breast br 10 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
BREAST : BR 10 PowerPoint Presentation
Download Presentation
BREAST : BR 10

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 30

BREAST : BR 10 - PowerPoint PPT Presentation


  • 187 Views
  • Uploaded on

BREAST : BR 10. Dépistage du cancer du sein : Apport de l’échographie mammaire systématique dans les seins sans lésion focale ou avec des lésions bénignes sur la mammographie . H. SAID, O. ZRAYER, A. BACCAR, S. SEGAIER, N. SADDOUD, M.H. DAGHFOUS

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'BREAST : BR 10' - jimbo


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
breast br 10
BREAST : BR 10

Dépistage du cancer du sein : Apport de l’échographie mammaire systématique dans les seins sans lésion focale ou avec des lésions bénignes sur la mammographie.

H. SAID, O. ZRAYER, A. BACCAR, S. SEGAIER,

N. SADDOUD, M.H. DAGHFOUS

Service de radiologie,Hopital Habib Thameur.

introduction
Introduction
  • Le but de ce poster est d’illustrer l'intérêt de l’échographie systématique dans le dépistage du cancer du sein sur des seins sans lésion focale (lésions ACR 1 de BIRADS) ou avec des lésions bénignes (classées ACR2) sur les clichés mammographiques.
mat riel et m thodes
Matériel et méthodes
  • Etude rétrospective sur les deux années 2010 et 2011 intéressant 60 patientes soit 120 seins.
  • Les patientes étaient âgées entre 32 et 77 ans avec une moyenne d’âge de 54 ans.
  • Toutes les patientes ont bénéficié d’une mammographie de dépistage.
mat riel et m thodes1
Matériel et méthodes
  • Les seins ont d’abord été classés mammographiquement selon la densité mammaire en type I, II, III, IV de BIRADS ce qui correspond :

- Type I: < 25% de tissu glandulaire

- Type II: 25 à 50% (graisseux hétérogène)

- Type III: 50 à 75% (dense hétérogène)

- Type IV: > 75% (dense homogène)

mat riel et m thodes2
Matériel et méthodes
  • Les mammographies ont par la suite été classées selon les lésions retrouvées:

-en ACR 1: sans lésion mammographique décelable.

-en ACR2: lésions typiquement bénignes.

  • Ces patientes ont bénéficié d’une échographie mammaire systématique suite à laquelle les seins ont été classé en

-ACR 1: absence de lésion

-ACR2: lésion typiquement bénigne

-ACR 3: lésion trés probablement bénigne.

r sultat
Résultat
  • Classement des seins selon la densité mammaire:

-30 seins de type I

-30 seins de type II

-42 seins de type III

-42 seins de type IV.

  • En mammographie: 60 seins ont été classé ACR 1 et 60 seins ont été classé ACR 2.
r sultat1
Résultat
  • Les seins classés ACR2 à la mammographie présentaient des lésions bénignes à type de:

-Opacité ronde avec macrocalcifications dans 2 cas

-Ganglion intramammaire dans 3 cas

-Surcroit qui s’étale dans 24 cas

-Macrocalcifications sans opacité dans 31 cas

r sultat2
Résultat

Ganglion intra-mammaire

ACR2

Fibroadénome calcifié

ACR2

r sultat3
Résultat

Calcifications bénignes en battonet–

Mastite à plasmocytes ACR2

r sultat4
Résultat
  • Gonglion intra mammaire

Ganglion intra-mammaire

ACR 2

r sultat5
Résultat
  • Les lésions classées ACR 2 échographique étaient:

-Kystes simples dans 17 cas

-Ganglions intra mammaires dans 3 cas

-Lipomes dans 3 cas

-Dilatation galactophorique et galactocèle à contenu anéchogène dans 19 cas

r sultat6
Résultat

Ganglion intra-mammaire ACR2

r sultat7
Résultat

Dilatation galactophorique

à contenu anéchogène ACR 2

r sultat8
Résultat

Les lésions classées ACR 3 échographique sont:

-Kyste à contenu échogène retrouvé dans 7 cas

-Fibroadénome probable dans 3 cas

-Dilatation galactophorique à contenu échogène dans 3 cas

-Galactocèle à contenu échogène dans 1 cas

r sultat9
Résultat

Fibroadénome ACR3

r sultat10
Résultat

Dilatation galactophorique

à contenu échogène ACR3

r sultat11
Résultat

Fibroadénome calcifié

ACR3

r sultat12
Résultat

Pour les seins classés ACR 1 en mammographie:

r sultat13
Résultat

Donc pour les seins classés ACR 1:

-32 cas soit 53% de concordance avec l’échographie surtout pour les seins graisseux type II (43.75%)

-28 cas de discordance soit 46% avec 6 cas reclassés en ACR 3 particulièrement pour les seins de type III et IV. Les 22 autres cas étaient en rapport avec des lésions ACR 2 retrouvées dans 50% des cas sur des seins type III.

-Aucune lésion n’a été reclassée en ACR 4 ou 5

r sultat14
Résultat
  • Pour les seins classés ACR 2 en mammographie
r sultat15
Résultat

Donc pour les seins classés ACR 2:

-31 cas soit 58% de discordance avec absence de lésions à l’échographie surtout sur les seins graisseux (40%). Il s’agissait très souvent de macrocalcifications bénignes ou de surcroits glandulaires.

-22 cas de concordance avec les lésions échographiques tous seins confondus

-3 cas reclassés en ACR 3 sur des seins de type III et IV. Il s’agissait de fibroadénomes et de dilatation galactophorique à contenu échogène.

-Aucune lésion n’a été reclassée en ACR 4 ou 5.

r sultat16
Résultat
  • Au total, sur les seins graisseux (type I et II), lorsque la mammographie était normale ou classée ACR2, l’échographie était négative dans plus de 50% des cas. Dans les autres cas, les lésions retrouvées étaient classées ACR2 ou 3 sans aucune lésion suspecte type ACR4 ou 5.
  • Pour les seins denses (type III et IV) avec mammographie négative ou classée ACR2, la discordance avec l’échographie ne concernait dans notre série que des lésions classées ACR2 ou 3 échographique sans aucune lésion supecte (ACR4 ou 5).
r sultat17
Résultat
  • Au vu des résultats de notre étude, il apparait que l’échographie en complément de la mammographie est surtout indiquée pour les seins denses pour mieux caractériser des lésions retrouvées ou suspectées à la mammographie.
  • Dans notre série, aucune lésion échographique maligne n’a été découverte au décours d’une mammographie classée ACR1 ou ACR2 quelque soit la densité mammaire. Son intérêt dans le dépistage du cancer du sein en complément de ces mammographies parait limité.
r sultat18
Résultat
  • Ceci rejoint la conduite à tenir adoptée dans le dépistage du cancer du sein à savoir que la mammographie reste l’examen de référence dans le dépistage du cancer du sein.
  • L’échographie de première intention peut être réalisée dans certaines indications.
discussion
Discussion

L’ Echographie de première intention est indiquée:

  • Âge< 30 ans
  • Grossesse et post-partum
  • Contexte postopératoire en cas de complications
  • Sein inflammatoire: bilan initial avant mammographie différée
discussion1
Discussion

L’échographie est réalisée en complément de la mammographie :

  • Anomalie mammographique
  • Anomalie palpable avec mammographie normale
  • Seins denses
  • Seins inflammatoires après traitement de l’épisode aigu.
discussion2
Discussion
  • Le recours à l'échographie n'est pas recommandé dans le cadre du dépistage organisé à l'échelle de la population pour le cancer du sein. Il s’agit d’un examen opérateur dépendant qui peut être un facteur de stress supplémentaire pour une patiente rappelée pour un complément d’examen.
r sultat19
Résultat
  • En plus du coût de cet examen, l’échographie systématique dans le dépistage ne changerait pas de manière significative la classification ACR du sein et donc la conduite à tenir ultérieure.
  • L’échographie garde toutefois toute sa valeur en complément de la mammographie pour des seins classés ACR 3 et 4 mammographiques.
conclusion
Conclusion
  • La mammographie reste l’examen de dépistage de référence ne nécessitant pas de complément échographique pour les seins graisseux.
  • L’échographie est intéressante dans l’exploration des seins denses pour une caractérisation des lésions focales mammographiques.
  • Vu l’absence de mise en évidence de lésions suspectes échographiques sur des seins classés ACR1 et ACR 2 mammographiques, l’apport de l’échographie systématique dans ces cas parait limité comparativement au coût de cet examen.
bibliographie
Bibliographie
  • European Journal of Radiology - Variability and errors when applying the BIRADS mammography classification

Bruno Boyera, Sandra Canalea, Julia Arfi-Roucheb, Quentin Monzanib, Khaled Wassefb, Corinne Balleyguierb

  • European Journal of Radiology - BIRADS TM classification in mammography

Corinne Balleyguier , Salma Ayadi, Kim Van Nguyen, Daniel Vanel, Clarisse Dromain, Robert Sigal

Department of Radiology, Institut de Canc2rologie Gustave Roussy, Villejuif, France;

  • European Journal of Radiology - BIRADS ultrasonography

L. Levy, M. Suissa, J.F. Chiche, G. Teman, B. Martin

Institut de Radiologie, 31 Avenue Hoche, 75008 Paris, France.

  • Construction and french adaptation of the BI-RADS classification

J. Bokobsa, L. Levy, M. Suissa, H. Tristant, M. Benmussa

226 journées de la SFSPM, Deauville, novembre 2005