le marketing et l notourisme une question de culture n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Le marketing et L’ œnotourisme une question de culture PowerPoint Presentation
Download Presentation
Le marketing et L’ œnotourisme une question de culture

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 14

Le marketing et L’ œnotourisme une question de culture - PowerPoint PPT Presentation


  • 67 Views
  • Uploaded on

Le marketing et L’ œnotourisme une question de culture. David Menival Co-directeur du pôle de recherche Place, Value, Identity. Une définition de marketing.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Le marketing et L’ œnotourisme une question de culture' - iman


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
le marketing et l notourisme une question de culture

Le marketing et L’ œnotourisme une question de culture

David Menival

Co-directeur du pôle de recherche Place, Value, Identity

une d finition de marketing
Une définition de marketing

L'ensemble des actions ayant pour objectif de prévoir ou de constater, et le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler les besoins du consommateur, en telle catégorie de produits et de services. (Journal officiel, 2 avril 1987)

une d finition de l notourisme
Une définition de l’œnotourisme

La visite de vignobles, de caves, de festivals et spectacles autour du vin pour lesquels la dégustation de vin et/ou la découverte d’une région viticole sont les motivations premières des visiteurs. (Hall, 1996)

une combinaison possible
Une combinaison possible ?

Cela suppose que l’oenotourisme serait un moyen de susciter/ renouveler l’achat et/ou la consommation du vin

que sait on de l notourisme
Que sait-on de l’œnotourisme ?
  • Il y a souvent un manque de compréhension de la part des producteurs de vins sur les attentes des touristes.
  • L’expérience est plus importante que le produit.
  • La plupart des producteurs de vins pensent que l’œnotourisme sert principalement à augmenter les ventes de vins.
  • L’œnotourisme comprend plusieurs aspects:
    • L’exploitation (visites, dégustation, ventes, éducation/pédagogie)
    • La région (promenades, le patrimoine, l’art et la gastronomie liés au vin)
    • Ceux proposés par les institutions régionales, professionnelles et politiques (centres d’interprétation, évènements, routes du vin).
les buts de l notourisme
Les buts de l’œnotourisme
  • Développer la position de la marque à long terme
    • Développer la relation clientèle et la fidélisation à la marque
  • Développer une marque régionale/territoriale
    • La dimension du développement économique régional/local est importante
  • Augmenter les ventes de vins
    • Cependant, pour la plupart des structures, il s’agit de la principale, voire de la seule motivation
  • Note : La dimension touristique de l’œnotourisme est essentielle – il ne s’agit pas seulement de vin
l importance de l notourisme
L’importance de l’œnotourisme
  • L’œnotourisme est un enjeu important pour l’industrie vitivinicole, tant pour le développement de l’image que le développement des ventes.
  • Cependant, il reste étrangement peu développé en Europe et encore peu étudié sur le plan académique.
  • Cela ressort tout particulièrement en France où l’œnotourisme est principalement exploité en situation de crise et dans des vignobles à faible réputation.
le contexte de l notourisme en champagne
Le contexte de l’œnotourisme en Champagne
  • Il y a plusieurs initiatives telles que :
    • Invitation à vivre le champagne et la Champagne – site œnotouristique du CIVC http://www.champagne.fr/fr/oenotourisme-champagne.aspx
    • Club Champagne animé par le CRT Champagne-Ardenne
    • Refonte de la Route touristique du Champagne
    • Valorisation de l’offre œnotouristique par les institutionnels du tourisme : CRT Champagne-Ardenne, CDT de la Marne, CDT de l’Aube, offices de tourisme
    • De plus en plus d’initiatives privées : Œnovasion, In Vino Creatis, …
ce qui ressort du c t de l offre
Ce qui ressort du côté de l’offre
  • Les récoltants champenois reflètent la position nationale qui consiste à ne considérer l’œnotourisme que comme un levier pour augmenter le volume des ventes locales.
  • Ils ne se considèrent pas comme « acteurs » d’un plan de développement collectif du tourisme préférant laisser cela aux « autres ».
  • Cette indifférence ne se retrouve pas dans les industries vitivinicoles du Nouveau monde qui développent des démarches collectives fortes englobant plusieurs types d’activités touristiques.
  • De même, il est admis dans ces pays producteurs que l’œnotourisme améliore les ventes mais également l’image du produit.
ce qui ressort du c t de la demande
Ce qui ressort du côté de la demande
  • Le tourisme peut avoir une influence sur l’image perçue du produit car il modifie la volonté de payer pour un champagne de qualité normale.
  • Il permet de fidéliser les clients à long terme
  • L’œnotourisme ne peut être considéré comme une activité individuelle et limitée à l’activité vitivinicole comme le soulève le rôle de l’appréciation de la restauration.
  • Il apparaît donc une certaine concordance avec les résultats des études menées en Australie, Californie et Nouvelle Zélande.
quelques limites d tect es
Quelques limites détectées
  • Les touristes champenois sont surtout occidentaux:
      • Belges (un peu plus de 30%)
      • Français – de proximité géographique (un peu moins de 30%),
      • Anglais, Américains et Australiens pour le reste
  • Le constat est similaire pour les études dans le nouveaux monde.
  • Or, notre étude sur la marché chinois révèle une certaine limite culturelle au bon fonctionnement marketing de l’oenotourisme.
le point de vue des consommateurs
Le point de vue des consommateurs
  • 24 interviews réalisés en Chine :
    • 13 à Shanghai
    • 11 à Beijing
  • Deux sous populations
    • 8 qui ont déjà visité la région Champagne-Ardenne
    • 16 qui ne sont jamais venus en France
une perception modifi e pour les 8 autres mais un m me comportement de consommation
Une perception modifiée pour les 8 autres mais un même comportement de consommation
  • Des nouvelles images :
    • Un vin adapté au mode de vie français
    • Un vin rempli d’histoire
    • Un processus de production complexe et unique
    • Un vin rare et bon
  • Des idées persistantes:
    • Pour les fêtes et célébrations mais occidentales
    • Pas assez fort et pas assez de tanins pour les chinois
    • Il a besoin de conditions particulières de consommation qui ne correspondent pas à la consommation chinoise.
conclusion
Conclusion
  • Même si l’oenotourisme peut améliorer la perception d’un vin, il ne permet pas nécessairement une fidélisation des consommateurs
  • Cette relation n’est possible que si les valeurs véhiculées lors des visites correspondent à la culture des consommateurs potentiels
  • Cela suppose un oenotourisme ciblé pour obtenir un résultat marketing optimal.