Notions de
Download
1 / 101

Notions de - PowerPoint PPT Presentation


  • 131 Views
  • Uploaded on

Notions de. MÉDECINE AÉRONAUTIQUE. L'hypoxie d'altitude. Pour fonctionner, l'organisme humain a besoin (entre autres)…. … d'Oxygène. L'oxygène est capté dans l'air atmosphérique…. … par l'intermédiaire des poumons. Il est ensuite véhiculé dans l'organisme par le sang.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Notions de' - ismael


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Notions de

MÉDECINE AÉRONAUTIQUE


L'hypoxie d'altitude



L'oxygène est capté dans l'air atmosphérique… autres)…

… par l'intermédiaire des poumons.

Il est ensuite véhiculé dans l'organisme par le sang.


Le système respiratoire et cardiovasculaire… autres)…

… sait réguler l'apport d'oxygène…

Volume de la ventilation

Débit sanguin

Pression vasculaire

… pour l'adapter aux besoins et à l'environnement.


Altitude autres)…

en km

30

20

10

8

6

4

2

Pression en hPa

0

200

400

600

800

1000

L'air atmosphérique contient 21% d'O2

Sa pression décroît avec l'altitude…

La pression partielle d'O2 diminue avec l'altitude

L'organisme doit s'adapter !


La compensation naturelle est quasi-totale jusqu'à 1500 m…

… au delà elle n'est que partielle.

Au dessus de 3500 m, la majorité des organismes ne s'adapte plus !


Lorsque la quantité d'oxygène délivrée aux tissus devient insuffisante…

… c'est

l'HYPOXIE.

… qui peut assez mal se terminer.


Altitude (ft) devient insuffisante…

Signes cliniques

Symptômes de l'hypoxie

> 30 000

Temps de conscience utile < 1 min !

(y compris pour accomplir un geste simple)

25 000

Convulsions, collapsus, coma (20 sec.)…

22 000

Palpitations, hyper ventilation, collapsus, perte de connaissance (5 min)…

18 000

Maux de tête, somnolence, vertiges, perturbations visuelles, perte de coordination, etc.

12 000

Maux de tête, fatigue, euphorie…

(efforts musculaires quasi impossibles)


O devient insuffisante…

2

Les remèdes contre l'hypoxie…

L'apport rapide d'oxygène

La descente d'urgence

La réglementation prévoit l'emport d'un équipement d'O2 pour tout vol au dessus de 3800m (utilisation permanente au dessus de 4400m).



Les cavités closes contiennent des gaz… devient insuffisante…

… qui vont tendre à se dilater lors des montées…

… et à se contracter pendant les descentes…

Oreilles

Sinus

Intestins

Dents


L'expansion des gaz ne provoque pas de gêne… devient insuffisante…

… si la communication entre cavité…

… et atmosphère…

… est parfaitement libre.

Dans le cas contraire…

… les pressions gazeuses sont sources de vives douleurs.


Tympan devient insuffisante…

Oreille interne

Trompe d'Eustache

Oreille moyenne

L'oreille et les barotraumatismes

Les trompes d'Eustache constituent l'unique communication entre l'oreille interne et l'atmosphère


VOL EN PALIER devient insuffisante…

Les pressions sont équilibrées de part et d'autre du tympan


VOL EN MONT devient insuffisante…ÉE

Le tympan reçoit une légère pression de l'intérieur


Obstructions devient insuffisante…

VOL EN DESCENTE

Le tympan reçoit une pression vers l'intérieur

Notamment en cas d'obstruction de la trompe d'Eustache


Rupture du tympan devient insuffisante…

(saignements par conduit auditif)

SIGNAUX D'ALARME

Sensation d'oreille bouchée

Baisse de l'audition

Sifflements

Douleurs

Vertiges


REMÈDES devient insuffisante…

Pas de vol pendant un rhume

Limiter le taux de descente

(Taux standard = - 500 ft/mn)

Utilisation des techniques de rééquilibrage des pressions

(manœuvres Valsalva et Frenzel ou mastication, déglutition etc.)

Pulvérisation de décongestionnants


L'aéroembolisme devient insuffisante…


L'aéroembolisme est la formation de bulles d'azote… devient insuffisante…

… dans les tissus…

… et les liquides du corps…

… à la suite d'une réduction rapide de la pression barométrique.

La pratique de la plongée sous-marine est une circonstance aggravante (<48 h)


Les symptôme sont… devient insuffisante…

Douleurs articulaires

œdème pulmonaire

Picotements cutanés

Migraine, perte de la vision

Paralysie partielle

Syncope

Ces manifestations n'apparaissent généralement qu'à des altitudes très élevées.


Les effets des Accélérations devient insuffisante…


Les Accélérations Radiales devient insuffisante…


En principe… devient insuffisante…

… les vélivoles…

… n'ont pas à subir de trop grosses accélérations !


Mais il ont à supporter des facteurs de charges devient insuffisante…≠ 1…

m

m

V2

V2

R

R

Rz

mg

mg

Poids apparent

… en virage…

(n>1)

… en ressource positive…


m devient insuffisante…

V2

R

mg

… en ressource négative…

… et en cas d'indélicatesse envers l'instructeur.


Facteur de charge positif devient insuffisante…

G

Flux sanguin

Les organes et le sang sont "tassés" vers le bas

(par rapport à l'avion)


Facteur de charge négatif devient insuffisante…

G

Flux sanguin

Les organes et le sang sont "éjectés"

vers le haut

(par rapport à l'avion)


Nombre de G devient insuffisante…

Symptômes

Effets des accélérations positives

+ 2 g

Compression sur le siège, lourdeur des avant-bras ;

+ 3 g

Effort musculaire devenant très important ;

+ 4 g

Perte de la vision périphérique, obscurcissement flou : voile gris ;

+ 4,5 à 5 g

Perte de la vision : voile noir ;

la conscience demeure intacte ;

+ 6 g

Poursuite du voile noir et perte totale et subite de connaissance.

La récupération se fait en 15 à 20 sec ; la période de confusion et de désorientation dure 1 min.


Symptômes devient insuffisante…

Nombre de G

Effets des accélérations négatives

- 2 g

Congestion désagréable de la face ;

- 3 g

Larmoiement important et maux de tête ;

Sensation de sortie des globes oculaires des orbites ;

Champ visuel rougeâtre : voile rouge.

- 4 g

Confusion mentale sans perte de conscience.

La perturbation peut durer plus de 15 min après la sollicitation, les maux de tête 24 h.


Dans le cadre de l'apprentissage, les accélérations radiales ne dépassent pas…

2 G positifs

0,5 G négatifs


La désorientation radiales ne dépassent pas…

et les

Illusions sensorielles


Les canaux semi-circulaires détectent les accélérations angulaires

Le saccule et l'utricule détectent les accélérations linéaires

Les accélérations sont détectées par l'oreille interne…

… c'est le système "vestibulaire".


Le système vestibulaire… angulaires

… associé au système visuel…

… sont le support essentiel de l'orientation spatiale


Ils sont complétés par la proprioception ou système somesthésique…

Muscles

Tendons

Articulations

Zones cutanées

… qui orientent les systèmes visuel et vestibulaire


Les conflits entre ces "détecteurs" sont la cause… somesthésique…

De la désorientation

Des vertiges

Des nausées

Des illusions sensorielles

Mal de l'Air

C'est l'origine du


mg somesthésique…

Vol à inclinaison nulle…

Le pilote "voit" son avion parallèle à l'horizon

Il ressent son poids verticalement

COHÉRENCE SENSORIELLE


mg somesthésique…

Pa

Vol en virage…

Le pilote "voit" l'inclinaison de l'avion par rapport

à l'horizon

Il ressent le poids apparent comme

s'il s'appliquait verticalement

CONFLIT SENSORIEL


Le mal de l'air est une manifestation normale de l'organisme…

F-BXGQ

… qui doit…

… petit…

à petit…

… s'adapter au vol.

L'accoutumance à certaines évolutions (vrilles par ex.) peut être très longue.


La Fatigue Physique l'organisme…


L’organisme est trop sollicité… l'organisme…

Fin d’un long vol

Fin d’une longue

période de vol

Loisir en complément de l’activité professionnelle

Formation bloquées

(stages)


C'est devenu cool les stages ITP !!! l'organisme…

La récupération est insuffisante…

Manque de sommeil

Manque de repos


L’endurance est déficiente… l'organisme…

Entraînement insuffisant

Vieillissement de l’organisme


L’organisme est soumis à des conditions éprouvantes… l'organisme…

Le chaud, le froid,

les baisses de pression

Le bruit, les vibrations

La turbulence

Les accélérations

Les effets d’un

confort douteux

Etc.


La Fatigue Mentale l'organisme…


Les difficultés à gérer les conditions du vol… l'organisme…

Météo Défavorable

Égarement,

Pression temporelle

Retards

Pannes d’équipement

Loi de l’emmerdement maximum

Etc.


Les baisses de moral… l'organisme…

Manque de réussite

Préoccupations

(personnelles, professionnelles, etc.)

Surmotivation

(enjeux importants)

Stress chronique


La pression de l'ambiance… l'organisme…

Ambiance meeting

Ambiance compétition

Enjeux de formation

Manque de moyens

Pression économique

Etc.


Les autres l'organisme…

Perturbations


L’hypoglycémie… l'organisme…

… la déshydratation

(manque de carburant)

L’hypoxie…

(manque de comburant)


Les additifs… l'organisme…

(dans le carburant)

Alcool

Tabac

Stupéfiants

Médicaments


Les maladies… l'organisme…

…et gènes diverses…

Encombrement des voies respiratoires

Barotraumatismes

Troubles intestinaux

Courbatures et ankyloses

Etc.


Hygiène de Vie l'organisme…


Il faut être en excellente forme pour voler… l'organisme…

… particulièrement en instruction.

Repos et sommeil

Exercice physique

Alimentation

Substances prohibées


L'alimentation doit être équilibrée… l'organisme…

Digestibilité aisée

Absence de production de gaz

Aliments riches en hydrates de carbone

(prévention contre la fatigue, les troubles visuels et l'hypoxie)

Ration journalière partagée en 3 repas

(ne jamais sauter de repas,

surtout le petit déjeuner)


L'hydratation doit être suffisante… l'organisme…

… essentiellement de l'eau

(H2O)

Il faut éviter…

Les boissons gazeuses

Les liquides à effet diurétique

(thé, café, coca, etc.)

Les cockpits, en été, sont surchauffés


La consommation de certaines substances doit être prohibée…

Hypovigilance

Stupéfiants

Altération

du jugement

Atténuation

des réflexes

Affaiblissement de la vision

Sensibilité à la fatigue

Alcool

Troubles du comportement

Etc.


L'automédication… prohibée…

Certains médicaments peuvent avoir des effets très néfastes sur l'aptitude au vol.

Antalgiques

(anti-douleurs)

Antinaupathiques

(mal de l'air)

Antiallergiques

(allergies)

Psychotropes

(troubles psychiques)

Hypotenseurs

(tension artérielle)


Petite affection au sol prohibée…

Deviendra grande en vol

Les problèmes aux yeux

Le mal aux oreilles

La fatigue

Les rhumes et autres affections ORL

Les troubles du transit intestinal

La fièvre

Toutes les formes de douleurs

Le stress et l'anxiété

… justifient le report d'un vol et une visite chez le médecin.


Équipement pour le vol… prohibée…

Vêtements confortables et adaptés à la température du bord

Lunettes de soleil ne pénalisant pas le champs visuel

Coiffure à visière peu proéminente

Chaussures souples

Le port d'une combinaison ignifugée est conseillé à bord de certains avions


La pratique des activités aéronautiques demande… prohibée…

… d’abord…

… une excellente hygiène de vie !

C’est un point incontournable…

… de la préparation du pilote.


Le stress prohibée…


Le stress prohibée…

Stress :

emprunté à l’anglais « stress »,

signifie pression, contrainte, agression.

A une origine latine « stringere » qui

veut dire « oppresser ».

Définition :

réponse de l’organisme à une

agression physiologique, psychologique ou

une émotion et qui nécessite une adaptation.


Le stress et la peur… prohibée…

… sont donc des notions différentes…

… qu’il ne faut pas confondre.


Le stress est… prohibée…

… une réaction physiologique…

… ancestrale…

… parfaitement naturelle…

… et vitale…


… et qui intéresse la quasi totalité prohibée…

du monde vivant…


Le stress est une réponse de l’organisme… prohibée…

eagle 4

… à un changement

de son environnement…

… auquel il devient nécessaire de s’adapter.

On est en PANNE !!!


Selon le cas, la situation peut-être considérée… prohibée…

… comme une stimulation…

… ou comme une agression.


Originellement, le stress permet à l’organisme de mobiliser…

…en quelques secondes…

… toutes ses réserves d’énergie

… en vue d’un effort musculaire exceptionnel.

C’est une mise en posture pour deux types de stratégie:

ou

L'Attaque

La Fuite


L’attaque… mobiliser…

… vise à changer l’environnement ou…

… à assurer sa défense.

La fuite…

… soustrait à la contrainte ou…

… conduit à modifier

son propre fonctionnement.


Les mécanismes du stress préparent surtout à l’action physique…

Libération du glucose

(carburant des muscles)

Accélération du

rythme cardiaque

Augmentation de

la tension artérielle

Accélération du

rythme respiratoire

Préparation à l’occurrence

de blessures

Etc.


Les fonctions non directement « opérationnelles » sont ralenties

Mouvements digestifs

Production de salive

(sensation de bouche sèche)

Élimination des toxines

Production intellectuelle

(observation, analyse etc.)


Globalement la réaction est très primitive… ralenties

(orientée vers l’action)

C'est foutu, je lègue ma fortune à l'APSV !

… et peu propice à la démarche intellectuelle.


LA R ralentiesÉACTION DE STRESS

Cortisol

Niveau de mobilisation

(maintien de la posture)

RÉSISTANCE

temps

Adrénaline

(Choc)

(mise en posture)

ALARME

ÉPUISEMENT


Les principaux facteurs déclenchant du stress sont… ralenties

Les agressions physiologiques

Les limites de compétences

Les facteurs personnels

L’anxiété


Les agressions physiologiques ralenties

Le bruit

(bruit intense, absence bruit, variation du niveau de bruit)

La température

(le chaud et le froid)

Les stresseurs internes

(faim, soif, fatigue, manque de sommeil, envie de pisser…)

La maladie, les blessures etc.

(douleurs, handicaps, gênes diverses)


Les limites de compétence ralenties

Absence de solution connue

(connaissance insuffisantes, procédures inexistantes etc.)

Manque de temps

(butée temporelle, technique trop lente,

charge de travail)

Résultats contraires à ceux attendus


Les facteurs personnels ralenties

Évènements familiaux

(mariage, déménagement, naissance, décès etc.)

Préoccupations

(scolarité des enfants, charges financières etc.)

La vie professionnelle

(promotion, changement de poste, licenciement etc.)

Les frustrations

Problèmes administratifs, panne de voiture etc.)

Les soucis de santé

(refus de vieillir, maladies, pertes d’aptitude)

Les changement d’habitudes

(d'instructeur, de type d'avion, alimentaires, horaires etc.)


L’anxiété ou « Stress imaginé » ralenties

Le « stress anticipé »

(stress des veilles d’examen)

La « mémoire du stress »

(souvenirs stressants)


Les stresseurs s’additionnent … ralenties

Et ce bruit qui casse la tête !

Le patron s’énerve !

Le percepteur s’impatiente !

Réservoir deStress

La copine fait sa valise !

Petit dej’ pas prêt !

Pas d’eau chaude !

Mal dormi !


Et ce put’ de PC qui plante ! ralenties

Réservoir deStress


Les hommes ne sont pas égaux… ralenties

… devant le stress…

âge

formation

expérience

culture

entraînement

tempérament

morphologie

… c’est un problème…

… d’ADAPTATION !


Le stress améliore la performance physique… ralenties

… pas la démarche intellectuelle !!!

Or la performance humaine

nécessite l’action…

(certes)

mais aussi…

… un minimum de réflexion.


Break-point ralenties

Niveau de performance

Niveau de stress

Le stress et la performance humaine

MOTIVATION

Absence de stress

Stress moyen

(bon stress)

Stress intense

(mauvais stress)


Avec des stratégies d’attaque… ralenties

… ou de fuite…

… le stress aura des effets…

… sur la tâche…

… et sur les relations.


Réduction de la pensée ralenties

Réflexion limitée

Imagination réduite

Oublis

Erreurs

Renforcement du biais de confirmation


Effet de tunélisation ralenties

Fixité sur un détail

Pas de vision globale de la situation.


Excès de précipitation ralenties

Peur de rester dans le doute….

… besoin d’agir rapidement.


APSV ralenties

Effets de régression…

… oubli des acquis les plus récents…

… retour aux apprentissages antérieurs…

… et à la langue maternelle.


Augmentation des réponses actives ralenties

Observation limitée

Analyse réduite

Manque de patience

Action à tout prix


Fixité et blocage ralenties

Impossibilité…

… de revenir en arrière…

… ou d’envisager d’autres solutions…



Agressivité ralenties

… vis à vis des collègues…

… de l’équipage…

… de l'instructeur…

… du contrôle…

… et même des objets,des matériels etc.


Évitement, retrait… ralenties

Soumission…

… sentiment de rancœur et…

… de frustration…

… comportement « Laisser-Faire »…

… ou « Cause toujours ».


STRESS ralenties

pour

Les Nuls

Les alarmes du stress…

TUT ! TUT ! TUT ! TUT !

physiologiques

psychologiques

intellectuelles

professionnelles


Alarmes physiologiques… ralenties

… migraines…

… problèmes digestifs…

… troubles cardiaques…

… insomnies etc.


Alarmes psychologiques… ralenties

… anxiété

… irritabilité…

… sautes d’humeur…

… perte d’intérêt…

… hyperactivité, etc.


Alarmes intellectuelles… ralenties

… difficultés de concentration…

… erreurs…

… oublis…

… lenteurs etc.


Alarmes professionnelles… ralenties

… distractions…

… erreurs de geste…

… oublis…

… pertes de motivation…

… irritabilité, etc.


THE END ralenties