Download
la r p tition sans fin n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Sujet N° 3 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Sujet N° 3

Sujet N° 3

187 Views Download Presentation
Download Presentation

Sujet N° 3

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La Répétition sans fin . . . Sujet N° 3

  2. Sculpture : Constantin Brancusi, Colonne sans fin • Installation : Yayoi Kusama, Vision répétitive • Danse – Musique : Maurice Béjart, Chorégraphie sur le boléro de Ravel • Peinture : Andy Warhol, Le diptyque Marilyn Monroe • Art vidéo : Fischli et Weiss, Le cours des choses • Bonus

  3. Constantin Brancusi 1876-1957 La colonne sans fin est crée en 1937 par Constantin Brancusi. C’est une œuvre moderne qui à comme principe l’axis mundi. Celle-ci fait 29,33 mètres de haut et elle est composée de 17 modules en forme de losange fait de modules en fonte. Elle a été fabriquée pour honorer les jeunes roumains morts lors de la Première Guerre mondiale. Elle se situe en ce moment en Roumanie. Cette œuvre fait partie de l’Art minimal. • Brancusi fut l'un des sculpteurs les plus influents du début du XXe siècle. Il est considéré comme ayant poussé l'abstraction sculpturale.

  4. Yayoi Kusama1929 Yayoi Kusama crée la « vision répétitive » en 1996. C'est un espace entouré de miroir (plafonds, murs) et un sol blanc couvert de cercle rouge. Des figurines blanches couvertes de point rouge sont dispersés dans la salle. Les pois sont les motifs récurrent de Kusama. Cette œuvre fait partie du Cubisme. Kusama est une plasticienne contemporaine japonaise. Elle est dite « un peu déglinguée », car elle vie dans un monde parallèle que peu d’humains ont la chance (ou pas) de connaître. Elle peint des toiles tous les jours, toutes les minutes de sa vie.

  5. La Colonne sans fin La vision répétitive Toutes les œuvres de ce sujet on un point commun : la Répétition. La colonne sans fin et la vision ont en deux supplémentaires. Tout d’abord, leurs titre nous emmène directement sur la répétition par rapport aux autres œuvres. (la colonne sans fin – la vision répétitive) De plus, ces deux œuvres sont deux répétions de formes : La colonne est une répétition de losange, la vision est une répétition de point rouge.

  6. Le boléro crée en 1960 est une dance d’un mouvement très modéré et constamment uniforme, tant par la mélodie que par l’harmonie et le rythme, ce dernier marqué sans cesse par le tambour. Le seul élément de diversité y est apporté par le « crescendo orchestral ». La mélodie elle s’enroule sur elle-même mais va en augmentant de volume et d’intensité. C’est un grand fortissimo qui va être joué à la fin de la chorégraphie par le tutti. Maurice Béjart 1927-2007 Béjart est un danseur et chorégraphe français. Il a été membre de l’Académie des beaux-arts française.

  7. Andy est un artiste américain ; il appartient au Pop Art, mouvement artistique dont il est l'un des innovateurs.Warhol est connu dans le monde entier par son travail de peintre Andy Warhol commence la série des Marilyn à partir du 5 août 1962, le jour du suicide de Marilyn. Le diptyque de Marilyn Monroe a était crée selon un principe de sérigraphie sur toile. Ses toiles représentent la même figure mais elles peuvent être de différentes couleurs. Le principe de la répétition est le même sur toutes ses toiles. Cette œuvre fait parties du Pop’ Art. Andy Warhol 1928-1987

  8. Peter Fischli né en 1952, étudie à l’Académie des Beaux-arts, et participe à plusieurs expositions en groupe avant de commencer sa collaboration avec David Weiss en 1979. Fischli et Weiss réinterprètent le quotidien entre amusement et désabusement. En 1987, ils inventent « Le cours des choses ». Cet art vidéo est un film en plan séquence qui produit une réaction en chaîne d’objet du quotidien. C’est le processus de création qui fait cet art vidéo, une œuvre. On peut essayer de la comparer par une suite de domino qui tombent les uns sur les autres. Cette œuvre fait parie de l’Art Vidéo. David Weiss né en 1946, fréquente l’école des arts appliqués puis s’intéresse à la sculpture. Il travaille alors comme sculpteur avant de commencer sa collaboration avec Fischli.

  9. La Relativité « Dessiner, c’est tricher ! Tout cela n’est rien comparé à ce que je vois dans ma tête ! » Il y a trois dimensions dans "La Relativité" pour trois groupes de personnes vivant dans trois mondes différents. Des personnes ont un mur servant de plancher pour d’autres, une table est plantée verticalement, un couple enlacé se promène tranquillement sur un plan oblique. Deux personnages empruntent le même escalier dans le même sens de la marche mais l'un descend alors que l'autre monte. Un autre atteint une porte qui devient une trappe au sol pour son voisin. Escher 1898-1972 Escher est un artiste néerlandais qui représentent des construction impossible, l’exploration de l’infini.