Les intervenants veulent faire équipe avec les parents; mais… - PowerPoint PPT Presentation

katoka
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les intervenants veulent faire équipe avec les parents; mais… PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les intervenants veulent faire équipe avec les parents; mais…

play fullscreen
1 / 32
Download Presentation
Les intervenants veulent faire équipe avec les parents; mais…
130 Views
Download Presentation

Les intervenants veulent faire équipe avec les parents; mais…

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Jeudi 24 avril 2014, Hilton de Québec • Les intervenants veulent • faire équipe avec les parents; mais… Comment favoriser la participation des parents dans les services de prévention à la petite enfance? Par Andrée-Anne Houle, ps.éd. Doctorante en psychoéducation, Université de Sherbrooke • Sous la direction de Thérèse Besnard (U de S) et la co-direction d’Annie Bérubé (UQO)

  2. Plan de la présentation • VOLET 1: PROBLÉMATIQUE • Les difficultés d’adaptation sociale chez les enfants de familles vulnérables • Importance des services de prévention dès la petite enfance • Efficacité des programmes de prévention à la petite enfance et rôle des parents • Difficulté à rejoindre les parents de familles vulnérables, une problématique empirique et pratique • VOLET 2: MODÈLES THÉORIQUES DE LA PARTICIPATION PARENTALE • Théorie du comportement planifié (Ajzen, 1991) • Modèle théorique explicatif de l’intention de participer des parents (Spoth et Redmond, 1995) • Modèle des barrières à la participation (Kazdin, 1996) • Modèle théorique des stades de la participation parentale (McCurdy et Daro, 2001) • Limites et constats concernant les modèles existants • VOLET 3: PRÉSENTATION DU PROJET DE THÈSE • VOLET 4: DISCUSSION ET ÉCHANGES

  3. VOLET 1 Problématique

  4. Lorsque différents facteurs de risque interfèrent dans le développement… La petite enfance… période cruciale du développement Nombreux défis développementaux… -Faible milieu économique -Faible scolarisation des parents -Isolement social -Absence d’emploi -Habiletés parentales lacunaires -Problème de santé mentale des parents -Monoparentalité -Climat familial non-stable -Conflits familiaux -Immigration récente Familles vulnérables (Boag-Munroe et Evangelou, 2012; Japel, 2011; Stefan et Miclea, 2010; Denis, Malcuit et Pomerleau, 2005; Snell-Johns, Mendez et Smith, 2004).

  5. Difficultés d’adaptation sociale chez les enfants de familles vulnérables Enfants de familles vulnérables plus sujets d’éprouver des difficultés sur le plan de l’adaptation sociale. Problèmes au niveau des compétences sociales Problèmes au niveau des compétences émotionnelles • 28% des enfants d’âge préscolaire auraient des signes de difficultés sur le plan de l’adaptation sociale (Sanders et al., 2000). • 7 à 20% des enfants auraient un niveau clinique de difficulté; augmente à 35% chez les enfants de familles vulnérables (Webster-Stratton et Hammond, 1998). • Difficultés qui perdurent chez 50% des enfants qui éprouvent de telles difficultés avant l’âge de 5 ans (Bayer et al., 2009; Webster-Strattonet Taylor, 2001). (Boag-Munroe et Evangelou, 2012; Bigras et al., 2012; Japel, 2011; Snell-Johns et al., 2004; Stefan et Miclea, 2010).

  6. Importance des services de prévention dès la petite enfance • Une des dix conditions de succès afin de favoriser le développement global des enfants (INSPQ, 2014). • 3 arguments pour prévenir l’apparition, le développement et l’aggravation des difficultés d’adaptation sociale dès la petite enfance (Dekovic et al., 2011): • Un début précoce mène l’enfant à de sérieux problèmes de comportement plus tard dans sa vie. • Enfants qui ont des difficultés de comportement précocement deviennent plus résistants au changement en vieillissant. • Les coûts qu’impliquent la criminalité pour une société sont énormes, donc investir dans des programmes de prévention précoces représente un avantage sociétal sur le plan économique. • Bien qu’elles profitent davantage de participer à de tels programmes, les familles vulnérables sont celles qui utilisent moins les services offerts, notamment en raison de différentes barrières d’accès(INSPQ, 2014; National Research Council and Institute of Medicine, 2000).

  7. Efficacité des programmes de prévention à la petite enfance Programmes qui incluent des volets sociaux, émotionnels et comportementaux seraient plus efficaces. Retombées positives qui perdurent tout au long de la vie de l’enfant et influencent sa trajectoire développementale. La participation des parents au sein des activités est essentielle, voir la clé incontournable du succès de l’intervention afin d’avoir les meilleures retombées possibles pour l’enfant . (Cantin et al., 2012; Axford et al., 2012; Dekovicet al., 2011; Stefan et Miclea, 2010; Camilliet al., 2010; Halgunseth et al., 2009; Gross, Garvey, Julion, Fogg, Tucker et Mokros, 2009; Kemp et al., 2009; Kaminski, Valle, Filene et Boyle, 2008; Snell-Johns et al., 2004; Gross, Fogg, Webster-Stratton, Garvey, Julion et Grady, 2003).

  8. Rôle des parents dans les programmes de prévention à la petite enfance • Selon une perspective écologique, les parents sont lors de la petite enfance, les premiers agents de socialisation de leur enfant, et par extrapolation, sont donc des partenaires indissociables de toutes interventions relatives à leur enfant (Halgunseth et al., 2009; Besnard et al., 2013). • C’est en cherchant à modifier et améliorer les éléments suivants qu’il est possible de prévenir et diminuer les difficultés sur le plan de l’adaptation sociale chez l’enfant: • Pratiques parentales • Communication familiale • Résolution de problèmes dans la famille • Interactions positives parent-enfant • Pratique des nouvelles habiletés auprès de l’enfant durant les activités • Bonne discipline Toutefois, dans les faits, les milieux de la pratique ont de la difficulté à rejoindre, engager et maintenir les parents de familles vulnérables dans les programmes de prévention (Axford et al., 2012; Ingoldsby, 2010).

  9. Difficulté à rejoindre les parents de familles vulnérables, une problématique… … empirique et … pratique • Identifiées comme difficiles à rejoindre (hard-to-reachfamilies) (Boag-Munroe et Evangelou, 2012; Cantin et al., 2012; McDonald, 2010; Reyno et McGrath, 2006; Normand et al., 2003). • Tâche ardue pour les milieux d’intervention (Axford et al., 2012), ce qui fait que la participation parentale est une problématique rencontrée quotidiennement dans les milieux. • Environ seulement 14% des parents participent à une forme quelconque de programmes et l’exposition à des programmes reconnus probants est encore plus faible (Sanders et al., 1999). • Les milieux de pratique passent à côté de leur cible d’intervention, ne parvenant pas à rassembler les gens qui profiteraient le plus des services (Axford et al., 2012). Les services ne sont donc pas offerts de façon rentable pour les organisations.

  10. VOLET 2 Modèles théoriques de la participation parentale

  11. Clarification de quelques définitions… PARTICIPATION Formée de 3 éléments PENDANT les activités AVANT le début des activités Implication / Qualité de l’engagement Recrutement / Inscription / Adhésion Présence / Dosage / Rétention AVANT ou PENDANT Abandon / Attrition Est rendue plus difficile, diminuée ou cessée Est facilitée, maintenue ou augmentée AVANT ou PENDANT Barrières à la participation Facilitateurs de participation Facteurs liés à la famille (Kemp, Marcenko, Hoagwood et Veneski, 2009; Staudt, 2007; Galinsky, 2006) Facteurs liés au programme / service Facteurs liés à la relation parent-intervenant

  12. Théorie du comportement planifié (Theory of plannedbehavior; Ajzen, 1991) Croyances comportementales • Vise à prédire et expliquer le comportement humain à travers différents contextes spécifiques. Attitudes Évaluation des conséquences Poser un comportement déterminé / Participer Intention comportementale Croyances normatives Normes subjectives Motivation à se soumettre Contrôle comportemental perçu Croyances de contrôle (Ajzen, 2011; 2002; 1991)

  13. Modèle théorique explicatif de l’intention de participer des parents (Spoth et Redmond, 1995) Modèle central Problèmes de comportement de l’enfant Sévérité perçue Bénéfices du programme Niveau d’éducation Intention de participer Services utilisés dans le passé Vulnérabilité perçue Revenu familial Barrières à la participation Nombre d’enfants (Janz et Becker, 1984; Rosenstock, 1990; Peterson et al., 1990)

  14. Modèle théorique explicatif de l’intention de participer des parents (Spoth et Redmond, 1995) Modèle élargi Problèmes de comportement de l’enfant Sévérité perçue Bénéfices du programme Niveau d’éducation Intention de participer Services utilisés dans le passé Vulnérabilité perçue Revenu familial Barrières à la participation Nombre d’enfants (Janz et Becker, 1984; Rosenstock, 1990; Peterson et al., 1990)

  15. Modèle des barrières à la participation(Barriers-to-treatment model ; Kazdin, 1996) • Vise à prédire l’abandon ou bien le fait de compléter la participation au programme. Facteurs relatifs à la famille, au parent et à l’enfant Obstacles pratiques Percevoir le programme comme demandant Augmentent ou diminuent les risques d’abandonner le programme Modifiables en fonction des expériences vécues Perception que le programme ne répond pas au problème Se développe durant les activités Mauvaise relation parent-intervenant Kazdin, 1996; Kazdin et Yale, 1997; Kazdin et Wassell, 1999)

  16. Modèle théorique des stades de la participation parentale (McCurdy et Daro, 2001) Facteurs de l’intervenant Facteurs de l’intervenant Facteurs individuels Facteurs individuels Facteurs individuels Rétention Intention de s’inscrire Engagement et présence Facteurs du programme Facteurs du programme Facteurs du programme Facteurs du quartier Facteurs du quartier

  17. Modèle théorique des stades de la participation parentale (McCurdy et Daro, 2001) Facteurs individuels Facteurs de l’intervenant Facteurs du programme Facteurs du quartier Intention de s’inscrire -Source de subvention du programme - Bon moment pour l’inscription (timing) -Compétence culturelle -Style de transmission des services -Capital social -Désorganisation sociale -Attitude face au service -Perceptions coûts-bénéfices -Disposition à changer -Normes subjectives -Expériences passées dans programmes (Ajzen , 1996; Fishbein et Ajzen, 1975; Fishbein et al., 1997)

  18. Modèle théorique des stades de la participation parentale (McCurdy et Daro, 2001) Facteurs individuels Facteurs du programme Intention de s’inscrire Engagement et présence -Durée /période de temps entre le moment où le parent a accepté le programme et le premier contact lié au service -Normes subjectives (Ajzen, 1996)

  19. Modèle théorique des stades de la participation parentale (McCurdy et Daro, 2001) Facteurs individuels Facteurs de l’intervenant Facteurs du programme Facteurs du quartier Rétention -Expérience objective du programme -Expérience subjective du programme -Compétence culturelle -Style de transmission des services -Charge de cas (caseload) -Formation -Supervision clinique -Financement -Changements de personnel -Incitatifs à la participation -Cohésion sociale -Ressources concrètes (Bean, 1982; Berlin, O’Neal et Brooks-Gunn, 1998; McCurdy et Jones, 2000)

  20. Limites et constats concernant les modèles • 4 constats: • Aucun des modèles ne permet un portrait complet de la participation des parents dans les programmes. • La sphère du recrutement est la sphère la moins détaillée et la moins bien comprise au sein des modèles. • Aucun modèle théorique n’est spécifique au recrutement des parents dans la littérature actuelle. • Aucun modèle n’est spécifique aux programmes préventifs et n’a été étudié précisément dans un contexte de services offerts lors de la petite enfance, dans un cadre volontaire.

  21. Limites et constats concernant les modèles • Cela explique pourquoi plusieurs études actuelles dans le champ de la participation parentale n’appuient pas leurs bases théoriques sur un modèle reconnu, les modèles de la participation parentale étant peu nombreux et incomplets (Halgunseth et al., 2009; Dumas et al., 2007). • Nécessaire d’établir des bases théoriques solides afin de pouvoir mieux comprendre et par le fait même, favoriser la participation des parents, principalement ceux de familles vulnérables (Ingoldsby, 2010). • Le recrutement mérite une attention particulière, étant la première étape qui vient influencer par la suite l’ensemble du processus de participation (Snell-Johns et al., 2004; Gross et al., 2001).

  22. VOLET 3 Présentation du projet de thèse

  23. Projet de thèse envisagé… 3 objectifs spécifiques… 3 méthodologies complémentaires Objectif général… Élaborer un modèle théorique du recrutement des parents d’enfants de 5 ans et moins dans des programmes de prévention des difficultés sur le plan de l’adaptation sociale,… ARTICLE 1 SUR LE PLAN DE LA RECHERCHE … à partir d’une recension systématique des données empiriques. ARTICLE 2 SUR LE PLAN DE LA PRATIQUE … à partir d’unecartographie conceptuelle des perceptions des acteurs concernés. ARTICLE 3 INTÉGRATION DES 2 SAVOIRS … à partir de la contribution de la méthode Delphi pour conjuguer les savoirs empiriques et pratiques.

  24. VOLET 4 Discussion et échanges

  25. Après avoir pris connaissance des limites sur le plan empirique…Selon vous, quels sont les éléments qui influencent le recrutement des parents dans les programmes de prévention, sur le plan de la pratique? ? ? RECRUTEMENT Intention de s’inscrire Engagement et présence ? ?

  26. À vous la parole… Rencontrez-vous des difficultés à susciter la participation des parents dans vos milieux de pratique respectifs? Quels sont les éléments qui sont mis en place afin de favoriser le recrutement des parents dans vos programmes? Avez-vous des exemples de pratiques gagnantes afin de favoriser la participation / le recrutement des parents?

  27. Merci de votre intérêt et participation durant la présentation! Andrée-Anne Houle, ps.éd. Étudiante au doctorat en psychoéducation, Université de Sherbrooke Andree-Anne.Houle@USherbrooke.ca

  28. Références bibliographiques Ajzen, I. (1991). The theory of plannedbehavior. Organizationalbehavior and humandecisionprocesses, 50(2). 179-211. Ajzen, I. (1996). The directive influence of attitudes on behavior. Dans P. Gollwitzer et J. Bargh (Éds.), The psychology of action (p. 385-403). New York: GuilfordPress. Ajzen, I. (2002). Perceivedbehavioral control, self-efficacy, locus of control, and the theory of plannedbehavior. Journal of applied social psychology, 32(4), 665-683. Ajzen, I. (2011). The theory of plannedbehaviour: Reactions and reflections. Psychology and healt, 26(9), 1113-1127. Axford, N., Lehtonen, M., Kaoukji, D., Tobin, K. et Berry, V. (2012). Engaging parents in parenting programs: Lessonsfromresearch and practice. Children and YouthServices Review, 34(10), 2061-2071. Bean, J. (1982). Conceptualmodels of student attrition: How theorycan help the institutionalresearcher. Dans E. Pascarella (Éd.), Studyingstudent attrition (p. 17-33). San Francisco: Jossey-Bass Inc. Berlin, L., O’Neal, C. et Brooks-Gunn, J. (1998). Whatmakesearly intervention program work? The program, its participants and their interaction. Zero to Three, 18(4), 4-15 Besnard, T., Houle, A.-A., Letarte, M.-J., et Blackburn-Maltais, A.-P. (2013). La preventiondes difficulties de comportment chez les enfants du préscolaire: une recension des caractéristiques des programmes probants. Enfance en difficulté, 2, 111-142. Bigras, N., Lemay, L. et Tremblay, M. (2012). Petite enfance, services de garde éducatifs et développement des enfants : État des connaissances. Québec, Québec : Presses de l’Université du Québec. Boag-Munroe, G., et Evangelou, M. (2012). From hard to reach to how to reach : A systematicreview of the literature on hard-to-reachfamilies. ResearchPapers in Education, 27(2), 209-239. Camilli, G., Vargas, S., Ryan, S. et Barnett, S, (2010). Meta-Analysis of the Effects of EarlyEducation Intervention on Cognitive and Social Development. TeachersCollegeRecord, 112(3), 579-620. Cantin, G., Bouchard, C., et Bigras, N. (2012). Les facteurs prédisposant à la réussite éducative dès la petite enfance. Revue des sciences de l’éducation, 38(2), 469-482.

  29. Références bibliographiques Dekovic, M., Slagt, M. I., Asscher, J. J., Boendermaker, L., Eichelsheim, V. I., et Prinzie, P. (2011). Effects of earlyprevention programs on adultcriminaloffending : A meta-analysis. Clinicalpsychologyreview, 31(4), 532-544. Denis, É., Malcuit, G. et Pomerleau, A. (2005). Évaluation des impacts de l’initiative communautaire 1,2,3 Go! sur le développement et le bien-être des tout-petits et de leur famille. Éducation et francophonie, 33(2), 44-66. Dumas, J. E., Nissley-Tsiopinis, J. N., et Moreland, A. D. (2007). From Intent to Enrollment, Attendance, and Participation in Preventive Parenting Groups. Journal of Child and Family Studies, 16(1), 1-26. Fishbein, M. et Ajzen, I. (1975). Belief, attitude, intention ans behavior: An introduction to theory. Reading MA: Addison-Wesley. Fishbein et al., (1997). Using a theory-basedcommunity intervention to reduce AIDS riskbehaviors: The CDC’s AIDS CommunityDemonstrationProjects. Dans M. Goldberg, M. Fishbein et S Middlestadt(Éds.), Social Marketing: Theoreticaland practical perspectives (p.123-146) Mahwah, NJ: Erlbaum. Galinsky, E. (2006). The economic benefits of high-quality early childhood programs: What makes the difference? Families and Work Institute. Document téléaccessibleà l’adresse <http://familiesandwork.org/site/research/reports/ced.pdf>. Gross, D., Fogg, L., Webster-Stratton, C., Garvey, C., Julion, W. et Grady, J. (2003). Parent training withmulti-ethnicfamilies of toddlers in day care in low-incomeurbancommunities. Journal of Consulting and ClinicalPsychology, 71(2), 261- 278. Gross, D., Garvey, C., Julion, W., Fogg, L., Tucker, S., et Mokros, H., (2009). Efficacy of the Chicago parent programs withlow-incomeafricanamerican and latino parents of youngchildren. Prevention science, 10(1), 54-65. Halgunseth, L. C., Peterson, A., Stark, D. R. et Moodie, S. (2009). Family engagement, diverse families, and earlychildhoodeducation programs : An integratedreviewof the literature. National Association for the Education of Young Children, 1-22. Ingoldsby, E. M. (2010). Review of intervention to improvefamily engagement and retentionin parent and child mental health programs. Journal of Child and FamilyStudy, 19(5), 629-645. Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ, 2014). Les conditions de succès des actions favorisant le développement global des enfants, Étant des connaissances. Québec, Canada : Gouvernement du Québec.

  30. Références bibliographiques Janz, N. K., et Becker, M. H. (1984). The healthbelief model: A decadelater. HealthEducationQuarterly, 11, 1-47. Japel, C. (2011). Risques, vulnérabilité et adaptation – Les enfants à risque au Québec. Montréal : Université du Québec à Montréal. Kaminski, J. W., Valle, L. A., Filene, J. H. et Boyle, C. L. (2008). A Meta-analyticReviewof Components Associatedwith Parent Training Program Effectiveness. Journal of Abnormal Child Psychology, 36(4), 567-589. Kazdin, A. E. (1996). Dropping out of childpsychotherapy : Issues for research and implications for practice. Clinicalchildpsychology ans psychiatry, 1(1), 133-156. Kazdin, A. E., et Yale, U. (1997). Familyexperience of barriers to treatment and prematureterminationfromchildtherapy. Journal of consulting and clinicalpsychology, 65(3), 453-363. Kazdin, A. E., et Wassell, G., (1999). Barriers to treatment participation and therapeutic change amongchildrenreferred for conductdisorder. Journal of clinicalchildpsychology, 28(2), 160-172. Kemp, S. P., Marcenko, M. O., Hoagwood, K. et Vesneski, W. (2009) Engaging parents in childwelfare services: bridgingfamilyneeds and childwelfare mandates. Child Welfare, 88(1), 101–126. McCurdy, K. et Jones, L. (2000). Supportingfamilies: Lessonsfrom the field. ThousandOaks, CA: Sage. McCurdy, K. et Daro, D. (2001). Parent involvement in family support programs: An integratedtheory. Family Relations, 50(2), 113–121. McDonald, M. (2010). Are disadvantagedfamilies «hard to reach»? Engagingdisadvantagedfamilies in child and family services. Australian Institute of FamilyStudies, Melbourne, Australia : AustraliaGovernement. National Research Council and Institute of Medicine (2000). Fromneurons to neighborhoods : The science of earlychildhooddevelopment. Washington, D.C. : National academypress. Normand, C. L., Vitaro, F. et Charlebois, P. (2003). Comment améliorer la participation et réduire l’attrition des participants aux programmes de prévention. In F. Vitaro et C. Gagnon (Éds.), Prévention des problèmes d’adaptation chez les enfants et les adolescents, Tome I Les problèmes internalisés. (p. 101-140). Québec: Les Presses de l’Université du Québec. Peterson, L., Farmer, J. et Kashani, J. (1990). Parental injurypreventionendeavors: A functionof healthbeliefs? HealthPsychology, 9, 177-191.

  31. Références bibliographiques Reyno, S. M. et McGrath, P. J. (2006). Predictors of parent training efficacy for childexternalizingbehaviourproblems – a meta-analyticreview. Journal of Child Psychologyand Psychiatry, 47(1), 99-111. doi : 10.1111/j.1469- 7610.2005.01544x. Rosenstock, I. M. (1990). The healthbelief model: Explaninghealthbehaviorthroughexpectancies. Dans K. Glanz, F. M. Lewis, et B. K. Rimer (Éds.), Healthbehaviorand healtheducation: Theory, research and practive (p. 39-62). San Francisco: Jossey-Bass. Sanders, M., Tully, L., Braade, P. D., Lynch, M. E., Heywood, A. H., Pollard, G. E., et Youlden, D. R. (1999). A survey of parenting practices in Queensland : Implications for mental health promotion. Health promotion journal of Australia, 9(2), 112-121. Snell-Johns, J., Mendez, J. L. et Smith, B. H. (2004). Evidence-based solutions for overcomingaccessbarriers, decreasing attrition, and promoting change withundeservedfamilies. Journal of FamilyPsychology, 18(1), 19-35. Staudt, M. (2007). Treatment Engagement withCaregivers of At-riskChildren : Gaps in Research and Conceptualization. Journal of Child and FamilyStudies, 16(2), 183-196. Stefan, C. A., et Miclea, M. (2010). Prevention programmes targetingemotional and social development in preschoolers : currentstatus and future directions. Earlychilddevelopment and care, 180(8), 1103-1128.