Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
VENT DE CHANGEMENT LUEUR D’ESPÉRANCE PowerPoint Presentation
Download Presentation
VENT DE CHANGEMENT LUEUR D’ESPÉRANCE

VENT DE CHANGEMENT LUEUR D’ESPÉRANCE

78 Views Download Presentation
Download Presentation

VENT DE CHANGEMENT LUEUR D’ESPÉRANCE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. VENT DE CHANGEMENT LUEUR D’ESPÉRANCE

  2. Le commencement d’une nouvelle ère, conforme à ce que beaucoup espèrent.

  3. On a écrit beaucoup sur Barack Obama, au sujet de sa race, de son origine Mais on n’a pas mentionné le plus significatif de son inspiration intime: Sa jeune mère.

  4. Obama considère sa mère comme un vif exemple de générosité et de service envers le prochain

  5. D’elle Obama a hérité une certaine façon de voir les choses de la vie.

  6. Ann Dunham est née dans l’état du Kansas, en novembre 1942.

  7. Le meilleur héritage qu’elle a laissé a Obama a certainement été sa façon d’être en relation avec les gens qui l’entouraient et aussi sa vision de solidarité et de compassion.

  8. Fille unique Ann grandit dans la famille Dunham de classe moyenne Nord Américaine, dans l’état de Hawaii.

  9. Son père, Stanley, travaille dans une firme de vente de meubles, et sa mère, Madelyn, maîtresse de maison.

  10. Dès le bas âge, Ann se distingue dans ses études, et encore adolescente, avant de terminer ses études secondaires, elle gagne une bourse pour l’Université de Chicago.

  11. Mais son père lui demande d’y renoncer pour demeurer au sein de sa famille.

  12. Et Ann, comme un fille obéissante, demeure auprès de ses parents et après les cours du secondaire, entre à l’université de Hawaii.

  13. La jeune universitaire, réservée et réfléchie, valorise les amitiés et dévelpppe un goût spécial pour la culture.

  14. Dans les cours d’antropologíe elle montre un interêt spécial pour les mouvements des droits civils.

  15. De plus au commencement de sa carrière, Ann devient amoureuse d’un étudiant africain venu aux Etats-Unis dans un programme d’échange.

  16. Elle est une jeune fille de dix-neuf ans, intelligente, réservée et timide. Lui, jeune intelligent et charismatique, est le centre d’attraction constante, avec mille histoires à raconter de sa terre natale, le lointain Kenya. Ils décident de se marier.

  17. Au moment d’être enceinte, les enfants brillent déjà dans les yeux de leur mère, a écrit une fois un poète. Le 04 août 1961, la maternité sourit à Anne et lui fait cadeau du petit Barack Obama

  18. L’énorme félicité d’une jeune mère qui porte sur son sein son premier-né. Vraiment elle vit des moments de bonheur...

  19. Mais un jour, M. Obama dit qu’il part à l’Université de Harvard.

  20. Ann n’est pas d’accord avec la décision, parce que le changement implique le retrait de la bourse d’études. Comment pourra-t-il maintenir sa famille?

  21. Mais M. Obama se montre décidé, et allègue la supériorité du niveau de l’enseignement.

  22. Le petit Barack Obama n’a pas encore deux ans quand son père laisse la famille et s’en va de Hawaii.

  23. Peu de temps après, il informe, qu’après avoir terminé ses études, il retournera en Afrique, sa terre natale.

  24. On dit que les premiers souvernirs conscients que nous gardons en mémoire remontent à l’âge de trois ans. Barack Obama passe sa première enfance, sans les souvenirs de la présence de son père qui a abandonné sa famille en retournant au Kenya.

  25. Que peuvent faire la mère et les grands parents de Barry (surnom affectueux utilisé par la famille) sinon de l’aimer doublement ?

  26. Au fur et à mesure qu’il grandit, surgissent les inévitables questions : “Où est mon papa, pourquoi est-il parti? Quand reviendra-t-il ?”

  27. Et sa famille, composée maintenant de sa mère, et de ses grands-parents, sans avoir les réponses suppléent avec leur amour. .

  28. Grand-père et petit fils à la plage de Hawaii. L’amour sincère fait fleurir les sourires Vraiment, ils vivent des moments de bonheur.

  29. Ann a vingt-deux ans , elle garde la fraîcheur de l’enthousiasme qui lui fait voir la vie comme une mer de possibilités positives.

  30. Elle sait que l’échec d’un amour n’est pas l’échec de l’Amour. Ni l’échec d’un mariage n’est pas l’échec du Mariage. Et elle tombe encore amoureuse.

  31. Et en 1967, dans l’ardeur de ses vingt-cinq ans. Ann décide de se marier une seconde fois.

  32. Dans peu de temps, le destin lui sourira une seconde fois, lui sourira À nouveau. Et la maternité passera doucement Le 15 août de 1970 naît une fille Qui s’appellera Maya.

  33. Maintenant les yeux de Ann brillent doublement avec la naissance de sa petite fille.

  34. Et avec sa nouvelle famille, en plus d’une soeur, Obama gagne un beau-père, Lolo Soetoro, de nationalité indonésienne

  35. Dans les premières années, la famille vit à Hawaïï, où Lolo Soetoro complète ses études en géologie.

  36. Lorsque Barack Obama a six ans, la famille décide de déménager à Jacarta capitale de l’Indonésie.

  37. Ils vont vivre dans un quartier pauvre dans la banlieue de la ville. Ils sont les premiers étrangers du voisinage.

  38. Au début, Obama est la cible de plaisanteries non seulement pour sa couleur mais aussi parce qu’il est plus gras que les enfants de l’endroit.

  39. Pour la première fois, Anne prend contact avec la dure réalité des familles qui vivent en marge de la société, et la misère n’est plus qu’une vague abstraction qui devient quelque peu palpable.

  40. Au début, Ann aide celui qui frappe à sa porte demandant l’aumône et peu à peu, une caravanne de la misère se forme à la porte de sa maison l’obligeant à être sélective dans la miséricorde.

  41. Elle divise son temps entre les classes d’anglais qu’elle donne dans l’Embassade des E-U Et son appui dans les projets d’actions communautaires afin d’améliorer les conditions socio-économiques des familles oubliées par le destin.

  42. Lolo Soetoro obtient un emploi dans la filiale d’une compagnie pétrochimique américaine du nord et il est promu chef de l’entreprise.

  43. La famille déméngage dans un meilleur quartier. Ils passent leur temps à fréquenter les gens de la haute société.

  44. Au fur et à mesure que Ann s’intègre dans la réalité du pays, elle prend conscience de la misère et que son mari devient de plus en plus occidental. Il fréquente les terrains de golf et rève de demeures luxueuses, et est séduit par le comunisme.

  45. Le couple discute rarement, et de plus en plus ils ont moins en commun.

  46. Le silence s’installe peu à peu entre eux.

  47. Obama racontera plus tard que sa mère n’était pas prête à vivre la solitude et pour elle la solitude était comme un manque constant d’air.

  48. L’amour n’existe pas si on ne se dit pas tout.

  49. Et après six ans de mariage, Ann décide de se séparer.