3e salon international des energies renouvelables et de l environnement dakar 21 25 avril 2009 n.
Download
Skip this Video
Download Presentation
3e SALON INTERNATIONAL DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L’ENVIRONNEMENT . Dakar. 21 – 25 avril 2009

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 24

3e SALON INTERNATIONAL DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L’ENVIRONNEMENT . Dakar. 21 – 25 avril 2009 - PowerPoint PPT Presentation


  • 96 Views
  • Uploaded on

3e SALON INTERNATIONAL DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L’ENVIRONNEMENT . Dakar. 21 – 25 avril 2009. « La voie des énergies alternatives : Options, contraintes et promesses pour l’Afrique ». Par Christian Sina DIATTA

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '3e SALON INTERNATIONAL DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L’ENVIRONNEMENT . Dakar. 21 – 25 avril 2009' - kristina


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
3e salon international des energies renouvelables et de l environnement dakar 21 25 avril 2009

3e SALON INTERNATIONAL DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L’ENVIRONNEMENT.Dakar. 21 – 25 avril 2009

« La voie des énergies alternatives : Options, contraintes et promesses pour l’Afrique ».

Par Christian Sina DIATTA

Ministre des Biocarburants, des Énergies renouvelables et de la Recherche scientifique

3e salon international des energies renouvelables et de l environnement

REPUBLIQUE DU SENEGAL

3e SALON INTERNATIONAL DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L’ENVIRONNEMENT

Président de la République

SE Me Abdoulaye WADE

POUR LE FUTUR AFRICAIN

Ministre

BIOC. ERRecherche Scientifique

Pr Christian Sina DIATTA

sans nergies univers vide point de vie point de mati re
Sans énergies : Univers vide ;point de vie, point de matière
  • Les énergies conventionnelles

Charbon. Gaz. Pétrole.

  • Les énergies alternatives

- Les énergies nouvelles

L’énergie nucléaire

L’énergie thermonucléaire

- Les énergies renouvelables

l effondrement de l illusion p troli re
L’effondrement de l’illusion pétrolière
  • (1) la constitution de la matière d’origine ou roche mère découlant de conditions de hasard et de nécessité.
  • (2) La transformation, sous des conditions favorables de roche mère aboutissant à un potentiel de pétrole et de gaz,
  • (3) Le déplacement vers la surface terrestre du gaz et du pétrole ;
  • (4) L’accumulation du gaz et du pétrole dans un réservoir souterrain,
  • (5) L’existence d’une voûte imperméable ou couverture de maintien de la poche de pétrole et de gaz,
  • (6) Le piégeage en cloche du pétrole et du gaz,
  • (7) Le maintien du pétrole et du gaz dans de bonnes conditions de conservation
les nergies renouvelables
Lesénergies renouvelables

Énergie solaire

  • Énergie solaire thermique
  • Énergie photovoltaïque

Énergie éolienne

Énergie hydraulique

Énergie géothermique

Énergie interne de la Terre

Biomasse

le partenariat la cooperation et les convolutions les nouveaux equilibres mondiaux
LE PARTENARIAT, LACOOPERATION ET LES CONVOLUTIONS/LES NOUVEAUX EQUILIBRES MONDIAUX
  • Principes
  • Politique
  • Idéologies
  • Paradigmes
  • Science et la technologie
  • Coopération, partenariat, convolution
  • Géopolitiques
partenariat
PARTENARIAT
  • Convolution.
  • Auto- corrélation : Partenariat innovant

AUTOCORRELATION<Promoteurs x Producteurs>

<Produits de labo * Production agricole> = P

pollution atmosph rique
Pollution atmosphérique

LE DEVELOPPEMENT PROPRE

afrique
AFRIQUE

Promesses des énergies renouvelables

Promesses biocarburants

le globe terrestre
LE GLOBE TERRESTRE
  • L’astre
  • Modèles
  • Évolution
  • Climat
les changements climatiques
LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Les mécanismes de développement propre

Les fonds du carbone

Le Fonds africain des biocarburants et des énergies renouvelables

slide13
La production d'électricité à partir des énergies renouvelables dans le monde par pays (2006)Hors hydroélectricité (milliards de kWh)
  • USA 110,4
  • Allemagne 51,6
  • Espagne 26,8
  • Japon 25,9
  • Brésil 17,1
  • Italie 15,5
  • Royaume-Uni 15,3
  • Canada 11,0
  • Finlande 10,5
slide14

L'obliquité de la Terre

Evolution de l'obliquité de l'écliptique dans le temps

slide16

Excentricité : le caractère elliptique de l'orbite a été exagéré

L'excentricité lors de ces 500 000 dernières années

slide17

Variation de la couche d'ozone stratosphérique (en unité Dobson) d'après les donnéesTOMS (Total Ozone Monitoring Spectrometer) sur la latitude 65°N-65°S. La ligne entirets représente le cycle solaire de 11 ans par la moyenne annuelle du flux solaire.L'éruption volcanique du Pinatubo en juin 1991 est indiquée pour montrer l'effet.

slide18

Image des boucles de champ magnétique qui tapissent la sphère solaire par millions de km, du satellite Trace.Les éruptions chromosphériques, photographiées ici en lumière UV se prolongent dans la basse couronne et peuvent occasionnellement provoquer des éjections de matière coronale (CME) lorsque le champ magnétique devient instable suite à l'injection d'énergie de plus en plus élevée faisant exploser l'arche de plasma.

slide19

EVOLUTION DE LA TEMPERATURE SUIVANT LESCYCLES SOLAIRES D'APRES DAMONS ET JIRIKOWIC, 1992 :

EVOLUTION DE LA TEMPERATURE SUIVANT LESCYCLES SOLAIRES D'APRES DAMONS ET JIRIKOWIC, 1992 :

slide20

Variation du diamètre solaire, 1860-1940. Les flèches indiquent desmaximums de taches solaires. (From ASO-X6 in The Sun and Solar System Debris).

slide22

Avant l'éruption l'atmosphère était relativement sans aérosol .

Juste après l'éruption, on peut voir la dispersion énorme des aérosolsdans les tropiques.

Les aérosols volcaniques tendent à s'attarder dans l'atmosphère beaucoup de mois après l'éruption du Pinatubo.

Approximativement trois moisaprès l'éruption on peut voir lemouvement des aérosols

slide23

Evolution de la température et de la concentrationatmosphérique du CO2 des 400 000 dernières années(Source : PNUE-GRID/Arendal)

conclusion
CONCLUSION
  • Promesses du seuil du 3e millénaire pour l’Afrique
  • Obsolescence des 1er, 2e, 1/3 et ¼ mondes
  • Termes de choix en échelles temporelles
  • Les nouveaux partenariats
  • La rationalisation des problèmes
  • L’Afrique en émergence