Download
textes r gissant en france la fin de vie n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Textes régissant en France la FIN de VIE PowerPoint Presentation
Download Presentation
Textes régissant en France la FIN de VIE

Textes régissant en France la FIN de VIE

148 Views Download Presentation
Download Presentation

Textes régissant en France la FIN de VIE

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Textes régissant en France la FIN de VIE philippe Romano 26 septembre 2013 FHP MCO 9 juin 1999 loi relative à garantir l’accès aux soins palliatifs 4 mars 2002 loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé 22 avril 2005 loi relative aux droits des malades et à la fin de vie 29 janvier 2010 décret relatif aux conditions de mise en œuvre de décisions de limitation ou d’arrêt de traitement

  2. 1999 - Les soins palliatifs sont des soinsactifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur,apaiser la souffrance psychique,sauvegarder la dignité de la personnesoutenir son entourage. Code Santé Publique, Art L 1110-10 = Art 9 de la loi n° 2002-203 philippe Romano 26 septembre 2013 FHP MCO

  3. Loi du 4 mars 2002 (Kouchner) relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé • dispositif d’agrément d’associations désirant représenter les intérêts des usagers • création d’une Commission des Relations avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en ChargeC.R.U.Q.P.C. • Définit le statut de la Personne de Confiance

  4. En FRANCE Loi relative aux droits des malades et à la fin de vie L’euthanasie est illégaleactive = homicide passive = non assistance… Loi du 22 avril 2005 droit au « laisser mourir » # euthanasie passive avec restrictions selon état du patient : conscient ou non

  5. 2005 loi relative aux droits des malades et à la fin de vie précise les droits qu’ont les patients de faire respecter leurs volontés sur des points importants 1-9 actes ne doivent pas être poursuivis par une obstination déraisonnable; inutiles, disproportionnés, maintien artificiel vie 2…soulager la souffrance…quelle qu’en soit la cause, qu’en lui appliquant un traitement…effet secondaire abréger sa vie, il doit en informer…PC, famille, proches 4-6 refus de tout traitement DOIT être respecté 4-6-9 sauvegarde la DIGNITE du mourant, soins palliatifs 7 respect des directives anticipées Guy V

  6. association pour le droit de mourir dans la dignité Guy V

  7. Dignité Digne Respect dûà une personneà soi-même Ma définition de MA dignité ? Qui peut prétendre la définir à ma place ? Serment d’hippocrate et dignité Qui mérite l’estime, le respect Respect Sentiment qui porte à traiter quelqu’un avec de grands égards. « sa liberté »

  8. Disposer du droit de mourir dans la dignité.Quelle dignité ?MA dignité ! philippe Romano 26 septembre 2013 FHP MCO

  9. Accueil et écoute : 01 48 00 04 92 lundi au vendredi10h à 17h aujourd’hui • avoir une aide pratique de l'association : aide à la rédaction de la déclaration des directives anticipées et de la désignation de la personne de confiance • bénéficier d’une solidarité active entre les membres : trouver nos personnes de confiance parmi nous, s’entraider dans les situations difficiles • disposer d’un recours auprès d’une commission juridique en cas de non-application de la loi Léonetti • et d’un contact avec un médecin conseiller de l’ADMD par l'intermédiaire du délégué départemental Guy V

  10. démarches récentes • Commission sur la fin de vie en France (Sicard) • 18 décembre 2012 • Avis 121 du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE)sur la fin de vie • 1er juillet 2013

  11. 50 Rue de Chabrol – 75010 Paris 01 48 00 04 16 infos@admd.net obtenir demain • que la prise en compte des directives anticipéessoit impérative • que la reconnaissance de la personne de confiance soit légale • que la loi autorise, en l’encadrant, l’aide active à mourir • et que la loi prenne en compte les situations que la personne juge incompatibles avec sa dignité Toujours respecter la volonté de l’individu sans imposer à autrui Guy V

  12. merci pour votre écoute