examen cytobact riologique des urines l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Examen CytoBactériologique des Urines PowerPoint Presentation
Download Presentation
Examen CytoBactériologique des Urines

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 22

Examen CytoBactériologique des Urines - PowerPoint PPT Presentation


  • 1187 Views
  • Uploaded on

Examen CytoBactériologique des Urines. Thanh Doco-Lecompte Maladies Infectieuses et tropicales 2ème journée CISPRILOR. Quiz . Chez une femme de 45 ans - qui présente une symptomatologie de cystite - qui a fait deux épisodes de cystite dans l’année (il y a 4 mois et 6 mois)

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Examen CytoBactériologique des Urines' - jaden


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
examen cytobact riologique des urines

Examen CytoBactériologique des Urines

Thanh Doco-Lecompte

Maladies Infectieuses et tropicales

2ème journée CISPRILOR

slide2
Quiz

Chez une femme de 45 ans

- qui présente une symptomatologie de cystite

- qui a fait deux épisodes de cystite dans l’année (il y a 4 mois et 6 mois)

  • qui ne présente pas d’autres antécédents

faut-il :

    • systématiquement faire un ECBU ?
    • ne le faire que si la BU est douteuse ?
    • ne le faire que si la BU est négative ?
    • ne le faire que si la BU est positive ?
indications de l ecbu
Indications de l’ECBU
  • Pyélonéphrite aiguë simple et compliquée
  • Cystite compliquée (y compris femme enceinte)
  • Cystite récidivante
  • Prostatite aiguë ou chronique
quiz 1
Quiz 1

Chez une femme de 45 ans

- qui présente une symptomatologie de cystite

- qui a fait deux épisodes de cystite dans l’année (il y a 4 mois et 6 mois)

  • qui ne présente pas d’autres antécédents

faut-il :

    • systématiquement faire un ECBU ? : non
    • ne le faire que si la BU est douteuse ? : oui
    • ne le faire que si la BU est négative ? : non
    • ne le faire que si la BU est positive ? : non
bandelette urinaire
Bandelette urinaire
  • 2ème jet urines
  • Pas de toilette préalable
  • Recueil dans un récipient propre, non nécessairement stérile
bandelette urinaire6
Bandelette urinaire
  • Leucocyturie : dosage de la leucoyte estérase ; seuil >104/ml
  • Nitrites : transformation des nitrates en nitrites par bactéries ayant une nitrate réductase ; seuil déterminant >105UFC/ml
  • Lecture à air ambiant
interpr tation de la bandelette urinaire
Interprétation de la bandelette urinaire
  • Bandelette négative : leucocytes -, nitrites-
  • Bandelette positive : leucocytes + ± nitrites +
  • Faux négatifs pour les nitrites :
    • bactériurie faible (dilution des urines, séjour des urines dans la vessie < 4 heures, compte de bactéries trop faible) ;
    • régime restreint en nitrates, pH urinaire acide ou traitement diurétique ;
    • infection causée par certaines bactéries non productives de nitrites comme les infections à streptocoques, entérocoques, Acinetobacter spp. ou à S. saprophyticus.
  • Bandelette positive n’affirme pas l’infection urinaire mais a une excellente valeur d’orientation
  • Très bonne valeur prédictive négative (> 95%)
indications de la bandelette urinaire
Indications de la bandelette urinaire
  • Suspicion de cystite simple : seule la bandelette est indiquée
    • Bandelette négative pour les leucocytes et les nitrites (Ni – et LE –) : envisager un autre diagnostic (vaginite, cystalgie à urines claires,...)
    • Bandelette positive pour les leucocytes et/ou les nitrites (Ni + et /ou LE +) : traitement probabiliste.
  • Autres IU : bandelette en complément de l’ECBU
    • ne se substituent pas à l’ECBU
  • BU peu utilisée en France,
    • Cf étude de cohorte : 7916 patientes et 1700 généralistes. BU dans 24,5 % des cas seulement

(Les infections urinaires de la femme en médecine générale. Presse Med. 2006; 35:1235-40)

indication de l ecbu patients symptomatiques
Indication de L'ECBU, patients symptomatiques
  • Enfant (<15 ans)
  • Homme
  • Femme si :
    • bandelette urinaire douteuse
    • enceinte
    • anomalies du tractus urinaire
    • plus de 4 épisodes de cystites dans l’année ou si dernier épisode date de moins de 3 mois
    • ayant des facteurs de risque d’antibio-résistance
    • Pyélonéphrite
indication de l ecbu suivi des patients
Indication de L'ECBU, suivi des patients
  • Inutile dans la cystite compliquée
  • Inutile dans la PNA simple
    • sauf si évolution défavorable dans les 72 heures qui suivent le début du traitement
    • Pas d’ECBU à un mois
  • Dans les PNA compliquées et la prostatie aiguë :
    • ECBU dans les 48-72 heures après le début du traitement
    • ECBU 4 à 6 semaines après l’arrêt du traitement
indications de l ecbu patients asymptomatiques
Indications de L'ECBU, patients asymptomatiques
  • Patient devant bénéficier d’une intervention dans la

sphère urogénitale

  • Femme enceinte 
    • bandelette urinaire positive
    • surveillance systématique (diabète, menace d’accouchement prématuré, hyperalbuminurie, antécédents d’infection urinaire à répétition ou de pyélonéphrite, uropathie sous jacente)
  • Tout patient à risque élevé de complication tel que diabétique avec bandelette urinaire positive
conditions de pr l vement adulte non sond
Conditions de prélèvement, adulte non sondé
  • de préférence : urines de la première miction du matin
  • à défaut : à plus de 4 heures d’une miction précédente
  • en dehors des périodes de menstruation (sinon port de tampon)
  • avant tout traitement antibiotique si possible (sinon le signaler)
slide13

Conditions de prélèvement, adulte non sondé

  • déroulement du prélèvement (en général par le patient lui-même ou au laboratoire)
    • lavage de mains
    • toilette intime soigneuse au savon ou avec un antiseptique (lingette, compresse) :
      • chez la femme : de la vulve, des grandes et des petites lèvres en les écartant, et du méat urétral
      • chez l’homme : du prépuce et du méat urétral
    • rincer à l’eau stérile
    • éliminer le premier jet d’urine (environ 20 ml)
    • recueillir les 20 à 30 ml suivants dans un flacon stérile sans toucher le flacon
    • fermer hermétiquement le flacon
slide14

Conditions de prélèvement,  nourrisson/jeune enfant

  • lavage de mains (préleveur : parent ou personnel de

santé)

  • utiliser un collecteur stérile après désinfection soigneuse du périnée (savon ou antiseptique – rinçage à l’eau stérile)
  • ne pas laisser le collecteur en place plus d’une ½ heure (passé ce délai remplacer le collecteur par un collecteur neuf)
    • transvaser les urines dans un flacon stérile dès le recueil réalisé
    • puis idem que contexte habituel
slide15

Conditions de prélèvement, adulte sondé

  • lavage de mains (préleveur : personnel de santé)
  • recueil par ponction (seringue + aiguille stérile) dans la paroi de la sonde (sur site spécifique si il existe) après désinfection (alcool iodé : 1 minute)
  • si changement de sonde : faire prélèvement sur nouvelle sonde
  • ne pas prélever les urines dans le sac collecteur
  • ne pas déconnecter la sonde du sac pour prélever les urines
conservation et transport
Conservation et transport
  • Pas de modification significative de la bactériurie jusqu’à 24 h à 4°C
  • Modification significative de la bactériurie au-delà de 2 h à 22°C
  • Mais, au-delà de 12 h, les leucocytes peuvent s’altérer et se grouper en amas
conditions de transport
Conditions de transport
  • acheminer le flacon le plus rapidement possible (< 2 heures) au laboratoire
  • à défaut le conserver à 4 °C (< 12 heures) ou utiliser des systèmes de recueil contenant de l’acide borique (température ambiante 24-48 heures)
interpr tation
Interprétation
  • Examen direct (urines homogénéisée, à fort grossissement x1000), coloration de Gram
    • Présence de bactéries = bactériurie 105 unités formant colonies (UFC)
  • Leucocyturie pathologique :  104 leucocytes/ml ou 10/mm3
  • Cultures
    • > 103 UFC/ml pour les cystites aiguës à E. coli et autres entérobactéries notamment Proteus spp, Klebsiella spp et pour S. saprophyticus
    • >105 UFC/ml pour les cystites à autres bactéries (notamment entérocoque)
    • > 104 UFC/ml pour les pyélonéphrites et prostatites.
interpr tation de l ecbu
Interprétation de l’ECBU

Niveau 1 : bactéries considérées pathogènes même en cas de bactériurie faible (≥103UFC/ml) :

E coli, Proteus, Klebsiella

S saprophyticus

Niveau 2 : bactéries souvent impliquées (notamment dans les IUN) :

entérobactéries autres que E coli

S aureus

Entérocoques

Corynebacterium urealyticum

P aeruginosa

Niveau 3 : bactéries dont l’implication est peu probable :

Staphyloocques à coagulase négative (≠ S saprophyticus)

S agalactiae

Aerococcus urinae

Pseudomonaceae≠ P aeruginosa

Acinetobacter spp

Stenotophomonas maltophilia

Niveau 4 : espèces appartenant aux flores uréthrales et génitales, à considérer en général comme des contaminants (streptocoques  hémolytiques, Gardnerella vaginalis, Lactobacillus spp, bacilles corynéformes ≠Corynebacterium urealyticum

difficult s d interpr tation
Difficultés d’interprétation
  • Bactériurie sans leucocytes
    • Souillure de l’ECBU
    • Colonisation urinaire
    • Infection urinaire débutante
  • Absence de leucocytes dans d’authentiques IU :
    • si ECBU trop précoce
    • Neutropénique
    • Examen trop tardif après prélèvement (lyse des leucocytes)

Refaire ECBU

slide21

Aforcopi-Bio 4ème trimestre 2003

11 Laboratoires de ville

enqu te r seau antibiolor commission biologie

Enterobacter spp. (2%)

K. pneumoniae (5%)

P. mirabilis (8%)

E. coli (78,3%)

(n = 1234)

Enquête réseau antibiolor commission biologie