Le trafic international de drogues illégales - PowerPoint PPT Presentation

jed
le trafic international de drogues ill gales n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le trafic international de drogues illégales PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le trafic international de drogues illégales

play fullscreen
1 / 53
Download Presentation
Le trafic international de drogues illégales
112 Views
Download Presentation

Le trafic international de drogues illégales

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Le trafic international de drogues illégales Rémi Boivin, Ph.D. Professeur adjoint École de criminologie Université de Montréal

  2. Les réseaux, c’est aussi ça!

  3. Plan de la conférence • Partie 1 : • L’analyse de réseaux macrosociaux • Le trafic transnational de drogues illégales • Partie 2 : • Les sources de données • Les défis • Les difficultés • Partie 3 : • Questions/discussions

  4. Première partie

  5. Petit rappel • Analyse de réseaux : Analyse des relations entre des unités • L’unité peut être un pays ou un État • Ce type d’analyse nécessite des données relationnelles et donc porte sur certains types de phénomènes (ex : échanges)

  6. Le commerce international • L’économie mondiale est un système d’échanges entre pays • Ce système se manifeste principalement par le biais d’importations et d’exportations

  7. Le commerce international : analyse des échanges

  8. Coeur Semi-périphérie Périphérie Exportation de marchandises spécialisées (ex : machinerie, équipement électronique, etc.) Exportation de marchandises peu spécialisées (ex : céréales, vêtements, etc.) Études sur le world-system Concepts : • Wallerstein (1974 ; 1979) • Chase-Dunn (1989) Analyses empiriques • Snyder & Kick (1979) • Smith & White (1992) • Mahutga (2006)

  9. Le world-system : propositions • Le monde est un système capitaliste qui comporte plusieurs régions réparties selon une hiérarchie cœur/périphérie. • Certains processus ne peuvent être compris et analysés qu’à un niveau plus global que le pays ou l’État, soit le système-monde. • Les États, à travers le système interétatique, jouent un rôle majeur dans la formation des systèmes-mondes.

  10. Mahutga (2006) • La hiérarchie cœur/périphérie a-t-elle une existence empirique? • L’inégalité est-elle une caractéristique de l’économie-monde? • La globalisation observée depuis 1965 s’est-elle accompagnée de changements structurels?

  11. Mahutga (2006) • Commerce international de 4 types de marchandises : • Machinerie (spécialisée) • Papier/gaz naturel (extraction de ressources naturelles) • Vêtements (manufacturée, peu spécialisée) • Aliments • 53 pays • Block models • La position est déterminée seulement par la quantité d’échanges commerciaux

  12. Mahutga (2006) : Résultats • Il y a des types de pays : • Les pays du cœur ont des contacts commerciaux diversifiés • Il y a de l’inégalité au niveau de l’accès aux marchandises • Le système est très stable (les riches restent riches, les pauvres restent pauvres) • Ex : No 1 = USA, no 53 = Togo

  13. Constats principaux • L’inégalité caractérise le commerce • L’analyse des relations entre pays permet une meilleure compréhension de plusieurs phénomènes • Le réseau d’échanges ne s’est pas structuré au hasard (preuve : la stabilité) • Boivin, R. (2010). Le monde à l’envers ? Vers une approche structurelle du trafic transnational de drogues illicites. Déviance et Société, 34, 93-114.

  14. Définitions • Trafic : échange généralement volontaire d’un bien illégal entre des producteurs, des distributeurs et des consommateurs, dans un contexte de marché (Naylor, 2003) • Transnational : qui concerne plusieurs États […]

  15. Les infractions transnationales • L’ONU indique qu’une infraction est transnationale si : • elle est commise dans plus d’un État, • elle est commise dans un État mais qu’une partie substantielle de sa préparation, de sa planification, de sa conduite ou de son contrôle a lieu dans un autre État, • elle est commise dans un État mais implique un groupe criminel organisé qui se livre à des activités criminelles dans plus d’un État ou • elle est commise dans un État mais a des effets substantiels dans un autre État

  16. Les 4 grandes familles • La cocaïne • Les opiacés • Le cannabis • Les drogues de synthèse

  17. La cocaïne • Qu’est-ce que c’est? • Dérivée d’une plante (la coca) • Synthétisée pour la première fois vers 1860

  18. Feuilles de coca Pâte Base Cocaïne La cocaïne 1 tonne (1000 kg) de feuilles de coca = 1 kg de cocaïne

  19. La cocaïne : d’où ça vient?

  20. L’héroïne • Qu’est-ce que c’est? • Dérivée d’une plante • Synthétisée pour la première fois en 1874

  21. Les opiacés - L’héroïne Pavot Opium Morphine Héroïne 200 000 - 400 000 capsules = 7 - 10 kg d’opium = 1 kg d’héroïne

  22. L’héroïne : d’où ça vient?

  23. Le cannabis • Qu’est-ce que c’est? • La marijuana : herbe • La résine (haschich) • Les autres préparations

  24. La production mondiale de cannabis

  25. Les drogues de synthèse • Regroupe plusieurs drogues, dont ecstasy, amphétamines et meth • Production, trafic et consommation en forte progression au cours des 20 dernières années • Attention médiatique importante

  26. Que contiennent les drogues de synthèse? • Rapport d’analyse des drogues de synthèse saisies au Québec, 2007-2008 • À Montréal, 9% des comprimés ne contenaient aucune drogue…

  27. Les précurseurs • Pour faire les drogues de synthèse, il faut des précurseurs et d’autres produits chimiques (souvent légaux) • Faciles à trouver

  28. Les drogues de synthèse : d’où ça vient?

  29. En bref • 4 drogues, 4 marchés • Cocaïne : 1 source (empire-monde) • Héroïne : 3 sources • Cannabis : plusieurs sources (économie-monde) • Synthèse : plusieurs sources, surtout des pays développés • Marchandises peu spécialisées • Consommation répandue = demande élevée = trafic transnational • Questions : • Quelles sont les filières de trafic? • Quels sont les rôles joués par différents pays? Et pourquoi? • Quel impact a la position d’un pays sur le prix, les saisies, la consommation, etc.?

  30. Pause!

  31. Les sources de données et l’analyse Deuxième partie

  32. Besoins et pièges • Besoins : • Une variable relationnelle • Des variables explicatives pertinentes • Pièges : • Manquer d’information • Analyser un échantillon non-représentatif de pays • Analyser des données non-comparables • Analyser des données farfelues

  33. Les sources de données ouvertes (web) • UNODC • European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction • Bureau of International Narcotics and Law Enforcement Affairs • Transparency International • UN Data

  34. La caverne d’Ali-Baba : l’UNODC unodc.org

  35. La caverne d’Ali-Baba : l’UNODC Rapport d’analyse sommaire avec annexes statistiques Données brutes, facilement exportables dans Excel

  36. L’UNODC : les données disponibles • World drug report : • Production • Saisies (kg ; par pays) • Prévalence de consommation (%) • Prix (par kg ; par g) • Démantèlement de laboratoires • Bases de données : • Saisies (kg ; par pays) • Nombre de saisies (par pays) • Format téléchargeable • Farrell, G. & Mansur, K. & Tullis, M. (1996). Cocaine And Heroin In Europe 1983-1993 : A Cross-National Comparison Of Trafficking And Prices. British Journal Of Criminology, 36(2), 255-281.

  37. European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction emcdda.europa.eu

  38. L’EMCDDA : les données disponibles • Country reports : • Information variée pour (presque) tous les pays européens • Saisies, prévalence de consommation, prix, etc. • Certaines informations sur le trafic • Feuilles de données : • Même information, sous forme téléchargeable

  39. Bureau of International Narcotics and Law EnforcementAffairs state.gov International Narcotics Control Strategy Report

  40. Le BINLEA : les données disponibles • International Narcotics Control Strategy Report : • Rapport avec information sur le trafic dans tous les pays du monde • Centré sur ce qui touche les USA • Feuilles de données : ?????

  41. Transparency International transparency.org

  42. Transparency International : les données disponibles • Corruption Perceptions Index: • Classement annuel (avec cote sur 10), exportable en Excel • Plusieurs infos sur la corruption dans le monde

  43. Autres informations : UN Data data.un.org

  44. UN Data: les données disponibles • You nameit… • Population • Produit national brut • Indice d’inégalité GINI • Importations/exportations • Immigration/émigration • … • Format .csv (exportable en Excel)

  45. En 4 étapes faciles… Reconstruire un réseau criminel mondial

  46. Étape 1 : Recueillir des données relationnelles • Bi-annualseizure report • Provenance, destination • Rapports d’observation • Décrit le trafic X X X X

  47. Étape 2 : Constituer des matrices de relations • Les choix à faire • Un échantillon de pays? Qualité inégale des informations… • Lien manquant = absence de lien? • Relations réciproques? • Quantifier le trafic? • Quelle période?

  48. Étape 3 : Utiliser un ou des logiciels d’analyse • Moi : Pajek et UCINET. Pourquoi? • Pajek : • Moins user-friendly… • Accepte les listes et les transforme en matrices • Gère les très gros réseaux • Analyses de bases, pas faciles à produire… • Visualisation un peu moche • UCINET : • Le précurseur, le plus connu, facile d’utilisation • Accepte plusieurs formats (dont Pajek) • Optimal avec les matrices • Grand nombre d’analyses faciles à produire • Résultats faciles à exporter en Excel • Visualisation un peu mieux que Pajek

  49. Étape 4 : Analyser les réseaux et les caractéristiques des unités • Le réseau comme intérêt de recherche • Densité • Cliques • Blocks • Comparaisons • Les mesures de réseaux comme variables explicatives • Centralité • Courtage • Degree • Distance

  50. Résultat