slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé PowerPoint Presentation
Download Presentation
Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 45

Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé - PowerPoint PPT Presentation


  • 141 Views
  • Uploaded on

v. v. ATB - RAISIN. v. v. Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé du Sud-Ouest en 2010 Enquête ATB-RAISIN , CCLIN Sud-Ouest Août 2011. Sommaire.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Politique de bon usage, consommation des antibiotiques et résistances bactériennes dans les établissements de santé' - helia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

v

v

ATB - RAISIN

v

v

Politique de bon usage,

consommation des antibiotiques et résistances bactériennes

dans les établissements de santé du Sud-Ouest en 2010

Enquête ATB-RAISIN,

CCLIN Sud-Ouest

Août 2011

slide2

Sommaire

NB : Ce diaporama comporte des graphiques de présentation des résultats de la surveillance 2010. Certains sont issus du rapport interrégional, d’autres correspondent aux graphiques générés automatiquement par le fichier Excel utilisé lors de la saisie des données.

Ce diaporama est modifiable afin de vous permettre de rajouter sur les graphiques les valeurs correspondant à votre établissement pour personnaliser vos présentations locales.

  • Contexte
  • Objectifs
  • Méthode
  • Aide à l’interprétation des données
  • Résultats
    • Description des participants
    • Politique d’utilisation des antibiotiques
    • Consommation d’antibiotiques par type d’établissement
    • Consommation d’antibiotiques par secteur d’activité
    • Résistance bactérienne
  • Utilisation des données recueillies
  • Perspectives
slide3

Contexte

  • Consommation d’antibiotiques et résistances bactériennes élevées en France (données ESAC et EARSS)
  • Des programmes de lutte contre les infections nosocomiales et associées aux soins depuis 1994
    • Objectif de réduction de la fréquence des bactéries multirésistantes aux antibiotiques
      • Prévention de la transmission croisée
      • Bon usage des antibiotiques
  • Un plan national pour préserver l’efficacité des antibiotiques depuis 2001
    • Circulaire du 2 mai 2002
    • 2006 : Accord-cadre national de bon usage des antibiotiques (instruction DHOS du 9 mars) et guide de calcul des consommations (circulaire du 23 mars)
      • Politique de bon usage dans les établissements de santé
      • Surveillance de la consommation des antibiotiques avec un objectif de réduction
  • Evaluation
      • Indicateurs ICALIN et ICATB
      • Surveillance BMR-RAISIN et surveillance ATB-RAISIN
slide4
Décrire la politique d’utilisation des antibiotiques dans les différents types d’établissements de santé

Quantifier et décrire les consommations d’antibiotiques

Suivre l’évolution de ces indicateurs dans le temps

Inciter chaque établissement participant à

surveiller la consommation en utilisant une méthodologie et des outils en cohérence avec les recommandations nationales, et à mettre ses résultats en parallèle avec les résistances bactériennes

se situer par rapport à un ensemble d’établissements ou de secteurs d’activité comparables

analyser les différences, afin d’identifier des pistes pour optimiser l’utilisation des antibiotiques

Objectifs

slide5
Enquête rétrospective sur l’année précédente

Volontariat des établissements

Recueil des données à partir d’un questionnaire :

politique de bon usage des antibiotiques

consommation des antibiotiques

données administratives et d’activité

résistances bactériennes

Méthode

m thode
Méthode

Consommation en antibiotiques, 2010

Antibiotiques à visée systémique, classification ATC J01 + rifampicine (J04AB02) + imidazolés per os (P01AB) dispensés par la PUI en 2010

Sur l’ensemble de l’établissement et dans chacun des secteurs d’activité en hospitalisation complète (optionnel)

exclusion : rétrocession, HDJ, et de nuit, séances, hébergement, UCSA

Exclusion : HAD, MECSS, dialyse, EHPAD

Analyse : quantité consommée en nombre d’unités dispensées pour chaque forme pharmaceutique transformée en nombre de Doses Définies Journalières pour 1000 journées d’hospitalisation (unité définie par l’OMS http://www.whocc.no/)

slide8

Aide à l’interprétation des données

  • Consommation d’antibiotiques
      • Suivi dans le temps
        • évaluation de l’impact des actions menées, des modifications de stratégies thérapeutiques
        • en tenant compte d’évolution d’activité (pathologies prises en charge, DMS)
      • Comparaisons aux autres établissements et analyse des différences
        • total établissement et par secteurs d’activité comparables
        • identification des familles ou secteurs à explorer en priorité

Cf diapositives suivantes

      • Quantité d’antibiotiques et répartition des familles dépend
        • des activités (réanimation, hématologie) et des caractéristiques des patients accueillis (mucoviscidose, âge)
        • de l’écologie bactérienne
        • des habitudes de prescription et de la « politique antibiotique »
    • Identification et discussion des pistes de progrès avec les prescripteurs
slide9

Aide à l’interprétation des donnéesConsommation en antibiotiques, 2010

1 - Consommation du CH de Ville : 450 DDJ / 1000 JH

Tableau XV : Consommations en fonction du type d’ES

 valeur du CH de Ville > médiane des CH

2 - Quelles familles d’antibiotiques?

70 DDJ/1000 JH de fluoroquinolones

Tableau XVII : Consommations d’antibiotiques, par type d’ES

 valeur du CH de Ville > médiane des CH, comparable médiane CHU

3 – Détail par secteur d’activité clinique ?

12 DDJ/1000 JH d’imipénème en médecine

Tableau annexe 2009 : Consommations en médecine

  • valeur du CH de Ville > 75% des secteurs de médecine des CH
  • Justification à rechercher :
    • fréquence élevée d’infections à bactéries multirésistantes ?
    • sur-utilisation non justifiée ?
exemple situer la consommation de fluoroquinolones

Aide à l’interprétation des donnéesConsommation en antibiotiques, 2010

Exemple : situer la consommation de fluoroquinolones

… en réanimation

… part injectable/orale en médecine

X

X

X

X

  • spécificités du service de médecine ?
  • pertinence du maintien des accès vasculaires ?
  • (exposition au risque d’infection)
diagnostic de la situation locale propositions d actions
Niveau de résistanceDiagnostic de la situation locale : propositions d’actions

Aide à l’interprétation des données :Consommation des antibiotiques et résistances bactériennes

  • Prévention de la transmission croisée,
  • Résistance importée : détection des patients colonisés à l’admission
  • Adaptation des posologies,
  • Rationalisation de l’utilisation d’autres ATB que celui mentionné en abscisse (pression de sélection par d’autres ATB)

Rationalisation de l’utilisation

des antibiotiques

médiane

Amélioration de la détection de la bactérie au laboratoire ou bactérie non introduite dans l’établissement

Satisfaisant

médiane

Consommation d’antibiotiques

D.L. Monnet, Ann Fr Anesth Réanim 2000 ; 19 :409-17

politique de bon usage consommation en antibiotiques et r sistances bact riennes 2010
Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2010

Résultats

description des participants 2010
Description des participants, 2010

*

*données manquantes pour un établissement

politique d utilisation des antibiotiques cclin so 2010 r sultats mesures de bon usage en place
Politique d’utilisation des antibiotiques, CCLIN SO, 2010Résultats : Mesures de bon usage en place

73%

41%

61%

56%

60%

91%

50%

36%

83%

65%

38%

91%

76%

12%

57%

politique d utilisation des antibiotiques cclin so 2010
Politique d’utilisation des antibiotiques, CCLIN SO, 2010

Résultats :Caractéristiques du référent « antibiotiques »

  • Présent dans plus de 90% des CHU, CH, CLCC, MCO, ESSR et PSY
  • 24% des ES ont plus d’un référent : 297 référents dans 220 ES
  • Temps médian consacré : ½ journée hebdomadaire

Spécialités des référents en antibiothérapie

(N=297)

politique d utilisation des antibiotiques cclin so 20101
Politique d’utilisation des antibiotiques, CCLIN SO, 2010

Résultats : Temps pharmaceutique

Temps pharmaceutique consacré à la délivrance des antibiotiques

slide17

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Distribution des consommations d’antibiotiques à visée systémique, par type d’établissement en nombre de DDJ/1000 JH, 253 ES, 2010

slide18

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Distribution des consommations d’antibiotiques à visée systémique, par secteur d’activité en nombre de DDJ/1000 JH

N = 104

N = 5

N = 5

N = 22

N = 83

N = 34

N = 37

N = 11

N = 29

slide19

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Distribution des consommations d’antibiotiques à visée systémique, par secteur d’activité en nombre de DDJ/1000 JH

N = 50

N = 24

N = 145

N = 59

N = 37

slide20

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Médiane de consommation des principaux antibiotiques, par type d’établissement (nombre de DDJ/ 1000 JH)

en m decine et en chirurgie

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

En médecine et en chirurgie

Médecine

Chirurgie

Glyco: glycopeptides; MLS: macrolides, lincosamides, streptogramines

consommations de lactamines en m decine

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Consommations de ß-lactamines en médecine

CAZ: Ceftazidime; IMP: Imipeneme; PTZ: Piperacilline-tazobactam; TCC: Ticarcilline-ac. clavulanique

consommations de lactamines en r animation

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Consommations de ß-lactamines en réanimation

CTX: Cefotaxime; CRO: Ceftriaxone; CAZ: Ceftazidime; CFP: Cefepime; IMP: Imipeneme; PIP: Piperacilline;

PTZ: Piperacilline-tazobactam; TCC: Ticarcilline-ac. clavulanique; TIC: Ticarcilline

slide34

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Répartition des consommations d’amoxilline ac clavulanique selon la voie d’administration par secteurs d’activité
consommation des carbap n mes par secteurs d activit en nombre de ddj pour 1000 jh

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Consommation des carbapénèmes par secteurs d’activité en nombre de DDJ pour 1000 JH

Consommation en hématologie = 129 DDJ / 1000 JH

consommation des glycopeptides par secteurs d activit en nombre de ddj pour 1000 jh

Consommation en antibiotiques, 2010Résultats

Consommation des glycopeptides par secteurs d’activité en nombre de DDJ pour 1000 JH

Consommation de vancomycine en hématologie = 150 DDJ / 1000 JH Consommation de teicoplanine en hématologie = 34 DDJ / 1000 JH

slide40
Données recueillies : couples bactéries-antibiotiques ciblés dans les recommandations (circulaire 2002)

Staphylococcus aureus et Oxacilline, Ofloxacine ou Péfloxacine ou Ciprofloxacine

Pseudomonas aeruginosa et Ceftazidime, Imipénème, Ciprofloxacine

Enterobacter cloacae et Cefotaxime

Escherichia coli et Ciprofloxacine, Cefotaxime ou Ceftriaxone

Acinetobacter baumannii et Imipénème

Incidence de la résistance (nombre de souches I+R pour 1000 JH)

Taux médian de SARM : 0,44 pour 1000 JH (0,03 pour ES psychiatriques à 0,63 pour les CH)

E. coli, souches résistantes aux C3G : 0,26 pour 1000 JH

Pourcentage de résistance : élevé dans les hôpitaux locaux, les ESLD et les ESSR pour S. aureus et E. coli

Résistance aux antibiotiques, 2010Résultats

 Voir aussi données du réseau de surveillance BMR-RAISIN

confrontation consommations et r sistances
Confrontation consommations et résistances

Consommation et résistances aux antibiotiques, 2010Résultats

Consommation de fluoroquinolones et incidence des SARM (N=164)

Médiane = 0,45 / 1000 JH

Médiane = 51 DDJ / 1000 JH

slide42

Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2010Utilisation des informations recueillies

  • Pour les établissements de santé
    • Politique de bon usage, consommation d’antibiotiques et résistances bactériennes
      • Suivi dans le temps
        • évaluation de l’impact des actions menées, des modifications de stratégies thérapeutiques
        • en tenant compte d’évolution d’activité (pathologies prises en charge, DMS)
      • Comparaisons aux autres établissements et analyse des différences
        • en tenant compte des activités et des caractéristiques des patients accueillis (cf diapositive 8)
    • Base pour l’évaluation des pratiques d’utilisation des antibiotiques : outils SPILF, HAS
      • Identification et discussion des pistes de progrès avec prescripteurs
    • Bases pour la conduite d’actions de rationalisation de l’utilisation des antibiotiques et d’actions de maîtrise de la transmission des bactéries résistantes aux antibiotiques.
slide43
Au niveau national et interrégional

Suivi des évolutions dans le temps des indicateurs interrégionaux et nationaux

Politique de bon usage des antibiotiques

Quantité d’antibiotiques, reflet de la pression de sélection sur les patients hospitalisés

Intérêt d’un suivi par famille d’antibiotiques et molécules

Suivi dans le temps : impact des programmes d’amélioration

Lien avec la situation épidémiologique (C. difficile, ERV)

Méthode harmonisée pour la surveillance des consommations pour tous les ES

Base pour le développement d’évaluations de la qualité des prescriptions

Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2010Utilisation des informations recueillies

slide44
Améliorer l’utilisation des antibiotiques pour préserver leur efficacité

Programme IAS 2009-2012 : structures, évaluation des pratiques, coopération

Plan antibiotiques 2007-2010

Accord cadre national antibiotiques (instruction DHOS, mars 2006) : réduction de la consommation d’antibiotiques de 10% en 3 ans (2006 - 2009)

Fiche 17 : mettre en place le recueil des données de consommation

Prochain plan : favoriser les coopérations entre établissements et avec la ville et promouvoir un changement des comportements pour réduire l’utilisation des antibiotiques

cf Evaluation par le HCSP (février 2011) : http://www.hcsp.fr/explore.cgi/hcspr20110204_pnpeantibio.pdf

Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2010Perspectives

slide45

Politique de bon usage, consommation en antibiotiques et résistances bactériennes, 2010Perspectives

  • Evolution de la surveillance
    • Outil Web permettant l’importation de fichiers et un retour d’informations plus rapide
    • Rationalisation des circuits d’information (DREES, ICATB)
    • Indicateurs complémentaires (DMS, caractéristiques d’activité ou de patients)
  • Formation/sensibilisation
    • Diffusion d’outils d’évaluation (SPILF, HAS)
    • Animation de réseaux, de journées d’échanges
    • 18 Novembre

http://nosobase.chu-lyon.fr/Actualites/ATB/JourneeATB.html