Le canada et la deuxième guerre mondiale - PowerPoint PPT Presentation

le canada et la deuxi me guerre mondiale n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le canada et la deuxième guerre mondiale PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le canada et la deuxième guerre mondiale

play fullscreen
1 / 25
Le canada et la deuxième guerre mondiale
176 Views
Download Presentation
kami
Download Presentation

Le canada et la deuxième guerre mondiale

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le canada et la deuxième guerre mondiale • Le Canada et la défaite du fascisme Partie 4, Chapitre 15

  2. La guerre éclair en l’Europe de l’Ouest • La «drôle de guerre» a été rompu en avril 1940 • Hitler a utilisé la guerre éclair (blitzkreig) pour envahir le Danemark et la Norvège • les Canadiens ont reçu l’ordre d’aller au front, mais le lendemain les troupes britanniques ont pris la place des canadiens • c’était une défaite rapide et humiliante pour les britanniques: en mai la Norvège et le Danemark étaient tombés aux mains des nazis • l’armée allemande avait aussi conquis les Pays-Bas et la Belgique et ils ont atteint la ville française d’Amiens

  3. La première grande erreur de Hitler • après avoir pris la ville d’Amiens, Hitler a ordonné à l’armée allemande de s’arrêter et laisser la continuation à l’aviation allemande • un brouillard épais a retenu les avions allemands au sol • cela a donné aux alliés le temps de planifier leur embarquement

  4. Le miracle de Dunkerque • on a lancé un appel urgent pour aider les troupes alliées à fuir Dunkerque • prés de 900 embarcations de toutes sortes sont parties de la Grande-Bretagne pour Dunkerque à côté des énormes destroyers britanniques • on a arraché 340 000 soldats aux mains de l’armée allemande

  5. On perd la France • l’armée de la France était en pitoyable état • le 14 juin 1940 les nazis sont entrés sans encombre dans Paris et 3 jours plus tard la France a capitulé • il ne restait plus que la Grande-Bretagne et les alliés pour empêcher les nazis d’annexer toute l’Europe • le succès étonnant de l’armée allemande alarmait le Canada - une défaite de la Grande-Bretagne aurait été catastrophique et une invasion nazie en Amérique du Nord encore plus terrifiante

  6. Le Canada se prépare pour la guerre • le temps était venu pour le Canada et les États-Unis de mobiliser les ressources • en 1939, les attitudes envers les femmes et les minorités ont changé: tous les deux étaient permis d’entrer dans l’armée canadienne et les soldats n’étaient plus séparés selon leur race • malheureusement le racisme existait toujours à l’échelle individuel • les Amérindiens n’avaient pas encore les droits et les responsabilités associés à la citoyenneté mais ils n’ont pas rencontré d’opposition • les Ukrainiens qui étaient internés dans les camps pour les ennemis étrangèrs étaient acceuillis dans l’armée

  7. L’opération Lion de mer • à ce moment, Hitler a envahi la Norvège, la Belgique, la Pologne, les Pays-Bas, l’Autriche, la Tchécoslovaquie et la France, et il a fait une alliance avec l’Italie - il avait conquis la majeure partie de l’Europe • opération Lion de Mer était le nom de code du plan d’invasion que Hitler avait créé pour prendre les îles britanniques • selon le plan 25 divisions devaient débarquer sur la côte sud de l’Angleterre et foncer sur Londres, mais les chars d’assaut, l’infanterie et le matériel motorisé ne pouvaient atteindre la Grande-Bretagne qu’en bateau, donc il a fallu détruire la Royal Air Force d’Angleterre avant de mettre le plan en oeuvre

  8. La bataille d’Angleterre • le 10 juillet 1940, Hitler a lancé une attaque aérienne brutale contre les navires britanniques qui se trouvaient dans la Manche • à la mi-août, près de 2000 avions allemands sillonnaient le ciel d’Angleterre chaque jour et devastaient les usines et les aérodromes • l’aviation anglais comptait deux fois moins d’appareils que l’aviation allemand • les Allemands craignaient que l’hiver ne retarde pas leur progrès alors ils avaient décidé de faire entre la bataille d’Angleterre dans une nouvelle phase • le 7 septembre deux pilotes de nuit de l’aviation allemande ont bombardé Londres, une tentative de démoraliser la population en s’attaquant aux civils • Churchill, premier ministre d’Angleterre (1940), a ordonné des raids aériens contre Berlin et Hitler était furieux; il a promis aux Allemands que les Britanniques paieraient • habituée aux attaques allemandes, le RAF les attendait: le 15 septembre 1000 bombardiers er près de 700 chasseurs ont fiat une attaque massive à Londres mais les Spitfires et les Hurricanes de la RAF ont volé à leur rencontre et l’Allemagne a dû admettre l’inefficacité de leur tactique • l’Allemagne a dû renoncer à l’opération Lion de mer

  9. Le Canada et la guerre aérienne • un quart de million de Canadiens ont servi dans la RAF et dans l’Aviation royale canadienne (ARC) • quand les raids de jour sur l’Angleterre ont cessé, les escadrons de chasseurs et de bombardiers de la RAF et de l’ARC se sont tournés vers la France occupée pour attaquer les bases aériennes, les batteries, les routes, les voies ferrées et les quartiers généraux des Allemands en France • les unités canadiennes de bombardiers excellaient dans les attaques nocturnes

  10. Le rôle des femmes dans l’armée • le Canadian Auxiliary Territorial Service (CATS) était un groupe de femmes paramilitaire qui ont appris à conduire et à réparer des camions, à lire des cartes, à utilister la radio et à donner les premiers soins • beaucoup d’organisations bénévoles ont exercé des pressions pour être admises dans les rangs de l’armée • l’armée de l’air a été le premier à admettre les femmes dans ses rangs: le gouvernement a fondé le Corps auxiliaire féminin de l’Aviation canadienne et le Service féminin de la Marine royale du Canada • leur rôle a pris une importance grandissante au cours de la guerre: les femmes sont devenues artilleuse (gunners) , mécaniciennes, ajusteuses (tool and die makers) et soudeuses (welders) • en mai 1944, quelques groupes du Service féminin de l’Armée canadienne ont été envoyésj dans les zones de combat en Europe

  11. Le plan Barberousse • le 22 juin 1941 Hitler a pris son plus grand risque: il a lancé contre l’Union soviétique une attaque massive: le plan Barberousse • cette attaque a mis fin au pacte germano-soviétique et l’Union soviétique s’est retrouvée dans le camp des Alliés • Hitler voulait prendre Moscou et défaire le gros de l’armée soviétique avant l’hiver • au début l’Union soviétique était incapable d’arrêter les forces allemandes et ils ont perdu plus de un million de soldats • la grandeur du pays rendait une victoire rapide impossible et l’armée allemande n’était pas équipée pour les températures de -50 degrees Celcius: ils n’avaient ni de vêtements chauds, ni de liquide antigel ni d’huile adaptée au froid • depuis ce temps les troupes sibériennes bien emmitouflées approchaient pour défendre Moscou et ils ont refoulé l’armée allemande à 50km de la ville; Hitler avait perdu son pari

  12. La guerre dans le Pacifique continue... • les effets catastrophiques des droits de douane imposés par les États-Unis avaient amené les relations entre le Japon et les pays occidentaux au point de rupture • donc les États-Unis avaient posté leur flotte à Hawaii en prévision d’une guerre dans le Pacifique, la Grande-Bretagne avait renforcé ses positions dans la région et avait demandé au Canada d’envoyer des soldats dans la colonie britannique de Hong Kong

  13. L’attaque de Pearl Harbor • les États-Unis étaient en train de négocier un traité de paix avec le Japon mais les Japonais ne participaient pas aux pourparlers de paix que pour détourner l’attention des Alliés pendant qu’ils se préparaient à une attaque • le seul obstacle majeur que rencontrait le Japon en Orient était la base américaine de Pearl Harbor • l’amiral japonais Isoroku Yamamoto a résolu de la bombarder par surprise • les japonais ont décidé aussi d’attaquer le même jour la base américaine aux Philippines ainsi que deux possessions britanniques: la Malaisie et Hong-Kong • le 7 décembre 1941 à 8h la première vague d’avions japonais est apparue dans le ciel de Pearl Harbor • le Japon n’avait pas déclaré la guerre aux États-Unis avant d’attaquer • par la fin, il ne restait presque rien de la flotte américaine: 18 navires de guerre, 349 avions étaient détruits, 3581 militaires et 103 civils américains étaient morts • en 1941, les États-Unis étaient le pays le plus riche du monde, donc ils pouvaient consacrer d’énormes ressources financières, militaires et humaines à l’effort de guerre • les Américains ont immédiatement déclaré la guerre au Japon, donc à l’Allemagne

  14. Hong Kong • avec les soldats japonais à 50km de Hong Kong attendant depuis un an une invasion, les Japonais ont continué leur attaque après Pearl Harbor par envahir Hong Kong • les soldats canadiens, y postaient, n’étaient pas prêts à la bataille • l’aviation japonaise a détruit les quais, les casernes (barracks), les batteries et les avions de la RAF (il n’avait que 5) • les troupes ont reçu l’ordre de battre en retraite jusqu’à l’île de Hong Kong • le 18 décembre 1941, des milliers de soldats japonais ont traversé le détroit qui sépare Hong Kong du continent • ils se sont battus jusqu’au Noël 1941, où Hong Kong a capitulé officiellement • les Japonais avaient tué ou capturé tous les soldats canadiens dans l’île de Hong Kong et les ont gardé comme prisonniers de guerre au cours des trois ans et demi qui ont suivi • les Japonais ont saisi les colis alimentaires et les médicaments de la Croix-Rouge et les vendaient sur le marché noir, les prisonniers ne recevaient que trois portions de riz par jour; ces traitements forcés allaient contre les Conventions de Genève de 1864

  15. La bataille/tragédie de Dieppe • en août 1942, 5000 soldats canadiens ont reçu l’ordre d’attaquer le port de Dieppe, au nord de la France avec des commandos britanniques et de Rangers américains (les corps spécialement entrainés) • les Alliés voulaient déterminer les moyens qui permettraient de réussir une invasion sur le continent et cherchaient à éloigner les forces allemandes du front russe (maintenant que l’Union soviètique fait partie des Alliés il faut aussi l’aider par y attirer les nazis qui assiégeaient l’Union soviétique) • la bataille n’a duré que quelques heures; avant même de commencer, le sort des canadiens était scellé: des forces défensives allemandes bien postées au sommet des falaises ont fait feu sur les chalands (barge/landing craft) et les soldats qui y ont débarqué • quelques hommes seulement ont réussi à atteindre la ville de Dieppe; des 5000 canadiens qui ont débarqué, 1000 étaient morts, 500 blessés, et 2000 étaient capturés

  16. on garde l’espoir... • les États-Unis et la Grande-Bretagne combattaient les puissances de l’Axe en Afrique du nord (Algérie, Maroc) - l’Italie et l’Allemagne avaient envahi l’Égypte • les soviétiques retenaient l’armée allemande à Stalingrad en Russie et ils avaient réussi à encercler les forces allemandes et à couper leurs lignes de ravitaillement

  17. La campagne d’Italie • le 26 juin 1943, les troupes canadiennes ont rejoint les forces britanniques et américaines à l’île de Sicile pour envahir la Sicile et y prendre les Allemands et les Italiens avant qu’ils ne s’échappent en Italie • la Sicile est tombée rapidement • les Alliés ont capturé un grand nombre d’Italiens, mais des dizaines de milliers de soldats allemands se sont échappés en Italie • donc les Alliés ont dû envahir l’Italie propre • le 3 septembre 1943, ils ont atteint l’Italie • quand la patrie des italiens était envahie, la population s’est détournée du Duce, Mussolini • Mussolini était destitué de sa fonction de premier ministre et emprisonné par le roi Victor-Emmanuel III • à la fin de septembre, l’Italie s’est capitulée devant Alliés

  18. La libération du dictateur • les Allemands ont redoublé d’efforts et ont même délivré Mussolini • Mussolini a institué une République sociale italienne dans le nord du pays • la libération du dictateur a déclenché une guerre civile dans le nord de l’Italie • enfin, Mussolini a été capturé et exécuté, une mort atroce: on s’est servi de cordes de piano pour suspendre son cadavre par les pieds sur une place publique

  19. La bataille d’Ortona • les Allemands qui avaient fortifié la crête des montagnes qui parcourent l’Italie du nord au sud • la capture des positions allemandes a été très couteuse en hommes et en matériel et les Alliés gagnaient lentement du terrain • à la fin d’automne 1943 les Canadiens avaient avancé de 650 km dans les montagnes et se dirigeaient vers Rome • en novembre, la progression des Alliés a été arrêtée à Ortona • les Allemands avaient fait explosé tous les ponts de la région et avaient bâti des fortifications au sommet • malgré tous, les Canadiens les ont vaincues le 27 décembre • les Alliés ont percé les liggnes de défense allemandes et se sont emparés de Rome en juin 1944

  20. Les Alliés se préparent à l’action • les Alliés avaient mis en place une gigantesque force de frappe aérienne et navale • ils avaient aussi améloiré les communications entre la mer et la côte • ils avaient perfectionné le char Sherman de sorte que le véhicule pouvait avancer dans l’eau, abattre les obstacles, exploser les mines et lancer des jets de flamme

  21. Le jour J • 30 000 soldats canadiens étaient parés au jour J, le jour de l’invasion alliée en Europe: 5 divisions débarqueraient sur un front long de 80km au côte nord de la France • les Américains devaient attaquer dans la partie ouest de la plage de Normandie, les Canadiens et les Britanniques dans la partie est (la plage Juno) • la force d’invasion comprenait en plus 171 escadrons aériens dont le rôle étaient de battre l’aviation allemande et de détruire les chars ennemis • plus de 7 000 navires alliés devaient aussi participer à l’invasion

  22. Le matin du jour J • à l’aube du 6 juin 1944, les défenseurs allemands ont aperçu à leur grand surprise une flotte immense qui s’approchait de la côte française • les bombardements navals et aériens des Alliés n’avaient pas détruit toutes les positions allemandes alors l’ennemi était prêt à les affronter • malgré plusieurs problèmes logistiques, l’invasion a été considérée comme une réussite: à la fin de la journée, plus de 155 000 soldats, 6 000 véhicules et 3 600 tonnes de matériel avaient été débarqués en France • les troupes avaient anéanti les forces défensives allemandes • les Canadiens sont parvenus jusqu’à 5 km de la ville de Caen, plus loin que tous les autres détachements alliés

  23. Le commencement de la fin?? • depuis le jour J, l’Allemagne livrait une guerre sur trois fronts: en Union soviétique, en Italie et en France • l’Union soviétique continuait de la faire reculer • les Alliés progressaient vers le nord en Italie • l’invasion de la France par les Alliés allait consacrer la défaite de l’Allemagne

  24. Hitler perd l’espoir • pendant que les Alliés se dirigeaient vers le Rhin, Hitler a fait une dernière tentative pour reculer la défaite • il a modifié les règlements de son armée de manière à recruter tous les hommes âgés de 16 à 50 ans et a rassemblé 750 000 soldats contre l’avance des forces alliées • Hitler a perdu et l’armée allemande a dû reculer • à la fin de mars 1945, les Américains, Britanniques et Canadiens ont traversé le Rhin d’ouest en est et ont envahi l’Allemagne • le 30 avril, les premières troupes soviétiques essayaient d’atteindre Berlin • Hitler se cachait dans un abris souterrain de la chancellerie (édifice du gouvernement); il avait fait un pacte de suicide avec sa compagne Eva Braun • leurs corps ont été transportés à l’extérieur de l’abri, aspergés d’essence et brûlés

  25. presque la fin • l’amiral Karl Donitz a pris la tête du Troisème Reich selon la volonté de Hitler • le 7 mai 1945, appelé jour de la Victoire en Europe, Donitz a rendu l’armée allemande aux forces alliées • la mission de libérer les Pays-Bas a été confié aux Canadiens commandé par le général Harry Crerar • leur mission était d’entrer dans les Pays-Bas et y éliminer tout ce qui restait d’Allemands pendant que le gros des forces alliées avançait vers Berlin • même si la guerre avait techniquement fini, les soldats allemands ont opposé une forte résistance • encore aujourd’hui, les écoliers néerlandais font une visite annuelle dans les cimetières canadiens pour fleurir les tombes des braves jeunes hommes qui ont donné leur vie pour la liberté du pays