Download
probl mes du g nie logiciel n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Problèmes du génie logiciel PowerPoint Presentation
Download Presentation
Problèmes du génie logiciel

Problèmes du génie logiciel

84 Views Download Presentation
Download Presentation

Problèmes du génie logiciel

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Problèmes du génie logiciel

  2. Les problèmes • Taille et complexité des logiciels ; • Taille croissante des équipes ; • Spécifications peu précises ; • Évolution rapide des applications H. Lounis

  3. Taille et complexité des logiciels • Le logiciel offre de plus en plus de fonctionnalités (système d ’information, data warehouse) ; • Logiciel souvent non unique, entités à interfacer ; • Technologie en mutation (OS et langages en évolution) ; • Complexité architecturale (machines distantes, hétérogènes, client-serveur, intranet, …) ; • Solution : décomposer le processus de développement, découper en sous-systèmes, se rapprocher d ’un découpage naturel proche de la réalité. H. Lounis

  4. Taille croissante des équipes • Gestion des compétences variées ; • Coordination des travaux et circulation de l ’information ; • Gestion en parallèle du travail sur une même tâche ; • Utilisation d ’un langage non ambigu et compréhensible par tous les acteurs du problème ; • Problème relié aux délais de plus en plus courts. • Solution : Unification du vocabulaire et méthode d ’organisation du travail H. Lounis

  5. Spécifications peu précises • Spécifications précises, cohérentes et complètes ; • Représentent une vue fonctionnelle du système à réaliser : rôle important du client et donc proche du domaine d’application vs. Analyse et conception ; • Nécessité d’un formalisme simple et concis compris par tous les partis. • Solution : Modèles pour éclaircir, récapituler et montrer les points clés des spécifications. H. Lounis

  6. Évolution rapide des applications • Évolution fonctionnelle et technique ; • Modification des besoins du client ; • Modification de l ’activité du client ; • Modification de l ’environnement technique. • Solution : cycle de vie itératif et incrémental, comme le cycle de vie objet. H. Lounis

  7. Construire une application Orientée Objet

  8. Buts Processus et Cycle de vie Méthodes Formalismes et Outils Construction logicielle H. Lounis

  9. Buts • C’est un plan de construction sur lequel se baser ; • Comprendre et définir le système à établir ; • Mettre au point un plan de construction, constituant une ébauche architecturale et traduisant les buts du projet. H. Lounis

  10. Processus et cycle de vie • Organiser un plan d’action de la construction du logiciel axé sur les idées suivantes : • Planifier les activités durant toute la vie du logiciel ; • Organiser les interactions entre les activités interdépendantes ; • Réagir de façon efficace à l’évolution des objectifs et des facteurs extérieurs au système. Nécessité d’une méthode ! H. Lounis

  11. Méthode • Se baser sur des procédures de réalisation et des concepts homogènes : notion de modèles ; • C’est un guide définissant les règles de passage d’un modèle à un autre ; • Modèle : représentation sémantique simplifiée mais juste du système, visant à l’analyser et à le comprendre, pour mieux le concevoir ; • Les modèles constituent des livrables du projet ; • Ils doivent s’appuyer sur un langage précis et compréhensible par tous. H. Lounis

  12. Formalismes et outils • Ce sont des supports techniques indispensables ; • UML est un formalisme de représentation objet ; c’est une base commune de communication entre les acteurs du projet ; • Se doit d’être supporté par des outils de modélisation, de génération de code, de documentation, etc.) • Améliorent la productivité et respect des normes. H. Lounis

  13. Cycle de vie objet • Il s’agit d’un projet faisant intervenir un langage objet mais également une méthode d’analyse/conception s’appuyant sur un formalisme objet ; • Le cycle de vie doit posséder : • Une bonne traçabilité entre les étapes (ce qui n’est pas le cas des projets non objet) ; • Un caractère itératif ; • Un caractère incrémental (maquette, prototypes, …). H. Lounis