slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Qu’est-ce qu’OPER@ ? A qui s’adresse OPER@ ? L’outil OPER@, Le niveau de risque, PowerPoint Presentation
Download Presentation
Qu’est-ce qu’OPER@ ? A qui s’adresse OPER@ ? L’outil OPER@, Le niveau de risque,

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 40

Qu’est-ce qu’OPER@ ? A qui s’adresse OPER@ ? L’outil OPER@, Le niveau de risque, - PowerPoint PPT Presentation


  • 225 Views
  • Uploaded on

Qu’est-ce qu’OPER@ ? A qui s’adresse OPER@ ? L’outil OPER@, Le niveau de risque, Exemples d’application, Les avantages d’OPER@, Les limites d’OPER@, Mise en ligne sur le site de la CRAM. Qu’est-ce qu’OPER@ ?. O util de P remière É valuation du R isque chimique par

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Qu’est-ce qu’OPER@ ? A qui s’adresse OPER@ ? L’outil OPER@, Le niveau de risque,


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Strasbourg, 25/11/2004

    2. Qu’est-ce qu’OPER@ ? • A qui s’adresse OPER@ ? • L’outil OPER@, • Le niveau de risque, • Exemples d’application, • Les avantages d’OPER@, • Les limites d’OPER@, • Mise en ligne sur le site de la CRAM. Strasbourg, 25/11/2004

    3. Qu’est-ce qu’OPER@ ? Outil de Première Évaluation du Risque chimique par Analyse de l’activité Strasbourg, 25/11/2004

    4. À qui s’adresse OPER@ ? - aux employeurs, - aux médecins du travail, - aux membres de CHSCT/DP, - aux concepteurs, - à toute personne intéressée par la prévention du risque chimique. Strasbourg, 25/11/2004

    5. L’outil OPER@ • L’évaluation du niveau de gravité du risque chimique par la connaissance de : • - l'étiquetage des produits utilisés (phrases R etS) • - les conditions d'utilisation des produits. Strasbourg, 25/11/2004

    6. Le niveau de risque Ce calcul donne un nombre qui représente le niveau de gravité du risque. • GR < 5 : gravité très faible • 5 < GR < 20 : gravité faible • 20 < GR < 40 : gravité moyenne • 40 < GR < 60 : gravité élevée • GR > 60 : gravité très élevée imposant une action immédiate ou l’arrêt de l’opération. Strasbourg, 25/11/2004

    7. Le niveau de risque Quelle que soit la gravité du risque atteinte, une action doit être mise en place afin de l’amener au niveau le plus bas possible : Strasbourg, 25/11/2004

    8. Exemple d’application Entreprise micromécanique :poste de décapage des moules servant à l’injection de pièces de précision. • Situation de travail : • Etiquetage du produit à base de potasse et d’éther de glycol (EGEE) : R60 - R61 - R10 - R20/21/22. • Port de gants (S 53-45). • 1 seule opération, trempage manuel des moules dans un produit chauffé à 50 °C, sans ventilation générale ni aspiration au poste. Gravité TRES ELEVEE imposant une action immédiate ou l’arrêt de l’opération GR = 125 Strasbourg, 25/11/2004

    9. Situation de remplacement : 3 opérations de travail successives. 1) trempage manuel des moules dans un produit lessiviel chauffé à 50°C avec port de gants, sans ventilation ni aspiration au poste. L’étiquetage du produit comprend la seule phrase R 22. GR = 7,5gravité faible 2) rinçage manuel des moules à l’eau à température ambiante avec port de gants, sans ventilation ni aspiration au poste. L’eau n’étant pas étiquetée : GR = 2,5 gravité très faible 3) séchage par trempage manuel des moules dans un bain d’acétone à température ambiante et situé dans une enceinte ventilée avec port de gants. L’étiquetage de l’acétone : phrases R 11 - R36 - R66 - R67. GR = 19gravité faible Strasbourg, 25/11/2004

    10. On est donc passé d’une situation de : Situation initialeSolution de remplacement pour l’utilisation du bain de potasse et d’EGEE à 50 °C gravité très élevée (GR = 125) avec action immédiate ou arrêt de l’opération 3 opérations successives pour lesquelles la gravité la plus importante est : gravité faible (GR = 19). Strasbourg, 25/11/2004

    11. Exemple d’application Entreprise horlogère :dégraissage de bracelets de montres après polissage. Situation de travail : Utilisation de trichloroéthylène (étiquetage R 45 - R67 - R36/38 - R52/53. Trempage manuel dans des bains de trichloroéthylène, à température ambiante, sans ventilation générale ni aspiration au poste, et sans utilisation de gants. Gravité TRES ELEVEE imposant une action immédiate ou l’arrêt de l’opération GR = 100 Strasbourg, 25/11/2004

    12. Situation de remplacement : trempage mécanisé dans un bain lessiviel chauffé à 40 °C, sans ventilation générale ni aspiration au poste. L’étiquetage du produit est R 22. GR = 1,5 gravité très faible. Strasbourg, 25/11/2004

    13. On est donc passé, pour l’utilisation du bain de trichloroéthylène à température ambiante d’une situation de : gravité très élevée (GR = 100) avec action immédiate ou arrêt de l’opération à 1 opération pour laquelle la gravité est : très faible (GR = 1,5). Strasbourg, 25/11/2004

    14. Les avantages d’OPER@ • facile à mettre en œuvre, • n’exige aucune connaissance en chimie, • permet de quantifier et de comparer les niveaux de risques dans l’entreprise, • permet d’orienter la mise en place des actions de prévention. Strasbourg, 25/11/2004

    15. Les avantages d’OPER@ • L’utilisation d’OPER@ contribue : • à l’évaluation du risque chimique, • à la transcription des résultats de cette évaluation dans le DOCUMENT UNIQUE, • toutes deux rendues obligatoires par le code du travail (article L.230-2 et décret du 05/11/2001 codifié à l’article R.230-1). Strasbourg, 25/11/2004

    16. Les limites d’OPER@ OPER@ ne permet pas de prendre en compte : - au niveau des produits : les produits chimiques secondaires, les poussières, les risques environnementaux. - au niveau de l’exposition : la durée d’exposition des salariés, la quantité de produits mis en jeu. Strasbourg, 25/11/2004

    17. Mise en ligne de la méthode OPER@ sur le site de la CRAM. Strasbourg, 25/11/2004

    18. Strasbourg, 25/11/2004

    19. Strasbourg, 25/11/2004

    20. Strasbourg, 25/11/2004

    21. Strasbourg, 25/11/2004

    22. Strasbourg, 25/11/2004

    23. Strasbourg, 25/11/2004

    24. Strasbourg, 25/11/2004

    25. Strasbourg, 25/11/2004

    26. L’évaluation en ligne 1) Identification Strasbourg, 25/11/2004

    27. 2) Conditions d’utilisation des produits Strasbourg, 25/11/2004

    28. Strasbourg, 25/11/2004

    29. Strasbourg, 25/11/2004

    30. 3) Etiquetage des produits Strasbourg, 25/11/2004

    31. Strasbourg, 25/11/2004

    32. 4) Respect des phrases S Strasbourg, 25/11/2004

    33. Calcul automatique du niveau de gravité du risque Strasbourg, 25/11/2004

    34. Strasbourg, 25/11/2004

    35. Strasbourg, 25/11/2004

    36. Impression des résultats Strasbourg, 25/11/2004

    37. Amélioration des résultats Strasbourg, 25/11/2004

    38. Pour plus de renseignements DRTEFP Bourgogne Gilliane BEDIOT Dr Pierre ABECASSIS DRTEFP Franche-Comté Didier PICARD Dr Geneviève MARGUET Cram Bourgogne et Franche-Comté Martine GOLIRO Xang LE QUANG Strasbourg, 25/11/2004

    39. Merci pour votre attention Strasbourg, 25/11/2004

    40. Strasbourg, 25/11/2004