. • Un cas avait été identifié en 2000. • La Belgique a été fortement contaminée, surtout jusqu’à la fin des années 80.

  10. La gestion du risque sanitaire • Le maintien du statut indemne est basé sur : • La surveillance épidémiologique • Le contrôle des mouvements • L’assainissement des troupeaux positifs avec compensation financière

  11. La surveillance épidémiologique • Elle s’appuie sur les vétérinaires et les détenteurs d’animaux qui interviennent dans : • La déclaration obligatoire des avortements suivie d’examens sur les prélèvements • La campagne hivernale qui analyse : • un certain nombre de troupeaux régulièrement répartis sur le territoire national, • une série de troupeaux sélectionnés « à risque ».

  12. Le contrôle des mouvements • Les animaux importés de pays tiers (hors UE) ou échangés à partir de pays européens non indemnes sont testés à leur entrée sur le territoire. • Les pays limitrophes (FR, DE, LU et NL) sont, comme nous, indemnes. • Liste des pays EU non indemnes  dia suivante

  13. Pays à risquebrucellose • BG Bulgarie • CY Chypre • ES Espagne • GR Grèce • HU Hongrie • IT Italie • LT Lituanie • MT Malte • PT Portugal • RO Roumanie • UK Royaume-Uni

  14. L’assainissement des troupeaux infectés • Tous les animaux du foyer sont abattus par ordre et font l’objet de prélèvements pour infirmer ou confirmer la maladie. • La perte de valeur des bovins abattus sur ordre est prise en charge par le Fonds de la Santé animale (valeur plafonnée)

  15. Le foyer de la province de Namur • Suite à un vêlage par césarienne en date du 23/02/2012, 10 jours avant terme (veau mort). • Analyse sérologique réalisée sur la mère: résultat positif. • Culture bactérienne sur le veau: résultat positif.

  16. Mesures dans le foyer • Déclaration de foyer. • Plan d’assainissement portant sur tous les bovins. • Abattages en cours avec expertise. • Analyses après prélèvements à l’abattoir.

  17. L’enquête épidémiologique • Elle poursuit un double but : • Identification en amont • Rechercher la voie d’entrée dans le but de déterminer les éventuels troupeaux atteints par la même source. • Rechercher la voie d’entrée dans le but de renforcer éventuellement les mesures de contrôle. • Identification en aval • Rechercher d’éventuelles disséminations au départ du foyer.

  18. Troupeaux de contact • L’enquête a mis en évidence ~ 200 troupeaux bovins de contact. • Voisinage de prairie • Voisinage de troupeau • Animaux entrés dans le troupeau foyer • Animaux sortis du troupeau foyer • Contacts via: - les vétérinaires praticiens - les vétérinaires inséminateurs - les vétérinaires de transplantation embryonnaire - les marchands - les concours

  19. Troupeaux de contact Mesures générales : • Blocage des bovins de l’exploitation. • Suspension du statut sanitaire. • Interdiction de mise en prairie. • 2 Bilans sérologiques à 6-8 semaines d’intervalle.

  20. Troupeaux de contacts Mesures spécifiques : • En fonction du niveau de risque d’autres mesures peuvent être prises.

  21. Troupeaux de contact Levée des mesures : Les mesures sont levées en fonction du niveau de risque, des résultats d’analyses sérologiques et des enquêtes épidémiologiques.

  22. Troupeaux de contacts Remarques générales, en complément des mesures ci-dessus: • pour les troupeaux avec uniquement taureaux d’engraissement: Pas de bilan sérologique Animaux mâles uniquement pour l’abattage Levée du blocage en fonction de l’enquête sur place de l’UPC

  23. Troupeaux de contacts • dans les cas où ce sera permis, si des animaux sont mis en prairie (à l’exclusion des femelles gestantes), engagement du responsable à faire les prises de sang après 6 à 8 semaines

  24. Recommandations pour les visites dans les élevages • Limiter au maximum les visites dans les étables • Bonnes pratiques d’hygiène (pédiluve pour la désinfection des chaussures et des bottes…) • Hygiène de l’exploitation (nettoyage des loges…)