le mod le cognitif du fonctionnement psychique l.
Download
Skip this Video
Download Presentation
Le modèle cognitif du fonctionnement psychique

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 20

Le modèle cognitif du fonctionnement psychique - PowerPoint PPT Presentation


  • 130 Views
  • Uploaded on

Le modèle cognitif du fonctionnement psychique. Professeur C.S.Peretti. Introduction. Définition de la cognition Conscience Perception Attention Mémoire. Définition de la cognition. La cognition est le fait de connaître et de reconnaître

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Le modèle cognitif du fonctionnement psychique' - jenaya


Download Now An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
introduction
Introduction
  • Définition de la cognition
  • Conscience
  • Perception
  • Attention
  • Mémoire
d finition de la cognition
Définition de la cognition
  • La cognition est le fait de connaître et de reconnaître
  • La conscience fait partie de la cognition (connaître)
  • La mémoire fait partie de la cognition (reconnaître)
la conscience
La conscience
  • Les neurosciences offrent aux approches neuropsychologiques modernes les ressources des nouvelles techniques d’imagerie cérébrale et d’idéographie pour étudier les structures et l’activité consciente ou inconsciente du cerveau normal ou pathologique
  • L’intelligence artificielle propose une simulation informatique des opérations mentales sans recourir à la prise de conscience (Johnson-Laird, 1983)
la conscience5
La conscience
  • La bioconscience (fonctionnement autonome,capacités d’autoconstruction, d’autodéfense, homéostasie, lutte contre le désordre thermodynamique : autopoïèse)
  • La présence au monde ou l’awareness (état d’alerte généralisée)
  • La présence à l’événement : vigilance attentive ou attention focale témoignant d’une présence sélective à l’événement (accessibilité à la conscience)
la conscience6
La conscience
  • La notion de conscience perceptive est opposée à la conscience réflexive qui est associée au traitement cognitif sur des données stockées en mémoire
  • On parle également de composante intentionnelle associée aux plans d’action, opposée aux composantes dispositionnelles de nos activités
  • La présence à soi ou self-awareness (Tulving, 1972) en référence à la mémoire
perception
Perception
  • La perception nous permet d’entrer en relation avec le monde extérieur
  • Elle nous permet d’appréhender le monde à partir des organes des sens (vision, audition, sens tactile, odorat, sens gustatif)
  • Elle permet de donner une interprétation de la réalité objective qui fait intervenir la personnalité de l’individu
perception8
Perception
  • Les lois de la perception sont issues de la psychologie de la forme (Gestalt-theorie)
  • Les éléments isolés sont structurés par le sujet et organisés en forme
  • Il s’agit d’une organisation de divers renseignements en un tout
  • Toute perception d’une forme implique la perception d’une signification
  • Toute forme incomplète est réorganisée pour être cohérente
perception9
Perception
  • La perception est sous-tendue par des processus physicochimiques et neurologiques
  • Seul le résultat est conscient
  • On distingue une perception explicite et une perception implicite qui ne fait pas intervenir la conscience (par exemple la perception subliminale)
perception10
Perception
  • La perception met en jeu l’attention
  • Les schèmes perceptivomoteurs sous-tendent l’action
  • La désignation établit une distance entre le sujet et l’objet et fonde l’existence de l’autre
  • La perception nous permet de concevoir le monde organisé par rapport à notre corps mais autonome
  • L’espace corporel est fondé sur la proprioception, les afférences vestibulaires, les mouvements du corps sur le corps
perception11
Perception
  • L’espace juxtacorporel fait intervenir le contact, la vision proche, les actions de préhension
  • L’espace extracorporel fait intervenir la vision de loin, l’audition et l’action de visée
  • L’espace conceptuel est issu de la perception immédiate, l’image du corps en est la référence implicite
l attention
L’attention
  • L’attention permet la vigilance, elle maintient le SNC à l’affût des stimuli, elle les dégage du bruit de fond des afférences selon leur signification pour l’organisme
  • Elle permet de trier les stimuli issus du monde extérieur, du monde intérieur et de la mémoire
  • Elle permet également de concentrer l’activité du SNC sur un domaine particulier en privilégiant la perception d’une modalité sensorielle
l attention13
L’attention
  • Entre perception et action, l’attention intervient dans la prise de conscience et dans la mise en mémoire
  • Elle comporte une composante tonique (être attentif) et une composante phasique (faire attention)
  • On parle d’attention dirigée (vers un stimulus) et sélective en l’opposant à une attention tonique (alerte générale)
les fonctions ex cutives
Les fonctions exécutives
  • Elles interviennent dans la mise en action en se situant à l’interface entre le cerveau et la réalisation d’une action ou d’une perception
  • Elles permettent de gérer les informations traitées dans l’exécution d’une tâche
  • Elles sont dépendantes du lobe frontal
  • La vitesse de traitement de l’information est une fonction exécutive
  • La mémoire de travail intervient dans le système exécutif
le mod le du traitement de l information
Le modèle du traitement de l’information
  • Norman et Shallice (1986) proposent 1°) des filtres d’information perceptive
  • 2°) un répertoire de programmes d’activités mentales ou motrices (schémas) comprenant notamment un agenda d’intervention détreminé par sélection des déclencheurs (trigger database)
  • 3°) un système superviseur qui opère la mise en œuvre & la révision de l’agenda des opérations mentales
  • 4°) un système de codage symbolique (langage) et une mémoire épisodique indispensable à l’émergence d’une expérience consciente (Shallice, 1988)
la conscience17
La conscience
  • Les processus attentionnels constituent ( Logan et Cowan, 1984; Schneider & Schiffrin, 1984) des concepts étroitement associés à la prise de conscience
  • Cependant, il serait possible d’accéder directement au processeur central sans intervention des systèmes attentionnels (Posner, 1980; Holender, 1986; Dixon, 1971) comme par exemple dans les phénomènes de perception subliminale
conclusion
Conclusion
  • Le modèle cognitif du fonctionnement psychique fait intervenir des travaux de psychologie expérimentale ainsi que les avancées des techniques d’imagerie cérébrale et d’intelligence artificielle
  • Le défi est de proposer des hypothèses d’architecture et de fonctionnement des fonctions cognitives validables expérimentalement chez l’homme normal et en pathologie aussi bien qu’en psychopharmacologie