ERP et logiciels associés
Download
1 / 133

ERP et logiciels associés - PowerPoint PPT Presentation


  • 91 Views
  • Uploaded on

ERP et logiciels associés. Définition et environnement des ERP 1.1. Définition 1.2. Prérequis à l’implémentation d’un ERP 2. Réussir son implémentation 2.1. ERP = un projet 2.2. Utilisation d’une méthodologie 3. Les solutions disponibles en Belgique

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ERP et logiciels associés' - keene


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  • Définition et environnement des ERP

  • 1.1. Définition

  • 1.2. Prérequis à l’implémentation d’un ERP

  • 2. Réussir son implémentation

  • 2.1. ERP = un projet

  • 2.2. Utilisation d’une méthodologie

  • 3. Les solutions disponibles en Belgique

  • 3.1. SAP, leader mondial

  • 3.2. Les autres ERP

  • 4. Une technologie : SAP Business One

  • 4.1. Configuration

  • 4.2. Infrastructure technique

  • 4.3. Migration vers SAP Business One


5. Les logiciels de gestion associés

5.1. SCM : Supply Chain Management

5.2. CRM : Customer Relationship Management

5.3. SRM : Supplier Relationship Management

5.4. GPAO : Gestion de Production Assistée par

Ordinateur

6. Les bons usages

6.1. Avantages et apports

6.2. Inconvénients et difficultés

6.3. Conclusion


GPAO

ERP

Clients

Fournisseurs

Supply Chain



L'accès des entreprises aux nouvelles technologies, à Internet en particulier,

tend à modifier la communication entre les différents acteurs du monde des affaires

Notamment :

entre l'entreprise et ses clients

à l’intérieur de l'entreprise

la relation de l'entreprise avec ses

différents partenaires et fournisseurs


Les exigences du marché : Internet en particulier,

meilleurs produits à moindres coûts

analyse fine des coûts par produit/client

flexibilité par rapport aux besoins du

marché

management : prendre les bonnes

décisions

Satisfaction du client


Les préoccupations du département IT : Internet en particulier,

Outils logiciels

Systèmes d’exploitation

SGBD/DBMS

Périphériques

Connectique – réseaux Intranet

Internet - EDI

Systèmes automatiques d’identification


Quels sont les problèmes actuels ? Internet en particulier,

Applications incomplètes pour couvrir les besoins de l’entreprise

Difficultés d’obtenir les informations en temps voulu

Modifications consommatrices de temps ou impossibles à réaliser


Un logiciel de gestion intégré Internet en particulier,

(ERP ou Enterprise Resource Planning) est :

un ensemble de modules intégrant les principales fonctions nécessaires à la gestion des flux et des procédures de l'entreprise

(comptabilité et finances, logistique, gestion commerciale, ressources humaines, …)

Tous ces modules accèdent à des ressources communes (une base de données)


Une différence importante avec la situation préexistante (les applications sur mesure) :

les données sont désormais supposées

standardisées et partagées

ce qui élimine les saisies multiples

évite (en théorie) l'ambiguïté des données


Schéma 1 : Avant et après ERP (les applications sur mesure) :


L'autre principe qui caractérise un ERP est : (les applications sur mesure) :

l'usage systématique de ce qu'on appelle un moteur de workflow (qui n'est pas toujours visible de l'utilisateur)

et qui permet, lorsqu'une donnée est entrée dans le système d'information

de la propager dans tous les modules du système qui en ont besoin, selon une programmation prédéfinie


Objectifs d’un ERP : (les applications sur mesure) :

Intègre les systèmes d’information liés aux fonctionnalités de l’entreprise,

en vue d’améliorer les services à la clientèle et l’image de l’entreprise

Organise et optimise systématiquement les méthodes de collectes des données


Couverture technique d’un ERP : (les applications sur mesure) :

Base de Données

Applications

Interfaces

Développements spécifiques

Outils de reporting


Couverture fonctionnelle d’un ERP : (les applications sur mesure) :

Nomenclatures

Planification

Ordonnancement

Gestion des stocks

Vente & Marketing

Achats

Comptabilités

Gestion des ressources humaines …


ERP implique une réorganisation : (les applications sur mesure) :

Analyse approfondie des ‘systems/processes’ existants (le workflow) avant de démarrer …

Mise en évidence des déficiences du système existant

… le BPR


  • Business Process Reengineering (les applications sur mesure) :

  • restructurer et réorganiser :

    • les ressources humaines

    • les départements et services

    • les interfaces entre les

    • hommes-machines-organisations

  • en vue d’optimiser la productivité de l’entreprise


Reengineering : une obligation (les applications sur mesure) :

avant l’implémentation

pendant l’implémentation

après l’implémentation

Reengineering en parallèle à l’évolution de l’ERP


ERP : avantages (les applications sur mesure) :

optimisation des processus de gestion (flux économiques et financiers)

cohérence et homogénéité des informations (un seul fichier articles, un seul fichier clients, etc.)

intégrité et unicité du système d'information

partage du même système d’information facilitant la communication interne et externe


minimisation des coûts : (les applications sur mesure) :

pas d’interface entre les modules

synchronisation des traitements

maintenance corrective simplifiée car assurée par l'éditeur

globalisation de la formation (même logique, même ergonomie)

maîtrise des coûts et des délais de mise en œuvre et de déploiement


Les ERP vont pouvoir gérer et prendre en charge : (les applications sur mesure) :

plusieurs entités ou organisations

plusieurs périodes (exercices comptables)

plusieurs devises, langues (multinationales)

plusieurs législations

plusieurs axes d’analyse en informatique décisionnelle (infocubes)


ERP : inconvénients (les applications sur mesure) :

coût élevé

périmètre fonctionnel souvent plus large que les besoins de l'organisation ou de l'entreprise (logiciel souvent sous-utilisé)

lourdeur et rigidité de mise en œuvre

difficultés d'appropriation par le personnel de l'entreprise


nécessité d'une bonne connaissance des processus de l'entreprise

nécessité d'adapter certains processus de l'organisation ou de l'entreprise au logiciel

nécessité d'une maintenance continue

captivité vis à vis de l'éditeur : le choix d'une solution est souvent structurant pour l'entreprise et un changement de logiciel peut être extrêmement lourd à gérer



ERP : quand l’implémentation ? l'entreprise

Attendre :

satisfait du système actuel

aucune échéance cruciale

pas d’accord du management

problèmes financiers

Ne pas attendre :

marché (rude compétition)

plusieurs sites opérationnels

entreprise en croissance

ouverture du management au

changement


ERP : prérequis à une bonne implémentation l'entreprise

Accord et soutien du management

Allouer les budgets suffisants

Identifier l’équipe projet

Choisir les bons spécialistes en interne


Choisir l’ERP en adéquation avec les besoins l'entreprise

Evaluer et choisir le bon intégrateur

Dresser un planning d’implémentation

Intéresser tout le personnel

Préparer les formations utilisateurs

Gérer les upgrades (versions) à venir


ERP = bien réussir son intégration : l'entreprise

Le principal risque en matière de projet d’intégration,

est la perte de contrôle des objectifs qui se traduit inéluctablement par un retour sur investissement décevant du projet

La définition d’un ‘schéma directeur d’intégration ’ peut permettre à l’entreprise d’éviter ce travers : une approche pragmatique et progressive de l’intégration



Implémentation d’un ERP : l'entreprise

Etre patient

Une implémentation prend du temps



ERP : un projet l'entreprise

Vision précise de la solution cible

Mise en place de tous les éléments

nécessaires à la construction du projet

Asseoir les phases de conception sur les

architectures fonctionnelles, techniques,

organisationnelles et financières

Quantifier le projet et évaluer les risques

Formaliser les relations dans une équipe

intégrée


Vision précise de la solution cible : l'entreprise

Analyse des besoins

Préciser le flux des informations

Connaître l’organisation interne

Gestion globale de l’entreprise

Consolidations sociétés, bilans, productions

Connexions tiers- e-Business - Internet


Construction du projet : l'entreprise

Le comité de pilotage

L'équipe : utilisateurs et consultants

La connaissance de l’outil ERP

L’environnement technique et le réseau

Les contraintes temporelles

L’organisation de l’entreprise


Le Comité de Pilotage : l'entreprise

Comité directeur

Chef de projet

utilisateur

Chef de projet

consultants

Utilisateurs clés et consultants


Les hommes : utilisateurs et consultants l'entreprise

Choix judicieux des utilisateurs-clés en

interne : les meilleurs !

Faire le bon choix du prestataire de

services en fonction :

son expertise logiciel

son objectivité

sa crédibilité

son expérience métier


Cinq critères pour le choix d’un consultant : l'entreprise

l’intégrité

la responsabilité

la capacité technique

la personnalité

le coût


La connaissance de l’outil ERP : l'entreprise

Les consultants doivent bien connaître le

logiciel, du moins de façon modulaire

Le chef de projet externe doit maîtriser

dans son ensemble le logiciel

Le prestataire doit appartenir à la ‘famille’

de l’éditeur : partenariat officiel

La connaissance ‘métier’ sera préférée à

l’expérience quantitative


L’environnement technique et le réseau : l'entreprise

Les plateformes : serveurs, OS, SGDB,

administration système …

La connectique : intranet, extranet,

internet, câbles, fibres, HF …

Les outils de collecte de données :

douchettes, lasers …

Les outils de restitution des informations :

imprimantes, …


Les contraintes temporelles : l'entreprise

La mise en place d’un ERP est un projet

Pas de projet sans planning!

C’est l’activité qui consiste à :

déterminer et ordonnancer les tâches

du projet

estimer leurs charges

déterminer les profils nécessaires à leur

réalisation


Les objectifs du planning sont les suivants : l'entreprise

ordonnancer les tâches

affecter les ressources aux tâches

budgéter les tâches

déterminer si les objectifs sont réalisés

ou dépassés

suivre et communiquer l’avancement du

projet


L’organisation de l’entreprise : l'entreprise

Les entreprises sont extrêmement diverses par leur taille, leur secteur d'activité, leur localisation et environnement, leur stratégie

Dans une économie très évolutive leur modèle d'affaire (business model) ne peut pas être statique

Il en résulte une extrême diversité de solutions de fonctionnement et d'organisation


C’est pourquoi bien connaître le fonctionnement de l’entreprise est essentiel à l’implémentation de l’ERP :

organigramme

société, sites

départements, services

flux des informations de l’entreprise

décideurs

parrain(s) du projet


L’implémentation d’un ERP repose sur les quatre architectures :

Fonctionnelles

Flux d’informations

Processus au sein de l’entreprise

Organisationnelles

Organigramme

Business Process Reengineering


  • Techniques architectures :

  • Serveurs et réseau

  • SGBD, OS

  • PC, imprimantes, autres

  • Financières

    • Budget

    • Dépassements éventuels


Quantifier le projet - Evaluer les risques : architectures :

Coûts d’implémentation

Investissements en matériel

Importance de la connectique

Coûts de la consultance externe

Reprise des données

Coûts des formations

Documentations

Maintenance du système


Equipe intégrée : architectures :

Participation de la direction

Nomination de chefs de projet

Utilisateurs-clés (key-users)

Utilisateurs finaux

Consultants externes

Participation éventuelle de l’éditeur

Constitution d’un comité de pilotage


Rôle des intégrateurs architectures :

La relation prestataire - entreprise est fondamentale

Le rôle de conseil du prestataire est primordial

La recherche d’une adéquation PME - partenaire est importante

car l’intégrateur doit être à l’écoute des besoins et accompagner l’entreprise dans son évolution


ERP : Gestion de projet architectures :

La mise en place d’un ERP est un projet en soi

Les grands principes sont :

Nommer les acteurs-clés du projet en fonction des compétences internes

Délimiter précisément les contours et phaser le projet


Limiter les développements spécifiques au strict nécessaire

Rester attentif à l'articulation contractuelle du projet

La présence d'une assistance à maîtrise d'ouvrage est également conseillée pour les questions techniques liées à la construction et au design de l'application, et à leur pilotage, le chef de projet fonctionnel n'étant pas un homme de l'art


La réussite de la mise en place d'un système d'information complet et intégré repose

sur la qualité et la richesse des solutions

informatiques

sur la qualité, la compétence et la

motivation des équipes qui mèneront le

projet

aussi bien du côté client que du côté du prestataire


Il est donc important d’utiliser une méthodologie d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Celle-ci garantit une fluidité

du déroulement, sans omission,

des différents aspects à intégrer dans l'implémentation d'un système d'information


Méthodologie : 7 phases d’un projet ERP d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

1. Initialisation

2. Analyse de l'existant

3. Etude détaillée du nouveau système

4. Prototypage - Maquettage

5. Installation technique

6. Formations et documentations

7. Mise en production


  • Initialisation : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

  • Lancement officiel du projet

  • Mise en place des intervenants

  • Choix de la méthodologie d’implémentation

  • Planification du projet

  • Organisation administrative du projet

  • Détermination des besoins techniques

  • Formation utilisateurs-clés


2. Analyse de l ’existant : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Définition des structures organisationnelles

Analyse des flux de l’entreprise

Définition des besoins du client

Analyse des impacts sur l’organisation

Description du projet technique

Préparation de l’étude détaillée


3. Etude détaillée du nouveau système : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Paramétrage modulaire du système ERP

Détermination des spécificités

Adéquation des besoins client - ERP

Mise en place de la nouvelle organisation

Préparation et construction du prototype

Validation des données dans le SGBD


4. Paramétrage – prototypage : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Reprise d’un set de données existantes

Simulation des transactions en temps réel

Tests parallèles

Validation modulaire du paramétrage

Correction des anomalies

Nouvelles procédures utilisateurs

Validation des développements spécifiques


5. Installation technique : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Reprise des données existantes

Gestion des serveurs : test, production, …

Installation des imprimantes, matériels de

saisie d’informations …

Tests réseaux et communications

Finalisation des procédures de sauvegarde

Concepts d’autorisations


6. Formations et documentations : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Formationciblée des utilisateurs

Rédaction des manuels utilisateurs

Documentations fonctionnelle et technique

Description des processus organisationnels

Documentation des spécificités et des

interfaces


7. Mise en production : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Validation finale du prototype

Démarrage et assistance aux utilisateurs

Optimisation des transactions (tuning)

Amélioration des performances

Validation définitive du projet

Signature contrat de maintenance


3. Solutions disponibles en Belgique d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps


SAP leader mondial (MySAP Business Suite) d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

SAP a été créée en 1972 à Walldorf (Bavière) par cinq anciens programmeurs d’IBM Allemagne

Comme toutes les petites entreprises de logiciel, elle a commencé par produire du logiciel sur mesure

Son premier contrat portait sur un système comptable et financier en temps réel pour une entreprise britannique à Ostragen


Schéma 4 : SAP R/2 d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps


Schéma 5 : SAP R/3 V1.0 d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps


Schéma 6 : SAP R/3 V4.7 d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps


SAP en quelques chiffres : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

32.000 employés

27.000 clients dans 120 pays

90.000 installations

1.500 partenaires

25 secteurs d’activités couverts


Les critiques envers SAP : d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Pour les multinationales

Juste une solution pour les financiers

Trop long, trop cher

Moins bien qu’une solution maison

Une technologie propriétaire

Dépendance vis-à-vis du logiciel


SAP All in One d'implantation basée sur un découpage en différentes phases bornées dans le temps

Les solutions mySAP All-in-One sont personnalisées, configurées et mises en oeuvre par des partenaires SAP qualifiés

Ces partenaires ont une connaissance approfondie de chaque secteur

Ils ont mis au point des processus de gestion, une documentation et des états adaptés aux besoins des clients


Ces solutions configurées concernent les secteurs suivants :

Distribution / Négoce

Automobile

Produits de Grande Consommation

Service public depuis avril 2007 en Belgique

Plasturgie

Emballages et papier/édition …


SAP Business One : :

De 2-250 employés

Plus de 10.000 clients

40 pays

240 distributeurs dans le monde

1211 partenaires commerciaux

SAP : 30 ans d’expérience en logiciels

intégrés


SAP Business One :

Finances , Logistique, CRM,

SAP Business One

SAP Add-ons

Extensions fonctionnelles

Spécificités pays

SAP Business One

SAP Business One

Independent Software Vendors (ISV) Add-ons

Solutions verticales

Extensions spécifiques

Grâce aux add-on, SAP Business One permet de répondre aux besoins spécifiques des clients

Schéma 7 : SAP Business One extensions


Quelques add-on : :

Production industrielle et agro-alimentaire

Industrie travaillant sur base de projets

Négociants dans la construction

Secteur du textile

Commerce de détail

Secteur des services

Entretien, maintenance technique


Pipeline des opportunités – graphiques dynamiques :

Schéma 8 : Opportunités de ventes


Les autres ERP en Belgique :

Mis à part SAP, quels sont les acteurs éditeurs sur le marché belge?

Microsoft Dynamics

Sage

Silicon Brain

PMIGest

d’autres ?


Microsoft Dynamics :

Microsoft recommande de choisir Navision:

La recherche : une solution de gestion ‘tout en un’ à la fois, complète, intégrée et économique

Objectif : la simplicité de mise en service et d’utilisation

Le logiciel doit présenter la même

interface que Microsoft Office et communiquer parfaitement avec lui


Microsoft recommande de choisir :Axapta :

La recherche : une solution de gestion complète, intégrée et performante

Une nécessité : des fonctions avancées dans les domaines de la production, de la planification, de la logistique ou de la gestion de projet

Si plusieurs sites dans plusieurs pays en

mode centralisé avec prise en compte de leurs contraintes légales, comptables et financières




70 implantations dans le monde :

SAGE

Leader mondial pour les PME

CA : 885 millions €

5 500 personnes dans le monde

19 000 revendeurs

plus de 3 millions

d’entreprises clientes


Entreprises :

Sage

Distributeurs

Un partenariat

Communication

Vente indirecte et qualité de services


GESTION FINANCIERE :

OUTILS DECISIONNELS

ACTIVITECOMMERCIALE

GESTION COMPTABLE

GESTION DES

IMMOBILISATIONS

De 5 à 200 employés

Schéma 11 : Sage Ligne 100


SITE :DISTANT

Applications +

Bases de

données

Ligne RNIS ou spécialisée

WinTSE

Serveur 100(partie serveur et client)

WinTSE

WinTSE

WinTSE

WinTSE

Poste Distant

Poste local

Poste local

Poste local

Schéma 12 : Sage Ligne 100 (2)


Partenariats autres fonctionnalités : :

Gestion production (MRP, traçabilité, … )

Configurateur d’articles

Maintenance et contrôle qualité

Planification

Gestion documentaire intégrée

Etiquetage et bar codage …


pmiGest :Développe et commercialise des outils ERP et CRM pour optimiser la gestion interne et externe des PMEERP et CRM intégrablesLiens avec les principaux logiciels comptablesModules intégrés évolutifs


  • Des outils : :

    • Un ensemble de logiciels intégrés de

    • gestion dédié à l’activité de l’entreprise

      • pmiX Food

      • pmiX Technics

      • pmiX Process

    • Des solutions CRM

    • Des développements personnalisables sur

    • base des outils standards (ERP ou CRM)


Silicon Brain :

Silicon Brain est une société de développement et de conception de logiciels qui propose des solutions spécialement conçues pour les PME industrielles

Ces solutions sont basées sur un ensemble de modules standard afin de répondre à tout besoin rencontré par les entreprises : Silicon Master Suite


Intégration ( :configurateur de produits en ligne) :

Insertion de fonctions spécifiques :

modification des écrans opérationnels par

groupe de travail

verrouillage des accès par groupe

outil de reporting intégré

le logiciel se métamorphose afin de coller aux particularités de l’entreprise


Quelques fonctionnalités : :

Gestion de production et de maintenance

Gestion des gammes de contrôle

Etiquetage industriel centralisé

Suivi de production chantier

Gestion commerciale industrielle



Configurations système requises : :

Environnement client / serveur sur une

base de données MS-SQL 2000.

Architecture: client serveur Windows 32 ou

64 bits

Langage de programmation: C++

Interface graphique: MDI (Multiple

Document Interface)


Système d'exploitation: Windows 2000, :

NT, XP, Vista

Serveur: Windows Server 2003, Windows

NT, Vista

Base de données: SQL 2000 minimum

Configuration matérielle requise:

Server: PIII 600, 256 MB

Client: PII, 128 MB


Ease :

of use

  • Produit intégré

  • Windows look & feel

  • Navigation aisée

  • Drill-down

  • Drag&Relate

SAP Business One

Client

Product

architecture

  • Architecture 2-Tier Client-Server

  • Win 32

  • MS SQL Server/DB2/Sybase

Server

Interfaces

Configurations

  • Paramétrage

  • Help

  • Query

  • Zones utilisateurs définies

  • SQL Field Link

XML Adapter

API (COM)

MS SQL

Server/

DB2 Express/ Sybase

Services

MS Officeintegration

Excel, Word, Outlook

E-Mail

Backup

RDBMS

Interfaces

Flat files, XML (HTTP/SOAP), API (COM), ODBC

Schéma 13 : Infrastructure technique



Le CRM (Customer Relationship Management, ou en français GRC, gestion de la relation client) :

proposer des solutions technologiques permettant de renforcer la communication entre l'entreprise et ses clients

afin d'améliorer la relation avec la clientèle

en automatisant les trois composantes de la relation client, à savoir :


L'avant-vente : GRC, gestion de la relation client) :

il s'agit du marketing, consistant à étudier le marché, c'est-à-dire les besoins des clients et à démarcher les prospects

L'analyse des informations collectées sur le client permet à l'entreprise de revoir sa gamme de produits afin de répondre plus précisément à ses attentes

L'Enterprise Marketing Automation (EMA) consiste ainsi à automatiser les campagnes marketing


La vente : GRC, gestion de la relation client) :

L‘automatisation des forces de ventes (Sales Forces Automation, SFA), consiste à fournir des outils de pilotage aux commerciaux afin de les assister dans leurs démarches de prospection :

gestion des prises de contact,

gestion des rendez-vous,

suivi des relances,

élaboration de propositions commerciales


L'après-vente : GRC, gestion de la relation client) :

consiste à fournir une assistance au client via :

la mise en place de centres d’appels (Call

centers, Help Desk ou Hot-Line)

la mise en ligne d'informations de support

technique

L'objet du CRM : être plus à l'écoute du client afin de répondre à ses besoins et surtout de le fidéliser


Les fonctions principales du CRM : GRC, gestion de la relation client) :

commerciale

marketing

service après-vente

calendrier – agendas

reporting


Saleslogix (SAGE) GRC, gestion de la relation client) :

Microsoft CRM

Selligent

Siebel

Salesforce.com

IBM

Locaux : Socicom, e-Link – Vente Partner …

Les Open Source : V-Tiger, Sugar CRM, …

Les plus ‘gros’ : SAP, Oracle, Peoplesoft

Schéma 14 : Quelques CRM


Qualités d’un CRM : GRC, gestion de la relation client) :

outil rapide à déployer

efficace

qui ne représente pas une contrainte pour la

force de vente

totalement orienté Clients

capable de relever toutes sortes de défis


SRM : Supplier Relationship management GRC, gestion de la relation client) :

L’e-procurement correspond à l'utilisation

des technologies Internet, sur les réseaux

internes, externes, ou sur le web lui-même,

pour rationaliser le processus d'achat

des achats hors production et/ou des achats

de production


Processus de SRM, quatre grandes étapes : GRC, gestion de la relation client) :

Conception collaborative :

intégrer les problématiques d'approvisionnement dès la conception d'un produit

en associant les fournisseurs via un outil de conception collaborative, tout en s'assurant d'un coût de revient minimal à tous les niveaux


Détermination des fournisseurs (sourcing) : GRC, gestion de la relation client) :

identifier les fournisseurs potentiels

élaborer une cartographie en les qualifiant en fonction de leur coût, de leur capacité de production, leurs délais de livraison, leurs garanties en terme de qualité

A l'issue de cette étape, les meilleurs fournisseurs pourront faire l'objet d'une mise en concurrence


Sélection des fournisseurs : GRC, gestion de la relation client) :

via un mécanisme d'enchères inversées où les rôles d'acheteur et de vendeur sont inversés

Les outils de SRM possèdent généralement une interface d'appel d'offres permettant de faire trois types de requêtes : RFQ , RFP et RFI


  • Négociation : GRC, gestion de la relation client) :

  • l'objet est de formaliser le contrat entre l'entreprise et le fournisseur sélectionné,

  • avec éventuellement des clauses spécifiques concernant la logistique, les modalités de paiement, la qualité de service ou tout autre engagement particulier


Internet GRC, gestion de la relation client) :a son rôle à jouer dans une gestion des achats que l'on veut plus rigoureuse

Trois composantes principales entrent en ligne de compte :

e-sourcing : recherche fournisseurs

e-procurement : achats

e-billing : facturation


GPAO, la gestion de production GRC, gestion de la relation client) :assistée par

ordinateur est possible grâce :

à l’assistance de logiciels de gestion de

production qui permettent :

de gérer les nomenclatures et les gammes

d’opérations

d’élaborer des plans de charges

d’ordonnancer les processus de fabrication


Les logiciels de GPAO sont articulés en modules GRC, gestion de la relation client) :

(gestion des stocks, ordonnancement, pilotage de la production, calcul des coûts de revient)

Chacun d’eux assurant une fonction spécifique relative à la gestion des flux de production


Le développement actuel des bases de données facilite l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

ce qui permet d’inclure la GPAO au coeur d’un environnement informationnel unique

qui couvre tous les besoins de l’entreprise et ainsi de mesurer les enjeux financiers des décisions de production


Les grandes fonctions de la GPAO : l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

gestion des données techniques

plan directeur de production

calcul des besoins

gestion des stocks et appros

ordonnancement - lancement de fabrication

suivi de fabrication (coût de revient)

gestion commerciale de base


Les logiciels de GPAO : l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

Les logiciels de gestion d’atelier ou d'ordonnancement

gèrent les charges, le planning, les lancements, le suivi de fabrication : ordonnancement des opérations sur les machines, en optimisant les temps de cycle

Ils ne gèrent pas globalement l’entreprise et doivent donc être adjoints à une gestion commerciale


Les logiciels de gestion JAT l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

Les logiciels de gestion JAT sont souvent des

modules de GPAO complets qui gèrent les productions répétitives selon un modèle JAT

Ils ne travaillent pas par OF (ordre de fabrication), mais par programme de fabrication journalier

JAT : juste à temps


Les logiciels de gestion de projet : l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

travaillent suivant les modèles PERT ou Gantt

adaptés à la fabrication d'un objet unique, comprenant un grand nombre de tâches

Le problème est le calcul du délai obtenu par le chemin critique, et l’attribution des ressources aux différentes tâches


Les ERP avec module de GPAO ( MRP II) : l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

Répondent aux principes de flux poussé et de production anticipée nécessitant des prévisions

Ils calculent, en fonction des besoins et des délais d’obtention, les OF (ordres de fabrication) et les OA (ordres d’achat) à lancer et les dates de lancement

(temps de cycle ou délai d’approvisionnement)


6. Les bons usages l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)


Les sociétés font état des l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production) objectifs suivants pour leur projet ERP et logiciels associés :

amélioration de la cohésion et de la

communication des différentes entités et

de leurs systèmes d’information

enrichissement des fonctionnalités existantes

gains de productivité et réduction des

charges de l’entreprise

amélioration des processus métier, de leur

traçabilité et de leur auditabilité


Avantages/apports : l’intégration des systèmes d’information (comptable et de production)

Faire entrer un ERP, c’est un peu entrer en religion, rien n’est plus comme avant :

Un ERP contraint l’organisation, le cadrage, la formalisation des processus métiers, la

définition du coeur de métier

Les ERP permettent de formaliser des procédures qui n’avaient aucune trace

Un ERP doit permettre d’accompagner un changement d’organisation


Il faut profiter de la dynamique de l’installation d’un ERP qui va modifier les procédures, l’organisation et les méthodes de travail

L’ERP force tout le monde à se remettre en

cause et donc provoque un dynamisme

L’avantage concurrentiel apporté par un ERP est provoqué par l’usage qu’on en fait et

non par l’outil en lui-même


L’ERP est un langage commun dans l’entreprise au même titre qu’une messagerie électronique ou la business intelligence

l’ERP est créateur de valeur pour l’entreprise :

Conclusion générale et unanime


Inconvénients/difficultés : titre qu’une messagerie électronique ou la business intelligence

La difficulté majeure pour le DSI est de faire comprendre au DG les enjeux de

l’intégration d’un ERP (les coûts ne sont pas le seul critère de choix d’un ERP)

L’ ERP crée des confusions dans l’entreprise : changement des habitudes, des repères habituels

Si l’ERP bouleverse totalement l’organisation sur un site non préparé au changement, le processus d’intégration sera plus long


Parfois, même s’il y a eu une procédure d’accompagnement du changement, certaines personnes ne sont pas préparées et cela risque de provoquer de grosses difficultés

L’intégration totale d’un ERP entraîne une dépendance très forte de l’entreprise avec

son éditeur car cette opération est irréversible

La difficulté de valorisation de l’ERP (problèmes rencontrés lors du calcul du Retour sur Investissement ou ROI)


Facteurs clés de succès : d’accompagnement du changement, certaines personnes ne sont pas préparées et cela risque de provoquer de grosses difficultés

La coïncidence entre le noyau de base de l’ERP et le coeur de métier de l’entreprise

La vision intégrale des processus métiers et leur maîtrise

La création et l’animation d’un pôle de compétences interne

L’implication de la direction générale en tant que sponsor et les relais au niveau du

middle management


La participation active du personnel de terrain et le passage à une vision par activité à une vision par processus

L’ERP n’a de sens que pour servir le business, pas uniquement l’administratif et le financier

Pour cette raison, il faut rapidement réussir l’ERP Finances - Comptabilité - Achats

préalable à l’extension réussie de l’ERP au métier (Supply Chain, CRM, …)


Bien comprendre les cultures d’entreprise : passage à une vision par activité à une vision par processus

un directeur d’usine est différent d’un

directeur marketing

un directeur manager américain est

différent d’un manager asiatique

Ne jamais faire complètement confiance aux gens extérieurs à l’entreprise (éditeurs,

consultants …)

Il faut tout vérifier par soi-même


Procéder à une analyse des risques avant de débuter un projet

Même s’il s’agit de projets informatiques

ce ne sont pas des informaticiens qui font l’analyse des risques

mais des spécialistes ‘métier’


Pour les développements spécifiques, ce n’est pas automatique

Il faut que le département ou le service qui les demande, se batte et justifie de leur nécessité

Développer les compétences internes

Stabiliser les équipes travaillant sur les ERP en les valorisant dans un centre de compétences


Que peut-on en espérer ? automatique

Augmentation du nombre de références produits

Accroissement du chiffre d’affaires

Augmentation de la part de marché

Augmentation du taux de satisfaction clients


Augmentation du nombre de commandes automatique

Amélioration de la gestion du stock

Création d’un langage commun au niveau de l’entreprise, tous services confondus

Globalisation de la Supply Chain

Globalisation du système financier


Les inquiétudes : automatique

La méthodologie de mesure du ROI d’un projet ERP selon les normes financières, est

remise en cause dans le cas d’un projet ERP

D’autres indicateurs, selon le métier et

la fonction en question, sont souvent évoqués …


La dépendance vis-à-vis de l’éditeur automatique

A partir du moment où l’ERP est intégré

globalement dans l’entreprise (administratif, comptable, financier, logistique,

Métier …)

il n’est pas envisageable de revenir en arrière ou de changer d’ERP


Dans les contrats signés avec les éditeurs, les entreprises n’ont aucune protection

Elles n’ont pas de moyens de pression commerciale et les éditeurs peuvent faire à peu près ce qu’ils veulent

La situation du marché aujourd’hui renforce de plus en plus leur situation monopolistique

Cf. : SAP et Oracle


En conclusion : lequel choisir ? entreprises n’ont aucune protection

Pas de solution !

Cela dépend de beaucoup de critères dont les principaux :

les besoins de l’entreprise

les budgets alloués

le binôme éditeur - intégrateur

les disponibilités de l’équipe en place …


ad